1. //
  2. // Éliminatoires Mondial 2018
  3. // Gr. E
  4. //
  5. // Syrie/Afghanistan

90 minutes pour oublier la guerre

Alors que le pays est meurtri, la Syrie s'apprête à affronter l'Afghanistan en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Ou quand deux pays ravagés par la guerre font abstraction de leurs malheurs, le temps d'un match...

Modififié
4k 12
Des mois à négocier, à menacer, avant que Vladimir Poutine ne tranche. Et le 30 septembre dernier, il ordonne le bombardement de la Syrie : « Il faut stabiliser les autorités légitimes et créer les conditions pour la mise en œuvre d'un compromis politique. » Soixante-trois impacts en vingt-quatre heures. Depuis, les raids aériens se poursuivent. Alors « non, les Syriens n'ont pas vraiment la tête au foot en ce moment, explique Dominique Vidal, historien et spécialiste du Proche-Orient. Et ce, au moins depuis 2011. Date du début du conflit avec un pouvoir en place extrêmement répressif. » Pourtant, ce mardi soir, comme depuis le début des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, le pays ne sera plus associé au champ lexical de la guerre. « Une manière d'oublier quelques instants leur situation. Au moins pour un soir... »

« Damas est sûr, mais ils ne nous laissent pas jouer là-bas »


D'ailleurs, c'est déjà le début de la phase retour. Au début de l'été, les deux équipes nationales s'étaient croisées à Machhad en Iran. À trois heures de route de la frontière afghane. Interdit de jouer à l'intérieur des terres, car, il ne faut pas l'oublier, l'Afghanistan est aussi en guerre. Et lors de cette rencontre où des milliers de supporters ont fait le voyage, Valimohammad Hachémi, membre du ministère afghan des Sports, avait également prôné les vertus du ballon rond : « On a prouvé que même avec rien dans les poches et l'estomac vide, on peut être fiers d'être Afghans. » Et ce, alors qu'ils s'étaient inclinés lourdement. Ou plutôt que la Syrie l'avait emporté haut la main, 6-0 exactement, avec un doublé de leur attaquant phare Raja Rafe. Depuis le pays de Bachar el-Assad enchaîne les victoires et se met à rêver. Car ce mardi soir, elle est seconde de son groupe, juste derrière le Japon, et a l'occasion de consolider cette place, synonyme de barrage. Seul problème, comme pour l'Afghanistan, le match ne se jouera pas dans le pays, mais à Mascate en Oman. Les autorités ne préférant pas prendre de risque. Au grand désespoir du sélectionneur de la Syrie, Fajr Ibrahim : « Damas est sûr, mais ils ne nous laissent pas jouer là-bas. Ça ne fait rien, car je pense qu'on peut se qualifier pour la phase finale. »

Objectif 2018


Mais malgré les 230 000 morts, malgré l'exode de masse, « c'est d'ailleurs à ça qu'on comprend la gravité de la situation : vous avez environ la moitié de la population qui a été chassée de ses foyers ou qui a fui » , malgré l'horreur, à chaque trêve internationale, c'est donc au foot que pensent les quelques Syriens qui veulent et peuvent penser à autre chose. Dominique Vidal : « Je ne suis pas passionné de foot, mais ça a toujours été un moyen de fuir la situation. Personnellement, ça ne m'étonne pas qu'on puisse encore jouer au foot en temps de guerre. Comme de partout dans le monde, vous trouvez des zones sinistrées où des enfants tapent dans un ballon. C'est une image universelle. » 90 minutes pour oublier la guerre. Et encore quatre matchs pour rêver de Coupe du monde. C'est donc peu dire que cette rencontre est un symbole. Surtout quand on se remémore où aura lieu ce Mondial 2018... Décidément, le destin sait manier l'ironie comme personne d'autre.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Kit Fisteur Niveau : Loisir
Pourquoi le match se jouera à Oman ? La Syrie a TOUJOURS jouée à "domicile" à Téhéran jusque là durant ces qualifications !

En attendant une fois de plus, les tribunes vont être bien vides... Et vu le niveau des afghans ça sent très très bon pour les syriens.

