1. // Légende
  2. // anniversaire

45 choses à savoir sur Henrik Larsson

Si Henrik Larsson restera à jamais associé au Celtic, il a toutefois vécu des tas d'autres choses qui font que, en ce mardi 20 septembre 2016, jour de son quarante-cinquième anniversaire, il reste encore des tas de choses à raconter sur l'attaquant suédois. En voici au moins quarante-cinq. Et presque autant de raisons de lui accorder un respect éternel.

Modififié
1. Son père, Francisco Rocha, est un ancien marin du Cap-Vert, sa mère, Eva Larsson, une ouvrière d’Helsingborgs. Conséquence : Henrik grandit dans un appartement modeste au sein du quartier Narlunda à Helsingborgs.

2. À quatorze ans, en 1986, ses parents lui offrent une cassette vidéo autour de la vie et de la carrière de Pelé. C’est la révélation.

3. La même année, ses parents se séparent. Il choisit alors de prendre le nom de famille de sa mère, celui-ci étant censé l'aider à échapper au racisme.

4. Ce ne sera pas le cas : à l’adolescence, comme plus tard à Feyenoord, il est souvent confronté au racisme. Comment le combat-il dans un premier temps ? Avec ses poings, même si, comme l'assurent ses premiers entraîneurs, le fait de s’inscrire au club d’Högaborgs BK l’aide à se canaliser.

5. Plus tard, il aide financièrement son club formateur, alors en troisième division suédoise.

6. Une fois les études terminées, il travaille un temps en tant que maître-nageur, avant de se spécialiser dans l'emballage de fruits.

7. Depuis 1989, il joue au haut niveau en floorball (une sorte de hockey pratiqué dans un gymnase). Une fois retraité du football, il est d'ailleurs retourné vers cette passion.




8. Pour sa première saison avec Helsingborgs, en 1992, il marque 34 buts en 31 matchs. Le ton est donné.

9. En 1993, alors que le Grasshopper Zurich lui fait les yeux doux, il rejoint Wim Jansen (son futur entraîneur au Celtic) à Feyenoord.

10. En juin 1997, Henrik devient papa et nomme son fils Jordan. Une référence à Jordan Ayew, alors âgé de cinq ans ? Non, plutôt à son idole, le basketteur de légende Michael Jordan.

11. La même année, il débarque au Celtic pour 650 000 livres, à peine. Il vaut combien Jesé, déjà ?

12. Chez les Bhoys, il a la lourde tâche de faire oublier aux supporters Paolo Di Canio et Jorge Cadette, partis durant le mercato d’été.

13. Lors de sa présentation officielle, son arrivée dans le stade se fait au son de The Magnificent SevenSept Mercenaires de John Sturges. Pourquoi ? Parce qu’il porte le numéro 7, tout simplement.

14. Lorsqu’il débarque au Celtic Park, le Celtic subit la domination des Rangers depuis 1989. Avec Larsson, meilleur buteur du club avec seize réalisations dès sa première saison, les Blanc et Vert redeviennent illico les rois de l’Écosse.

15. Les fans du Celtic sont formels : Henrik n’était pas de ces joueurs qui aiment la vie nocturne. En revanche, pas de souci pour aller lui parler dans un pub. Un mec ordinaire, quoi.

16. Lors de la saison 1999-2000, face à Lyon, en Coupe de l'UEFA, il se blesse et est écarté des terrains pendant huit mois.

17. Alors qu’il vient d’inscrire douze buts en treize matchs, cette double fracture de la jambe lui plombe le moral. Il pense même à arrêter sa carrière.

18. Au début des années 2000, bien des années avant qu'il ne rejoigne Manchester United, Henrik Larsson était déjà dans les petits papiers d’Alex Ferguson. À entendre l'entraîneur écossais, ce dernier aurait même entamé les négociations, avant que Dermot Desmond, l'actionnaire majoritaire du Celtic, ne l'appelle personnellement pour l’implorer de retirer son offre. Motif : Man United aurait déjà plein d'attaquants de talent à disposition, alors que les Bhoys ne peuvent compter que sur leur buteur dreadé. Gentleman, Ferguson obtempère.

19. En 2002, Larsson annonce prendre congé de la sélection suédoise. Deux ans plus tard, avant l’Euro 2004, il revient sur sa décision.

