À Barcelone, l'été s'annonce chaud

En raison d'élections présidentielles, le FC Barcelone s'apprête à connaître une période estivale pleine de turbulences. Josep Bartomeu, président par défaut, a déjà pris les devants dans une course que s'apprête à rejoindre Joan Laporta. Le début d'été blaugrana sera chaud autant que politique.

5 27
Plus d'un an après la démission de Sandro Rosell, Josep Bartomeu suit les pas de son mentor. Contrairement à son prédécesseur, l'ex-futur président du FC Barcelone offre lui un sourire bien prononcé au panel de photographes. Les récents sacres en Ligue des champions, Coupe du Roi et Liga sont autant de raisons qui le poussent à l'optimisme. Lui, le président jugé illégitime, car non élu, sait tenir la corde pour prendre sa propre succession à la tête du Barça. Une vérité du moment qui avait tout du casse-tête il y a encore quelques mois. En plein tumulte après un revers douloureux et orageux à San Sebastien, Bartomeu décide alors de rassembler la presse : «  Ce club a besoin de stabilité et de tranquillité. J'ai donc pris la décision de convoquer des élections l'été prochain. » Un changement à 180 degrés de stratégie qui porte ses fruits. Grâce à cette nouvelle quiétude, le navire blaugrana retrouve ses esprits et les succès qui le définissent depuis désormais une décennie. Tant et si bien qu'aujourd'hui, Josep Bartomeu fait office de grand favori pour prendre les commandes d'une institution qu'il souhaite dépolitiser et booster sur le plan financier.

Des arguments de campagne déjà sur la table


L'entreprise de séduction de Bartomeu, entamée au soir d'une défaite face à la Real Sociedad ayant entraîné la démission de Zubizarreta et le départ de Carles Puyol, a tout d'une campagne politique lambda. Dans une entité régie par le vote de ses socios, le président de la Junta Directiva est légitimé par les urnes. Une donne propre à quelques institutions espagnoles, telles que le Real Madrid, l'Athletic Bilbao et Osasuna, qui met en branle la nébuleuse du Camp Nou. Sitôt cette annonce d'élections du début d'année, les quotidiens locaux et autres médias frivoles dégainent les rumeurs les plus folles. Fin connaisseur du milieu, Josep Bartomeu reste placide et garde le cap : la priorité est au sportif, et ce, jusqu'à la fin de saison. Justement, de cette fin d'exercice historique qui voit la conquête du second triplé de l'histoire du club lui donne des ailes. En l'espace d'une semaine, il sort alors la grosse artillerie. Aux prolongations longue durée de Pedro Rodríguez et Jordi Alba s'ajoute celle, loin d'être acquise, d'un Dani Alves désormais lié jusqu'en 2017 avec le fanion blaugrana.

Idem, sitôt les festivités du triplé terminées au Camp Nou, il officialise la première recrue post-Quinta du Barça - la Cinquième, en VF. Aleix Vidal, son passé blaugrana et madridista et sa nouvelle conversion au poste de latéral droit viennent garnir l'effectif de Luis Enrique. Un coach asturien, fervent admirateur du clone de Jordi Alba, qui ne savait toujours pas de quoi serait fait son futur malgré un exercice historique. Mais ça, c'était avant. « Il y a quelques minutes, nous avons verrouillé la prolongation de Lucho  » , ouvrait donc ce mardi en préambule de sa conférence de presse de démission Josep Bartomeu, histoire de s'avancer encore renforcé avant des élections prévues pour le 19 ou le 26 juillet prochain. Récompense méritée pour Lucho ou cadeau empoisonné pour son successeur, le président aux binocles n'en reste pas moins un fin stratège. De même, il n'avait eu aucun remord à tancer son entraîneur lorsqu'il se chamaillait avec sa sainteté Messi. Car oui, l'Argentin est bien le pilier de toute la stratégie barcelonaise, que ce soit sur comme en dehors des prés.

Quid d'un Laporta catalaniste ?


