1. // CAN 2017
  2. // Quarts
  3. // Sénégal-Cameroun (0-0, 4 TAB à 5)

À l’expérience, le Cameroun s’offre l’ogre sénégalais

Au terme d'une rencontre crispante et indécise, le Cameroun, dominé par une sélection sénégalaise joueuse, mais imprécise dans le dernier geste, a su tenir le coup pour emmener son adversaire aux tirs au but. Une épreuve où échoue Sadio Mané, là où aucun autre tireur n'aura tremblé. Les Lions indomptables s'offrent leur première demi-finale de CAN depuis 2008.

Modififié

Sénégal 0-0, 4 TAB à 5 Cameroun



Le poids de l’histoire était peut-être trop lourd. Globalement dominé par une talentueuse sélection sénégalaise, le Cameroun a fait le dos rond. Et s’est imposé, malgré son football tendance minimaliste. À l’expérience. En géant du foot africain, qui, avec quatre CAN à son actif, reste imprégné par la culture de la gagne, même en jouant sans panache. Le Sénégal, malgré ses individualités et ses occasions, est tombé droit dans le piège tendu par Hugo Broos, le sorcier blanc des Lions indomptables. Et a dû s'incliner aux tirs au but, alors que Vincent Aboubakar propulsait les siens dans le dernier carré de la CAN après que Sadio Mané a raté sa tentative.

La trouille camerounaise, la maîtrise du Sénégal


L'opposition de style qui existe entre les deux équipes transparaît dès les premières minutes. Le Sénégal, flamboyant depuis le début de la CAN, déroule un football propre, construit et cohérent. Le Cameroun, qui s'est qualifié pour les quarts sur la pointe des pieds, ne peut rien faire d'autre que bétonner, en espérant miser sur une fulgurance de son homme providentiel, Benjamin Moukandjo. Pas évident face aux vagues d'attaques successives des hommes d'Aliou Cissé, particulièrement dangereux sur les ailes notamment grâce à Keita Baldé, complètement intenable. Le Laziale ainsi que les latéraux sénégalais, très offensifs, ne cessent de créer le danger sur les cotés, mais Kouyaté comme Mame Biram Diouf manquent de précision dans la finition. Ce dernier, pressé de marquer, envoie même sans le faire exprès un high kick dans les jambes de Fabrice Ondoa, le portier camerounais, en voulant tenter une reprise acrobatique. Pour respirer un peu, le Cameroun est obligé de la jouer malin, en multipliant les fautes tactiques. Et finit même pas émerger un peu en lançant en profondeur Moukandjo, repris de justesse par Koulibaly dans la surface.

Moukandjo taille patron, le raté de Mané


Le second acte débute sur des bases strictement identiques au premier. Le Sénégal déroule son jeu collectif, fait de passes à ras de terre et de combinaisons, tandis que le Cameroun serre les dents derrière. Et doit même s'en remettre à son faiseur de miracles, Fabrice Ondoa, qui capte une tête à bout portant de Mame Biram Diouf, à la conclusion d'un caviar délivré par Sadio Mané. Mais les Lions indomptables, qui continuent de s'appuyer sur un jeu très vertical, restent dangereux en contre. Aliou Cissé, qui se rend bien compte que les Lions de la Téranga manquent de mordant devant, sort Diouf pour Moussa Sow, son joker de luxe, qui a déjà frappé dans cette CAN en phase de poules face à l'Algérie. Mais c'est bien le Cameroun qui prend confiance et défie enfin sans complexe l'arrière-garde sénégalaise. Moukandjo, omniprésent, récupère une frappe écrasée de Bassogog, et est à deux doigts d'ouvrir le score pour les siens, mais voit sa frappe captée avec autorité par Diallo, le gardien sénégalais. Le piège camerounais semble se refermer implacablement sur les coéquipiers de Kalidou Koulibaly. Pourtant, les Lions de la Téranga mitraillent allègrement le but adverse, mais pêchent systématiquement dans la finition. Un manque de réalisme qui condamne les Sénégalais à affronter les incertitudes de la prolongation, face à des Camerounais tenaces, à défaut d’être vraiment intéressants dans le jeu.

