Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir du week-end

48 heures chrono

La course au maintien serrée comme jamais, l'anniversaire du Téfécé et les larmes de Monchi. Encore un week-end de foot qui mérite son zapping.

Modififié

Vendredi 7 avril


04h58 : C’est bientôt l’apéro à l’est. Tout aussi solennel, le drapeau sud-coréen est hissé et l’hymne joué à Pyongyang : pour la première fois de l’histoire, un match de football officiel oppose les deux Corée. Pendant que les filles font match nul 1-1 au stade Kim-Il sung, les hommes menés par le petit-fiston s’amusent avec leurs gros joujous balistiques du côté du 38e parallèle. Mais la goal-line technology est formelle : personne n’a encore franchi la ligne.

13h45 : Un peu plus au sud, mais toujours à l’est, la nuit est tombée sur Shanghai quand Hulk sort du bois. Plat du pied sécurité pour terminer une jolie action collective et ouvrir le score contre le Shandong Luneng. L’égalisation de Papiss Cissé sera insuffisante, la faute à une petite merveille Shihao Wei.



Et Wei ma gueule.

20h : Mathieu Valbuena n’a pas peur de l’ambiance incandescente qui attend l’OL en quarts de finale de la Ligue Europa. Le Lyonnais espérait même tomber sur le Beşiktaş au tirage . « J'ai déjà joué à Beşiktaş et Fenerbahçe, et j'aime ces ambiances. Je ne suis jamais entré sur un terrain en ayant le trac » , explique Petit Vélo pour le magazine Planète Lyon. Et de préciser : « Vous allez dire que je suis fou ou maso, mais moi, j'aime quand il y a de la haine. » On attend la sextape à la Fistinière.

21h03 : Dans le derby des familles, demandez le neveu. Nigel Hasselbaink claque son doublé pour la victoire de l’Excelsior Rotterdam contre le Sparta de Mathias Pogba, frère de Florentin (2-3).

21h45 : À soixante kilomètres de là, la France s’impose face aux Pays-Bas (2-1) grâce à un super but d’Eugénie Le Sommer, bien aidée par la gardienne néerlandaise. Oui, en 2017, la boulette fait toujours fureur au pays des tulipes.



21h52 : En Ligue 2, l’échappée brestoise est sur le point de se faire reprendre au pied de la dernière ascension : les Bretons sont accrochés à Francis-Le Blé par Tours (1-1). Vainqueur à Clermont (2-3), Nîmes remonte le peloton et profite de la crevaison de Troyes à Valenciennes (2-0). Derrière, le gruppetto se rebiffe : Auxerre et Orléans dominent respectivement Amiens et Bourg-en-Bresse d’une courte tête (1-0). Chute à l’arrière, encore une, pour Laval, défait par Le Havre (2-0). Et si au fond, le vrai barrage puissant, ce n’était pas Lille - Lens ou Strasbourg - Nancy, mais Nîmes - Montpellier ? Une belle étape pour des bordures, qui plus est.


23h30 : Verra-t-on Rolland Courbis revenir sur un banc de touche ? À 63 piges, le vadrouilleur explique poétiquement qu’il ne se sent plus de jouer les pompiers de service : « J'ai le camion rouge qui est fatigué, l'échelle est rouillée ! » En revanche, il continuera à enflammer les ondes. Le paradoxe du pompier pyromane.



23h30 : Quel boucan à Boulogne-Billancourt ! Et le Parc des Princes n’a rien à voir là-dedans. Une sirène assourdissante, déclenchée à cause d’un « dysfonctionnement du réseau national d’alerte » , retentit en continu pendant près deux heures. Les dormeurs de Boul’ ne dorment pas.






Samedi 8 avril


00h10 : Après la célébration de l’avion, celle de l’aéroport. Alors qu’il a attendu le déplacement le plus long de l’année, à Pierre-Mauroy, pour marquer ses deux premiers buts à l’extérieur (1-2), Super Mario fait le triplé à Lille-Lesquin. « Qui d’autre passe les contrôles à l’aéroport comme ça ? » Ben personne, et heureusement pour la santé des systèmes d’alerte.


04h45 : Troisième but en deux matchs pour Romain en Amérique. Après son doublé face aux anglophones de Vancouver, Alessandrini se farcit les cousins de Montréal. À noter le travail d’Emmanuel Boateng – aucun lien – sur la passe. « Il est très bon au football » ? Dans les bois, on ne peut pas en dire autant de Bush.