Épine dans le pied de la Junta Directiva de Bartomeu, le cas Neymar semble même terminé. Alors qu'il avait conduit à la démission de Sandro Rosell et à un grand chambardement, il n'est aujourd'hui plus entre les mains de la cour de justice madrilène. Cette dernière s'étant considérée comme incompétente, le dossier est revenu dans les mains d'un juge lambda de Barcelone. En soi, une victoire pour Josep et sa troupe, et un argument en moins pour leurs potentiels adversaires. Joan Laporta, toujours pas candidat mais longtemps favori des sondages, se trouve ainsi avec un plan de bataille des plus maigres. Son seul plan d'attaque reste son « catalanisme » exacerbé. A contrario de la présidence actuelle, l'indépendantiste promet un retour à la base régionaliste et la fin du « tout est à brader, même le maillot » . Même à ce petit jeu, ses arguments restent minimes face aux quelque 600 millions d'euros de chiffre d'affaires annoncés par Bartomeu. Un total qui propulse le Barça au rang de club le plus bankable de la planète. Pour preuve, un nouvel accord avec le Qatar serait dans les tuyaux : pour un montant de 60 millions d'euros annuels, il resterait le sponsor principal du club. Les électeurs blaugrana et leurs problèmes de riches, donc.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Paul_et_Mickey Niveau : CFA
L'été s'annonce démocratique.
Il est clair que le triplete met Bartomeu à hauteur de Laporta. De plus il a parfaitement joué le coup sur les rénovations + la signature de Aleix qui est très bien vu ici. le timing est parfait, très bonne stratégie.

personnellement je n'ai jamais pu saquer laporta, outre son catalanisme de merde, c'est surtout l'utilisation du Barça comme tremplin personnel qui me gave. sa "carrière" politique, une personnalité exubérante, je largue ma femme pour aller avec une minette de 22 ans, bref, la panoplie du beauf.
Il faut être réaliste.Le Barça doit pérenniser son avenir économique qui aura une incidence sur ses résultats sportifs et continuer d'engranger un max de revenus pour ne pas être décroché par les rivaux européens.Identité catalane oui mais réalisme économique aussi et les deux ne sont pas incompatibles contrairement à ce que certains veulent nous faire croire.Le Barça doit progresser sur le marché asiatique là où les Anglais sont très en avance et également en Amérique du Nord pour rattraper ses concurrents.
Malgré tout Laporta reste un redoutable rival pour Bartomeu et son charisme de grille-pain qui l'handicape
Note : 3
Je n'aime pas la politique, je n'y comprend pas toujours grand chose, et ça me gave.

Personnellement, la seule chose qui me dérange avec Bartomeu, c'est qu'il est traîné en justice, et si ça se termine mal pour lui, ça va encore gravement entaché l'image du club, même si ça reste l'affaire Neymar.

Après, économiquement en effet j'ai l'impression que le Barça s'en sort pas mal sous sa houlette, alors qu'avec Laporta c'est un peu parti en couilles.

Mais bon faut pas se voiler la face. Malgré ces nombreux succès récents, les socios ne veulent plus des mecs qui ont dégradé l'image du club assez salement, il faut le reconnaître. Et là je ne fais référence qu'à l'affaire Neymar. Les transferts de jeunes, je suis sûr que si la FIFA se donnait la peine, elle trouverait de bien nombreux clubs à sanctionner.

Et l'histoire de la fraude fiscale de Messi, bizarrement on n'a pas trop entendu celles des autres sportifs espagnols qui s'étaient fait chopper...


Bien content que malgré toutes ces merdes qui leurs sont tombés sur la tête, leur année soit couronnée de succès.
Paper planes Niveau : District
Franchement, je vois pas ce qu'on peut reprocher à Bartomeu hormis le fait qu'il n'ait pas été élu.

Le gars a réussi à calmer un environnement extra sportif exécrable entre le cas Neymar, son manque de légitimité (pas élu) et la sanction FIFA en convoquant des élections anticipées. D'ailleurs, il faut une certaine forme de courage pour le faire.

