1. //
  2. // Southampton-Arsenal

À Arsenal plus qu'ailleurs, l'amour s'écrit à deux

D'un côté, la délicatesse et l'altruisme. De l'autre, le sacrifice et l'opiniâtreté. Cette saison, la troisième côte à côte, la paire germano-chilienne que forment Mesut Özil et Alexis Sánchez porte Arsenal sur une douce mélodie harmonieuse. Et c'est justement souvent guidés par des duos offensifs de renom que les Gunners ont façonné leur propre histoire. Retour dans le temps.

Modififié

  • Thierry Henry / Dennis Bergkamp (1999-2006)
  • 265 buts toutes compétitions confondues

    Sans doute le duo le plus iconique et le plus lumineux dans l’histoire d’Arsenal. Une complicité presque innée où s’entremêlaient esthétique et efficacité. La grâce, la légèreté et l’altruisme pour Bergkamp. L’obsession du but, les courses dévastatrices et l’exigence technique pour Henry. « Il y avait une complicité naturelle entre les deux, c’était une évidence. Ils se trouvaient les yeux fermés, éclaire Pascal Cygan, qui a connu la fameuse paire durant quatre années (2002-2006). Si ça fonctionnait tant entre eux, c’est parce qu’ils avaient une intelligence de jeu au-dessus de la moyenne. Pour moi, ça reste vraiment un duo magique. La passe de Bergkamp pour Henry, c’est quelque chose qui était devenu instinctif. Ça se faisait naturellement. Chacun anticipait les mouvements de l’autre sur le terrain, c’était presque paranormal à voir. » Ensemble, le Frenchy et le Non-Flying Dutchman écriront l’épopée des « Invincibles » et garniront copieusement le palmarès des Gunners (2 Premier League, 2 FA Cup et 2 Community Shield). « Les gestes de Thierry étaient toujours parfaitement exécutés » , dit aujourd’hui le Néerlandais de son ex-compère. Quant à Henry, son hommage reste encore empreint d’une profonde admiration : « Bergkamp faisait toujours ce que le jeu lui demandait de faire. J'admirais comment il essayait toujours de respecter ce sport. Il pouvait aussi bien marquer qu'attendre le bon moment pour faire la passe décisive. » Henry-Bergkamp ou le nec le plus ultra.

    Vidéo


  • Dennis Bergkamp / Ian Wright (1995-1998)
  • 95 buts toutes compétitions confondues

    Avant l’avènement du règne sans partage de Bergkamp et Henry, Dennis la malice a partagé l’affiche avec un autre homme qui a marqué de son empreinte la cité londonienne. Un certain Ian Wright. Deuxième meilleur buteur dans l’histoire des Canonniers, l’attaquant anglais a étiré un peu plus son aventure à Arsenal grâce à son homologue néerlandais, lequel a changé son « approche du football » et l’ADN du club londonien selon son partenaire britannique. Deux profils sensiblement différents, mais qui ont su se comprendre et être complémentaires sur le terrain. À la vision panoramique et à l’intelligence de jeu de l’international oranje, Wright offrait son flair ainsi que son sens aiguisé du but. Et, ensemble, ils rapporteront à Wenger sa première couronne nationale en 1998. « Les gens avaient l’habitude de dire que c’était le feu et la glace, soufflait récemment Amy Lawrence, auteur des livres Invincible et The Wenger Revolution, dans Four Four Two. Il y avait le flegme, la précision et la vision de Bergkamp, puis le boute-en-train, l’impétueux et l’émotif qu’était Wright sur le terrain. Ils semblaient venir de différentes planètes et ça a finalement collé. » Plus que bien, même.