Une prolongation copiée-collée du scénario des deux premiers actes. Le Sénégal domine et met le feu dans la surface adverse, mais tout le monde commence à connaître la chanson. Le Cameroun continue, lui, de se montrer dangereux par séquences. Diallo doit même dégainer une nouvelle parade décisive pour sortir une frappe de Jacques Zoua, bien servi par Moukandjo dans la surface. Fin du spectacle, place au suspens : les tirs au but peuvent commencer. Une séance où les snipers sont de sortie. Quatre tentatives réussies de chaque côté au moment où Sadio Mané s'avance. Sa frappe, trop axiale, est stoppée par Ondoa. Derrière, Vincent Aboubakar ne tremble pas pour plonger les siens dans l'extase. Le Cameroun verra les demi-finales de la CAN. Et s'impose face aux Sénégalais, aux tirs au but. Exactement comme en 2002, où les Lions indomptables étaient venus à bout des Sénégalais selon un un scénario identique. Le poids de l'histoire, toujours.

Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Kit Fisteur Niveau : Loisir
An saint 1302. Les armées du continent africain continuent de se déchirer dans la quête de la Couronne de l’Aube Nacrée. Le royaume Wolof, considéré par beaucoup comme un petit royaume avec une petite armée, a depuis le début de cette campagne démontré qu’il fallait redouter ses hommes comme la peste. Leur roi a envoyé des villes bordant le fleuve Sénégal de nombreux renforts, et le royaume wolof possède désormais une armée comportant 16 000 cavaliers peuls et 20 000 tirailleurs. Jamais dans son histoire ce petit royaume n’avait comporté tant d’hommes dans son armée…

Dans le même temps, le roi du Cameroun a lui aussi ravitaillé son armée, forte de 13 000 cavaliers lourds et 22 000 piétons. Près d’un petit bois bordé par une rivière, un pont permet de couper à travers la forêt, vers un passage servant de raccourci pour se rendre au palais du roi du Gabon. L’armée wolof atteint en premier le pont, et commence à le traverser. Une fois que toutes leurs troupes ont traversées, le maréchal Cissé ordonne à ses hommes de mettre immédiatement le feu au pont, afin de ralentir les potentiels poursuivants.

Mais lorsque le pont est à moitié brûlé, l’armée camerounaise arrive en vue. Les wolofs préfèrent ne pas fuir mais rester, afin d’empêcher les camerounais de les poursuivre. Les deux armées se placent l’une en face de l’autre, séparées par la rivière peu profonde et peu large. Il est probable que plusieurs gués s’accumulent non loin, au vu de la disposition du terrain. Les deux armées se déploient l’une en face de l’autre, longeant la rivière. De longues rangées de tirailleurs wolofs et épéistes camerounais se font face.

Cependant les camerounais ont commis une grosse erreur stratégique : ils ont totalement oubliés que les tirailleurs wolofs n’étaient pas uniquement des combattants au corps à corps ! L’officier Koulibaly hurle « tirez !! » et les tirailleurs commencent alors à asperger de lances les épéistes ne pouvant riposter. Les chevau-légers Moukandjo Toko-Ekambi lancent toutes leurs unités afin de traverser rapidement à cheval la rivière, et pouvoir attaquer au contact les tirailleurs wolofs.

Tirailleurs wolofs et cavaliers camerounais sont au contact. La puissance des chevaux étant compensée par l’avantage du terrain qu’offre aux wolofs la rivière, c’est un carnage des deux côtés. La piétaille camerounaise profite du fait que sa cavalerie fait diversion pour traverser la rivière progressivement. L’officier Bassogog à la tête de la piétaille pose un pied sur la rive, mais à leur grande surprise les cavaliers peuls sortent de l’ombre !

Les chevau-légers Saivet, Keita et Gassama chargent les camerounais et renvoient beaucoup de piétons à l’eau. Peu à peu, la cavalerie peule parvient à encercler les chevau-légers rivaux, mais la résistance camerounaise est farouche et Moukandjo parvient à briser l’encerclement et relier les cavaleries et piétons camerounais. Cela permet ainsi à leur armée de rééquilibrer les débats, et les deux armées mènent un combat empli de rage. Les tirailleurs n’hésitent pas sous l’ordre du maréchal Cissé à asperger de jets de lances leurs ennemis, en alternant avec les duels au corps-à-corps. Les deux cavaleries font jeu égal, avec peut être un léger avantage pour les wolofs.

