4-3-3 : les écologistes en France

Alors que la COP 21 a débuté lundi à Paris, l’écologie politique ne se porte pas très bien en France. La faute peut-être à une équipe où chacun joue pour sa pomme (bio).

Modififié
30 31
Sur le banc
Corinne Lepage
Corinne
Lepage

Corinne Lepage

Écologiste et centriste, deux handicaps de trop pour réussir en politique.

Antoine Wechter
Antoine
Wechter

Antoine Wechter

Ni gauche, ni droite, ni cheveux (mais une perruque), l’Alsacien incarne une certaine idée de l’écologie. Une idée des années 80.

Brice Lalonde
Brice
Lalonde

Brice Lalonde

Ministre sous Mitterrand, le cousin breton de John Kerry a été le meneur de jeu d’un parti aujourd’hui oublié : Génération écologie.

Alain Lipietz
Alain
Lipietz

Alain Lipietz

Un nom à aimer la soupe et une campagne éphémère en 2002 avant de laisser la place à Mamère. Une histoire de moustache plus touffue sans doute.

Noël Mamère
Noël
Mamère

Noël Mamère

Si Alain Juppé était « le meilleur d’entre nous  » au RPR, Mamère serait « le moins mauvais d’entre eux  » . En 2002, il est le seul candidat écolo à dépasser la ligne de flottaison des 5% lors d’une présidentielle. Si l’ancien journaliste a quitté Europe-Écologie-Les Verts depuis pour garder ses cages à Bègles, il n’a pas perdu sa capacité à sortir les deux pieds en avant hors de sa surface. Le genre de gardien à ...

Jean-Vincent Placé
Jean-Vincent
Placé

Jean-Vincent Placé

Homme de petites combinaisons électorales, le sénateur de l’Essonne s’est placé lui-même sur le marché des transferts en août dernier. Plus à sa place dans un jeu qui penchait trop à gauche à son goût chez EELV, Placé occupe depuis son couloir droit et espère taper dans l’œil de Manuel Valls en cas de nouveau mercato à Matignon. Plus léger de 15 kilos depuis sa conversion au jogging et au quinoa, il a peut-être perdu un peu de son agressivité dans les duels ...

Yann Arthus-Bertrand
Yann
Arthus-Bertrand

Yann Arthus-Bertrand

Adepte d’un jeu très aérien, le photographe n’est pas du genre à soigner ses stats d’empreinte carbone. L’homme préfère jouer et filmer beau plutôt que de batailler pour récupérer un ou deux degrés de réchauffement climatique. Méprisé par le noyau dur des supporters verts, il s’est encore troué en apportant son soutien à la Coupe du monde au Qatar. Sans doute aucun rapport à la prime de match reçu pour son film Home par la fondation du ...

Dominique Voynet
Dominique
Voynet

Dominique Voynet

Elle a été à l’origine du rapprochement des Verts avec le PS et son jeu pourtant jugé productiviste. Avec son maillot floqué « gauche pluriel » , l’anesthésiste (son premier emploi, pas son surnom) a tenu la baraque pendant une vingtaine d’années. Peu à l’aise quand il s’agit de jouer la ligne présidentielle, elle a signé depuis dans un club de banlieue ...

Eva Joly
Eva
Joly

Eva Joly

Après une première licence sous le nom d’Eva Farseth, elle a explosé en France dans les années 90. Très à l’aise dans le marquage individuel sur les grands patrons, elle a été titularisé à la surprise générale en 2012 au détriment de Nicolas Hulot. Avec 2,3%, elle termine à la 6e place, beaucoup moins bien que son classement de deuxième dauphine de Miss Norvège en 1961. Sans doute parce qu’elle évoluait sans lunettes à ...

Chantal Jouanno
Chantal
Jouanno

Chantal Jouanno

Plus ceinture noire que verte, l’ancienne championne de karaté incarne le courant écologiste à droite. Trop seule dans l’entrejeu à l’UMP, elle a rejoint l’UDI, sans doute séduite par le discours du capitaine Borloo sur le tri sélectif (des bouteilles).

José Bové
José
Bové

José Bové

Numéro six de campagne révélé par son gros match à Millau contre McDo, il est un pur produit du centre de formation du Larzac. Plus fromage de chèvre que soja à la base, Bové a perdu de sa fougue et donne l’impression de cachetonner à Bruxelles. Peut-être que le retour progressif de Burger King en France lui redonnera l’envie de tacler.