    Vidéo


  • Nicolas Anelka / Dennis Bergkamp (1997-1999)
  • 54 buts toutes compétitions confondues

    Peu importe avec qui il était aligné, Bergkamp s’adaptait avec une aisance remarquable. Aux côtés de Nicolas Anelka, l’entente s’est avérée immédiatement naturelle. Parce que les deux attaquants partageaient une idée commune du geste juste et de la technique au service des autres. Arrivé du PSG avec l’étiquette de prodige, le Français connaît des débuts malaisés avant que le Néerlandais ne l’aide à prendre son envol. En meneur de jeu, Bergkamp envoie caviar sur caviar au gamin de Trappes. « En tant que partenaire d’attaque, Anelka était sans doute le meilleur que j’ai eu à Highbury en matière de compréhension, soufflait Bergkamp à Sky Sports, il y a quelques années. La façon dont jouait Nicolas me convenait parfaitement, car il cherchait continuellement à se projeter vers l’avant. C’était facile pour moi de prédire ce qu’il voulait et de savoir instinctivement où il serait sur le terrain. Il était concentré sur sa position et aimait courir pour se présenter face au gardien. C’était un duo réussi et agréable qui, je pense, se reflète à travers les statistiques. » La romance était douce et prometteuse, mais malheureusement écourtée par le transfert record d’Anelka pour le Real Madrid en 1999.



  • Thierry Henry / Sylvain Wiltord (2000-2004)
  • 174 buts toutes compétitions confondues

    La french connection de l’ombre. Un duo en parfaite adéquation injustement oublié dans la mémoire collective. Car derrière la paire intouchable Henry-Bergkamp, Sylvain Wiltord a également pu profiter des qualités du Roi Thierry. Débarqué en 2000 afin de stimuler la concurrence aux avant-postes, l’ex-Bordelais se voit la plupart du temps cantonné à un rôle de super sub et exilé sur un côté. Qu’importe, à chaque apparition, le numéro 11 apporte sa vélocité et ses qualités de percussion pour mettre dans les meilleures dispositions l’emblématique numéro 14. Tout en se permettant, aussi, d’enfiler quelques caramels. « Sylvain Wiltord, quel joueur ! saluait le meilleur buteur de l’histoire des Gunners à L’Équipe Magazine, en novembre 2014. On parle finalement assez peu de lui par rapport à ce qu’il a été. Pour moi, il a été totalement sous-évalué. Quand il était sur le banc, il restait cool et faisait la différence à chaque fois qu’il entrait. Titulaire, il faisait aussi la différence. En équipe de France ou à Arsenal, c’était un régal de l’avoir à mes côtés, en match comme à l’entraînement. D’ailleurs, je le voulais toujours dans mon équipe quand on faisait des petits jeux, des cinq contre cinq. Avec lui, tu ne perdais jamais... » La preuve en est avec les « Invincibles » où il a joué un rôle majeur. Loin de la lumière.

    Vidéo


  • Robin van Persie / Emmanuel Adebayor (2006-2009)
  • 109 buts toutes compétitions confondues

    Au regard des trajectoires respectives des deux attaquants, peut-être le plus beau partenariat de catins sous la tunique des Gunners. Dans la longue période de disette traversée par Arsenal, Van Persie et Adebayor ont au moins eu le mérite de distiller quelques réjouissances durant trois ans. Et cela même si le duo n’a pas toujours eu l’occasion de se mettre en évidence à cause du physique défaillant du Néerlandais. Mais, quand ils le pouvaient, les bougres étalaient des qualités qui ont fait frissonner l’Angleterre et l’Europe. Une paire où l’abattage physique et les déplacements du Togolais s’accordaient à merveille avec l’élégance et la justesse du gaucher de Rotterdam. « On s'entend très bien, et notre ambition est la même. Aider cette équipe à gagner, expliquait l’ex-Messin en 2008. On aime bien jouer ensemble devant. Et ce n'est pas fini. On se connaît de mieux en mieux, et on se comprend de mieux en mieux. » De belles paroles balayées immédiatement lors du départ d’Adebayor à City. Pour leurs retrouvailles, ce dernier essuie gratuitement ses crampons sur le visage de RVP en plein match. « Je suis triste et déçu par la petitesse d'Adebayor et par sa faute volontaire » , regrettera le futur Red Devil au sortir du match. Un vilain clap de fin.


