Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Coupe de France – 5e tour – AC Carhaix/Plouzané

« 7 divisions d'écart… Ça peut passer »

Le 5e tour de la Coupe de France se dispute ce week-end, avec un petit poucet breton : l'AC Carhaix, 3e division de District, prêt à un nouvel exploit face à un pensionnaire de DH. Un challenge de plus pour ce club atypique, jeune à tous points de vue : une vingtaine d'années de moyenne d'âge, dirigeants compris, et des structures créées il y a deux ans seulement. Une ode au football vrai.

Modififié
Carhaix-Plouguer, centre-Bretagne, département du Finistère, à la frontière avec les Côtes-d'Armor. Guingamp est à trois quarts d'heure en voiture, Brest à une heure. Une commune qui fait l'actu tous les étés en accueillant le plus grand festival musique de France : les Vieilles Charrues, 225 000 spectateurs lors de la dernière édition, les Black Keys, Arctic Monkeys, Stromae, Elton John et Indochine à la programmation. Carhaix a aussi fait parler ces derniers mois en devenant la capitale officieuse des Bonnets rouges, ces frondeurs pur beurre salé qui se sont trouvés comme porte-parole Christian Troadec, maire historique de Carhaix et fort en gueule du régionalisme breton. Carhaix, capitale du Poher, un pays historique de la région, ex-carrefour économique majeur, aujourd'hui en galère économique et démographique, les deux allant de pair. Un chouette coin de Bretagne, en vérité, mais un coin assez paumé, loin des grands axes et du littoral touristique.

Le déclic en Argentine


Bienvenue donc à Carhaix-Plouguer, Carhaix tout court pour les intimes. 7500 habitants, deux fois plus en comptant l'ensemble de la communauté de communes. Historiquement, un seul club de foot faisait la pluie et le beau temps – oui, oui, le beau temps – dans le bourg : les DC Carhaix. DC, pour « Dernières Cartouches  » . Au pays de l'En Avant de Guingamp, on aime bien faire dans le bizarre. Les « DC » , une institution et un incontournable pour jouer au foot dans le patelin. Mais l'hégémonie a pris fin la saison dernière, la première de l'histoire disputée par un nouveau club dissident : l'AC Carhaix. AC pour Athlétique Club, là pour le coup, c'est moins original. Mais l'originalité est ailleurs : à une époque où les ententes entre clubs sont fréquentes, il est nettement plus rare de voir une nouvelle entité se créer, et encore plus rare que les responsables aient tous moins de 25 ans.

À l'initiative, Hugo Niguès, l'actuel entraîneur-joueur de l'équipe. « Je revenais d'un séjour en PVT (Permis vacances-travail) en Argentine, un pays où j'ai découvert ce que c'était que l'amour du football, relate-t-il. J'ai eu envie à mon retour de reproduire ça, à notre niveau, avec ma bande de copains. On s'est dit qu'il fallait se faire plaisir et qu'on n'avait rien à perdre à essayer de se lancer nous aussi dans la création d'un club. » L'aventure est séduisante, mais pas si simple à mettre en œuvre. « Partir de zéro, c'est un vrai défi et beaucoup de travail. Pour réunir tout le nécessaire administratif, les demandes auprès de la préfecture et auprès de la ligue de football pour l'engagement des licences, il a fallu un an. » Le cercle des potes footballeurs du dimanche est moins long à se réunir et accepte de relever le défi.