07h50 : Secrets d’histoire : Il y a soixante ans tout rond, Pelé signait son premier contrat pro à Santos pour une quinzaine de dollars. Inflation oblige, la FIFA enregistre un trou de près de 350 millions de dollars dans ses comptes de 2016, alors même qu’Infantino a touché 58% de moins que son prédécesseur, soit un maigre 1,4 million d’euros sur l’année. Encore un qui ne peut pas mettre de côté.


12h17 : La Macarena ? La Marseillaise. L’hymne tricolore s’exporte dans les bars de Shanghai.



Et obligation de jouer au foot cinq heures par semaine de la primaire à l’université : si les choses tournent mal en France d’ici un mois, la Chine devient une vraie option.



14h03 : Dele Alli appuie sur R1 + rond et les Spurs éclatent Watford 4-0.

15h42 : Ces salopards de hooligans sont partout, même au fin fond du pays de Galles :



16h43 : Ronaldo a marqué un but, mais Savić l’a arrêté. Et sans rien se casser, lui.



16h50 : M’gladbach gagne à Cologne (3-2). Mais, bon sang, quelle volée d’Anthony Modeste !



17h27 : Entrés à la mi-temps, les Brésiliens de Liverpool retournent Stoke en deux minutes (1-2). La grosse reprise de volée de Firmino suit le 30e but en Angleterre de Coutinho, ce qui fait de lui le meilleur buteur brésilien de l’histoire en Premier League, devant Juninho Paulista. À 24 ans.

17h28 : Vainqueur de la paire Jamie Murray/Dominic Inglot en quatre sets accrochés (7-6 (7), 5-7, 7-5, 7-5), le double Nicolas Mahut/Julien Benneteau envoie la France en demies de la Coupe Davis. Yannick Noah prévient : « Contre la Serbie, ça va péter ! » Et là, bam, Saga Africa à fond, Djoko flippe, il déclare forfait. Non ?

17h30 : Monchi en larmes après avoir reçu un hommage immense des Sevillistas. Olivier Létang recevra peut-être la même chose, mais dans une autre vie.



17h55 : Après les bandelettes de Toifilou, la chaussette de Grizou. Une égalisation à la 85e au Bernabéu pour sa 150e avec l’Atléti, une célébration téléphonée et un message trognon pour sa fille Mia : à ce rythme, le prochain président élu par les Français, c’est lui.



18h16 : Pour son retour dans le onze de départ, Falcao a mis une heure à cadrer une frappe. Mais la première suffit à faire tomber les costauds d’Angers (0-1). La griffe du champion ?



19h34 : Devinette : Sokratis, Schmelzer et Robben sont sur un terrain. Robben crochète, qui reste-t-il ? Réponse : un ballon dans le petit filet de Bürki. En ces temps incertains, il est bon de pouvoir s’appuyer sur des valeurs intemporelles. Et le Bayern boxe le Borussia grâce à deux réalisations de son avant-centre, accompagnées d’un but chacun pour ses ailiers (4-1). Das Fußball.





20h17 : Crivelli tacle le ballon au fond des filets, le premier but de Bastia depuis 38 jours. À cet instant, 0-0 entre Lyon et Lorient.

20h21 : Avec cette chaleur, Wissam Ben Yedder laisse sa veste au porte-manteau :



20h29 : Pierre Lees-Melou égalise seul au point de penalty pour Dijon. À cet instant, 1-0 pour Lyon contre Lorient.

21h13 : Cahuzac est tout seul pour reprendre le joli coup franc de Ngando. À cet instant, 1-2 de Lorient à Lyon.

21h49 : « Attention aux arêtes » , répond le FC Lorient à Depay, qui proposait du poisson au menu plus tôt dans la soirée. À cet instant, Lyon s’est noyé face aux Merlus et les G.O. de #Ligue1 s’occupent de l'équarrissage.



22h05 : Concubin de l’hémoglobine, Neymar voit rouge à Málaga (2-0) et c’est une absence dans le Clásico qui se profile pour le Brésilien, coupable d’applaudissements ironiques à l’endroit du quatrième arbitre. Le Barça s’est donc fait plier par l’équipe de Míchel. Il peut en dire autant Rudi Garcia ?

22h24 : Doublé d’Higuaín contre le Chievo Vérone (2-0). Et cette fois, Luca Campedelli, le président du Chievo, n’y est pour rien.

22h50 : Toujours pas de victoire pour le Standard, rejoint dans les arrêts de jeu par Saint-Trond, dans le groupe A des play-offs II de Jupiler League. Mais les Rouches dégainent la banderole du week-end :



Dimanche 9 avril


1h30 : Dans On n’est pas couché, Benoît Hamon assure que, le cas échéant, il votera Mélenchon au second tour, le 7 mai. Mais pas un pronostic sur le Toulouse-Caen de ce week-end-là ? Les Français veulent savoir !

