1. //
  2. // 20e journée

A l'assaut du LOSC

Terminée la Coupe de France et ses clubs amateurs. Place à la Ligue 1 et son "football champagne". Présentation des dix matches de la 20e journée.

Modififié
0 0
PSG/Sochaux


Le genre de rencontre qui aurait fait flipper les Parisiens la saison passée. Mais le PSG millésime 2010-2011 semble beaucoup plus solide. La preuve, "l'affaire Stéphane Sessegnon" n'a pas entravé la bonne tenue de l'équipe face à Lens en Coupe de France (victoire 5-1). Oui mais ce soir, en face, il y aura Sochaux. Des Lionceaux affamés qui évolueront pourtant sans leur duo d'attaquants Sverkos-Sène, partis tester leurs aptitudes dans les calanques grecques.

Rennes/Arles-Avignon


Arles-Avignon n'a qu'un seul objectif dans cette seconde partie de championnat : empocher plus de huit points, soit son total actuel, lors des dix-neuf dernières journées. Une unité ramenée de Rennes s'apparenterait déjà à un sacré exploit. Les hommes de Fred Antonetti viennent d'en passer sept à Cannes en Coupe de France. Mika Pagis ne devrait donc toujours pas rechausser les crampons.

Toulouse/Nancy


Ça sent le gros match dégueulasse entre deux équipes plus réputées pour leur rigueur défensive que pour le spectacle offensif qu'elles prodiguent. D'ailleurs, la seule recrue toulousaine de ce mercato se nomme Luis Mejia, gardien de but panaméen de 19 ans. En attendant, c'est bien Mathieu Valverde qui défendra la cage du TFC face à Nancy. On mise sur un 0-0.

Nice/Lille


Lille étrenne son statut de champion d'automne au stade du Ray. Les Dogues dominent la Ligue 1 avec un match de moins que tous les autres cadors. Mais la reprise hivernale est toujours difficile pour les gros bras. En face, Nice voudrait à nouveau faire chuter un favori, après Marseille avant la trêve. On pourrait également assister à la renaissance de David Bellion, revenu piger dans son ancien club.

Montpellier/Valenciennes


René Girard is back dans la place. Pour le plus grand bonheur de la confrérie des arbitres français et des réalisateurs de Canal+. La Mosson attend déjà avec impatience les premiers matches retour de ses garçons. Le club de Valenciennes est, lui, englué dans les bas-fonds du championnat. Grégory Pujol ne peut pas tout faire.

Brest/Caen


Duel de promus au stade Francis-Le Blé. Les Brestois veulent surfer sur leur bonne première partie de saison. Tout le contraire de Caen, qui souhaite oublier au plus vite son accablante série de défaites de fin d'année. Franck Dumas est resté aux commandes du navire normand malgré les supplications de démission de nombreux supporters. Il a reçu le soutien de son président Jean-François Fortin. Suffisant pour passer l'hiver ?

Auxerre/Monaco


L'AJA a recruté du lourd cet hiver. Jung Jo-Gook, Sud-Coréen de 26 ans en provenance du FC Séoul. Et Jaaraf Dieylani Fall, jeune attaquant sénégalais de 21 ans, élu meilleur joueur de son championnat national. Du transfert made in Jean Fernandez. Le coach bourguignon aura l'occasion de lancer ses nouveaux joueurs face à un Monaco orphelin de Guy Lacombe. Moustache s'est fait dégager au profit de Laurent Banide, un homme du club. Suffisant pour passer l'hiver ?

Lens/Saint-Étienne


Laszlo Bölöni a démarré son séjour lensois par une gifle reçue au Parc des Princes. Le mal sang et or semble aussi profond que celui de Saint-Étienne version Laurent Roussey. Les collègues de Toifilou Maoulida vont devoir se sortir les doigts pour éviter une nouvelle relégation en Ligue 2. Une division que ne devraient pas retrouver les Verts, forts de leur bon début de saison sous l'ère Galtier.

Lyon/Lorient


Yohan nous l'a promis : l'année 2011 sera celle des Gourcuff. Le fiston souhaite effacer ses douze mois de l'exercice 2009/2010, tous aussi pourris les uns que les autres. Samedi, “Yo” voudra régaler la chique face à son père, qui passe son temps à former des mecs pour les voir partir. C'est Claude Puel qui devrait profiter de l'aubaine.

Marseille/Bordeaux


La grande affiche de cette 20e journée. Sous l'ère Laurent Blanc, on aurait réservé notre soirée de dimanche. Or, à l'époque de Jean Tigana, on s'attend à un scénario écrit d'avance. Un Marseille dominateur, des Bordelais qui se contentent de défendre et quelques buts sur coups de pied arrêtés. Mouais...

Romain Poujaud

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Vivement Jeudi
0 0