La bataille fait rage et les maréchaux Broos et Cissé vont eux-mêmes directement au combat avec leurs gardes personnelles. Les camerounais sont acculés aux abords de la rivière, proches de tous sombrer, mais leur résistance farouche leur permet de s’accrocher et de résister vaillamment, prolongeant ainsi le combat. Les cavaliers des deux camps tentent de faire des ravages parmi la piétaille ennemie, mais les deux armées tiennent solidement bon.

Le drapeau blanc est agité après 3 heures de combat. Les deux maréchaux discutent ensemble, et concluent que leurs deux armées vont s’entretuer et que cela n’arrangera personne. Ils décident donc, après négociations, de régler l’affaire par un duel judiciaire. Un champion de chaque équipe va être désigné, et les deux se livreront dans un duel à mort. L’armée vainqueur continuera la quête de la Couronne de l’Aube Nacrée, l’armée vaincue accepte le jugement des dieux et retourne au pays, renonçant à la Couronne à tout jamais.

Les officiers Bronn Ondoa et Vardis Egan Diallo sont désignés pour être les champions de leurs royaumes respectifs. Les deux hommes, épées dégainées, se font face. Diallo donne un premier coup, paré par Ondoa. Celui-ci répond d’un coup de pied au ventre, que son adversaire parvient à parer du tibia. Ondoa tente de trancher le cou de son vis-à-vis, mais celui-ci se baisse et tente de percer le cœur du camerounais. Un retour de lame in extremis le sauve. Ondia tente un coup vertical que Diallo esquive d’un pas e côté, mais Diallo cherche alors à contre attaquer : tenant son épée à une main, il abat violemment son bras sur l’épaule droite d’Ondoa, mais le bras gauche de l’officier camerounais saisit le poignet de son adversaire. Il lui enfonce alors violemment son épée dans le cœur. L’officier sénégalais tombe à genoux, crachant du sang à plein poumons. Bronn Ondoa retire alors son épée de la poitrine de son ennemi, la lui replante dans le ventre, puis l’envoie violemment valser au fond de la rivière.

Le dual judiciaire a tranché, l’officier Ondoa est proclamé vainqueur. Le royaume Wolof est décidément maudit en ce qui concerne les duels judiciaires…

Conformément à l’accord entre les deux maréchaux, aucun wolof n’est dépouillé ou ne voit son honneur atteint d’une quelconque manière. Les camerounais les laissent traverser le gué dignement, et entamer un long voyage qui les remmènera chez eux. Les camerounais quant à eux, peuvent s’estimer très, très chanceux… Pour eux, l’aventure de la conquête de la Couronne de l’Aube Nacrée continue, mais il leur faudra montrer sans doute autre chose que le spectacle de ce soir devant les murailles du palais du roi du Gabon…
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Le résumé historique ci-dessus est inspiré de la bataille de Qadisiyya entre le califat Rashidun et l'empire Perse. Le problème est que le résumé commence exactement dans la situation ou les sénégalais sont dans le rôle des arabes et les camerounais, celui des perses, car je sentais que les camerounais allaient craquer... Sauf que je me suis planté, du coup le vrai vainqueur est perdant ce soir et vice-versa.

Au moins ça ouvre une uchronie intéressante : si les Perses avaient gagnés, que se serait-il passé par la suite ? ^^

Ah et pour finir, pour les tirs aux buts, petite fantaisie : ils seront tous joués sous la forme de duels judiciaires en mode Game of Thrones. En souhaitant bonne lecture à tout le monde :)
Eomer fils d'Eomund Niveau : CFA2
@Kit Fisteur

J'aime beaucoup tes comptes rendus de matchs revisités et le passionné d'histoire que je suis ne peut que joindre ses félicitations aux autres.

Je ne suis jamais contre un débat uchronique, mais parler de ce qui aurait pu se passer en cas de victoire Perse à al-Qadisiyya est pour le coup trop fantaisiste.

Même si les Perses avaient gagnés cela aurait au mieux repoussé de quelques temps la conquête arabo-islamique de la perse Sassanide tant ces derniers étaient à bout de souffle après des siècles de baston contre l'empire Byzantin.

Ces deux empires étaient se foutaient sur la gueule depuis tellement longtemps (même si avant il s'agissait de leurs prédécesseurs Romains et Parthes) qu'ils ont oubliés de regarder la menace que constituait ce nouvel empire Arabe qui faisait suite à l'unification de la péninsule.

