Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu’il faut retenir du week-end

48 heures chrono

Marseille et Lille qui enterrent le football, Griezmann qui caresse toujours aussi bien le cuir, Modeste qui plante un triplé, sans oublier le défilé des présidentiables : François Fillon, Benoît Hamon et Javier Pastore. Surtout Javier Pastore.

Modififié

Vendredi 17 mars


20h06 : Dans une sortie inspirée en conférence de presse, Gilles Cioni, défenseur du SC Bastia, s’en était pris – certainement à juste titre – au jeune Allan Saint-Maximin, qui pensait un peu tout faire dans l’équipe. « Je voudrais le rassurer, j’ai revu ses statistiques, il y a trois buts et deux passes décisives en 22 matchs, donc s’il a peur d’avoir trop de pression, je voudrais le rassurer. » Certainement désireux de montrer la voie à son jeune partenaire, Cioni se fend d’un csc pour donner l’avantage au FC Metz dans un duel important en vue du maintien.


20h44 : Le Borussia et Shinji Kagawa disent « aligato » à Pierre-Emerick Aubameyang qui ouvre le score dès le quart d’heure de jeu face à Ingolstadt, une semaine après son triplé en Ligue des champions. À ce rythme-là, il pourra se faire tatouer une virgule Nike sur le front et les dirigeants du BvB ne pourront plus rien dire.


22h30 : Passi contre Garcia. Lopez contre McCourt. La future équipe de Bielsa contre celle du Champions Project. Sur le papier, il y avait de quoi privilégier ce LOSC-OM, quitte à s’envoyer un Koh-Lanta en replay le lendemain. Sur le terrain, de l’ennui de la première à la dernière minute et un beau 0-0 des familles. Pas grave, c’est la St Patrick et 22h30, c’est le moment parfait pour décoller.

22h41 : Parce que chacun boit à son rythme, Edgardo Bauza a le droit d’être déjà ivre. Accoudé au comptoir, le sélectionneur de l’Argentine déclare à la Nacion que l’Argentine « sera championne du monde, en battant en finale une équipe européenne, qui pourrait être l’Allemagne » . Avant de reprendre une pinte de Guinness, il ajoute : « Je vois déjà Messi en train de soulever la Coupe. » Son voisin de tabouret au Balto, Jacky, n’aurait pas dit autre chose. Ah, si : « Tu nous remets une Suze ? »

23h30 : Elle a le même âge que Jacky, mais elle n’a pas la même passion. Plus eau de coco qu’eau de vie, Sabine, quinquagénaire du Nord, doit quitter Koh-Lanta alors même qu’elle ne s’est pas trouvée nulle dans l’épreuve d’immunité. Que le début de l’injustice puisqu'elle a confié à Gala « ne pas avoir reçu un accueil très chaleureux » une fois rentrée en France. « Ma fille aînée était déçue que je revienne si tôt. » Bah ouais Sabine, il y avait des fêtes de prévues à la baraque.

Samedi 18 mars


09h29 : Apparemment, s’il y en a bien un qui n’en avait rien à foutre de la Saint-Patrick, c’est Ziyed Ben Belgacem. « Pas fiché S mais radicalisé » pour certains, un brin agacé par l’élimination de Sabine à Koh Lanta pour d’autres, l’homme de trente-neuf ans fait partie de ceux qui pensent que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt et qui font n’importe quoi. Du coup, après avoir tiré sur un policier au pistolet à grenaille à la suite d'un contrôle et car-jacké une auto comme un vulgaire François Damiens, mais à Vitry, il se rend à Orly et attaque des militaires de l’opération sentinelle. Courageux, Ziyed Ben Belgacem attaque la militaire du groupe et l’utilise comme bouclier avant de lui voler son arme, mais est abattu par les autres membres de la patrouille dans la foulée. Bordel à Orly prévu pour toute la journée. Ceux qui avaient prévu de partir en week-end vont devoir se fader la Ligue 1.

11h28 : Ce n’est pas tous les jours Noël, mais ce 18 mars fait exception. Avec 57,4% des voix, Noël Le Graët est réélu à la tête de la Fédération française de football et bat Jacques Rousselot, président de l’AS Nancy-Lorraine, qui tient une bonne occasion de se venger de la Bretagne en poussant Lorient vers la Ligue 2 ce samedi soir à Marcel-Picot.