    Vidéo


  • Alan Smith / Paul Merson (1987-1995)
  • 163 buts toutes compétitions confondues

    La fin des 80’s et le début des 90’s riment forcément avec Alan Smith et Paul Merson. Peut-être pas le partenariat le plus réputé ou le plus sexy, mais qui a grandement permis au « Boring Arsenal » de George Graham de développer son palmarès au Royaume (2 championnats, 1 FA Cup, 1 League Cup et 1 FA Charity Shield). Mais aussi sur le Vieux Continent avec une Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupe en 1994. Merson et Smith alias « Smudger » , c’était le premier – numéro dix attitré des Gunners – au service du second, élu deux fois meilleur buteur du championnat et au jeu de tête redoutable. « Smudge a obtenu deux fois le Golden Boot et j’ai été élu meilleur jeune joueur de l’année la première fois qu’on a gagné le titre » , se souvenait récemment Merson dans Four Four Two. « C’est l’association la plus plaisante de ma carrière, poursuivait pour sa part Smith. Car Merse était un joueur vraiment intelligent. Il savait toujours où vous étiez et était capable de vous servir idéalement. Si vous arrivez à avoir ce genre de compréhension, c’est une arme redoutable pour une équipe. » Certains nostalgiques de Highbury s’en souviennent encore.

    Vidéo


  • Frank Stapleton / Malcolm Macdonald (1976-1979)
  • 121 buts toutes compétitions confondues

    D’un côté, un héros oublié, trop souvent mésestimé. De l’autre, une signature record à l’été 1976 en provenance de Newcastle (333 333£) et une réputation flatteuse à confirmer. Du temps de sa splendeur, le couple anglo-irlandais se partagera le titre du buteur le plus prolifique du Royaume. Une ribambelle de pions inscrits ensemble, notamment lors de l’exercice 1976-1977. Quarante-six réalisations plantées au total. Attaquant au sang-froid implacable devant les cages, Stapleton s’érige comme meilleur buteur les deux saisons suivantes et permet aux Canonniers de se hisser trois fois en finale de FA Cup, dont une remportée en 1979. Gravement touché au genou lors de leur dernière saison commune, Macdonald, lui, amorce son déclin et ne connaîtra plus jamais les sommets.


    Vidéo


  • Frank Stapleton / Alan Sunderland (1977-1981)
  • 154 buts toutes compétitions confondues

    L’ivresse d’une finale. L’euphorie d’une victoire ancrée dans toutes les mémoires. Wembley qui, paré de rouge, succombe dans les tout derniers instants. En 1979, les Gunners s’adjugent la FA Cup au terme d’un scénario ébouriffant. Alors qu’ils font la course en tête grâce à Talbot et Stapleton, les Londoniens sont rejoints au score en toute fin de match. Mais, avec beaucoup de cœur et d’envie, Alan Sunderland se jette avec sa touffe à la 89e minute et fait chavirer les siens. Décisifs, les deux hommes l’ont souvent été ensemble et ont fini co-meilleurs buteurs d’Arsenal en championnat lors de la saison 1979-1980 avec quatorze caramels chacun. Finaliste également de la FA Cup l'année suivante, la formation de Terry Neill ne conserve pas son titre et tombe face à West Ham (1-0). Alan Sunderland était sur la pelouse. Frank Stapleton, lui, ne l’était pas cette fois. Un être vous manque et tout est dépeuplé.

    Vidéo


    Et aussi


    Charlie Nicholas/Tony Woodcock (1983-1986, 90 buts), Paul Mariner/Tony Woodcock (1984-1986, 34 buts), Niall Quinn/Charlie Nicholas (1985-1988, 44 buts), Joe Baker/Geoff Strong (1962-1964, 114 buts), Ronnie Rooke/Reg Lewis (1946-1949, 131 buts), Peter Goring/Doug Lishman (1948-1956, 188 buts), Doug Lishman/Cliff Holton (1950-1956, 183 buts), David Herd/Jimmy Bloomfield (1954-1961, 172 buts), David Jack/Jack Lambert (1928-1933, 178 buts), Ray Bowden/Ted Drake (1934-1938, 148 buts), Ray Kennedy/John Radford (1969-1974, 151 buts).

    Par Romain Duchâteau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article

    Note : 3
    L'amour s'écrit à deux mais plus facilement encore avec un mec comme Bergkamp.

    Le sommet reste son entente avec Henry.

    Ces 15 dernières années, il y a deux équipes au dessus des autres, à mon avis. Arsenal et Barcelone. Cà dépasse les titres.