Emmanuelle Cosse
Emmanuelle
Cosse

Emmanuelle Cosse

Capitaine d’une équipe où personne n’écoute les consignes de celui ou celle qui porte le brassard, l’ancienne militante d’Act-up prône le collectif dans une équipe qui n’arrive plus à retenir ses cadres (Placé, De Rugy, Pompili) et doit composer avec l’ego de sa star (Duflot). Beaucoup de générosité, mais pas mal de courses dans le vide.

Nicolas Hulot
Nicolas
Hulot

Nicolas Hulot

Recrue vedette d’EELV, il pensait bien que sa notoriété et son palmarès feraient la différence. Mais boudé par les supporters lors des primaires en 2011, il a préféré claquer la porte et cherche à comprendre depuis ce désamour. Un pied gauche trop faible ? Ou alors il s’agit peut-être de l’odeur de son gel-douche Ushuaia qui dérangeait ses camarades de vestiaire.

Daniel Cohn-Bendit
Daniel
Cohn-Bendit

Daniel Cohn-Bendit

L’artiste de l’équipe. Et tant pis s’il est plus confit de canard que riz complet ou libéral-libertaire qu’écolo, Danny est le seul à mettre au fond électoralement. Problème, l’ancien rouquin préfère écouter ses envies que le devoir. Plutôt que viser une place de titulaire à l’Élysée, il tourne des documentaires sur le foot brésilien et radote à la ...

Cécile Duflot
Cécile
Duflot

Cécile Duflot

2017, elle n’y pense pas seulement le matin en se brossant les dents (et sans oublier de fermer l’eau). Un match qui passe pour elle par un décalage sur la gauche. Mais attention. À trop évoluer dans sa zone, elle risque une semelle de Jean-Luc Mélenchon. En cas d’échec, elle pourra toujours postuler dans une agence immobilière et faire valoir son expérience dans le domaine du ...

Noël Mamère Si Alain Juppé était « le meilleur d’entre nous  » au RPR, Mamère serait « le moins mauvais d’entre eux  » . En 2002, il est le seul candidat écolo à dépasser la ligne de flottaison des 5% lors d’une présidentielle. Si l’ancien journaliste a quitté Europe-Écologie-Les Verts depuis pour garder ses cages à Bègles, il n’a pas perdu sa capacité à sortir les deux pieds en avant hors de sa surface. Le genre de gardien à jouer sans gants, comme lorsqu’il refuse de voter l’état d’urgence le 15 novembre dernier.

Jean-Vincent Placé Homme de petites combinaisons électorales, le sénateur de l’Essonne s’est placé lui-même sur le marché des transferts en août dernier. Plus à sa place dans un jeu qui penchait trop à gauche à son goût chez EELV, Placé occupe depuis son couloir droit et espère taper dans l’œil de Manuel Valls en cas de nouveau mercato à Matignon. Plus léger de 15 kilos depuis sa conversion au jogging et au quinoa, il a peut-être perdu un peu de son agressivité dans les duels médiatiques.

Yann Arthus-Bertrand Adepte d’un jeu très aérien, le photographe n’est pas du genre à soigner ses stats d’empreinte carbone. L’homme préfère jouer et filmer beau plutôt que de batailler pour récupérer un ou deux degrés de réchauffement climatique. Méprisé par le noyau dur des supporters verts, il s’est encore troué en apportant son soutien à la Coupe du monde au Qatar. Sans doute aucun rapport à la prime de match reçu pour son film Home par la fondation du pays.

Dominique Voynet Elle a été à l’origine du rapprochement des Verts avec le PS et son jeu pourtant jugé productiviste. Avec son maillot floqué « gauche pluriel » , l’anesthésiste (son premier emploi, pas son surnom) a tenu la baraque pendant une vingtaine d’années. Peu à l’aise quand il s’agit de jouer la ligne présidentielle, elle a signé depuis dans un club de banlieue (Montreuil).

Eva Joly Après une première licence sous le nom d’Eva Farseth, elle a explosé en France dans les années 90. Très à l’aise dans le marquage individuel sur les grands patrons, elle a été titularisé à la surprise générale en 2012 au détriment de Nicolas Hulot. Avec 2,3%, elle termine à la 6e place, beaucoup moins bien que son classement de deuxième dauphine de Miss Norvège en 1961. Sans doute parce qu’elle évoluait sans lunettes à l’époque.

Chantal Jouanno Plus ceinture noire que verte, l’ancienne championne de karaté incarne le courant écologiste à droite. Trop seule dans l’entrejeu à l’UMP, elle a rejoint l’UDI, sans doute séduite par le discours du capitaine Borloo sur le tri sélectif (des bouteilles).