De plus, il a toujours défendu le club lorsque celui-ci était attaqué de toutes parts : presse - surtout madrilène - et justice. Je ne vais même pas parler des résultats sportifs : le triplé en football, coupe d'europe en hockey et handball cette année...

Ajoutons à cela les résultats économiques du mandat : 130M de bénéfices (alors même que Laporta creusait les déficits), 30% de dette en moins et 600M de chiffre d'affaires - potentiellement au-dessus du Real qui était premier l'année dernière. C'est plutôt un bilan honnête non ?

Pour finir, le gars a parfaitement géré ses derniers jours à la tête du Barça, aussi bien pour l'équipe que pour son image pour les élections : Pedro, Alba, Dani et Luis Enrique rénovés (les deux derniers étaient assez incertains...), recrutement d'Aleix Vidal qui est prometteur et semble apprécié des culés, renégociation du deal avec Qatar Airways pour 60M par an - qui devra être validé par la prochaine direction.

Si les deux candidats qui se présenteront en juillet sont Bartomeu et Laporta, je n'hésiterai pas une seconde à m'orienter vers le premier (si j'étais culé).
Alors oui, il n'a pas le charisme de Kevin Spacey, la verve de Martin Luther King ou le physique de Brad Pitt. Cela étant dit, ce n'est pas ce qu'on demande à un président, aux dernières nouvelles.
Personnellement l'excellente nouvelle c'était le départ de Rosell.
Moi je voterais Laporta qui est à l 'origine de la renaissance du Barca en 2004 et qui je l'espère fera enlever tout logo sur le maillot sauf l'écusson Blaugrana. D'autres formes de sponsoring peuvent exister avec le Qatar et surtout développer la marque Barca là où du potentiel de croissance existe.
Note : 1
Putain maintenant même le sponsoring degueulasse est devenu un point positif du bilan Bartomeu.
Paper planes Niveau : District
@aerton et Two-Face

On est d'accord que ça fait chier de voir des sponsors sur le maillot du Barça (car oui y'a Beko sur la manche aussi !). Maintenant, on est dans une guerre économique et le Barça n'a pas vraiment le choix : les droits TV anglais, le naming, les contrats de sponsoring qui augmentent partout, etc.

Je préfère "sacrifier" une partie de la noblesse du maillot barcelonais sur l'autel de la compétitivité et de la pérennité financière. C'est bien beau d'être romantique mais ça nourrit pas le club. A titre d'exemple, le bénéfice du Barça sur les deux dernières saisons est aux alentours de 30/40M d'euros, donc craché sur ce sponsoring n'est pas aussi évident que ça.
Dieudoquenelle Niveau : CFA
Évidemment que le sponsoring du maillot est un point positif du bilan de Bartomeu puisqu'il mentionne aussi son bilan économique qui est très très bon et ce en partie grâce donc au sponsor maillot !! Après faut être réaliste le football est un sport, tant que le club survit et peu payer ses joueurs et employés c'est en soit une réussite, si en plus on peut y faire passer une identité régionale, un idéal économique etc.... en se passant de sponsor ou en ne faisant joueur que des mecs de la région c'est encore mieux, mais par contre va falloir bien lustrer cette champions league dans l'armoire à trophée car ça risque d'être la dernière !! Bah oui soit tu t'assoie sur les trophées soit tu t'assoie sur tes principes et je suis prêt à parier ma chemise qu'un Barça sans trophée et sans sponsors ne tiendra pas plus de 2 ans avant que les mêmes socios qui aujourd'hui se la jouent "pas besoin de Qatar sur notre maillot nous on a des valeurs in des catalans, mes que un club etc..." Viennent au club réclamer des sponsors pour pouvoir assurer les salaires de la MSN (qui sera déjà parti sur d'autre cieux à mon avis).
Pas tout à fait d'accord a concernant le sponsoring sur le maillot qui doit rapporter combien ? 60 millions d'euros par an (et encore c'est sans doute moins car le sponsoring va au-delà du seul flocage sur le maillot) et bien je pense que c'est des sommes que le barca peut trouver ailleurs ne serait ce qu'avec la vente de maillots de Neymar au Brésil où il est une star absolue.
En ce moment on évoque Pobga qui serait une priorité du club qui à mon sens n'en a pas du tout besoin. Ca ferait quand même minimum 70 millions euros a dépenser s'il le recrute. Sans compter que cette année le FCB est interdit d'inscrire de nouveaux joueurs hors retour de prêt ou centre de formation, donc il peut se calmer avec le porte-monnaie. Le recrutement d'Aleix Vidal peut s'accompagner à la rigueur d'un second recrutement au milieu de terrain ( avec un profil à la Verratti) si Rafinha est jugé trop juste. Cette éventuelle recrue (Pereyra?) ne sera certainement pas immédiatement titulaire donc pas la peine de claquer 50 M euros.