Par contre, même sans l'intervention de Poutine, je ne pense pas que la Syrie ferait moins la une de l'actualité pour les mauvaises raisons, c'est pas ça qui fait que les syriens s'intéressent moins au foot depuis 2011...
« Damas est sûr, mais ils ne nous laissent pas jouer là-bas »

http://www.leparisien.fr/international/ … 181733.php

On a pas la même notion de sûreté...
Go_Scousers Niveau : CFA
De quelle Syrie on parle ? De celle de Bachar Al-Assad, de celle des rebelles "modérés" ou de celle de Daesh ?

La Syrie n'existe plus comme entité, pour l'instant c'est une coquille vide.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Message posté par Go_Scousers
De quelle Syrie on parle ? De celle de Bachar Al-Assad, de celle des rebelles "modérés" ou de celle de Daesh ?

La Syrie n'existe plus comme entité, pour l'instant c'est une coquille vide.


Tu veux dire une coquille pleine ?
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
L'article le plus crasse que j'ai jamais lu sur Sofoot.

"Hé tiens, si on allait demander aux gens qui crèvent ce qu'ils font de leur temps libre ?"

"90 minutes pour oublier la guerre" ? Sérieusement ?! Mais vas chier Bocchi !

Je croyais avoir vu le pire, le plus cynique avec ce film ignoble où les Allemands et les Français faisaient une partie de foot au beau milieu des tranchées le soir de Noël, mais visiblement, ça n'a pas suffit.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Message posté par O Alegria Do Povo
L'article le plus crasse que j'ai jamais lu sur Sofoot.

"Hé tiens, si on allait demander aux gens qui crèvent ce qu'ils font de leur temps libre ?"

"90 minutes pour oublier la guerre" ? Sérieusement ?! Mais vas chier Bocchi !

Je croyais avoir vu le pire, le plus cynique avec ce film ignoble où les Allemands et les Français faisaient une partie de foot au beau milieu des tranchées le soir de Noël, mais visiblement, ça n'a pas suffit.


le commentaire le plus chelou que j'ai jamais lu sur sofoot. c'est quoi ton combat en fait ? le foot comme symbole de paix ça t'irrite ? tu aurais préféré qu'ils chialent et se maudissent dans les tranchées plutôt qu'ils fassent ce match et se reconnaissent en tant qu'êtres humains ? les syriens doivent seulement rester des islamistes et des réfugiés, faut surtout pas dire qu'ils jouent au foot et qu'ils ont des passions comme tout le monde ?
j'aime pas trop ta morale je crois.
O_breizhilien Niveau : District
Message posté par O Alegria Do Povo
L'article le plus crasse que j'ai jamais lu sur Sofoot.

"Hé tiens, si on allait demander aux gens qui crèvent ce qu'ils font de leur temps libre ?"

"90 minutes pour oublier la guerre" ? Sérieusement ?! Mais vas chier Bocchi !

Je croyais avoir vu le pire, le plus cynique avec ce film ignoble où les Allemands et les Français faisaient une partie de foot au beau milieu des tranchées le soir de Noël, mais visiblement, ça n'a pas suffit.


Oui idem totale incompréhension avec toi !

D'autant plus vu ton pseudo qui ferait un très bon résumé de cet article !
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Et sinon pour ceux que ça intéresse,5-2 score final.
Message posté par Go_Scousers
De quelle Syrie on parle ? De celle de Bachar Al-Assad, de celle des rebelles "modérés" ou de celle de Daesh ?

La Syrie n'existe plus comme entité, pour l'instant c'est une coquille vide.


Celle des fonds saoudiens et israéliens pour les "rebelles", celles des armes et formations au combat américaines? On s'y perd, c'est vrai.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Message posté par Le Baldé Vampire


le commentaire le plus chelou que j'ai jamais lu sur sofoot. c'est quoi ton combat en fait ? le foot comme symbole de paix ça t'irrite ? tu aurais préféré qu'ils chialent et se maudissent dans les tranchées plutôt qu'ils fassent ce match et se reconnaissent en tant qu'êtres humains ? les syriens doivent seulement rester des islamistes et des réfugiés, faut surtout pas dire qu'ils jouent au foot et qu'ils ont des passions comme tout le monde ?
j'aime pas trop ta morale je crois.


C'est drôle que tu parles de morale parce que ce qui me révulse dans cet article, c'est justement la moraline qu'il distille.