José Bové Numéro six de campagne révélé par son gros match à Millau contre McDo, il est un pur produit du centre de formation du Larzac. Plus fromage de chèvre que soja à la base, Bové a perdu de sa fougue et donne l’impression de cachetonner à Bruxelles. Peut-être que le retour progressif de Burger King en France lui redonnera l’envie de tacler.

Emmanuelle Cosse Capitaine d’une équipe où personne n’écoute les consignes de celui ou celle qui porte le brassard, l’ancienne militante d’Act-up prône le collectif dans une équipe qui n’arrive plus à retenir ses cadres (Placé, De Rugy, Pompili) et doit composer avec l’ego de sa star (Duflot). Beaucoup de générosité, mais pas mal de courses dans le vide.

Nicolas Hulot Recrue vedette d’EELV, il pensait bien que sa notoriété et son palmarès feraient la différence. Mais boudé par les supporters lors des primaires en 2011, il a préféré claquer la porte et cherche à comprendre depuis ce désamour. Un pied gauche trop faible ? Ou alors il s’agit peut-être de l’odeur de son gel-douche Ushuaia qui dérangeait ses camarades de vestiaire.

Daniel Cohn-Bendit L’artiste de l’équipe. Et tant pis s’il est plus confit de canard que riz complet ou libéral-libertaire qu’écolo, Danny est le seul à mettre au fond électoralement. Problème, l’ancien rouquin préfère écouter ses envies que le devoir. Plutôt que viser une place de titulaire à l’Élysée, il tourne des documentaires sur le foot brésilien et radote à la radio.

Cécile Duflot 2017, elle n’y pense pas seulement le matin en se brossant les dents (et sans oublier de fermer l’eau). Un match qui passe pour elle par un décalage sur la gauche. Mais attention. À trop évoluer dans sa zone, elle risque une semelle de Jean-Luc Mélenchon. En cas d’échec, elle pourra toujours postuler dans une agence immobilière et faire valoir son expérience dans le domaine du logement.

Corinne Lepage Écologiste et centriste, deux handicaps de trop pour réussir en politique.

Antoine Wechter Ni gauche, ni droite, ni cheveux (mais une perruque), l’Alsacien incarne une certaine idée de l’écologie. Une idée des années 80.

Brice Lalonde Ministre sous Mitterrand, le cousin breton de John Kerry a été le meneur de jeu d’un parti aujourd’hui oublié : Génération écologie.

Alain Lipietz Un nom à aimer la soupe et une campagne éphémère en 2002 avant de laisser la place à Mamère. Une histoire de moustache plus touffue sans doute.



Par Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

delije mitrovic Niveau : Loisir
Électoralement ou non d'ailleurs :)
A noter que cohn-bendit aurait aussi sa place dans une équipe composée de pédophile, il jouerait meneur et alimenterait en petit garçon frédéric mitterand.

D'ailleurs je serais curieux d'avoir l'avis de M.Valls concernant ces types qui ont pu représenté la france, qui ont fait partie de gouvernement et qui continuent de se présenter pour des élections.
Message posté par bestclic
A noter que cohn-bendit aurait aussi sa place dans une équipe composée de pédophile, il jouerait meneur et alimenterait en petit garçon frédéric mitterand.

D'ailleurs je serais curieux d'avoir l'avis de M.Valls concernant ces types qui ont pu représenté la france, qui ont fait partie de gouvernement et qui continuent de se présenter pour des élections.


+1

Allez les verts
LOL mais vous m'apprenez un truc sur Eva Joly là, énorme

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/ … s-norvege/
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
@bestclic

Il me semble que Danny le rouge avait déclaré que le passage de son bouquin etait pure invention pour faire reagir les cons...

Plus tard l'interview de Cohn Bendit révélant son passé de "pedophile" sera menée par le Zemmour Polonais fan de la famille Le Pen et du retour des templiers.

Pour le côté allemand de l'histoire il a effectivement pris cher mais il a été attaqué par une fille de terroriste....On a vu plus crédible.

Ps: Danny le rouge et tous les soixante huitards je vous conchie. Tous.
Duflot ayant réussi à sinistrer le secteur du bâtiment lors de son passage au ministère du logement, nul doute qu'elle saurait venir à bout des défenses qui bétonnent.
Thouvenel Ballon d'Or Niveau : CFA2
Message posté par Ubriacone
Duflot ayant réussi à sinistrer le secteur du bâtiment lors de son passage au ministère du logement, nul doute qu'elle saurait venir à bout des défenses qui bétonnent.