12h : Jacques Rousselot a eu raison de foncer à la gare de l’Est de Paris pour prendre son train, car un gros bordel est à prévoir dans la capitale tout au long de l’après-midi. Pas franchement intéressé par la visite du couple William&Kate à Paname, Jean-Luc Mélenchon invite tous les insoumis du 75 et d’ailleurs à défiler entre la place de la République et la place de la Bastille. Résultat : des cars à n’en plus finir dans les rues de Paris et un sacré bordel. L’histoire ne dit pas si un peloton d’hologrammes a défilé dans les allées de Lyon dans le même temps.


13h57 : Un peu de compagnie à venir pour Bafé Gomis. Alors qu’Adidas a annoncé en tout début de semaine qu’il n’équiperait plus l’Olympique de Marseille à partir de la saison 2018/2019, il se pourrait bien que l’OM passe d’un frère Dassler à un autre. En effet, alors que le nom d’Under Armour, ricain comme Frank McCourt, est revenu avec insistance depuis quelques semaines, ce serait bien Puma et son offre à 14 millions plus bonus qui aurait raflé la mise. Après Dortmund, Leicester ou encore Arsenal, l’équipementier d’Usain Bolt, Antoine Griezmann ou encore Sergio Agüero confirmerait ainsi son redressement observé ces dernières années.

15h15 : Ils ne sont pas encore 130 000, mais ils sont de plus en plus nombreux à vouloir une sixième République à Arsenal et ainsi mettre fin au règne de l’empereur Wenger. Alors que les conditions climatiques du côté de West Bromwich n’ont pas permis à l’avion qui devait délivrer un message plutôt froid à l’Alsacien de déployer ses ailes, les joueurs de Tony Pulis se sont chargés de faire baisser un peu plus la cote de popularité du coach des Gunners. Défaits 3-1 à The Hawthorns, les Londoniens pointent à la cinquième place de Premier League, à cinq points du fameux quatrième spot – avec un match en moins – si cher à Wenger. À défaut de sentir la C1, ça sent le sapin.

16h48 : Pendant que Jean-Luc Mélenchon se félicite de faire vibrer 130 000 personnes un samedi de mars, Anthony Modeste le fait tous les week-ends sans faire de bruit. Ce 18 mars, ils étaient 49 500 présents au RheinEnergieStadion de Cologne pour voir l’attaquant français claquer un triplé en une demi-heure et offrir aux siens une belle victoire 4-2 face au Hertha Berlin. Les coéquipiers du numéro 27 sont sixièmes de BuLi, et Modeste, avec 22 pions, n’est qu’à une longueur de Pierre-Emerick Aubameyang. Costaud.


17h22 : Loin d’imaginer que Modeste deviendrait ce qu’il est aujourd’hui, les dirigeants de l’OGC Nice viennent de concéder un but d’Emiliano Sala. Et si Jean Séri va lui répondre quelques minutes plus tard, c’est un nul « mal payé pour les Nantais » selon leur coach, Sergio Conceição, que décrochent les Azuréens, qui vont prier pour un match nul ce dimanche entre le PSG et l’OL.

17h45 : Doublé pour Romelu Lukaku qui marche toujours sur l’eau en Premier League. Everton tape Hull City (4-0) et le Belge passe la barre des vingt pions (21) en championnat.

17h46 : Dans une lutte à trois de haute volée, Michal Kwiatkowski devance Peter Sagan et Julian Alaphilippe au sprint et remporte la Classicissima. Pour le Slovaque, l’essentiel est ailleurs. On est une rockstar ou on ne l’est pas.


18h : Alors que Gary Cahill permet à Chelsea de foncer vers le titre grâce à un but inscrit à la 87e minute sur la pelouse de Stoke City (1-2), l’équipe de France de rugby s’impose face au pays de Galles lors de sa dernière rencontre du tournoi des VI nations (20-18) après une séquence de jeu interminable. Une sale journée pour les Gallois, puisque Swansea prend 2-0 à Bournemouth quelques minutes plus tard et ne s’éloigne pas de la zone rouge.

20h12 : Est-ce parce que l’Angleterre, battue par l’Irlande, vient de louper le Grand Chelem ? Ou cet homme est-il tout simplement fou ? Portier de Greenwich Borough, Mr Holloway ne goûte que peu le laxisme de sa défense lors d’une rencontre face à Ashford United. Mais au lieu de gueuler sur son arrière-garde, il préfère se défoncer la tête contre le poteau. Mikhaïl Youzhny valide.