Des joueurs chez l'adversaire pour rééquilibrer


L'équipe débute à l'été 2013 par une saison inaugurale au plus bas de l'échelon, en D4 de district. « Pas le choix, c'est la règle » , précise Hugo. Un bon deux tiers des joueurs ayant évolué par le passé à un niveau régional DSR et DSE, ces parties du fond de tiroir sont une formalité, parfois à la limite du malaise. « Certains adversaires comprenaient notre situation, d'autres moins. J'imagine que c'est vexant parfois de se prendre des cartons, mais on a toujours mis un point d'honneur à respecter l'équipe en face et à prendre un maximum de plaisir sur la pelouse, quitte parfois sur certains matchs à faire passer quelques-uns de nos joueurs chez l'adversaire pour rééquilibrer. » Ce qui n'a pas empêché l'AC Carhaix de survoler son championnat en collant parfois plus de 20 buts en 90 minutes… « C'est sûr qu'on ne joue pas à notre niveau, mais on n'a pas le choix, il faut monter les échelons un à un, s'excuserait presque Adrien Pensivy, le jeune président du club. L'objectif à terme, c'est déjà de monter en haut du niveau District et de stabiliser les structures. On a un vrai projet sur le long terme : on vient déjà de créer cette saison une équipe B, une école de foot avec 25 gamins et une équipe de futsal qui jouit d'un vrai engouement. Vivre tout ça ensemble avec les copains d'enfance, c'est réjouissant. On est vraiment dans le plaisir et rien que le plaisir. De toute façon, c'est clair : le premier de l'équipe qu'on voit gueuler sur le terrain, il vire ! » Une philosophie mise en image dans ce joli documentaire tourné il y a un peu moins d'un an dans l'intimité du vestiaire.

Trois entraînements dans la semaine


On en arrive donc au match de ce soir, disputé exceptionnellement au stade Charles-Pinson, l'enceinte principale de la ville, habituel antre des « Dernières Cartouches » . L'AC Carhaix va délaisser son habituel terrain des sports (celui qui sert aussi de terrain d'entraînement aux DC, qui évoluent cette saison en DRH) pour y disputer cette rencontre de gala contre Plouzané, pensionnaire de Division d'Honneur, un des «  gros » du foot finistérien. Sept divisions séparent les deux équipes, avec un enjeu de taille : la qualification pour le sixième tour de la Coupe de France.

Ce serait un véritable événement pour les Loups de l'ACC – leur surnom – qui ont dû se démultiplier toute la semaine pour être à la hauteur de l'événement. « Beaucoup d'entre nous sont à la fois actifs dans le bureau et joueurs de l'équipe, donc ça nécessite une grosse dépense d'énergie, c'est comme un deuxième boulot, reconnaît coach Hugo. Mais tout le monde fait l'effort de venir aux entraînements, même ceux qui habitent loin. » L'équipe s'est entraînée trois fois dans la semaine pour ce grand rendez-vous, en plus du match de futsal du milieu de semaine. Le tout en préparant en parallèle l'accueil des spectateurs, qui devraient se rendre en nombre au stade (au moins 500 sont attendus).

Savidan et Petit aux commentaires du prochain match ?


« Jouer une DH, c'est un très gros défi, mais franchement on y croit, ça peut passer  » , assure Adrien, relayé par Hugo : « La saison dernière, on a été éliminés de peu par Concarneau, qui joue en DSE (le niveau juste en dessous, ndlr). C'est la preuve qu'on peut rivaliser sur un match. » De fait, même en étant promu en D3 cette saison, l'équipe n'est pas à sa place. La preuve : trois matchs de championnat depuis le début de saison, trois victoires et les quatre premiers tours passés contre des équipes de niveau supérieur, avec une seule frayeur lors du premier tour, remporté à la séance des tirs au but. En cas de qualification ce soir, l'AC Carhaix fait en plus partie des clubs présélectionnés pour disputer le « Match de rêve  » : une initiative de la FFF pour mettre en avant le foot amateur. Les équipes retenues le sont sur la base d'un vote sur la page Facebook de l'événement. L'AC Carhaix et la Ligue de Bretagne sont en concurrence avec la Ligue de Champagne-Ardennes et l'ancien club pro de Sedan. « C'est comme une finale de Coupe de France pour le niveau amateur, s'enthousiasme Hugo. Le match est retransmis sur Eurosport, avec Savidan et Petit aux commentaires.  » Un sacré gage de motivation, effectivement.



Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall