1. // Rétro
  2. // Mondial 82

8 juillet 1982 : Naissance d'une nation…

La France tout juste socialiste s'est en partie initiée au football de haut niveau un soir de canicule de l'été 1982. Par la grâce de deux équipes et d'un arbitre mal inspiré. On rembobine…

Modififié
0 18
Ce France-Allemagne de juillet 82 est peut-être le plus grand match de l'histoire de la Coupe du monde pour une multitude de raisons. D'abord, parce que personne, à part des oracles bien avisés, ne s'attendait à voir les deux équipes à ce niveau. La Mannschaft championne d'Europe balbutiait son football et la France n'était alors qu'une promesse. Ensuite, parce que tous les ingrédients d'un chef-d'œuvre se sont lentement accumulés au fur et mesure du match sans qu'on les voit vraiment arriver. Les tirs au but, les premiers dans une Coupe du monde, ont ajouté un indéniable plus à cette folie opératique. Enfin, contrairement au somptueux Italie-Allemagne de 1970, il y avait un insupportable parfum d'injustice à la fin de la rencontre. Autopsie d'un meurtre…

20 h15 : Un jeudi en chaleur. L'équipe de France se prépare, sur la pelouse sévillane du Sánchez Pizjuán, pour une demi-finale de Coupe du monde. Vingt-quatre ans que ça n'était pas arrivé. Pour une seconde fois. On ne sait pas bien, à ce moment précis, ce que vaut l'escouade de Michel Hidalgo. Balayé au premier match par l'Angleterre (1-3) dans l'enfer tellurique de San Mamès, elle doit sa qualification à un succès contre le Koweït (4-1) et à un sauvetage sur la ligne d'Amoros à la fin de la troisième rencontre contre la Tchécoslovaquie (1-1). La deuxième place des Bleus les envoie dans un second tour à trois équipes avec…l'Autriche et l'Irlande du Nord, dont ils sortent sans dommage…

20h25 : à l'autre bout du terrain, les doubles champions du monde allemands ne la ramènent pas trop. Ils se sont fait humilier par l'Algérie (1-2) pour commencer, avant de passer le cut lors d'une sorte de pacte faustien avec leurs voisins autrichiens. Une victoire des Allemands (1-0) qualifiait les deux équipes. Ils se sont ensuite extirpés de la deuxième phase dans un groupe archi-tendu avec les hôtes espagnols et l'Angleterre. Les Trois Lions (deux nuls) quitteront le Mondial invaincus, tandis que la Mannschaft s'en sort à l'arrache en disposant des Ibériques (2-1).

20h45 : on sait déjà que le vainqueur de cette demi-finale jouera l'Italie, vainqueur de la Pologne de Boniek, en finale. Les Teutons jouent là leur sixième demi-finale de Coupe du monde, mais leur parcours les fait douter. Les Français de 1982 veulent tuer les grands frères de 1958, qu'on arrête de les gonfler avec les aînés, c'est leur seule certitude. Les deux probantes victoires de la seconde phase donnent des espoirs, rien de plus. Après cette rencontre, on devrait savoir. Après « ça » , on a su…

21h00 : coup d'envoi. 70 000 spectateurs. 4-4-2 des familles, Ettori est dans les bois comme depuis le début du Mondial et Bossis dans l'axe avec Trésor. Au milieu, Hidalgo a sorti Girard et Larios depuis la défaite inaugurale. Et comme Genghini a remplacé Platini avantageusement contre l'Autriche, il opte pour une ligne à trois numéros dix (les deux plus Giresse) et Tigana comme joueur-lige, qui se démultiplie à l'infini. Les champions d'Europe en titre, eux, évoluent aussi en 4-4-2 avec Breitner au milieu et Littbarski et Klaus Fisher en attaque. Hrubesch et Rummenigge (blessé) sont sur le banc.

21h18 : ça joue, ça s'entourloupe, ça y va de la semelle, ça va d'un but à l'autre et la République fédérale d'Allemagne finit par marquer. Breitner lance Fisher dans la profondeur, Ettori sort à propos, mais repousse sur Littbarski qui expédie du droit le ballon dans le but, depuis l'angle de la surface (1-0), entre les jambes du portier monégasque. Même si le futur joueur de Cologne avait déjà cogné la barre cinq minutes plus tôt, le match est plutôt équilibré.