21h45 : Les Gallois ne sont pas seuls à passer une belle journée de merde. Battu par Noël Le Graët dans la course à la présidence de la FFF pour le petit-déjeuner, Jacques Rousselot se mange une remontada sauce merlu pour le dîner. Devant au score pendant une grande partie d’une rencontre décisive pour le maintien (2-0), les joueurs de Nancy s’inclinent finalement à la suite d'un contre assassin dans les arrêts de jeu conclu par Mvuemba. On en connaît un qui ne va pas passer ses prochaines vacances en Bretagne.

22h01 : Celui qui se la coule douce, en revanche, c’est Jean-Louis Triaud. Pour son dernier match à la tête des Girondins de Bordeaux, JLT a assisté à un festival offensif des siens (5-1) face à Montpellier. Suffisant pour aller faire la fête avec les Ultramarines et craquer un fumigène de départ. En bon esthète qu’il est, Jean-Louis Triaud le tenait comme un cigare. Tant qu’il ne le fume pas, ça va...


22h17 : Quelle semaine pour Monaco ! Qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des champions, où ils affronteront le Borussia Dortmund, les hommes du Rocher seront nombreux à Clairefontaine, puisque Tiémoué Bakayoko a été appelé par Didier Deschamps pour remplacer Paul Pogba, forfait. Il rejoint ainsi Benjamin Mendy, Djibril Sidibé, Thomas Lemar et Kylian Mbappé au château francilien.


22h30 : Pour se faire plaisir en supportant l’OM ce week-end, il fallait jeter un coup d’œil du côté des féminines où les Phocéennes ont réalisé le plus grand exploit de leur histoire en s’imposant (2-0) lors d’un classique censé être encore plus déséquilibré que chez les garçons. Bravo à elles.

Dimanche 19 mars


09h21 : Réveil difficile pour Mohammed Anas. Si l’histoire ne dit pas si le joueur des Free State Stars, en Afrique du Sud, a picolé pour fêter son doublé inscrit la veille, la vidéo lors de laquelle il remercie l’homme qui lui remet un trophée d’homme du match bien mérité fait le tour du monde. La raison ? Le Ghanéen, peut-être en manque de lucidité après une partie éprouvante, remercie tour à tour sa femme et sa petite-amie au micro du Paga local. Alors, Mohammed, trop de fatigue ou trop de meufs ?


10h37 : Si Mohammed a mal à la gueule ce dimanche, ce supporter de Trabzonspor a mal aux mains. L’homme, qui s’est filmé debout sur un siège du stade flambant neuf du club de son cœur, s’est fait gauler par les dirigeants. Résultat, une punition à la hauteur de sa passion : hors norme. En effet, le fan a été condamné à nettoyer 10 000 sièges de la Medikal Park Arena. Le club s’est par ailleurs fendu d’un message on ne peut plus simple : « On vous avait prévenus qu’on ne rigolait pas avec notre nouvelle maison. Est-ce que vous vous mettez debout sur les sièges avec vos chaussures chez vous ? » Les fans de Trabzon ont reçu le message : la prochaine fois, pour craquer un fumi debout sur les sièges neufs, ils enlèveront leurs pompes.


13h14 : En voilà un qui marche de moins en moins dans les traces de son père. Titulaire avec la Castilla du Real Madrid, Enzo Fernández, ou Enzo Zidane pour les intimes, a raté un penalty, avant de prendre un carton rouge en fin de rencontre lors de la défaite des siens sur la pelouse de la réserve de Bilbao (2-1).

13h35 : Gros début de journée pour les boules de poil. Alors qu’un écureuil manque de faire tomber la biathlète française Justine Braisaz, Marouane Fellaini ouvre le score pour Manchester United et a ainsi marqué contre 20 équipes différentes en Premier League. Un dimanche à chiffres ronds pour les Red Devils, puisque pour Antonio Valencia, le succès de United à Middlesbrough (1-3) est une 200e sortie en championnat sous le maillot mancunien. Un anniversaire qu’il a dignement fêté en inscrivant le troisième but des siens.



13h38 : Plus rapide que la fusée équatorienne, mais seulement sur des skis, Martin Fourcade commence mal la dernière mass start de la saison à Oslo. Pourtant routinier et méticuleux dans la préparation de ses courses, le patron du circuit a embarqué quatre chargeurs vides sur sa carabine et est obligé de demander à son entraîneur de lui filer des chargeurs pleins. Bien trop fort pour être emmerdé par son étourderie et la perte de ses lunettes de soleil, le Catalan s’impose après un 20/20 de costaud au tir, malgré le spectre d’une disqualification qui a plané tout au long de la course. Bonnes vacances, champion.