20. En 2003, à Séville, il marque deux buts en finale de Coupe de l’UEFA, mais ne peut empêcher le Celtic de s’incliner face à Porto (3-2). Triste, il dit : « Je ne vois rien de positif concernant ma performance durant cette finale. Marquer deux buts dans une finale ne vaut rien si vous perdez. Tout ce que je souhaitais, c'était que le Celtic remporte la coupe. »

21. En sept saisons au Celtic, Larsson a remporté quatre championnats, deux Scottish League Cup, deux Scottish Cup et a été nommé cinq fois meilleur buteur. Total : 313 matchs pour 242 buts. Ça pose un CV.

22. Contre la seule équipe de Dunfermline, dans le championnat écossais, Larsson a claqué plus de 30 buts le temps de ses sept saisons au Celtic.

23. Après Tommy Gemmell et Jimmy Johnstone en 1967 et 1968, il est le troisième joueur du Celtic à avoir vu son nom figurer dans la liste du Ballon d’or.

24. Il est le seul joueur du Celtic à avoir remporté le Soulier d'or européen. C’était lors de la saison 2000/2001. 53 buts en 50 matchs, toutes compétitions confondues.

25. Parmi l’effectif du Celtic, il est le joueur préféré de Noel Gallagher. Et sûrement aussi de Pierpoljak.

26. Malgré les arrivées ces dernières années de Robbie Keane, Maciej Zurawski, Gary Hooper ou Henri Camara, c'est bien le nom d'Henrik Larsson qui continue d'être chanté au Celtic Park. Moussa Dembélé pourra-t-il changer la donne ?


27. Après le fameux but du talon d’Ibrahimović face à l’Italie à l’Euro 2004, Larsson court vers lui pour le féliciter et lui dit : « Profite ! » Bien des années plus tard, Zlatan se souvient encore du conseil : « Comme s’il avait saisi immédiatement l’effet que ça produisait. »


Vidéo


28. En septembre 2004, pour son retour au Celtic Park avec le FC Barcelone, Henrik inscrit le troisième but du club catalan et enterre l’avenir européen de son ancienne équipe. Il refuse de célébrer son but.

29. En 2005, il a été nommé « Meilleur joueur de l’histoire » en Suède.

30. Après la finale de la Ligue des champions gagnée face à Arsenal en 2006, Henry prouve une nouvelle fois qu’il maîtrise l’art du contrepied : « Les gens parlent toujours de Ronaldinho, Eto’o, Giuly et tous les autres, mais je ne les ai pas vus aujourd’hui, j’ai vu Henrik Larsson. Il est entré, a changé le cours du match et l’a achevé. Parfois, vous parlez de Ronaldinho, Eto’o et d’autres joueurs de ce genre : vous devez parler du bon footballeur qui rend le foot différent, et c'est ce qu'était Henrik Larsson ce soir. »




31. À son retour à Helsingborgs en 2006, toute la ville s'est mobilisée. Les affiches grandeur nature posées à chaque arrêt de bus ou sur différents panneaux publicitaires n'avaient qu'une chose à dire : « Bienvenue à la maison » .

32. « À son arrivée, il semblait jouir d'un culte auprès de nos joueurs. Ils prononçaient son nom d'un ton ébahi. Pour un homme âgé de trente-cinq ans, son attention aux directives était incroyable. À chaque séance, il était ravi. Il voulait écouter Carlos (Queiroz), les tactiques ; il était impliqué dans tous les schémas que nous avons mis en place. » Et ça, c’est Sir Alex qui le dit, alors qu’il accueille l’attaquant suédois pour trois mois, juste le temps de terminer la saison 2006/2007 !

33. Pour son dernier match avec Manchester United, face à Middlesbrough, Larsson a fini la rencontre en tant que milieu de terrain.

34. Une fois dans les vestiaires, le Suédois est applaudi par tous les joueurs de United, debout pour l'occasion. Trois mois à peine après son arrivée, il a déjà marqué les esprits.

35. Ferguson tente bien de le convaincre de rester une saison supplémentaire, mais Larsson préfère honorer sa promesse et retourne terminer sa carrière à Helsingborgs.

36. Le 6 juin 2009, après un match de la Suède contre le Danemark perdu 1/0, on l’informe que son plus jeune frère, Robert, a été retrouvé mort dans une rue d’Helsingborgs.

37. Le 11 octobre 2009, vingt et un jours avant de mettre un terme à sa carrière, il annonce sa retraite internationale. Bilan : 106 sélections, 37 buts.

38. Illico, Helsingborgs annonce que le numéro 17 ne sera jamais plus attribué à aucun autre joueur. Larsson fond en larmes.

39. Célèbre pour tirer la langue après chacun de ses buts, Henrik Larsson effectue en fait ce geste en hommage à un joueur de basket qu'il admire.

40. L’attaquant suédois de Bordeaux, Isaac Kiese Thelin, dans le magazine Sportbladet, a dit : « Petit, je voulais être comme Henrik Larsson. J'imitais toujours ses célébrations de but, en tirant la langue. »

41. Que ce soit en 1994, en 2002 ou 2006, il a marqué à chaque Coupe du monde disputée avec la Suède.




42. Larsson détient le record de buts en Coupe de l’UEFA avec 40 réalisations en 56 matchs.

43. En 2014, il confiait vouloir entraîner un jour le Celtic.

44. Au début de l’été 2016, Henrik Larsson, désormais entraîneur d’Helsingborgs, a interdit à l'un de ses attaquants de rejoindre l’équipe suédoise aux JO de Rio en raison du manque de joueurs à ce poste dans l’effectif. Son nom ? Jordan Larsson. Son fils. Qui a certainement dû manifester son mécontentement en tirant la langue.

45. Henrik Larsson ne craint personne.

Par Maxime Delcourt
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

ah Larsson et ses dreads. Quel joueur fabuleux !
Mon souvenir de lui numéro 1 c'est qu'il avait porté le Celtic en finale de l'UEFA de 2003, battu par le Porto de Mou, avec un doublé pour lui si je me trompes pas, dans une très belle finale.

Légende du Celtic, d'ailleurs il est le seul non-écossais à figurer dans le XI de l'histoire du club (vote fait par les fans)
Perso en finale de C1 c'est l'entrée de Iniesta qui m'a le plus marqué, il a de suite clarifié les débats au milieu.

Ceci étant dit, merci Henrik, cette dégaine, cet amour pour un club alors que t'aurais pu partir où tu voulais.

Question qui va mettre un peu le feu mais bon: Henrik ou Ibra?
FourFourTwo Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par ajde59

Mon souvenir de lui numéro 1 c'est qu'il avait porté le Celtic en finale de l'UEFA de 2003, battu par le Porto de Mou, avec un doublé pour lui si je me trompes pas, dans une très belle finale.


En voila un qui n'a pas lu l'article !
Non seulement aujourd'hui Larsson souffle ses 45 ans, mais encore en plus vous dites qu'il avait 12 en 1986 ce qui n'a aucun sens, qu'il ai 44 ou 45 ans aujourd'hui. Dommage, sinon l'article est sympathique et permet de se souvenir avec nostalgie du joueur !
didier gomis Niveau : CFA
Message posté par YNWA#
Perso en finale de C1 c'est l'entrée de Iniesta qui m'a le plus marqué, il a de suite clarifié les débats au milieu.

Ceci étant dit, merci Henrik, cette dégaine, cet amour pour un club alors que t'aurais pu partir où tu voulais.

Question qui va mettre un peu le feu mais bon: Henrik ou Ibra?


pour moi Larsson sans hésiter. Ce mec a tout ce que Zlatan n'a pas : la classe, un palmarès en sélection (3è à la WC94), un palmarès européen (LDC + finaliste Uefa).

Pas sûr qu'un vestiaire se mette à célébrer Ibra comme l'ont fait celui de MU.
En complément du 39: suite à un courrier d'une maman, lui demandant de ne plus tirer la langue en célébrant ses buts, car son fils de 8ans n'arrête pas de l'imiter, il arrête.
Ca résume tout le personnage: le talent, la classe, l'humilité!

King Henrik forever
(suffit de voir mon avatar)
touchefresh Niveau : Ligue 1
Aucun doute sur le fait que Larsson a été un joueur bien plus important dans l'histoire du foot que ce que zlatan ne pourrait être. Après dans la qualité intrinsèque du joueur, je suis plus partagé...

J'ai toujours considéré Larsson comme mon joueur favoris alors que je me rend compte que je ne connaissais que peu sa carrière. Surement du à ma fascination pour le Celtic Glasgow et pour son maillot
C'est Henrik Larsson, découvert avec mes yeux de gosses de la WC 94 (un suédois black, avec des dreads, qui tire la langue en pétant un but! juste magique à cette époque) qui m'a fait aimé le Celtic en premier! La passion autour du club, son histoire, la ferveur du public et les engagement sociaux et politiques ont fait le reste...
didier gomis Niveau : CFA
Message posté par didier gomis
pour moi Larsson sans hésiter. Ce mec a tout ce que Zlatan n'a pas : la classe, un palmarès en sélection (3è à la WC94), un palmarès européen (LDC + finaliste Uefa).

Pas sûr qu'un vestiaire se mette à célébrer Ibra comme l'ont fait celui de MU.


http://i.skyrock.net/3053/76653053/pics … t4r2nF.jpg
l'hiverpoule Niveau : Loisir
J'ai ri quand j'ai vu le nom de Jordan Ayew
Lasourceprochedudossier Niveau : CFA2
Message posté par YNWA#
Perso en finale de C1 c'est l'entrée de Iniesta qui m'a le plus marqué, il a de suite clarifié les débats au milieu.

Ceci étant dit, merci Henrik, cette dégaine, cet amour pour un club alors que t'aurais pu partir où tu voulais.

Question qui va mettre un peu le feu mais bon: Henrik ou Ibra?


Ma petite amie étant suédoise, j'y ai passé quelques temps, et là-bas pour le moment Larson est au-dessus. A voir à l'arrêt de la carrière d'Ibra.
didier gomis Niveau : CFA


ah ouais effectivement, ça envoie du lourd !
Message posté par FourFourTwo
En voila un qui n'a pas lu l'article !


C'est vrai je l'ai lu en vitesse et j'ai du sauter plusieurs numéros.
Car oui il est bien mentionné son doublé en finale.
TheDoctor Niveau : CFA2
Puisque chacun y va de son petit souvenir...

Même si je l'ai appris il y a maintenant 3 ou 4 ans ça me troue toujours le cul de savoir que le métisse suédois à dreadlocks du mondial 94 était LE Larsson du Celtic et Barça.
Un jour ce mystère sera élucidé.
Beefheart Niveau : DHR
Je vois qu'on parle des Septs Mercenaires de Sturges, je tiens donc à signaler ici que toute personne qui s’apprête à aller voir ce remake à la con aura mon pied au cul. J'aime bien Chris Pratt mais qu'il aille se faire voir, les autres j'en parle même pas tellement même réunis ils n'arrivent pas à la cheville d'un seul des 8 acteurs de l'original.

Oui je dis l'original, je m'en bas les couilles de Kuro, venez pas me faire chier.
Message posté par La Duchesse d'Aquitaine
Une légende, de très loin le meilleur attaquant suédois de l'histoire, des années-lumière devant certains dont on ne citera même pas le nom ici par respect pour le grand Henrik.


Mouais... je rappelle quand même que dans l'histoire du foot suédois, il y a eu des attaquants tueurs à gages comme Gunnar Gren et Gunnar Nordahl dans les années 40-50, tous les deux vainqueurs des Jeux Olympiques de 1948 à une époque le tournoi de foot avait encore de la valeur, plus finaliste du mondial 1958 pour Gren, c'est quand même du lourd ... Sans oublier que les deux se sont baladés dans le championnat d'Italie, l'un des meilleurs championnats européens à l'époque.

Sans oublier des supers joueurs que tout le monde a oublié comme Bo Larsson dans les années 60-70, Ralf Edström dans les années 70 ou encore Dan Corneliusson et Mats Magnusson dans les années 80 ...
Message posté par ZizouGabor
Mouais... je rappelle quand même que dans l'histoire du foot suédois, il y a eu des attaquants tueurs à gages comme Gunnar Gren et Gunnar Nordahl dans les années 40-50, tous les deux vainqueurs des Jeux Olympiques de 1948 à une époque le tournoi de foot avait encore de la valeur, plus finaliste du mondial 1958 pour Gren, c'est quand même du lourd ... Sans oublier que les deux se sont baladés dans le championnat d'Italie, l'un des meilleurs championnats européens à l'époque.

Sans oublier des supers joueurs que tout le monde a oublié comme Bo Larsson dans les années 60-70, Ralf Edström dans les années 70 ou encore Dan Corneliusson et Mats Magnusson dans les années 80 ...


T'as rien oublié, cette fois?
Sam Becket Niveau : DHR
SUPER CHUTE !!!

C'EST RARE COMME UNE PASSE DE ZARATE
vata-fenculo Niveau : CFA2
Post H.S mais....

On fait des articles pour des annivs en bois mais sauf erreur de ma part, je n'ai jamais rien vu sur l'immense Van Basten. Pas même , il y'a 2 ans pour ses 50 ans.

Marco , bordel!!!
Hier à 15:21 Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! Hier à 22:00 Callejón calme les Niçois 2
Hier à 14:21 Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 101 Hier à 13:55 Le rap des ultras de Genk 7 Hier à 13:51 Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 12:08 Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 17 Hier à 11:25 Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16
lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16