1. //
  2. // 8es
  3. // PSG-Barcelone

6 mars 1937 : le PSG-Barça des travailleurs

Le PSG va donc affronter l'ogre du Barça. Un match pour la suprématie européenne, sur fond de budgets colossaux et autres considérations très capitalistes. Mais voici 80 ans, c'est dans un tout autre état d'esprit que se déplace une sélection de joueurs de la capitale catalane. Sur la péninsule, la guerre civile bat son plein et, de notre coté des Pyrénées, certains organisent la solidarité internationaliste, y compris sur les pelouses. L'occasion aussi pour les amateurs de foot français de découvrir un autre style de jeu et le fossé existant déjà entre les deux pays.

Modififié
« Je crois qu'il faut sportivement reconnaître qu'il existe une différence de classe entre nous et nos amis espagnols. » Non, vous n'êtes pas en train de lire la retranscription d'une conf' de presse de Carlo Ancelotti en 2013, ni une anticipation des Unes à paraître mercredi matin. Ces quelques mots sont extrais de Sport, revue de la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT) au lendemain d'une double confrontation entre footballeurs parisiens et leur homologues catalans. Deux défaites cinglantes 5 à 0 et 5 à 2 qui ne semblent en effet souffrir aucune contestation. Que ce soient la team issue des clubs métallos de la région parisienne (Gnome et Rhône Gennevilliers, Bronzavia, etc) ou celle des meilleures équipes locales (Chelles ou Clichy), leur vaillance prolétarienne ne résista pas à la fougue des Compañeros venus les défier fraternellement au stade Pershing ou à la Cipale, en plein cœur du bois de Vincennes. Le quotidien communiste titra très sobrement à ce sujet : « 8000 personnes assistent à la victoire de Barcelone sur les métallos parisiens. »


Certes, ces deux « chocs » n'étaient pas véritablement préemptés par l'enjeu sportif. Ils sont l'expression footballistique de l'élan de solidarité qui s'exprime au sein du mouvement ouvrier envers la cause républicaine, malgré la lâche décision de non-intervention du gouvernement Front populaire. Une démarche politique qui se manifeste fortement au sein de la toute jeune FSGT, héritière du sport ouvrier née en décembre 1934. L'un de ses premiers combats aussi concrets que symboliques s'était cristallisé dans son refus des JO de la honte à Berlin et surtout son action en faveur de l'Olimpiada Popular de Barcelone. Dès le début du conflit, des rencontres, rassemblements, galas et autres sont ainsi rapidement proposés, dans toutes les disciplines et à tous les échelons. Le 13 septembre 1936, toujours au stade Pershing de Vincennes, une sélection catalane se frottait déjà à une équipe anglaise à l'occasion d'un meeting auquel assistèrent, parmi 6000 spectateurs, Léo Lagrange et Roger Salengro, deux ministres en poste. Six mois plus tard, la situation a évolué et s'est sensiblement détériorée. La guerre s'enlise. Les républicains cherchent partout des soutiens. Le FCB est naturellement mis a contribution et part en tournée aux USA et au Mexique pour soutenir la cause. Il en paiera le prix, cher. En mars 1938, son siège est bombardé par l'aviation de l'Italie fasciste qui soutient les troupes nationalistes. Son président, Joseph Suñol, sera assassiné en août 1939 par les soldats franquistes.

« Fiesta y revolución »


Toutefois, les rencontres des 6 et 7 mars 1937, si elles affichent bel et bien une sélection catalane avec la prestigieuse étiquette de Barcelone, verront surtout évoluer des amateurs (ceux qui ne sont pas partis au front) issus des rangs des clubs locaux tel le CD Jupiter. Si les spectateurs se pressent dans les gradins, à en croire la presse « progressiste » , cela reste avant tout pour témoigner, comme le résuma L'Humanité du 7 mars 1937 : « Toute leur sympathie envers nos camarades en lutte pour leur liberté démocratique. » Sport du 6 mars 1937 précisait de même que « au-dessus des considérations sportives, la masse des fervents du football saura témoigner aux Catalans que nous sommes de tout cœur avec eux pour la victoire de la liberté en leur pays. » Le 23 mars, le journal des sportifs ouvriers se félicitait également de la forte affluence alors que « le soleil n'a pas daigné honorer de sa présence la réunion sportive du stade Pershing » . Les quatre francs qu'il fallait débourser pour une place « à couvert » ne constituaient apparemment pas un mauvais investissement. Malgré cette forte dimension partisane – des Barcelonais qui évoluent en rouge face à des Parisiens en bleu – , nous sommes en pleine période du Front populaire où la gauche essaie de s'approprier pleinement le sport, y compris son spectacle. L'attrait ne saurait donc se réduire à applaudir les copains d'usine. « L'élément principal du public se composait de passionnés du football qui avaient déjà, il y a quelques mois, assisté à la splendide exhibition des Catalans dans leur match contre les Anglais » , se réjouit Sport dans son édition du 13 mars 1937. « Fiesta y revolución » , dira plus tard Che Guevara...