5h57 : Au Mexique, l’attaquant d’El Chivas de Guadalajara, Carlos Fierro, fait son entrée au panthéon des renards. But et victoire à la 90e+3 face à Puebla.



6h39 : Attention, talent à suivre. Nom : Pablo Dyego. Club : San Franciso Deltas. Poste : quarterback.



11h : Seulement deux jours après son instauration en A-League, « l’assistance à l’arbitrage vidéo » nous offre un grand moment de confusion. Wellington Phoenix - Sydney. Corner pour les visiteurs, qui réclament une main d’un défenseur dans la surface. L’arbitre ne bronche pas, et les joueurs de Sydney lui courent après... Le jeu se poursuit, mais 35 secondes plus tard, l’arbitre stoppe les débats pour demander la vidéo et décide, après visionnage des ralentis, d’accorder un péno à Sydney. Entre la faute de main et le moment où l’arbitre désigne le point de penalty, il se sera écoulé une minute et 26 secondes. Dans le temps additionnel, les joueurs de Wellington Phoenix demanderont à leur tour un penalty sur une situation litigieuse, mais l’arbitre sifflera la main du match sans se pencher cette fois sur la vidéo. Allez, dégagez-nous cette saloperie, maintenant !

Vidéo

10h26m08s : Le Kenyan Paul Lonyangata remporte le marathon de Paris devant deux compatriotes. Un couple en or, puisque sa femme Purity Rionoripo établit un nouveau record féminin en 2h20m55s. On attend avec impatience la spéciale de Bernadien Robben-Eillert.

14h45 : Pour l’honneur, les Rangers vont s’imposer sur le terrain d’Aberdeen (0-3) avec un doublé de Miller et un but du père Dodoo.

15h : Bon anniversaire le Téfécé ! Pour ses quatre-vingts ans, le onze de légende des Violets reçoit l’ovation du Stadium. Revault - Arribagé, Abdennour, Tarantini - Emana, Despeyroux, Sissoko, Márcico - Elmander, Ben Yedder, Gignac. Sur le banc : Barthez, Prunier, Capoue, Passi, Rytkonen, Stopyra et Pintenat. Et même pas de Pantxi Sirieix... Le respect est mort.



Du coup, le Tef’ a sorti ses reliques... Mais en vrai, le club a juste loué un utilitaire pour emprunter tout ça au musée de Louis Nicollin. Une belle fête, mais pas de feu d’artifice sur le terrain. Toulouse et l’OM se quittent dos à dos, 0-0.



15h07 : Suso lance le festival du Milan face à Palerme (4-0) par une douceur de coup franc :



16h15 : Manchester United éteint le Stadium of Light (0-3). Auteur d’un but et d’une passe décisive, Zlatan se sent « comme Benjamin Button » . La victoire en Ligue des champions arrivera à échéance en 2050, on est rassurés.



17h : En attendant un éventuel Nîmes-Montpellier, c’est l’heure du Paris-Roubaix et c’est Greg Van Avermaet qui repart avec le pavé. Le champion olympique s’impose au sprint pour une première victoire dans l’épreuve. Ça fait vingt ans sans lauréat français. Reviens, Fred Guesdon, reviens. Parce que la France, elle a besoin de toi.



17h15 : Préjuce Nakoulma a encore marqué ! Le Burkinabé plante les Verts. C’est son cinquième but depuis un mois. Comme quoi, passer du Górnik Łęczna au KS Widzew Lódz, refaire un crochet par le Górnik Łęczna, avant d’aller au Górnik Zabrze, puis Mersin İdmanyurdu et Kayserispor, c’est pas mal comme plan de carrière.


18h50 : Kevin Mirallas attrape le grand Robert Huth par le col comme à la cour de recré. L’empoignade se règle au ping-pong, avec victoire par deux buts d’écart, et c’est Everton qui l’emporte 4-2 contre Leicester.



21h10 : Mertens-Hamšík-Callejón, ça va trop vite pour la Lazio. Neuf buts pour Callejón, neuf passes décisives pour Hamšík, le compte est bon : ça fait trois points dans la poche du Napoli (0-3).

22h50 : Cavani plante un doublé, Paris éclate Guingamp (4-0) et revient à trois points de Monaco. Un dimanche soir habituel, en somme. Mais qui peut se lasser de voir ça ? Qui ?



Par Eric Carpentier et Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 134
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom