1. // Légende
  2. // anniversaire

45 choses à savoir sur Henrik Larsson

Si Henrik Larsson restera à jamais associé au Celtic, il a toutefois vécu des tas d'autres choses qui font que, en ce mardi 20 septembre 2016, jour de son quarante-cinquième anniversaire, il reste encore des tas de choses à raconter sur l'attaquant suédois. En voici au moins quarante-cinq. Et presque autant de raisons de lui accorder un respect éternel.

Modififié
1. Son père, Francisco Rocha, est un ancien marin du Cap-Vert, sa mère, Eva Larsson, une ouvrière d’Helsingborgs. Conséquence : Henrik grandit dans un appartement modeste au sein du quartier Narlunda à Helsingborgs.

2. À quatorze ans, en 1986, ses parents lui offrent une cassette vidéo autour de la vie et de la carrière de Pelé. C’est la révélation.

3. La même année, ses parents se séparent. Il choisit alors de prendre le nom de famille de sa mère, celui-ci étant censé l'aider à échapper au racisme.

4. Ce ne sera pas le cas : à l’adolescence, comme plus tard à Feyenoord, il est souvent confronté au racisme. Comment le combat-il dans un premier temps ? Avec ses poings, même si, comme l'assurent ses premiers entraîneurs, le fait de s’inscrire au club d’Högaborgs BK l’aide à se canaliser.

5. Plus tard, il aide financièrement son club formateur, alors en troisième division suédoise.

6. Une fois les études terminées, il travaille un temps en tant que maître-nageur, avant de se spécialiser dans l'emballage de fruits.

7. Depuis 1989, il joue au haut niveau en floorball (une sorte de hockey pratiqué dans un gymnase). Une fois retraité du football, il est d'ailleurs retourné vers cette passion.




8. Pour sa première saison avec Helsingborgs, en 1992, il marque 34 buts en 31 matchs. Le ton est donné.

9. En 1993, alors que le Grasshopper Zurich lui fait les yeux doux, il rejoint Wim Jansen (son futur entraîneur au Celtic) à Feyenoord.

10. En juin 1997, Henrik devient papa et nomme son fils Jordan. Une référence à Jordan Ayew, alors âgé de cinq ans ? Non, plutôt à son idole, le basketteur de légende Michael Jordan.

11. La même année, il débarque au Celtic pour 650 000 livres, à peine. Il vaut combien Jesé, déjà ?

12. Chez les Bhoys, il a la lourde tâche de faire oublier aux supporters Paolo Di Canio et Jorge Cadette, partis durant le mercato d’été.

13. Lors de sa présentation officielle, son arrivée dans le stade se fait au son de The Magnificent SevenSept Mercenaires de John Sturges. Pourquoi ? Parce qu’il porte le numéro 7, tout simplement.

14. Lorsqu’il débarque au Celtic Park, le Celtic subit la domination des Rangers depuis 1989. Avec Larsson, meilleur buteur du club avec seize réalisations dès sa première saison, les Blanc et Vert redeviennent illico les rois de l’Écosse.

15. Les fans du Celtic sont formels : Henrik n’était pas de ces joueurs qui aiment la vie nocturne. En revanche, pas de souci pour aller lui parler dans un pub. Un mec ordinaire, quoi.

16. Lors de la saison 1999-2000, face à Lyon, en Coupe de l'UEFA, il se blesse et est écarté des terrains pendant huit mois.

17. Alors qu’il vient d’inscrire douze buts en treize matchs, cette double fracture de la jambe lui plombe le moral. Il pense même à arrêter sa carrière.

18. Au début des années 2000, bien des années avant qu'il ne rejoigne Manchester United, Henrik Larsson était déjà dans les petits papiers d’Alex Ferguson. À entendre l'entraîneur écossais, ce dernier aurait même entamé les négociations, avant que Dermot Desmond, l'actionnaire majoritaire du Celtic, ne l'appelle personnellement pour l’implorer de retirer son offre. Motif : Man United aurait déjà plein d'attaquants de talent à disposition, alors que les Bhoys ne peuvent compter que sur leur buteur dreadé. Gentleman, Ferguson obtempère.

19. En 2002, Larsson annonce prendre congé de la sélection suédoise. Deux ans plus tard, avant l’Euro 2004, il revient sur sa décision.

