Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e
  3. // Barcelone/Bayer

31 choses qu'on ne sait pas sur Gerard Piqué

De lui, on connait ses sorties impeccables balle au pied, sa qualité de relance, sa coupe de pompier, sa meuf, voire son fameux "Piqueton". Mais Gerard Piqué cache bien d'autres secrets.

Modififié
1. Au-dela : Gerard Piqué a 17 mois lorsqu’il fait une chute de 4 mètres depuis le balcon, alors en construction, de sa grand-mère maternelle en courant derrière un ballon. Le jeune catalan va rester dans le coma pendant deux longues journées. L’intéressé en sourit encore aujourd’hui : « Je suis sûr que ça m’a remis les idées en place. C’est en tout cas ce que me dit souvent mon grand-père  » .

2. Date fétiche : Il est socio du Barça depuis le jour de sa naissance : le 02 février 1987. Une date d’anniversaire qu’il partage avec sa fiancée, Shakira, de 10 ans son ainée.

3. Yaourt bulgare : Petit, il était incapable de prononcer correctement le nom de Hristo Stoichkov. Pour lui, c’était « Stofiko » … Hristo a cassé des gueules pour moins que ça.

4. Pulga : Lorsque Messi a rejoint son équipe de cadets, Piqué pensait qu’il était muet… Et nul.

5. Gêne : Piqué avoue avoir éprouvé la honte de sa vie lorsqu’il a dû enfiler le costume d’un des Rois Mages pour le défilé de Noel du petit village de San Guim de Freixenet (le village de son père compte seulement un millier d’habitants). Et pas n’importe quel Roi Mage : Balthazar. Le plus basané des trois. Prends ça l’UNICEF.

6. Pistonné ? Son grand-père maternel, Amador Bernabeu était vice-président du Barça sous l’ère Nunez. Il a notamment contribué à l’arrivée des Ronaldo, Romario et autres Rivaldo au Camp Nou. Les mauvaises langues affirment que sans le coup de piston du grand-père, Piqué ne serait jamais devenu pro… Actuellement Amador Bernabeu a repris du service pour le Barça à la demande express du président Rosell, puisqu’il est le porte-parole du club lors des actes officiels de l’UEFA.

7. Prophétie hollandaise : Invité à diner par Amador bernabeu, Piqué a fait la rencontre de Louis Van Gaal à l’age de 13 ans. En serrant la main de l’enfant, l’ex-entraineur du Barça aurait dit à Piqué qu’il n’avait pas la poigne nécessaire pour devenir défenseur central. Bien joué Louis.

8. Référence : En tant que cadet, Piqué avait pour idoles Figo, Guardiola et Fernando Hierro. Depuis qu’il est passé pro, le Catalan a changé de références. A Manchester, Piqué s’est repassé en boucle des vidéos de Franco Baresi. Malgré une véritable admiration pour l’Italien, Piqué à pourtant toujours déclaré que Puyol et Gabriel Milito étaient les deux défenseurs centraux qui l’avaient le plus impressionné dans sa carrière.

9. Manga : Comme tous les enfants de sa génération, Piqué a passé des heures devant le dessin animé "Olive & Tom". Son personnage préféré ? Kojirô Hyûga. Marc Landers, en version française. Pour l’anecdote, le bad boy du manga avait fini par être transféré à la Juve, puis à la Reggina… pendant qu'Olivier Atton s’éclatait au Barça.

10. Boy next door : A Manchester Gerard Piqué habite dans le quartier bourgeois et ultra-sécurisé d’Arderley Edge. Ses voisins s’appellent alors Van der Sar, Patrice Evra et Anderson.

11. Parabole : En Angleterre, Piqué va se faire voler quatre fois la parabole installée sur le toit de sa maison. Il s’avèrera au final que l’ouvrier qui lui installait était également celui qui venait lui chaparder.

12. Frangin : Marc Piqué, le frère cadet de Gérard, étudie à l’institut chimique de Sarria, situé à quelques encablures de l’ancien stade de l’Espanyol Barcelone. Il a pour camarades d’études un certain Marc Muniesa, coéquipier de son frère au FC Barcelone et lui aussi défenseur central.

13. Hommage : Son frère cadet et quelques-uns de ses amis ont créé une équipe amateur de football au nom énigmatique : GP3. GP, pour Gerard Piqué. Et trois, en référence au dorsal du défenseur central blaugrana. « C’est la plus grande marque d’affection que pouvait me porter mon frère » assure Piqué. L’égo, c’est important dans le football.

14. QI : Piqué a un quotient intellectuel de 140. Soit le même que Bill Clinton et Georges Clooney. Évidemment, c’est largement au-dessus de la moyenne. Et pas seulement des footballeurs…

15. Jabulani : Le ballon de la coupe du monde 2010, le fameux Jabulani, est le pire avec lequel il ait joué. « Il est déguelasse » affirme encore aujourd’hui celui qui s’est quand même sacré champion du monde avec la Roja en Afrique du Sud.

16. Etudes : Depuis quelques mois et sous les conseils de sa mère, Piqué assiste à des cours particuliers d’économie, de comptabilité et de structure financière dans les locaux de l’université Ramon Lull de Barcelone.

17. Conseil : Sa mère, Montse, s’est chargée de choisir la robe de Shakira pour la remise du dernier Ballon d’Or.

18. Neurochirurgie : Sa mère, Montse, fille d’Amador Bernabeu, est l’une des neurochirurgiennes les plus réputées d’Espagne. Elle travaille aujourd’hui à l’Institut Guttman de Barcelone après être passée par l’hôpital du Vall d’Hebron. C’est elle qui s’est chargée de suivre les évolutions neurochirurgicales de son fils après sa chute du balcon. Comme quoi ca sert d’avoir des médecins dans la famille.