+1, nice :)

(sinon pi, la Voynette n'est plus maire de Montreuil)
Bonne part de ses "expériences" fut revendiqué dans les médias français, dont lors d'un passage tv sur Apostrophes, aucune ambigüité possible.. Mais le pompon était à lire dans la presse allemande des années 1970.. De toute façon point les angles d'attaque qui manquent à l'endroit de ce salopard, gaillard aussi néfaste qu'imbuvable..

"Pure invention pour les cons" tient d'une ligne de défense, rien de plus.

Plus globalement, ce qu'est advenu des écologismes européens, mouvements d'opposition et de renouveau démocratique à la base, est à désespérer du genre humain..et je puis assurer d'expérience que Cohn-Bendit, encore lui, joua un rôle décisif dans cet abâtardissement et qu'il ne s'encombra d'aucun scrupule..
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Dans tous les cas je le conchie, c'est une sombre daube. De même que les ecolos en général qui de toute façon n'ont jamais apporté de plus value sur la scène politique française. Tout juste bons à gratter un ministère tous les cinq ans.

Au final Royal fait mieux.

Les éclos sont à la diversité politique ce que les chasseurs sont à l'extrême droite : des idiots utiles et faciles à flatter.
Message posté par roberto-larcos
Dans tous les cas je le conchie, c'est une sombre daube. De même que les ecolos en général qui de toute façon n'ont jamais apporté de plus value sur la scène politique française. Tout juste bons à gratter un ministère tous les cinq ans.

Au final Royal fait mieux.

Les éclos sont à la diversité politique ce que les chasseurs sont à l'extrême droite : des idiots utiles et faciles à flatter.


Ce n'a pas toujours été le cas, tu peux me croire..

Je garde par exemple une estime infinie, parmi beaucoup d'autres, pour le belge Paul Lannoye.. Astrophysicien de renom, fondateur des écolos de Belgique, Président des écolos européens au PE (chassé sans ménagement par DCB, qui le ringardisa pour de bon et violemment ensuite sur l'affaire irakienne..) et discrète mais absolue terreur des lobbies de la pétrochimie, de la pharmaceutique, des OGMs..

Pourquoi je te cause de lui? Eh bien tout bonnement que dans son pays il refusa un ministère ("gratter un ministère tous les cinq ans" ;)..ce qui est désormais vrai hélas); bonne illustration d'ailleurs de ce que fut longtemps ce parti : un mouvement citoyen et un observatoire, un contre-pouvoir qui apportait, proposait.. Il a consacré ses avoirs à la création d'une fondation, participe à d'autres, ne veut pas lâcher le morceau..mais comme toujours ce genre de grandes figures, aussi désintéressées qu'investies d'une profonde missions, n'ont aucune couverture médiatique..

Ce ne fut pas toujours ce spectacle que tu dépeins, en somme..bien qu'aujourd'hui je me résigne à tes conclusions, oui..
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Merci Bota je ne connaissais pas ce monsieur j'irai faire mes recherches.

Il y aurait beaucoup à dire sur la democratie et comment elle a tuée la responsabilité collective au profit de l'intérêt individuel par dessus tout.

Pour ce qui est du refus du ministère ça me fera toujours penser à la déclaration de Satye sur la legion d'honneur " il ne faut pas seulement la refuser, encore faut il ne pas la mériter"....

Bref tout un système qui se meurt à petit feu.
L'écologie politique en France (mais pas uniquement) est une imposture. L'Ecologie (au majuscule) est une science (et ce n'est pas un hasard que tu cites un astrophysicien comme figure de référence) et la science s'appuie sur une démarche empirique.
A l'opposé, non seulement "nos" écologistes ne sont pas des scientifiques mais ils suivent une démarche strictement dogmatique.
Abdallah Geronimo Cohen Niveau : District
on a là de loin le pire 11 de l'histoire de france, derrière l'arles-avignon 2010-11 ou le grenoble 2008-09. Pouah que c'est laid.
Joly - Cosse - Duflot, quel flanc gauche atroce.
et comme dit par beaucoup plus haut, haine éternelle envers cohn-bendit, l'avant-centre maléfique, le diego costa vert. meurs, pourriture libertaire!
Il faudrait surtout arrêter de penser que la sauvegarde de l'environnement est un sujet de gauche qui concerne une formation politique bien précise.

Aujourd'hui c'est plus un domaine particulier, l'écologie, c'est un problème qui concerne tout le monde et qui touche à tous les domaines (économie, santé, loisirs, etc.).

