A chacun son marché...

En Ligue 1, le mercato n'est pas le même pour tout le monde. Les noms ronflants sont lâchés pour Paris, Marseille et Lyon, et finalement, c'est Brandao qui sort du chapeau. Cadeau. Monaco tentera peut-être un vieux en quête de retraite tandis que pour toutes les autres équipes, le menu est connu : retour d'anciens de la L1, prospection exotique, erreurs de casting à la relance. Petit tour d'horizon et petites idées, qui sait...?

0 1
Les gros calibres

- Les Girondins avancent toujours cachés. On ne devrait pas déroger à la règle cet hiver, d'autant que Bordeaux semble armé pour terminer le travail. Oui, mais Fernando a des envies d'Italie et Lolo aimerait bien préparer l'après-Chamakh. Elmander, en souffrance à Bolton et au profil similaire au Marocain, peut être le bon coup. Il serait surtout sélectionnable pour la C1. Au milieu, pourquoi Blanc ne tenterait pas Vieira, en fin de contrat en juin ? Avec Diarra, ça pourrait avoir de la gueule pour le printemps.

- Marseille doit absolument se trouver un attaquant. Brandao peut dépanner en défense mais pas face au but. Niang est sur le flanc, Morientes est crâmé et Koné l'enfant nu est fragile. Benjani, fantôme à Manchester City, pourrait être relancé. Ou alors, Dassier sort les billets, se fait prêter Roque Santa Cruz ou tente une énième fois Vagner Love. En défense, les Olympiens recherchent un arrière droit. Rod Fanni ? Belletti ? Avis aux vendeurs...

- Les Lyonnais manquent de pas mal de choses cette saison. Mais la défense est surtout pointée du doigt. La paire de fesses métisses Cris-Boumsong est grippée et Toulalan ne pourra pas tout le temps jouer les médecins. Younès Kaboul, s'il est malin, peut quitter Portsmouth pour tenter la Ligue des Champions avec Lyon. Et se montrer avant le grand départ pour l'Afrique du Sud en juin.

- Paris nous fera sans doute marrer, comme à chaque mercato d'hiver. On peut s'attendre à ce que Roche revienne du Brésil avec quelques énigmes genre Souza ou Ewerthon. La priorité à Paris, c'est un milieu gauche. Valbuena avait enlevé ses roulettes avec Gerets mais a du les remettre avec Deschamps. Du coup, le petit cycliste pourrait assurer la mode des transferts entre les deux rivaux, comme d'habitude. Pas de succès garanti, mais bon. Dans la même veine, on peut aussi se pencher sur le cas de Feghouli à Grenoble ou Obraniak à Lille. Ou alors, Paris est vraiment magique et attire Babel de Liverpool en prêt.

- Lille, le gros calibre de la fin d'année 2009, doit pallier au départ de Chedjou pour la CAN. L'arrivée de Mavuba à l'hiver 2008 avait plutôt bien réussi au LOSC. Le club de Seydoux pourrait donc aller chercher un Français qui joue peu à l'étranger. Pourquoi pas Jonathan Zébina ? Avec deux matches dans les guiboles cette saison, le Turinois peut être le bon coup Lillois. Bordeaux avait tenté cet été mais Jona avait décliné.

Les seconds couteaux

- Les Bretons, Rennes et Lorient, n'ont pas les mêmes moyens. Lorient n'a sans doute aucun intérêt à toucher à son effectif, même si Gourcuff sera sans doute à l'affût d'un petit prêt couillu, comme Obertan l'hiver dernier. Il va où Ben Arfa au fait ? A Rennes, on peut se permettre plus de choses, et visiblement la cible se situe plutôt au milieu voire en attaque si Briand plie les goals avant la fin de son contrat. La venue marketing d'Inamoto est un bide. Venu libre de Francfort, la porte de sortie lui est ouverte. En remplacement, le buffle ghanéen Stephen Appiah, de Bologne, pourrait valoir le coup. Gyan lui montrerait la voie à suivre.

- Le TFC a déçu dans cette première moitié de saison. Gignac n'a plus le pouce mouillé, et l'attaque est soutenue par le milieu Sissoko. Toulouse avait eu le nez creux en cherchant en Suède avec Elmander. Et la Suède a une petite perle en magasin, Magnus Jönsson, grande tige de 1m90, international espoir, 16 buts la saison dernière avec Allsvenskan. Un coup à faire ?