Donc voilà même en rêve les Perses n'auraient jamais pu repousser les Arabes, pas plus que les Byzantins par la suite.


Sinon je n'ai pas vu le match :D
J'adore tes récits kit ! Mais petite question la couronne de l'aube nacrée c'est une invention ou c'est une référence historique ?
Kit Fisteur Niveau : Loisir
C'est une pure invention, le but était juste de trouver un objet dont les initiales soient CAN pour instaurer un parallèle avec la vraie CAN.

Après le principe est cohérent puisque la guerre dans l'unique but de s'emparer de richesses a malheureusement toujours été courant de tout temps dans l'histoire de l'humanité...
PierreFanFanJoséKarl Niveau : National
Quelles connaissances historiques pointues... Et quel talent d'écriture

Et dire qu'une certaine Penelope F a été payée 5 000 euros par mois pour des notes de lecture.

Tu n'es pas jaloux ?
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Tes récits de bataille me font irrésistiblement penser au Flaubert de Salammbô. Inspirateur, pastiche, hommage ?, ou aux descriptions de combats dans les aventures d'Héroic Fantasy d'auteurs comme Robert Howard (dans ses aventures orientales) ou d'autres plus contemporains comme Michaël Moorcock ou David Gemmell, ses dignes successeurs.
Et si ce Flaubert là était leur modèle ?
6 réponses à ce commentaire.
Adieu, veau, vache, cochon, couvée.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
Note : 1
Sincèrement déçu pour toi, l'ami. Pour toi, pour tous les sénégalais, et pour tous ceux qui considèrent encore le foot comme un art vivant.
True Grit Niveau : DHR
Je me joins à O Alegria Do Povo, également profondément déçu pour le Sénégal et toi, rien que sur le papier la sélection sénégalaise était vraiment sexy.

Consolons-nous en nous disant que le groupe entier vient d'engranger de l'expérience de haut niveau à l'échelle internationale !
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
Note : 1
Je sais pas si tu reviendras sur cet article!
Mais après "Wake in frigt", merci pour "Bad Boy Bubby"!!
QUEL FILM BORDEL!!!!
3 réponses à ce commentaire.
 //  23:03  //  Aficionado du Togo
quelle finale ? Ils sont en 1/2..et sur l'autre résumé c'est la Tunisie pas l'Algérie..
Dur pour le Sénégal.
medyassineabd Niveau : DHR
Putain Mané est eliminé de trois coupes en l'espace de 4 jours
ca me fait d la peine tellement il etait au dessus dans cette compet
Ahmed-Gooner Niveau : National
Il s'est effondré à la fin, il se tenait même pas debout.
1 réponse à ce commentaire.
"Une épreuve qui échouer Sadio Mané"

Je croire pas trop français ça.

Et ils sont en 1/2, pas déjà en finale.
Le football est mort, je m'en vais pour ne pas assister à son enterrement.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Le Sénégal a reçu une malédiction sur les tirs aux buts c'est pas possible sinon... Le Cameroun ce soir c'était un mélange entre la Grèce de 2004 et le Portugal de 2016...
medyassineabd Niveau : DHR
un PD poilu?
1 réponse à ce commentaire.
Luis suarez Niveau : DHR
Que le Sénégal soit éliminé on dit pas mais c'est cruel pour Mané quand même... Le pauvre ça se voyait qu'il était à fond et au dessus des autres surtout. Après, ça se joue souvent à pas grand chose, allez demander aux Messi, Platini, Zico, Sheva, Baggio et j'en passe.

