Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 6e journée
  3. // Résumé

Dijon prend la tête, Diacre gagne enfin !

Dijon passe provisoirement en tête pendant que Corinne Diacre sourit. Valenciennes ne décolle pas, tout comme le Nîmes-Brest, insipide.

Modififié
  • Dijon dépasse Troyes, VA passe dans le rouge


    Le leader de la Ligue 2 s'appelle Dijon ce soir ! Le DFCO avait l'occasion de chiper la première place de l'ESTAC, au moins provisoirement, et les Bourguignons ne se sont pas gênés à domicile contre Niort (1-0). La rencontre entre les deux équipes a certainement été la plus animée de la soirée, mais elle a toutefois tardé à basculer jusqu'à ce but de Yohann Rivière dans le temps additionnel. En fait, on a vu beaucoup de choses à Gaston Gérard ce soir : Régis Brouard, l'entraîneur niortais, qui se permet des coups de gueule en piétinant la pelouse, les atermoiements de Dona Ndoh qui, seul face au portier dijonnais, a presque réussi à se dribbler lui-même avant de se faire reprendre et l'incessante, impressionnante même, activité de Romain Philippoteaux dans son couloir. Un match de bonne facture et, sans une triple occasion manquée dans les dernières secondes, les Niortais auraient même pu tout changer pour demeurer invaincus dans cette Ligue 2. Si Dijon s'invite au sommet, ce n'est pas le cas de Valenciennes qui glisse dans la zone rouge. Les Nordistes s'engluent dangereusement après leur match nul concédé à domicile face à Créteil (1-1). Les Cristoliens, du coup, font la bonne opération. Pour sa première titularisation avec le club francilien, l'ancien Sochalien Rafael Dias a bien cru s'offrir son premier but sous ses nouvelles couleurs. Mais à la suite d'une petite partie de billard grandeur nature, alors qu'il vient de frapper en force, son coéquipier Faneva Ima Andriatsima lui choure sa réalisation du bout du pied. Le but aurait dû être refusé pour une main, mais VA a quand même eu ce qu'il méritait. À force de reculer après l'ouverture du score de Rydell Popeon, les Nordistes ont laissé filer leur chance. Un manque de justesse malgré de l'envie et des errements défensifs : la saison s'annonce longue du côté du Hainaut.

  • La belle minute angevine, le sourire de Corinne Diacre


    L'autre bonne opération de la soirée est pour le SCO d'Angers qui s'impose (2-0) face au Gazélec Ajaccio ! À la 11e puis à la 12e minute, Camara sur une belle reprise et Kodjia bien servi en profondeur achèvent le promu ajaccien et par la même occasion ses supporters de la tribune Saint-Léonard parti se chercher des frites lors de cette minute cruciale. Avec ce succès convainquant, les joueurs de Stéphane Moulin mettent un pied sur le podium et surfent donc sur la vague de leur victoire obtenue face à Tours lors de la journée précédente (1-2). Belle opération également pour Clermont qui bondit de sa dernière place grâce à sa victoire obtenue contre Le Havre (1-0). Auteur d'un but somptueux sur un ciseau acrobatique en pleine lucarne, Idriss Saadi a parfaitement découpé les contours du premier succès clermontois de la saison. On a donc enfin vu Corinne Diacre sourire au bord de la pelouse. En même temps, grâce à Saadi, elle restera quoi qu'il arrive dans l'histoire comme étant la première femme entraîneur à avoir remporté un match de football professionnel masculin. T'as la classe, Corinne ! La classe, autant que ce retour attendu en Avignon… Car oui, la voix rauque et éraillée de Mamadou Niang est enfin de retour dans les zones mixtes françaises. Ses jambes de buteur ne le sont pas encore sur nos pelouses, mais l'ancien buteur strasbourgeois a fait des débuts réussis avec Arles-Avignon contre Tours. Les hommes du manager Franck Dumas et des coachs Crucet et Irlès tiennent leur premier succès de la saison (1-0), effet Niang ou pas. Ils s'en sont remis à une réalisation de Gino van Kessel pour obtenir les trois points.

  • Le bijou de Cavalli, le fiasco Nîmes-Brest


    Un seul 0-0 est venu garnir cette soirée de Ligue 2. Alors qu'on le présentait comme le match phare de la soirée puisqu'opposant deux équipes bien classées, le duel entre Nîmes et Brest n'a pas été du tout animé. Une première mi-temps insipide, une seconde qui ne l'a pas vraiment été plus malgré les tentatives de Gaëtan Laborde côté brestois. À noter l'énorme occasion du Brestois Belghazouani qui trouve le poteau sur une tête plongeante. L'ancien Ajaccien l'aurait d'ailleurs sûrement mise au fond si on lui avait demandé de toucher le montant. Neymar doit se sentir un peu moins seul ce soir. Au rang des matchs nuls, à noter le bon point pris par Châteauroux à Ajaccio (1-1). L'ACA aurait mérité d'ouvrir le score sur une magnifique reprise très osée de Marester, mais c'est finalement Terence Makengo qui s'en charge pour Châteauroux après un contrôle réussi de façon douteuse dans la surface corse. Le superbe coup franc pleine lucarne de Johan Cavalli en seconde période remet les Corses à flot dans une rencontre qu'ils ne méritaient pas de perdre. Enfin, Laval a failli réussir le gros coup de la soirée en venant à bout du promu orléanais, mais a craqué dans les dernières secondes (1-1). Les Tangos, après avoir ouvert le score tôt dans le match par Diallo, ont alors sorti la bétonneuse. La machine a toussoté en seconde période et fini par lâcher en fin de match. Orléans revient à la 89e par Robert Maah. Voilà, au soir de cette 6e journée, les trois relégables de Ligue 2 s'appellent Valenciennes, Auxerre et Sochaux. Ça pique un peu les yeux.



    Par Aurélien Renault Résultats et classement de L2
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom
    Hier à 16:36 Harry Redknapp grand vainqueur d'une télé-réalité britannique 8