    Tout le monde se fout de la gueule de Wenger désormais mais il fut un temps ou c'était le maitre du jeu. Pendant pas mal d'années, c'était tellement bon.
    JeanPierre-Pasdepain Niveau : CFA
    Note : 1
    C'est ce que j'allais dire, finalement tu mets Bergkamp avec n'importe qui....et ça marche.
    LincolnDeGalatasarayOnT'OubliePas Niveau : Loisir
    C'est pour cela qu'à son palmarès il y a 2 champions League et une world cup
    J'ai beau être gunners, tu oublié un peu l'AC Milan aussi qui fait quand même deux finales de C1 au milieu des années 2000 avec des joueurs incroyables
    Non, ils ont font trois pour deux victoires et une défaite. Victoire en 2003 ( ça me fais encore chier tant la Juve qu'ils battent aux TAB aurait mérité de gagner la Ligue des Champions ) et 2007, défaite en 2005 :p.
    4 réponses à ce commentaire.
    Sympa comme article... cela m'a replongé dans mes souvenirs d'enfance et d'adolescence... Bergkamp était vraiment un superbe joueur... Son touché de balle était tellement soyeux ! Quel plaisir de revoir ses actions !
    fairplay is the game Niveau : DHR
    Entre 2006 et 2009, je parlerais plutôt du duo Adebayor-Fabregas.
    Van Persie était tout le temps blessé à cette époque.
    Et ensuite le duo Fabregas-Van Persie de 2010 à 2012.
    fairplay is the game Niveau : DHR
    2009-2011 pardon
    R'met
    Sans oublier le terrifiant duo Chamakh - Bendtner
    fairplay is the game Niveau : DHR
    La légende en personne. Je me demande bien où il est
    Wenger a quand même réussi à se qualifier en Champions avec cette équipe.
    1 réponse à ce commentaire.
    Excellent article !
    Quel plaisir de revoir des vidéos Bergkamp-Henry, quelle époque.
    Un peu surprenant de ne pas voir Pires... mais j'ai surement un peu trop "idéalisé" son duo avec Henry.
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    Note : 3
    @Sox
    J'ai peut être mal compris, mais tu serais pas en train de nous expliquer qu'Arsenal est le club du siècle jusqu'ici, ex aequo avec le Barca, par hasard ?

    Non parce qu'à un moment donné, on peut parler de la régularité, de ce qu'on veut, les mecs sont allé une fois en finale de LDC et n'ont strictement jamais été mieux que des outsiders en LDC. Puis accessoirement, ça fait quand même bien 5 ans qu'on sait pertinemment qu'Arsenal ne dépassera pas les 1/8ème de LDC chaque année (ou, dans le meilleur des cas, les quarts).

    Et rappelons une évidence: 0 trophées depuis maintenant 13 ans, hormis deux coupes et deux community shields (super).

    Sur la même période, je vois quand même un bon nombre de clubs qui sont meilleurs.
    Alors ça c'est magnifique "0 trophées hormis deux coupes et deux community shield".