13h50 : Alors que Benoît Hamon tente de répondre à Jean-Luc Mélenchon lors d’un meeting à Bercy, le Stade français et le Racing 92 décident également de ne pas fusionner. Leurs point commun ? Aucun des quatre ne sera champion en mai.


15h13 : « TOP ! Mercredi, j'ai permis avec mon but d'éliminer Manchester City en Ligue des champions, jeudi, j'ai été convoqué pour la première fois en équipe de France, dimanche je me suis offert un doublé, provoqué un penalty et envoyé Damien Da Silva en dépression. Je suis ? » Kylian Mbappé qui poursuit son ascension à toute vitesse.

17h31 : Le match d'Antoine Griezmann face au FC Séville permet de tirer plusieurs conclusions. Premièrement, Grizou confirme son retour au sommet après une fin d'année 2016 compliquée. Deuxièmement, l'attaquant français a visiblement laissé tomber Drake pour le remplacer par le basketteur de Cleveland JR Smith, à qui il a volé la célébration. Troisièmement, l'Atlético de Madrid revient petit à petit sur les Sévillans au classement après cette victoire (3-1). Quatrièmement, Griezmann est devenu un tireur de coup franc de qualité, comme le prouve ce nouveau caramel. De bon augure pour l’équipe de France.


18h20 : Après la semaine royale de Kylian Mbappé, voici la semaine rougeâtre signée Vincent Aboubakar. Exclu jeudi en Ligue Europa pour avoir asséné un coup de boule à son adversaire, l'attaquant du Beşiktaş a remis ça en championnat. Cette fois-ci, pas de violence, mais de l'anti-jeu. Le résultat est le même, ça fait carton rouge. Juste avant la trêve internationale, c'est malin, Vincent, tu vas pouvoir revenir un peu plus tard que les autres en Turquie.

18h48 : Non, Thomas Müller n'est pas encore mort. Toujours prêt à boire un coup pour fêter les anniversaires, l'homme aux chaussettes basses a dignement célébré son 250e match de BuLi avec le Bayern en inscrivant le seul but de la rencontre à Mönchengladbach (0-1). Et visiblement, le CM du club n'a rien à envier au célèbre voyant de Secret Story, Nicolas Gigliotti.


19h15 : Si le résultat entre Manchester City et Liverpool (1-1) n'arrange véritablement aucune des deux équipes, le match en lui-même a, en revanche, fait kiffer spectateurs, téléspectateurs joueurs et entraîneurs. Peut-être même un peu trop à entendre Pep Guardiola : « Vous ne pouvez pas imaginer. C'est l'un des plus beaux jours de ma carrière d'entraîneur. Je suis si fier de mes joueurs. » Et les Ligues des champions 2009 et 2011 ?

21h06 : Alexandre Lacazette refroidit le Parc des Princes en ouvrant le score pour l'Olympique lyonnais pour s'offrir, au passage, son vingt-troisième but en championnat de la saison. De bon augure pour l'équipe de France.

21h29 : « Tiens, il devient quoi Mangala à Valence ? » Bah, il n'a pas vraiment changé. Une ouverture du score au Camp Nou, avant de prendre un carton rouge pour avoir retenu Luis Suárez dans la surface de réparation. « Et Lionel Messi ? » Comme à son habitude, un doublé pour offrir la victoire au Barça (4-2) qui recolle au Real Madrid.

21h40 : Si ce sont bien les Anglais qui ont inventé le football, Javier Pastore a, lui, fait de ce sport une œuvre d'art. Dernière toile du virtuose argentin, deux passes décisives sublimes pour Ángel Di María et Julian Draxler qui permettent au Paris Saint-Germain de s'imposer face à l'OL (2-1). Vraiment dommage, cette blessure qui l'a empêché de disputer le huitième de finale retour de Ligue des champions au Camp Nou. Comment ça il était sur le banc ?

22h : Que la France se rassure, si Paul Pogba, blessé, ne pourra pas débarquer en métropole pour claquer des DAB, il a confié la responsabilité du geste à François Fillon et Benoît Hamon. Résultat ? 3/10 sur l'échelle Stéphane Rotenberg.




Par Swann Borsellino, avec Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:27 Un club normand change de maillot pour soutenir les gilets jaunes 12 Hier à 15:01 Laporte : « Deschamps ne m’appelle pas pour des raisons personnelles » 95
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 09:30 Les trophées 2018 de SO FOOT !