20. En 2003, à Séville, il marque deux buts en finale de Coupe de l’UEFA, mais ne peut empêcher le Celtic de s’incliner face à Porto (3-2). Triste, il dit : « Je ne vois rien de positif concernant ma performance durant cette finale. Marquer deux buts dans une finale ne vaut rien si vous perdez. Tout ce que je souhaitais, c'était que le Celtic remporte la coupe. »

21. En sept saisons au Celtic, Larsson a remporté quatre championnats, deux Scottish League Cup, deux Scottish Cup et a été nommé cinq fois meilleur buteur. Total : 313 matchs pour 242 buts. Ça pose un CV.

22. Contre la seule équipe de Dunfermline, dans le championnat écossais, Larsson a claqué plus de 30 buts le temps de ses sept saisons au Celtic.

23. Après Tommy Gemmell et Jimmy Johnstone en 1967 et 1968, il est le troisième joueur du Celtic à avoir vu son nom figurer dans la liste du Ballon d’or.

24. Il est le seul joueur du Celtic à avoir remporté le Soulier d'or européen. C’était lors de la saison 2000/2001. 53 buts en 50 matchs, toutes compétitions confondues.

25. Parmi l’effectif du Celtic, il est le joueur préféré de Noel Gallagher. Et sûrement aussi de Pierpoljak.

26. Malgré les arrivées ces dernières années de Robbie Keane, Maciej Zurawski, Gary Hooper ou Henri Camara, c'est bien le nom d'Henrik Larsson qui continue d'être chanté au Celtic Park. Moussa Dembélé pourra-t-il changer la donne ?


27. Après le fameux but du talon d’Ibrahimović face à l’Italie à l’Euro 2004, Larsson court vers lui pour le féliciter et lui dit : « Profite ! » Bien des années plus tard, Zlatan se souvient encore du conseil : « Comme s’il avait saisi immédiatement l’effet que ça produisait. »


Vidéo


28. En septembre 2004, pour son retour au Celtic Park avec le FC Barcelone, Henrik inscrit le troisième but du club catalan et enterre l’avenir européen de son ancienne équipe. Il refuse de célébrer son but.

29. En 2005, il a été nommé « Meilleur joueur de l’histoire » en Suède.

30. Après la finale de la Ligue des champions gagnée face à Arsenal en 2006, Henry prouve une nouvelle fois qu’il maîtrise l’art du contrepied : « Les gens parlent toujours de Ronaldinho, Eto’o, Giuly et tous les autres, mais je ne les ai pas vus aujourd’hui, j’ai vu Henrik Larsson. Il est entré, a changé le cours du match et l’a achevé. Parfois, vous parlez de Ronaldinho, Eto’o et d’autres joueurs de ce genre : vous devez parler du bon footballeur qui rend le foot différent, et c'est ce qu'était Henrik Larsson ce soir. »




31. À son retour à Helsingborgs en 2006, toute la ville s'est mobilisée. Les affiches grandeur nature posées à chaque arrêt de bus ou sur différents panneaux publicitaires n'avaient qu'une chose à dire : « Bienvenue à la maison » .

32. « À son arrivée, il semblait jouir d'un culte auprès de nos joueurs. Ils prononçaient son nom d'un ton ébahi. Pour un homme âgé de trente-cinq ans, son attention aux directives était incroyable. À chaque séance, il était ravi. Il voulait écouter Carlos (Queiroz), les tactiques ; il était impliqué dans tous les schémas que nous avons mis en place. » Et ça, c’est Sir Alex qui le dit, alors qu’il accueille l’attaquant suédois pour trois mois, juste le temps de terminer la saison 2006/2007 !

33. Pour son dernier match avec Manchester United, face à Middlesbrough, Larsson a fini la rencontre en tant que milieu de terrain.

34. Une fois dans les vestiaires, le Suédois est applaudi par tous les joueurs de United, debout pour l'occasion. Trois mois à peine après son arrivée, il a déjà marqué les esprits.

35. Ferguson tente bien de le convaincre de rester une saison supplémentaire, mais Larsson préfère honorer sa promesse et retourne terminer sa carrière à Helsingborgs.

36. Le 6 juin 2009, après un match de la Suède contre le Danemark perdu 1/0, on l’informe que son plus jeune frère, Robert, a été retrouvé mort dans une rue d’Helsingborgs.

37. Le 11 octobre 2009, vingt et un jours avant de mettre un terme à sa carrière, il annonce sa retraite internationale. Bilan : 106 sélections, 37 buts.

38. Illico, Helsingborgs annonce que le numéro 17 ne sera jamais plus attribué à aucun autre joueur. Larsson fond en larmes.

39. Célèbre pour tirer la langue après chacun de ses buts, Henrik Larsson effectue en fait ce geste en hommage à un joueur de basket qu'il admire.