Le jour où les politiques auront intégré cela on pourra peut-être avancer.
Message posté par Bota67
Bonne part de ses "expériences" fut revendiqué dans les médias français, dont lors d'un passage tv sur Apostrophes, aucune ambigüité possible.. Mais le pompon était à lire dans la presse allemande des années 1970.. De toute façon point les angles d'attaque qui manquent à l'endroit de ce salopard, gaillard aussi néfaste qu'imbuvable..


A propos d'Apostrophes et d' "expériences", j'ai vu pas plus tard qu'hier une vidéo du célèbre passage de Gabriel Matzneff dans cette émission.
Il est de bon ton de se plaindre qu'aujourd'hui, l'époque soit aseptisée et qu'on ne puisse plus rien dire sur rien, et tout le monde semble regretter les années 70-80 où une "véritable liberté de parole" semblait régner en France, loin des "censeurs" et du "politiquement correct" d'aujourd'hui - avis que je partage pour partie.
Mais quand on voit que la télévision d'alors (dans le programme de quelqu'un d'aussi unaniment respecté que Pivot) proposait ainsi l'invitation, dans une émission célébrissime, d'un pédophile revendiqué sans que personne (ou presque) ne semble s'en offusquer, je ne peux pas m'empêcher de me dire que ce retour (relatif) de l'ordre moral n'a pas que des mauvais côtés.

L'émission où Bayrou avait ressorti les histoires de Cohn-Bendit avait un goût un peu rance, parce qu'on sentait que le Béarnais était à bout d'arguments (comme souvent dès que le débat va un peu vite, rematez son échange avec Chevènement sur l'euro) et qu'il sortait une authentique boule puante pour décrédibiliser son adversaire sur un autre terrain que celui des idées en revenant sur des faits connus depuis près de trente ans (et la réponse de Cohn-Bendit avait été à la hauteur, pour une fois), n'empêche que les années 70-80 sont à bien des égards des années sinistrement marquées du sceau d'une pédophilie décomplexée comme plus jamais elle ne le sera à nouveau par la suite jusqu'à aujourd'hui, malgré l'apparente impunité dont une petite élite continuerait apparemment à jouir jusqu'à aujourd'hui (Marrakech n'est pas New York, comme le sous-entendait Luc Ferry il y a quelques années).
didier gomis Niveau : CFA
Dommage que les écolos n'aient pas plus de poids en France. En même temps on parle du pays qui a le deuxième parc nucléaire du monde, qui achète des zones de stockage en russie pour y laisser moisir ses excréments radioactifs, qui dit faire des pistes cyclables en dessinant une ligne sur la route, qui promeut l'expansion continue du parc automobile en subventionnant ses chéris PSA et Renault dans le seul but de les laisser employer du monde, qui a détruit l'une des plus belles zones de France pour y implanter toutes sortes d'usines pétrochimiques sur l'Etang de Berre, qui se targue d'être un pays de viandards...

Bon, j arrête là et j vais bouffer ma galette de Quinoa qui au passage me provoque pas mal d'irrition au colon et des flatulences assez brûlantes.
GougouleBxl Niveau : CFA2
Bonjour,

Des parents des «crèches alternatives» ont apporté leur soutien au leader écologiste après la publication d'une pleine page sur le sujet dans le journal anglais The Observer.

«Nous savons qu'il n'a jamais porté atteinte à nos enfants», écrivent-ils. Les enfants eux-mêmes rejettent dans cette lettre «toute tentative de rapprochement entre Daniel Cohn-Bendit et des personnes coupables d'abus sexuels sur enfants».

Voilà, excusez-moi de croire la parole des parents d'enfants concernés par cette affaire que vos avis en mode brèves de comptoir.
Pelusa,

Les "idées" de DCB n'ayant jamais dépassé l'exclusif stade du libertarisme et de la destruction des anciennes valeurs, Bayrou était-il à ce point hors propos?

Gougoule,

Brèves de comptoir, voui voui.. Il ne te viendrait pas à l'idée que ces parents puissent être d
GougouleBxl Niveau : CFA2
"puissent être d" ......... des reptiliens de nouvel ordre mondial, c'est ça.... ?
Pelusa,

Les "idées" de DCB n'ayant jamais dépassé l'exclusif stade du libertarisme et de la destruction des anciennes valeurs, Bayrou était-il à ce point hors propos?

Gougoule,

Brèves de comptoir, voui voui.. Il ne te viendrait pas à l'idée que ces parents puissent être dans le déni, après avoir fait le choix de modèles "alternatifs"?

Les Verts allemands ont entrepris d'enquêter sur ces aspects, objet d'ailleurs d'une procédure au pénal, et du tout circonscrits à la figure de DCB..
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
30 31