21h28 : Les Français sont comme libérés par ce but. Ils répondent par le jeu, leur seule option. Bernd Förster, le frangin de Karl-Heinz, agrippe Rocheteau, plus vif, dans la surface et M. Corver accorde un pénalty que Platini transforme.

21h54 : mi-temps dans les vestiaires exigus du Sánchez Pizjuán. Rocheteau reçoit une deuxième infiltration à son genou. Les joueurs engouffrent des hectolitres de flotte comme à Bilbao, lors du match contre les Anglais. Genghini boîte bas, suite à un sale coup de Manfred Kaltz. Platini grogne vers ses coéquipiers : « Il y a un truc à faire. »

22h13 : les Français donnent raison à Hidalgo. Le ballon est insaisissable pour le champion d'Europe. Battiston (qui a curieusement remplacé Genghini) reçoit dans l'espace un caviar de Michel Platini dans le dos de la charnière centrale teutone. Le ballon rebondit un peu, le défenseur lorrain tente le lobe, avant que Schumacher ne le ratatine comme un vulgaire bucheron. Quadruple peine : la balle rate de peu la cible ; Battiston, K.O technique et deux dents en moins, quitte le terrain sans connaissance sur une civière ; le gardien, comme halluciné, braille sur tout le monde alentour et ne prend pas même pas de jaune ; pire : il n'y aura même pas faute. Platini raccompagne son pote groggy sur la civière en lui tenant la main. Le « film » vient de basculer définitivement dans la quatrième dimension…

22h56 : le docteur Vrillac a emmené Battiston à l'hôpital. Après le Messin, Michel Hidalgo fait un second choix étrange. Il fait entrer Christian Lopez qu'il positionne au milieu de terrain, alors que le Stéphanois est définitivement un central, au contraire de Janvion qui peut jouer partout. Hrubesch est entré, lui, à un quart d'heure de la fin. Depuis la sortie de Battiston, les Français ont la rage. Première bascule du destin : à deux minutes de la fin, Manuel Amoros, vingt ans, s'avance aux vingt-cinq mètres en coin et vrille une frappe du cou-de-pied qui échoue sur la barre. Schumacher n'y était pas…

23h12 : la prolongation vient de commencer depuis deux minutes et Marius Trésor expédie une volée sublime, après un coup franc excentré de Giresse, sous la barre de Schumacher (2-1).

23h18 : tout un peuple se met à rêver à quelque chose d'impossible. La Mannschaft monte en puissance. Rummenigge, quoique blessé, vient d'entrer. Il y a des espaces et, sur un contre, Six temporise sur la gauche, lâche le ballon à Giresse à l'entrée de la surface : frappe-poteau-but-extase. Thierry Roland y va d'une sentence définitive : « Je crois, Jean-Michel, que la France est en finale de la Coupe du monde…  » Un avis vite tempéré par Jean-Michel Larqué. Et puis, c'est l'Allemagne en face…

23h24 : le fantôme de Glasgow (Saint-Étienne - Bayern (0-1), finale de la C1, les poteaux carrés, tout ça) reprend de la consistance avec le but de Karl-Heinz Rummenigge et sa belle gueule d'ange exterminateur, juste avant la pause. Un but de rapine après deux fautes sur Platini et Giresse non sanctionnées…

23h36 : les duels sont électriques. Au-dessus du Sánchez Pizjuán, c'est comme si les vautours planaient en quête de proies à désosser. La foule andalouse a pris fait et cause pour les Petits Poucets français, mais c'est écrit, ça va se terminer aux tirs au but pour la première fois de toute l'histoire de la Coupe du monde. Sur un long centre venu de la gauche, Hrubesch joue finement (si, si) de la tête pour Klaus Fisher qui, d'un retourné magnifique, crucifie Ettori (3-3). Ce match est dingue…

23h55 : on y est. Tirs au but. L'égalisation de Fisher a plongé le match dans un ailleurs un peu spatial. Les Français sont comme hébétés. Les Allemands savent qu'ils reviennent de la banlieue de l'enfer. Qu'ils doivent remercier M. Corver pour l'ensemble de son œuvre et principalement pour ne pas avoir expulsé Harald Schumacher.