    Donc ça fait 4, je suppose que tu voulais parler de trophées majeurs mais encore une fois la FA Cup est très importante en Angleterre et quoi qu'en pense certains, c'est un trophée majeur.
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    Je te l'accorde, la tournure de phrase était mauvaise, mais si important soit ce trophée aux yeux des anglais, je trouve assez paradoxal de qualifier de "club du siècle ex aequo" un club qui n'a gagné que deux coupes nationales; si tu veux, une coupe d'Angleterre c'est pas tout à fait une LDC. Et ça fait un palmarès très maigre en 10 ans.
    fairplay is the game Niveau : DHR
    Il oublie sans doute le grand Milan des années 2000, le Man U de Ferguson, le Réal de Zid.... ok j'arrête.
    Entièrement d'accord ! Ils ont jamais été maîtres chez eux, encore moins en Europe ! Ils ont eu de belles équipes, de supers joueurs, mais y'a un cap qui n'a jamais été franchi. Moi aussi quand j'ai lu ça j'ai tiqué
    4 réponses à ce commentaire.
    TEENAGE FANCLUB Niveau : DHR
    Je pense qu'il parlait de la beauté du jeu, toi tu parles de statistiques...
    fairplay is the game Niveau : DHR
    "Maître du jeu" qu'il dit. J'aimerais bien savoir ce que ça signifie.
    Déjà, quand on parle de beauté, il y a toujours ce poil de subjectivité.
    Certains trouvent beau le football tiki-takeste prôné par le Barça.
    D'autres sont plutôt amoureux des artistes Milanais des années 2000.
    D'autres encore sont sous le charme du "jeu à outrance" du seigneur Bielsa.
    Et tous ont raison.
    TEENAGE FANCLUB Niveau : DHR
    Entièrement d'accord avec toi. Tout n'est que perception subjective.
    Même hormis les statistiques. Y'a sur les quinze dernières années, hormis le Barça, au moins 4 ou 5 équipes qui étaient bien plus maîtres de jeu qu'eux.
    3 réponses à ce commentaire.
    medyassineabd Niveau : DHR
    Bergkamp c'est le genre de mec classe sur et en dehors du terrain à qui j'offrirai volontiers ma soeur
    Et encore, ils feront pas une aussi bonne paire que lui et Titi
    medyassineabd Niveau : DHR
    avec grand plaisir
    Ce commentaire a été modifié.
    Ouais mais bon, voilà à quoi elle ressemble:
    LOL !!!
    Un étau, du roundup, un véto équestre, et elle pourra faire l'amour est dans le pré.
    J'ai cru voir Beatrice Dale pendant un quart de seconde.
    Haha.
    L'étau c'est pour rapprocher un peu les yeux c'est ça ?
    Le round-up ça va, j'ai pas trop de doutes...
    6 réponses à ce commentaire.
    Gibrial Bitastuti Niveau : District
    Alors qu'à Dijon, l'amour tarde.
    LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
    Va savora pourquoi...
    1 réponse à ce commentaire.
    Awoken from a deep sleep, Arsene Wenger see's a vision at the end of his bed.

    He rubs his eyes and it suddenly occurs to him it's God sat there at the end of the bed.

    The silence is broken as suddenly God raises his hand outstretched and says "Come Forth My son"



    To Which Arsene replies,

    "You must be joking, we'll be lucky to come 5th this season"


    Désolé pour les non-anglophones, cette histoire est difficilement traduisible...
    Dans un moindre mesure, le duo Giroud-Ramsey a offert de super moments de football aussi depuis 2013 (la finale de la FA Cup, Dortmund, des beaux buts à la pelle...)
    Adebayor avait grace a ses genes en or, anticipe la trahison de Rvp il est donc pardonne pour sa celebration dans ce meme match.
    Les caviars de Cesc pour nos attaquants ca me manque,dire qu'on l'a laisse tomber lui un joueur de classe mondiale pour faire confidence a Ramsey franchement, Wenger a donne le championnat a Mourinho aucun doute la dessus
    Dan_Petrescu Niveau : National
    Comme l'a dit un camarade du forum plus haut : pas une trace de Robert Pirès ?
    Au niveau des statistiques, l'interaction n'est pas aussi incroyable que celles dont il est question dans l'article?

    On aurait cru pourtant... comme quoi
    Jeu est un autre Niveau : DHR
    Song/van persie ça envoyait du bois aussi
    Ce commentaire a été modifié.
    Bizarrement, Bergkamp ne s'est pas bien entendu avec Christopher Wreh et Kaba Diawara, malgré son talent le hollandais ne pouvait pas faire de miracle tout le temps ...
    N'oubliez pas le duo Alan Smith / Paul Merson. Loin d'être aussi sexy que Henry/Bergkamp, mais diablement efficace à l'époque !

    Si je lisais les articles en entier, ça serait mieux...
    1 réponse à ce commentaire.
    TheFlyingDutchman Niveau : Loisir
    Mon père est hollandais, ma mère est française, j'ai eu l'âge d'aimer le foot à l'époque de ce duo Henry-Bergkamp et je suis tout de suite tombé amoureux de ce club.
    Aujourd'hui ça manque un peu de "Dutch connection", Arjen tu veux pas finir ta carrière chez les Gunners?
    Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
    Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29
    mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26