Je passe sur les allégations que tu me prêtes (préférer que les gens chialent et se maudissent...), c'est sûrement du à ma réaction épidermique, je comprends.

Ce qui me gêne terriblement dans cet article, c'est qu'il donne l'apparence d'être engagé, de dénoncer cette ignominie qu'est la guerre, cet espoir qu'est le foot, mais il n'en a que l'apparence. Et il n'utilise le foot que comme une formule, un trompe-l'oeil.

Le foot est un merveilleux terreau de construction, d'enchantement du réel. Mais quand tu vis dans la destruction permanente des paysages qui t'ont vu grandir, des gens qui t'ont vu grandir, penser que pendant 90 minutes, un apaisement, une trêve soit possible, c'est donner au foot un pouvoir qu'il n'a pas. Pire, c'est le prostituer, le corrompre, le salir. C'est surtout sous-estimer la relativité totale, absolue, que toute violence engendre.

90 minutes pour oublier la guerre ? Non, désolé, quand tu es en guerre, tu n'oublies pas pendant 90 minutes que - potentiellement - toi et les tiens vous allez crever. Surtout pas pour du foot. Le foot, ça vient après. Le foot est justement un substitut à la guerre. Mais en période de guerre, le foot est une tautologie absurde.

Ca rassure de savoir que même en enfer, on peut tracer des lignes, mettre des sacs pour faire des buts et jouer à la baballe. On se dit : quel courage ils ont ! Quelle beauté ! Quelle inconscience ! Clap clap clap !

Vision lointaine de la violence, désensibilisée, boboisée. J'adore la formule de Shankly, football is not a matter of life and death, it's much more serious than that, mais ça reste une putain de formule.

C'est même en train de devenir un slogan. Le foot comme Lexomil, échappatoire au réel.

Si vous pensez que le foot peut vraiment apaiser une violence quotidienne, insoutenable, ok. Je ne vous juge pas ni ne vous critique. Mais je ne partage pas ce point de vue.

Et j'adore le foot au moins autant que vous, soyez-en sûrs.
Ainsi parla l'expert géopolitique... éclaire moi du coup : les syriens qui sont descendus par millions dans les rues en 2011 c'était sur ordre du mossad? les drapeaux de l'ASL que l'on voit dans les manifs de soutien à la Syrie ne sont pas brandis par des réfugiés mais par des agents de la CIA? ou peut être que ces mêmes "réfugiés" sont rémunérés par le qatar à chaque "bachar dégage" qu'ils scandent ?
Je suis (très) loin de porter dans mon coeur la politique étrangère impérialiste des States, et le premier à dire que le merdier dans la région leur est en grande partie imputable.. mais il faut arrêter de voir le complot américano-sioniste partout où un dictateur se revendiquant "socialiste" est menacé. D'autant qu'Israel est le meilleur ennemi des Assad depuis 40 ans...
J'adore ce site, en grande partie pour la section commentaire, mais ton analyse catégorique en 140 signes m'a un peu gonflé..

Mais je vous rejoins (malheureusement), toi et Go_Scousers , la Syrie aujourd'hui n'existe plus.

Sinon Sofoot, on peut douter du fait que les syriens, dont les plus chanceux ont accès à l'électricité quelques heures par jour(et donc à la télé hein), se passionnent plus que ça pour le parcours de leur équipe nationale en qualif de coupe du monde..

Néanmoins Merci pour parler de la Syrie, mais j'aurais kiffé que vous fassiez un reportage ou une interview dans ce style :
https://www.youtube.com/watch?t=1&v=NNv-2WV9pUU

Des fois des histoires individuelles parlent davantage.
Mon message s'adressait à Pablo, désolé je suis nouveau dans la section commentaires...
Sinon O Alegria Do Povo c'est exactement ça, les syriens n'en ont strictement rien à carrer de ce match. S'imaginer qu'une victoire leur apporterait du réconfort c'est limite indécent. Et puis la Syrie n'est pas un pays de foot historiquement. c'est pas parce que les stades turques sont des "poudrières" que toute la région vibre nuit et jour pour le foot hein.

Et puis pour supporter son équipe avec ferveur, ne pas vivre dans l'angoisse de se prendre un baril de TNT sur la tronche est un prérequis à mon humble avis.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4k 12