00h06 : Stielike a raté le premier, mais Six fait de même. Il joue à Stuttgart, et son coéquipier Hansi Müller a renseigné Schumacher. Puis Maxime Bossis manque à son tour et Hrubesch met fin à l'espoir en frappant au milieu comme sixième tireur. Cette nuit-là, des milliers de gamins français ont pleuré toutes les larmes de leur corps devant ce crime sans victime. Comme des bambins hongrois ou néerlandais avant eux. Rien de tel que l'équipe nationale d'Allemagne de football pour traumatiser les enfants, jeunes ou moins jeunes…


Par Rico Rizzitelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Complètement fou ce match quand même !

Merci pour cette rétrospective 30 ans plus tard qui m'a permis de m'éclairer une bonne fois pour toute sur ce grand moment de football
Dendecuba Niveau : CFA
f'éest fanchement un enfulé ce fhumafher...
nicococo67 Niveau : CFA2
L'article est vraiment bon mais ta vanne Dendecuba, elle est fanfasfisse!
j'ai des sensations de haines qui remontent !!...
Je vois encore les larmes de mon pere... Putain* de chleu
Le_General Niveau : DHR
Là Dendecuba t'as tout niqué !
Captain_Zissou Niveau : District
Il est effectivement intéressant de noter que c'est peut-être ce soir que la France est devenue une nation de football. Même si il y a encore beaucoup de chemin à parcourir, cette défaite est historique et a dépassé son cadre sportif.
Ce match je ne l'ai pas vu, trop jeune à l'époque. Mais par son coté dramatique, il est juste incroyable. Trente ans après, un simple résumé suffit à donner la chaire de poule.

Article sympa, sinon. Seul regret: ne pas avoir un point de vue Allemand de ce match de légende.
SG9

Tu en as un, deux articles plus bas avec l'interview de Karlheinz Förster
Rien que de repenser à ce match, j'ai la chair de poule. Jamais je n'ai connu des sentiments extrêmes opposés en si peu de temps. Je suis passé de l'euphorie à la détresse en un quart heure. Je me souvient qu'avant l'agression sur Battiston, Schumarer avait eu de nombreux comportements plus que limites et était clairement dans un état second. On sentait une tension énorme et que ça pouvait disjoncter à tout moment. Un scénario incroyable digne des plus grands dramaturges.
Moi j'avais pas encore 10 ans.
A cet époque le foot c'était le Brésil point barre. L'Italie-Brésil de '82 m'a rendu très triste.
Mais ce France-Allemagne a été pour moi un dépucelage. Les prolongations, et les TAB je ne connaissaient pas avant. Par la suite tous les matchs devraient être de cette trempe, je voulais revivre à chaque momment les mêmes émotions. J'ai dû attendre de 2 ans : France-Portugal de '84 match suivi à la radio au Portugal. Ces deux match ont été les plus intenses.
Et ce France-Portugal a la même signification au Portugal que le France-Allemagne : un dépucelage.
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
Triste souvenir, à l'époque je ne réalisais pas encore, trop jeune. Il me semble que j'ai pris conscience de la place du foot dans notre société après le Brésil - France de 1986 quand j'ai vu les gens fairent la fête dehors, dans ma petite ville de quelques milliers d'habitants.

Mais j'ai l'impression qu'il y a des défaites qui sont nécessaires, parfois, à l'équipe de France, pour qu'elle grandisse.

Celle là et celle de novembre 1993.
waynerooney Niveau : CFA
Moi qui n'était pas né, l'arbitrage scandaleux, c'était vraiment vrai ou on exagère à cause de la défaite?
@SG9
Pour avoir pas mal de potes allemands (et oui, c'est possible malgré ce match), il considère aussi ce match comme légendaire. Mais à la différence que pour eux, il n'y a pas faute sur Battiston!
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
@Brad

Justement non en Allemagne, comme indiqué sur un article d'Eurosport :
www.eurosport.fr/euro-visions-polo_blog … full.shtml
Cela a provoqué un sentiment de rejet de la sélection nationale en Allemagne suite à cela.
@So6demorto
L'oubli est réparé et tant mieux, l'itw d'Ali Farhat étant vraiment sympa.