- Monaco, « qui ne souhaite plus accueillir des retraités » , va forcément nous refaire un coup genre Vieri, Raducioiu ou Bierhoff. A moins que Lacombe, qui préfère les jeunes aux vieux, s'énerve et est entendu par sa direction. « Moustache » veut Audel, ou Dindane. Un Moussa Sow, qui avait les faveurs de Lacombe en Bretagne la saison dernière, vaut au moins les deux autres additionnés. En fin de contrat en juin, le Rocher pourrait s'en tirer à moindre frais.

Les pistolets à eaux

- Saint-Etienne devrait quand même pouvoir s'en sortir. Avec l'arrivée de Pape Diakhaté, les Verts ont sans doute résolu leurs problèmes défensifs. Ne reste plus qu'à dégraisser un effectif bien trop large (Tavlaridis, Gigliotti, Planté, Hautcoeur, Mirallas). Chez les Verts, le mercato se jouera plus en coulisses que sur le terrain. Tout le monde attend l'éviction de Galtier pour la venue d'une doublette étrange : Sagnol-Fernandez.

- Sochaux avait réalisé la bonne pioche la saison dernière avec Sverkos. Mais cette saison, l'attaque doubiste est en panne. Le Tchèque s'est blessé, Erding est parti et Gillot ne peut s'en remettre qu'aux jeunes du centre de formation. Pas suffisant. Le président sochalien a eu l'idée Boyd, des Glasgow Rangers. Si les centres arrivent sur son crâne, qui sait... Un pari risqué quand même. Olivier Giroud, le serial buteur de Tours, serait sans doute mieux dans le Doubs pour son dépucelage en Ligue 1.

- A Nice, le président Stellardo a dégainé : «  Nous avons trop de bons joueurs africains puisqu'ils sont tous sélectionnés » . Avec la CAN, Nice va perdre Apam et cherche donc un défenseur central. Si la cellule recrutement n'a pas anticipé, « une faute professionnelle » pour le sniper Stellardo, on peut vous proposer un découpeur qui va enflammer le Stade du Ray : Tavlaridis. Pendant ce temps-là, on entend parler du retour de Civelli. C'est kif-kif...

- Boulogne et Le Mans essaient tant bien que mal de trouver un gardien. Ovonno sentait l'arnaque mais Duarte a voulu tester. Valverde s'est planté à Boulogne et Bédénik a ressorti les gants. Bof. La Ligue 1 peut fournir quelques seconds couteaux aux derniers de la classe : Vincent Planté, les 2 Riou (Rémy et Rudy), Benjamin Gavanon. Ou possibilité de faire dans le « revival » avec Itandje, touriste grec, ou le colombien Farid Mondragon, qui tient bien la baraque à Cologne depuis deux saisons.

- Grenoble, lui, est de toute façon condamné. Ça sent plus le départ que l'arrivée. Qui voudra débarquer en Isère pour une deuxième moitié de saison galère ? Peut-être des vieux briscards qui voudront préparer la prochaine saison en Ligue 2. On peut penser à un Michaël Pagis par exemple, qui ne s'amuse plus qu'à l'entraînement à Rennes. Mais, on n'y croit pas trop.

Les lances-pierres

- A Valenciennes, Nancy et Lens, on va surtout tâcher de dégraisser. Sebo et Pieroni devraient quitter la team de Montagné tandis que Lens a eu la bonne idée de compter sur la valeur marchande de Kovacevic pour renflouer les caisses. Merci Gervais. A Nancy, l'intersaison estivale a été mouvementée et Pablo Correa est petit à petit en train de faire monter la mayonnaise. Fragile, il n'y ajoutera sans doute aucun autre ingrédient. A moins que Dia ou Hadji ne réponde aux sirènes de Marseille.

- A Montpellier, on ne changera pas de recette. On propose à Loulou, qui juge s'il est bon ou non de sortir le carnet de chèques. Avec Spahic, cela a plutôt bien fonctionné. Un Camel Meriem à la relance du côté de la Paillade pourrait sonner juste.

Ronan Boscher

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Comme d'habitude, vous balancez vos éternels clichés sur Monaco, peut-être pour faire de l'esprit ou de l'humour, parce que c'est vrai, c'est tellement évident qu'à Monaco, il n'y a que des retraités. Pourtant, la saison passée, Monaco avait la deuxième équipe la plus jeune alignée en Ligue 1. Et cette saison, on ne doit pas en être très loin non plus.

Assez décevant de constater que vous servez la même soupe que les médias nationaux classiques.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le Real loupe le coche
0 1