40. L’attaquant suédois de Bordeaux, Isaac Kiese Thelin, dans le magazine Sportbladet, a dit : « Petit, je voulais être comme Henrik Larsson. J'imitais toujours ses célébrations de but, en tirant la langue. »

41. Que ce soit en 1994, en 2002 ou 2006, il a marqué à chaque Coupe du monde disputée avec la Suède.




42. Larsson détient le record de buts en Coupe de l’UEFA avec 40 réalisations en 56 matchs.

43. En 2014, il confiait vouloir entraîner un jour le Celtic.

44. Au début de l’été 2016, Henrik Larsson, désormais entraîneur d’Helsingborgs, a interdit à l'un de ses attaquants de rejoindre l’équipe suédoise aux JO de Rio en raison du manque de joueurs à ce poste dans l’effectif. Son nom ? Jordan Larsson. Son fils. Qui a certainement dû manifester son mécontentement en tirant la langue.

45. Henrik Larsson ne craint personne.

Par Maxime Delcourt
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

ah Larsson et ses dreads. Quel joueur fabuleux !
Mon souvenir de lui numéro 1 c'est qu'il avait porté le Celtic en finale de l'UEFA de 2003, battu par le Porto de Mou, avec un doublé pour lui si je me trompes pas, dans une très belle finale.

Légende du Celtic, d'ailleurs il est le seul non-écossais à figurer dans le XI de l'histoire du club (vote fait par les fans)
Perso en finale de C1 c'est l'entrée de Iniesta qui m'a le plus marqué, il a de suite clarifié les débats au milieu.

Ceci étant dit, merci Henrik, cette dégaine, cet amour pour un club alors que t'aurais pu partir où tu voulais.

Question qui va mettre un peu le feu mais bon: Henrik ou Ibra?
FourFourTwo Niveau : Loisir
Message posté par ajde59

Mon souvenir de lui numéro 1 c'est qu'il avait porté le Celtic en finale de l'UEFA de 2003, battu par le Porto de Mou, avec un doublé pour lui si je me trompes pas, dans une très belle finale.


En voila un qui n'a pas lu l'article !
Non seulement aujourd'hui Larsson souffle ses 45 ans, mais encore en plus vous dites qu'il avait 12 en 1986 ce qui n'a aucun sens, qu'il ai 44 ou 45 ans aujourd'hui. Dommage, sinon l'article est sympathique et permet de se souvenir avec nostalgie du joueur !
didier gomis Niveau : CFA
Message posté par YNWA#
Perso en finale de C1 c'est l'entrée de Iniesta qui m'a le plus marqué, il a de suite clarifié les débats au milieu.

Ceci étant dit, merci Henrik, cette dégaine, cet amour pour un club alors que t'aurais pu partir où tu voulais.

Question qui va mettre un peu le feu mais bon: Henrik ou Ibra?


pour moi Larsson sans hésiter. Ce mec a tout ce que Zlatan n'a pas : la classe, un palmarès en sélection (3è à la WC94), un palmarès européen (LDC + finaliste Uefa).

Pas sûr qu'un vestiaire se mette à célébrer Ibra comme l'ont fait celui de MU.
En complément du 39: suite à un courrier d'une maman, lui demandant de ne plus tirer la langue en célébrant ses buts, car son fils de 8ans n'arrête pas de l'imiter, il arrête.
Ca résume tout le personnage: le talent, la classe, l'humilité!

King Henrik forever
(suffit de voir mon avatar)
touchefresh Niveau : Ligue 1
Aucun doute sur le fait que Larsson a été un joueur bien plus important dans l'histoire du foot que ce que zlatan ne pourrait être. Après dans la qualité intrinsèque du joueur, je suis plus partagé...

J'ai toujours considéré Larsson comme mon joueur favoris alors que je me rend compte que je ne connaissais que peu sa carrière. Surement du à ma fascination pour le Celtic Glasgow et pour son maillot
C'est Henrik Larsson, découvert avec mes yeux de gosses de la WC 94 (un suédois black, avec des dreads, qui tire la langue en pétant un but! juste magique à cette époque) qui m'a fait aimé le Celtic en premier! La passion autour du club, son histoire, la ferveur du public et les engagement sociaux et politiques ont fait le reste...
didier gomis Niveau : CFA
Message posté par didier gomis
pour moi Larsson sans hésiter. Ce mec a tout ce que Zlatan n'a pas : la classe, un palmarès en sélection (3è à la WC94), un palmarès européen (LDC + finaliste Uefa).