@Joshua
Tu m'as devancé :)

@Brad
L'article de Polo Breitner est lui aussi très bon, et complémentaire de l'itw. Il permet de comprendre le match du point de vue des supporters et journalistes allemands, tandis que l'itw c'est le point de vue de Förster. Du coup, ils sont peut-être de mauvaise foi, tes potes allemands!
Merci Joshua pour le lien. Article sympa. Je savais pas que certains allemands avaient eu ce sentiment a l'époque
Trop jeune pour avoir vécu la match, j'avais cinq ans, j'ai quelques bribes de souvenirs de l'ambiance le lendemain (une sorte de tristesse générale)

J'ai vu et revu des vidéos, l'agression de Schumacher, c'est un truc inconcevable, comment un arbitre peut ne pas siffler là dessus, c'est un peu comme la main de Maradonna.... bref.... ca match fait partie de la légende, avec se dramaturgie, son s*alaud (déjà susmentionné), son martyr (Battiston) et les éternels "et si" qui tournent dans pas malo de têtes depuis trente ans.

Perso, c'est un France-URSS puis un France-Brésil qui me contamineront quatre ans plus tard....
@SG9
je suis d'accord avec l'article de Polo. Mais si Schumacher a été détesté après ce match en Allemagne, ce n'est pas à cause de la faute, mais de ses propos.
De plus, je maintiens qu'il y a de la fierté pour cette équipe d'Allemagne de la part des allemands, car, contrairement à celle d'aujourd'hui qui joue bien, mais c'est tout, celle de 1982 n'abdiquait JAMAIS! C'est bien une des raisons également pour laquelle nous l'avons toujours détestée en France, mais aussi secrètement jalousée.
Notre magnifique équipe de France des années 1980, était romantique, mais pas assez tueuse. Heureusement elle fut récompensée en 1984.
il y a 3 heures Amazon, Facebook et Netflix bientôt sur les droits TV ? 18
Hier à 17:48 Golazo au Pérou 3 Hier à 15:27 Didier Zokora en Indonésie 4 Hier à 14:56 MPG : les tops et les flops de la 34e journée
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:25 Un supporter du Real exulte sur le but de Messi 30 Hier à 08:04 Un joueur de D1 turque se suicide 9 dimanche 23 avril James égalise et Messi abat le Real 4 dimanche 23 avril Rakitić donne l'avantage au Barça
dimanche 23 avril Casemiro débloque le Clásico, Messi répond dimanche 23 avril But injustement annulé pour City 11 dimanche 23 avril Glissade et reprise de volée en D4 anglaise 1 dimanche 23 avril Joli retourné en Belgique 3 dimanche 23 avril Faut-il regarder le Clasico ? dimanche 23 avril Anelka préfère Poutou à Domenech 63 samedi 22 avril 224€ à gagner avec Juve, OL-Monaco & Toulouse-Nice samedi 22 avril Toby Alderweireld sur les tablettes de l'Inter 7 samedi 22 avril Fraude à Pôle Emploi pour Abenzoar ? 13 samedi 22 avril Cristiano Jr marche dans les pas du père 14 samedi 22 avril La sale soirée de David Stockdale avec Brighton 6 vendredi 21 avril Schweinsteiger profite de son anonymat aux USA 13 vendredi 21 avril La Serie A adopte l'arbitrage vidéo pour la prochaine saison 83 vendredi 21 avril La galoche murale de Messi et Ronaldo 14 vendredi 21 avril Blatter veut faire revenir Platini 19 vendredi 21 avril Fin de saison pour Zlatan 42 jeudi 20 avril Des maillots de MLS en plastique recyclé 10 jeudi 20 avril Talisca redonne l'avantage au Beşiktaş jeudi 20 avril L'égalisation d'Alexandre Lacazette jeudi 20 avril Bruno Fernandes pourrait retourner en prison 5 jeudi 20 avril La Ligue 1 Conforama ! 108 jeudi 20 avril 358€ à gagner avec Naples & Manchester City jeudi 20 avril Les clubs de Premier League dans le rouge 12 jeudi 20 avril L'arbitrage vidéo pour les barrages de L1 ? 