C'est quand même dingue le nombre de grands joueurs qui ont flanché dans cet exercice.
Le Sénégal, malgré une équipe talentueuse et homogèbne, manquait à mon avis d'expérience en tant que groupe, l'équipe est relativement jeune. Si ils jouent la prochaine CDM, la prochaine CAN est pour eux.
Superbe match de l'Atletico Camerun, je trouve ca bien que le pays n'ait pas oublié ses racines portugaises, le Kameni 2.0 et pépite de diamant ont fait la diff, mon désormais favori avec le Ghana!
A la fin du match Mané aurait déclaré:"c'est pas la CAN qui me quitte, c'est moi qui quitte la CAN...pour aller sauver Liverpool parce qu'à ce rythme là, je ne jouerai pas la C1 l'an prochain!"
pinpin666 Niveau : CFA
Dans la perspective d'une coupe du monde, ce match, qui a été d'un bon niveau technique, est très décevant. Je n'imagine pas une grosse
équipe sud américaine et encore moins européenne avoir autant de déchet dans la dernière passe ou la dernière frappe.
Le joueur africain se laisse trop envahir par la pression. Trop d'émotivité et on obtient un 0 à0 là où un 1 à 1 voire un 2 à 1 pour le Sénégal aurait été plus logique. Sinon techniquement il y a tout pour qu'un pays africain fasse une finale de coupe du monde.
Ah ouai finale de CDM quand même...
pinpin666 Niveau : CFA
Si tu te remémores les dernières éliminations des pays africains en coupe du monde, il y a davantage un manque de réalisme dans les temps forts qu'un déficit technique ou tactique. Le Nigeria contre la France, l'Algérie contre l'Allemagne le ghana en 2010 etc.
J'ai beaucoup de respect pour le Portugal meilleure équipe européenne ou même l'Allemagne, mais ce ne sont pas des équipes techniquement incroyables non plus; bien que l'Allemagne joue un foot très léché.
3 réponses à ce commentaire.
Mes dux parents sont camerounais donc ça me fait toujours un peu plaisir de voir l'équipe nationale réussir.

Ce n'est pas aussi talentueux et beau que Cameroun de Milla ou d'Eto'o mais moi je vois des joueurs qui se serrent les coudes et jouent ensemble pour gagner. Peut être que l'absence de ceux qui étaient censés être les cadres de cette génération (Matip, Chuppo,..) permet à l'équipe d'être plus solidaire.

Ondoa, impeccable une nouvelle fois, il mérite mieux que la réserve de Séville (genre un bon petit club de L1 par exemple)
genre un club qui aurait un projet de Champions?
1 réponse à ce commentaire.
ThisIsAnfield Niveau : Ligue 2
Autant j'attendais avec impatience le retour de Mané, mais son état à la fin du match m'a vraiment fait mal au coeur et son retour est passé au second plan dans mon esprit ... En espèrant qu'il se reprenne assez vite...
J'ai regardé les prolongations et tab. C'est vrai qu'on peut avoir l'impression du manque de tactique mais j'ai surtout vu de la précipitation... Et lequipe.fr faire des tu sais que tu es fan de c.. .
C'est bon tout ça. Le football ça se joue sur le terrain et puis c'est tout le reste c'est les histoires de nkul ban ze comme on dit chez nous.
Vu sur la page Tweeter d'un supporter camerounais :

"Mes Gabonais & Ivoriens jsais que vous etiez tous avec le Senegal ce soir BANDE DE TOCARDS JALOUX Comme Ça MOUF BUVEZ L'EAU SALÉE #CAN2017".
Je n'avais pas le coeur à écrire hier, ni encore aujourd'hui peut être même demain, la déception est encore là mais je tiens à vous rendre un vibrant hommage. Perdre aux TABs est ce qu'il y'a de plus cruel dans le sport, ça donne un sentiment de goût d'inachevé et quitte à choisir j'aurai "préféré" qu'on perdre dans le match.

Mais une chose est sûre, le peuple est fier de vous, fier de votre parcours, personne n'a rien à vous reprocher, vous vous êtes battus comme de vrais Lions tout au long du tournoi, le paradoxe du sport veut que le meilleur ne gagne pas toujours.
Quelle belle ironie! Sachez que je vous aime et que je vous porte dans mon coeur.
Maintenant place aux qualifications à la CDM.
il y a 2 heures Un lob de soixante mètres en Angleterre 2 il y a 3 heures Le CSC gênant de Wycombe 11 il y a 3 heures Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 30
il y a 7 heures Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 10 Hier à 20:54 L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 Hier à 19:06 Kembo Ekoko à Bursaspor 3
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 18:17 La bastos de Marcos Alonso 3 Hier à 16:53 Il foire sa panenka à la 96e minute 21 Hier à 13:45 La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 Hier à 12:40 Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 57 Hier à 11:46 Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 Hier à 11:19 Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 Hier à 10:18 La demi-volée de Gignac 10 Hier à 09:01 Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6
samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8