Pas sûr qu'un vestiaire se mette à célébrer Ibra comme l'ont fait celui de MU.


http://i.skyrock.net/3053/76653053/pics … t4r2nF.jpg
l'hiverpoule Niveau : Loisir
J'ai ri quand j'ai vu le nom de Jordan Ayew
Lasourceprochedudossier Niveau : CFA2
Message posté par YNWA#
Perso en finale de C1 c'est l'entrée de Iniesta qui m'a le plus marqué, il a de suite clarifié les débats au milieu.

Ceci étant dit, merci Henrik, cette dégaine, cet amour pour un club alors que t'aurais pu partir où tu voulais.

Question qui va mettre un peu le feu mais bon: Henrik ou Ibra?


Ma petite amie étant suédoise, j'y ai passé quelques temps, et là-bas pour le moment Larson est au-dessus. A voir à l'arrêt de la carrière d'Ibra.
didier gomis Niveau : CFA


ah ouais effectivement, ça envoie du lourd !
Message posté par FourFourTwo
En voila un qui n'a pas lu l'article !


C'est vrai je l'ai lu en vitesse et j'ai du sauter plusieurs numéros.
Car oui il est bien mentionné son doublé en finale.
TheDoctor Niveau : CFA2
Puisque chacun y va de son petit souvenir...

Même si je l'ai appris il y a maintenant 3 ou 4 ans ça me troue toujours le cul de savoir que le métisse suédois à dreadlocks du mondial 94 était LE Larsson du Celtic et Barça.
Un jour ce mystère sera élucidé.
Beefheart Niveau : DHR
Je vois qu'on parle des Septs Mercenaires de Sturges, je tiens donc à signaler ici que toute personne qui s’apprête à aller voir ce remake à la con aura mon pied au cul. J'aime bien Chris Pratt mais qu'il aille se faire voir, les autres j'en parle même pas tellement même réunis ils n'arrivent pas à la cheville d'un seul des 8 acteurs de l'original.

Oui je dis l'original, je m'en bas les couilles de Kuro, venez pas me faire chier.
Message posté par La Duchesse d'Aquitaine
Une légende, de très loin le meilleur attaquant suédois de l'histoire, des années-lumière devant certains dont on ne citera même pas le nom ici par respect pour le grand Henrik.


Mouais... je rappelle quand même que dans l'histoire du foot suédois, il y a eu des attaquants tueurs à gages comme Gunnar Gren et Gunnar Nordahl dans les années 40-50, tous les deux vainqueurs des Jeux Olympiques de 1948 à une époque le tournoi de foot avait encore de la valeur, plus finaliste du mondial 1958 pour Gren, c'est quand même du lourd ... Sans oublier que les deux se sont baladés dans le championnat d'Italie, l'un des meilleurs championnats européens à l'époque.

Sans oublier des supers joueurs que tout le monde a oublié comme Bo Larsson dans les années 60-70, Ralf Edström dans les années 70 ou encore Dan Corneliusson et Mats Magnusson dans les années 80 ...
Message posté par ZizouGabor
Mouais... je rappelle quand même que dans l'histoire du foot suédois, il y a eu des attaquants tueurs à gages comme Gunnar Gren et Gunnar Nordahl dans les années 40-50, tous les deux vainqueurs des Jeux Olympiques de 1948 à une époque le tournoi de foot avait encore de la valeur, plus finaliste du mondial 1958 pour Gren, c'est quand même du lourd ... Sans oublier que les deux se sont baladés dans le championnat d'Italie, l'un des meilleurs championnats européens à l'époque.

Sans oublier des supers joueurs que tout le monde a oublié comme Bo Larsson dans les années 60-70, Ralf Edström dans les années 70 ou encore Dan Corneliusson et Mats Magnusson dans les années 80 ...


T'as rien oublié, cette fois?
Sam Becket Niveau : DHR
SUPER CHUTE !!!

C'EST RARE COMME UNE PASSE DE ZARATE
vata-fenculo Niveau : CFA2
Post H.S mais....

On fait des articles pour des annivs en bois mais sauf erreur de ma part, je n'ai jamais rien vu sur l'immense Van Basten. Pas même , il y'a 2 ans pour ses 50 ans.

Marco , bordel!!!
il y a 13 minutes Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine
Hier à 21:45 FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 53 Hier à 19:29 Boca et le souvenir de la D2 7
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:45 Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) Hier à 13:45 Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 Hier à 12:25 Bagarre générale lors d'un match de charité 35 Hier à 11:36 La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10
dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 6 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51