28 mercredi 19 avril Germain clôt les débats 4 mercredi 19 avril Reus réduit le score mercredi 19 avril Falcao double la mise mercredi 19 avril Le but d'entrée de Mbappé 2 mercredi 19 avril Nouveau : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mercredi 19 avril Quand la police espagnole charge le parcage du Bayern 42 mercredi 19 avril Un supporter de Brighton repeint sa maison 14 mercredi 19 avril Le steward complètement anémique de Tottenham 33 mercredi 19 avril L'ovation de Bernabéu à Xabi Alonso 15 mardi 18 avril Prono Monaco Dortmund : 5€ offerts sans dépôt, jusqu'à 735€ sur l'affiche de LDC ! 1 mardi 18 avril Un mec à poil sur le selfie de Cuenca 35 mardi 18 avril Énorme boulette d'un gardien en D2 hollandaise 4 mardi 18 avril Le supporter argentin jeté d'une tribune est décédé 43 mardi 18 avril Indonésie : soucis administratifs pour Essien 7 mardi 18 avril Redknapp nouveau coach de Birmingham 13 mardi 18 avril Brighton fête la montée dans un train 5 mardi 18 avril Paulinho dément un départ de Chine 11 lundi 17 avril Jeté d'une tribune, un supporter argentin est en état de mort cérébrale 43 lundi 17 avril Brighton débarque en Premier League ! 18 lundi 17 avril Zola démissionne de Birmingham City 7 lundi 17 avril Des rats jetés sur le terrain, à Brøndby 15 lundi 17 avril Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 33e journée 4 lundi 17 avril INÉDIT : 5€ offerts sans aucun dépôt chez Unibet + 100€ de paris gratuits 8 dimanche 16 avril Un golazo prodigieux inscrit dans le championnat péruvien 7 dimanche 16 avril Tévez, Disneyland et les fans du Shanghai Shenhua 6 dimanche 16 avril Super Pippo fait remonter Venise en Serie B 9 samedi 15 avril Sirigu repousse deux penaltys 6 samedi 15 avril Curt Onalfo : « Alessandrini est un joueur de classe mondiale » 31 samedi 15 avril Tottenham met la pression sur Chelsea 9 samedi 15 avril Tim Howard suspendu après avoir insulté un supporter 6 samedi 15 avril Momo Sissoko en Indonésie 4 samedi 15 avril Le magnifique but de David Villa 5 samedi 15 avril Allemagne : Un joueur blessé à l'entraînement par ses propres fans samedi 15 avril Le patron d'Adidas plaide pour une délocalisation de la finale de la Coupe d'Allemagne 11 vendredi 14 avril La fête à Laval, les trompettes au Gazélec 2 vendredi 14 avril Suspendu à vie pour avoir pincé les fesses de l'arbitre 18 vendredi 14 avril Marc Bartra revient sur son calvaire 18 vendredi 14 avril Diarra vers l'Indonésie ? 13 vendredi 14 avril Orange prêt à aider Canal + pour les droits TV ? 12 vendredi 14 avril En Irak, hommage après l'attaque de Dortmund 24 jeudi 13 avril 214€ à gagner avec Juventus, Real Madrid & Tottenham jeudi 13 avril Morel donne l'avantage à l'OL ! 5 jeudi 13 avril L'égalisation de Tolisso jeudi 13 avril L'ouverture du score de Ryan Babel 1 jeudi 13 avril Paulinho expulsé de Chine pour avoir posé avec une pornstar ? 53 jeudi 13 avril À Nice, les joueurs remplacent les candidats à la présidentielle 22 jeudi 13 avril Lucas Alcaraz à la tête des Fennecs 15 jeudi 13 avril Wandrille Lefèvre suspendu pour avoir posé avec une arme 3 jeudi 13 avril Didier Drogba signe en D2 américaine 37 mercredi 12 avril Les deux buts de CR7 7 mercredi 12 avril Le coup de boule surpuissant de Vidal 2 mercredi 12 avril Le doublé pour Mbappé 2 mercredi 12 avril Le BvB réduit le score mercredi 12 avril Le csc du 2-0 1 mercredi 12 avril Mbappé ouvre le score 1 mercredi 12 avril Le tifo du Borussia 2 mercredi 12 avril Falcao et l'intérêt de la Chine 3 mercredi 12 avril Mesures de sécurité renforcées pour la finale à Cardiff mercredi 12 avril L'Eurovision loue 7 000 sièges du Karpaty Lviv 2 mercredi 12 avril