Les visiteurs enthousiasment en tout cas les journalistes français par leur maestria. « Les Espagnols nous font assister à un feu d'artifice de passes en ciseaux, la défense française est aux abois et Baraduni se tire tout à son honneur de plusieurs situations difficiles » , constate le magazine du sport ouvrier, qui, poursuivant son éloge sincère et fasciné, s'ébahit devant ce « beau jeu d'équipe à ras de terre  » . Il faut se souvenir que dans les années 30, sur le plan technique ou tactique, le foot hexagonal demeure encore sous tutelle morale de la perfide Albion – la venue d'Arsenal reste le grand moment pédago de la saison, entre kick and rush et WM sommaire, comme l'illustre la réussite de George Kimpton, ancien buteur de Southampton et entraîneur des « pingouins » du Racing de Paris qui dominent alors le championnat tricolore. La suite est connue. La faiblesse des démocraties permit à Franco de l'emporter grâce à l'appui de l'Italie fasciste et de l'Allemagne nazie. Réfugié dans le camp d'Argelès, un ancien footeux républicain écrivait ainsi à ses camarades footballeurs français : « Nous sommes prêts, si c'est nécessaire, à combattre à vos côtés contre le fascisme de même que nous l'avons fait pendant trois ans dans notre pays, à Guadalajara, à Teruel, sur l'Ebre et à Madrid. » Une promesse qui sera tenue, tant les anciens républicains se distingueront dans la Résistance ou dans les Forces françaises libres avec la fameuse neuvième compagnie de la deuxième DB – « la nueve » –, la première à entrer dans Paris en août 1944, composée d'anciens miliciens anarchistes de la CNT, la Confédération nationale du travail. La mémoire dans le cuir.

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ligue des Champions
Huitièmes de finale
PSG-Barça




Dans cet article

Pseudo de 12 km Niveau : Loisir
Très bon article.
Pas sur en revanche que ça fasse beaucoup de clics.
Ce commentaire a été modifié.
mara donna des frissons Niveau : CFA
Non, nous sommes tous en train d'hurler Putaclick sur les brèves.
1 réponse à ce commentaire.
mara donna des frissons Niveau : CFA
Le président barcelonais assassiné par les soldats franquistes...
Très bon article même si à la base j'avais tiquer sur le titre ( peut être appeler le truc Paris-Barcelone aurait éviter de faire un titre anachronique)

Vraiment sympa de savoir qu'on était mauvais dans tout les domaines dans années 30-40.

Heureusement on se rattrapait avec une esprit de fraternité réel qui a disparu par la suite (on a quand même super fermé les yeux sur le franquisme, en y repensant c'est une honte)
Le Front Populaire a joué la carte de l'apaisement intérieur, vu que les droites étaient contre (et l'état-major sous influence d'extrême droite)...
Ce n'en est pas moins une honte.
Et une erreur stratégique, quand on voit ce qui se passe ensuite.........

En passant, rien à voir, je me demande bien pourquoi j'y pense là, mais est-ce que quelqu'un sait à combien d'heure de Paris sont les chars russes de nos jours ? :=
mara donna des frissons Niveau : CFA
Les chars russes de Moscou : assez loin.
Les chars russes planqués dans les Ardennes: pas loin de chez toi...
2 réponses à ce commentaire.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  19:38  //  Aficionado de l'Argentine
Note : 1
Excellent article, merci beaucoup !
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Superbe article. Voilà au moins un NKM qui a du talent.
Hier à 19:38 Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 22
Hier à 16:06 Le fils de Pelé retourne en prison 5 Hier à 15:15 La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 18 Hier à 14:32 Le beau geste de Boateng pour Nouri 8
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 10:17 Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 13 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9
vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14
À lire ensuite
Des Verts en mode derby