Ce que je veux dire c'est que le Barca avec sa Masia et son équipe actuelle doit faire des recrutements intelligents et chercher à augmenter ses recettes à travers sa marque. C'est le club phare des 10 dernières années avec 2 des joueurs les plus bankables au monde (Messi /Neymar). C'est pas le moment de concurrencer le Real ou Man Utd sur le mercato mais plutôt de se constituer un trésor de guerre pour les saisons à venir.

Non au logo sur le maillot !
Dieudoquenelle Niveau : CFA
Mais le logo Qatar sert évidemment à vendre des maillots au moyen orient !! La cote du Barça a plus qu'explosé dans cette région du monde, avec un partenariat comme ça, tu te fais des tournées au frais de la princesse au Qatar et grassement rétribué, y a tout un système derrière le sponsoring, ce n'est pas que les 60 ou 70 millions qui sont versés pour l'apparition du logo sur le maillot !! Puis dis moi Messi 70 millions par an ça te règle déjà une partie de la masse salariale du club !! La vente de maillot de Neymar au Brésil on en sait rien, peut-être que là-bas les moquettes du Barça se vendent comme des petits pains !!
Dieudoquenelle Niveau : CFA
Puis dis moi, 70 millions par an ça te règle déjà une partie de la masse salariale
Message posté par Dieudoquenelle
Mais le logo Qatar sert évidemment à vendre des maillots au moyen orient !! La cote du Barça a plus qu'explosé dans cette région du monde, avec un partenariat comme ça, tu te fais des tournées au frais de la princesse au Qatar et grassement rétribué, y a tout un système derrière le sponsoring, ce n'est pas que les 60 ou 70 millions qui sont versés pour l'apparition du logo sur le maillot !! Puis dis moi Messi 70 millions par an ça te règle déjà une partie de la masse salariale du club !! La vente de maillot de Neymar au Brésil on en sait rien, peut-être que là-bas les moquettes du Barça se vendent comme des petits pains !!


je vois pas en quoi le logo Qatar permet de vendre plus de maillot dans la peninsule Arabique. Tu penses que ce petit pays en terme de population influence les autres populations de la région ? pour ton info l'Arabie Saoudite le pays le plus peuplé de la zone ( je compte pas l'Egypte)a des relations très tendues avec le Qatar.
Et puis plus généralement ton raisonnement ne tient pas; c'est pas le logo qui fait les ventes c'est l'image de marque du club et es joueurs : En France les maillots se vendent mieux quand il y a un logo européen genre British Airways ?
Message posté par Dieudoquenelle
Puis dis moi, 70 millions par an ça te règle déjà une partie de la masse salariale


je préfère que le FCB aille faire 2 matchs par an au Qatar comme le QSG. Il y a 1000 façons de sponsorisé un club faut juste contacter les meilleures agences de marketing au monde et innover notamment avec les nouvelles technologies : genre pleins de petits films publicitaires comme celui du Barca World avec Piqué en agent de contrôle à l'aéroport.
Note : 2
Je vois que la carotte "Qatar Foundation -> Qatar Airways" ne dérange personne, pire on défend ce sponsor. C'est triste.
Dieudoquenelle Niveau : CFA
Le logo Qatar n'est que la parti visible du sponsoring, c'est bien ce que je dis !! Les pubs Qatar Airways ou les stage du côté de Doha sont une conséquence de ce partenariat justement, une conséquence qui rapporte des sous !! Et t'en fais pas va, les saoudiens s'en tamponnent royalement que le pays soit en froid avec le Qatar, eux tant qu'ils peuvent continuer de regarder les matchs du Barça en arabe (Bein sport qui a racheté le groupe Art sport (un groupe saoudien qui diffusait les matchs européens)) vont acheter les maillots peu importe le sponsor !! Y a bien plus de 60 ou 70 M par an en jeu !! Et même si ce n'était que cela, faudra m'expliquer comment trouver une telle somme sans sponsor maillot !!
Dieudoquenelle Niveau : CFA
J'avais entendu un jour Fred Hermel (qui a un taux de fiabilité discutable sur certains trucs certes mais qui n'est pas si inutile) dire à l'époque du sponsor UNICEF que c'était une stratégie du board pour habituer visuellement les supporters catalans à une inscription sur le maillot et que la transition vers un sponsor serait de fait moins choquante !! J'imagine que passer de jamais de sponsor à Qatar Airways serait mal passé, alors que passer par UNICEF, puis Qatar foundation pour un club qui se veut lisse et tout gentil ça le fait déjà un peu plus !!
Message posté par Dieudoquenelle
Le logo Qatar n'est que la parti visible du sponsoring, c'est bien ce que je dis !! Les pubs Qatar Airways ou les stage du côté de Doha sont une conséquence de ce partenariat justement, une conséquence qui rapporte des sous !! Et t'en fais pas va, les saoudiens s'en tamponnent royalement que le pays soit en froid avec le Qatar, eux tant qu'ils peuvent continuer de regarder les matchs du Barça en arabe (Bein sport qui a racheté le groupe Art sport (un groupe saoudien qui diffusait les matchs européens)) vont acheter les maillots peu importe le sponsor !! Y a bien plus de 60 ou 70 M par an en jeu !! Et même si ce n'était que cela, faudra m'expliquer comment trouver une telle somme sans sponsor maillot !!


Ben justement tu vas dans mon sens .Ce n'est pas le logo Qatar qui est le facteur déterminant de la popularité du club en peninsule Arabique donc pas besoin du logo sur le maillot.
D'ailleurs je ne suis même pas sûr que le FCB soit plus populaire que le Real dans cette zone.
Message posté par Dieudoquenelle
J'avais entendu un jour Fred Hermel (qui a un taux de fiabilité discutable sur certains trucs certes mais qui n'est pas si inutile) dire à l'époque du sponsor UNICEF que c'était une stratégie du board pour habituer visuellement les supporters catalans à une inscription sur le maillot et que la transition vers un sponsor serait de fait moins choquante !! J'imagine que passer de jamais de sponsor à Qatar Airways serait mal passé, alors que passer par UNICEF, puis Qatar foundation pour un club qui se veut lisse et tout gentil ça le fait déjà un peu plus !!


Je le confirme il l'a bien dit il y a quelques années et le repète régulièrement pour dire que cette politique a commencer sous Laporta et non Rosell. Toujours est-il que c'est ce dernier qui a franchi la ligne rouge.
Message posté par Dieudoquenelle


Mais le logo Qatar sert évidemment à vendre des maillots au moyen orient!!


Message posté par Dieudoquenelle


Et t'en fais pas va, les saoudiens s'en tamponnent royalement que le pays soit en froid avec le Qatar, eux tant qu'ils peuvent continuer de regarder les matchs du Barça en arabe (Bein sport qui a racheté le groupe Art sport (un groupe saoudien qui diffusait les matchs européens)) vont acheter les maillots peu importe le sponsor



Tu te contredis!!!!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 27