Tableau noir fou en D1 roumaine 20 mercredi 12 avril Gignac, 379 minutes plus tard 6 mercredi 12 avril But de fou en D2 américaine 4 mercredi 12 avril Ils gagnent à l'Euro Millions et investissent dans leur club 6 mercredi 12 avril Pronostic Borussia Dortmund Monaco : 10€ offerts sans dépôt et jusqu'à 550€ à gagner ! mardi 11 avril Le doublé de Dybala d'entrée 4 mardi 11 avril Oscar rate deux pénos dans le même match 14 mardi 11 avril Un raté de classe mondiale en Pologne 3 mardi 11 avril Un arbitre frappé après avoir sifflé un penalty 14 lundi 10 avril EXCLU : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax lundi 10 avril Knockaert meilleur joueur de Championship 12 lundi 10 avril La sacrée bourde d'un gardien au Mexique 6 lundi 10 avril MPG: Tops et Flops de la 32e journée 4 lundi 10 avril Golazo astral en Macédoine 4 dimanche 9 avril Le caramel de Suso 6 dimanche 9 avril City mettra le paquet sur Bonucci 19 dimanche 9 avril Louche de caviar aux États-Unis 7 samedi 8 avril La vidéo testée en Australie 2 samedi 8 avril Marta file à Orlando 5 samedi 8 avril Explosion des revenus des agents en Angleterre 1 samedi 8 avril Le bijou de Dele Alli 2 samedi 8 avril La FIFA a perdu près de 350 millions en 2016 8 samedi 8 avril 3 buts en 5 matchs pour Alessandrini 9 samedi 8 avril Super Mario s'amuse avec les portiques de sécurité 4 vendredi 7 avril Le salaire raboté d'Infantino 11 vendredi 7 avril Deulofeu va revenir au Barça ? 24 vendredi 7 avril Transplantation rénale pour Andy Cole 10 vendredi 7 avril Le but acrobatique de Sport Recife 2 vendredi 7 avril Aux Pays-Bas, un père donne le biberon en tribunes 12 vendredi 7 avril Un but chanceux en première division hollandaise 3 vendredi 7 avril Le match du Shakhtar annulé à cause de l'état du terrain 7 vendredi 7 avril Au Brésil, des prix à la place des numéros de maillots 7 jeudi 6 avril 327€ à gagner avec Bordeaux & Atalanta 3 jeudi 6 avril L'agent de Griezmann annonce cinq clubs intéressés, le PSG n'en fait pas partie 38 jeudi 6 avril Lingard prend son pactole chez les Red Devils 20 jeudi 6 avril Un supporter de Lens porte plainte contre Joseph-Monrose 39 jeudi 6 avril Virgin va rembourser les supporters visiteurs 6 jeudi 6 avril La petite révolution du congrès d'Helsinki 6 jeudi 6 avril Un club écossais à la rescousse du sport féminin 2 jeudi 6 avril Les Tigres de Gignac en finale de la Ligue des champions 10 mercredi 5 avril Higuaín s'en prend à De Laurentiis 5 mercredi 5 avril Le bonbon de Suárez 4 mercredi 5 avril D1 écossaise : le raté monumental de Miles Storey 10 mercredi 5 avril Charlie Adam glisse en tirant le corner 9 mercredi 5 avril Jermain Defoe dansera-t-il avec les stars ? 3 mercredi 5 avril L'entraîneur d'Avranches ironise sur Twitter 10 mercredi 5 avril Des ultras suédois se pointent au stade en niqab 114 mercredi 5 avril 211€ à gagner avec Real Madrid & Lyon 2 mercredi 5 avril Soumaoro sur la touche jusqu'à la fin de la saison 3 mercredi 5 avril City prépare un grand ménage dès cet été 35 mercredi 5 avril La nouvelle vidéo gênante d'Évra et son panda 9 mardi 4 avril Tromsdalen joue avec un mur de neige autour du terrain 3 mardi 4 avril Giulio Donati s'arrose dans le short 6 mardi 4 avril Le beau tifo de Djurgårdens 6 mardi 4 avril Un match interrompu à cause d'un chien 6 mardi 4 avril D5 belge : il marque du milieu de terrain 3 mardi 4 avril Palace trolle Chelsea avec Peppa Pig 11 mardi 4 avril Un supporter de Mayence au milieu des joueurs pour les remobiliser 15 mardi 4 avril Ibra aux LA Galaxy la saison prochaine ? 24 mardi 4 avril Missile de Ryan Babel avec le Beşiktaş 7
0 18