19. Champignons : Comme son coéquipier Xavi, Piqué partage cette étrange passion de vieux que peut être la cueillette des champignons. Une fois par mois, il parcourt la forêt de l’arrière-pays catalan avec son oncle Jordi pour débusquer les meilleurs spécimens. Et si c’était ça le secret du tiki-taka après tout ?

20. Coffre de voiture : Gérard Piqué l’avoue lui-même, c’est un maniaque. Le genre de type à ranger sa penderie selon les couleurs de ses vêtements. Il existe pourtant une exception dans un monde où tout doit être à sa place : le coffre de la voiture. « Il y a bordel monstre à l’intérieur. Je ne le range jamais. C’est comme un vestiaire roulant ! » . Les footballeurs du dimanche matin qui gardent leurs crampons dans le coffre de leur Mégane toute la semaine se seront évidemment reconnus.

21. Président : Gérard Piqué, l’assure : il souhaite raccrocher les crampons à 30 ans. Le métier d’entraineur ne l’intéresse pas. En fait, il vise plus haut : devenir président d’un Barça dirigé par Xavi. Un rêve fou ?


22. Surnom gênant : Piqué est l’un des seuls du vestiaire barcelonais à oser appeler Xavi par son surnom : "Pelopo". En français ? "Poil de bite"…

23. Superstition : Il rentre toujours sur le terrain du pied droit qu’il se strappe toujours depuis son étape à Manchester, porte toujours des maillots manches longues et ce quelques soit le temps, et fait trois petits sauts après avoir salué l’arbitre avant les matchs. C’est toujours mieux que de mettre toujours le même caleçon usé… N’est ce pas, Robert Pires ?

24. Trisomie 21 : Piqué à huit cousins, mais sa cousine préférée a toujours été Montse (même prénom que sa maman). Fan de Pedro, la jeune fille de 20 ans est atteinte du syndrome de Down, autrement connu sous le nom de Trisomie 21. Les deux cousins ont d’ailleurs posé ensemble pour les besoins du calendrier de la fondation Talita, un institut qui s’occupe de la prise en charge des enfants atteint de Trisomie 21. Gerard Piqué, définitivement un mec 3637.

25. Mentors : Gerard Piqué considère Tito Vilanova et Ferguson comme ses deux vrais mentors. Le premier, assistant de Guardiola, était son entraineur chez les cadets. C’est lui qui a insisté auprès de Guardiola pour que Fabregas et le défenseur central reviennent au bercail blaugrana. Piqué à également une affection particulière pour Sir Alex Ferguson meme si ce dernier l’a très peu fait jouer avec le maillot de Manchester United: «  Ferguson je le vois comme un père plus que comme un entraineur C’est le patron de Manchester United. Il contrôle tout, même la vie personnelle des joueurs. Il m’a fait beaucoup murir  » .

26. Ecrivain : En 2010, Piqué a écrit et publié un journal de bord intitulé «  Viajes de ida y vuelta  » (Voyages d’allers-retours). Son père, Joan, a également publié un livre « Duas vidas  » . Un polar publié exclusivement en catalan et qui fait partie des meilleures ventes de livres en Catalogne. Le daron compte désormais écrire la suite et espère que son histoire intéresse des producteurs d’Hollywood.

27. « Je t’aime moi non plus » : Piqué est sans doute le joueur qui donne le plus de maux de tête à Guardiola. En 2010, avant la coupe du monde et surtout avant l’officialisation de sa relation avec Shakira, Piqué declarait dans une interview que son entraineur lui reprochait son coté desinvolte… Guardiola lui aurait même conseillé d’oublier les filles pour se concentrer sur le football. Raté, depuis sa relation avec Shakira, le niveau du champion du monde est plutot irrégulier. Depuis le début de l’année, Piqué a même perdu son statut de titulaire indiscutable au profit d’un Mascherano rayonnant dans l’axe de la défense. Pour lui remettre les idées en place, Guardiola a même envoyé Piqué dans les tribunes lors du match aller de Ligue des Champions contre le Bayer Leverkusen. Une affaire à suivre de près entre deux hommes qui se respectent mais qui ont du mal à se comprendre mutuellement.

28. Lost in translation : La grand-mère paternelle de Piqué, Lina, ne sait pas parler un mot d’espagnol. Catalane convaincue, cette dernière a eu toutes les peines du monde à se faire comprendre de la fiancée de son petit-fils, Shakira. Du coup, l’artiste colombienne a pris des cours de catalan sur les conseils de Piqué.

29. Ambianceur : Le Bayern a Ribery et le Barça a Gerard Piqué. Ambianceur numéro 1 du vestiaire barcelonais, le défenseur espagnol multiplie les blagues potaches. Voire lourdes. Très lourdes. Depuis son retour au Barça, il a ainsi rempli la voiture de Bojan avec des kilos de sucre en poudre mais aussi enroulé celle de Puyol avec du papier toilette mouillé. Ses victimes preferées restent tout de meme Messi et Fabregas qu’il connaît depuis l’âge de 15 et avec qui il a évolué en cadet. Il passe ainsi ses journées à prendre ou à échanger la batterie du portable de l’Argentin. Il s’est également fait passer pour Cesc Fabregas auprès d’un constructeur automobile à qui il demandait un devis pour une voiture qu’il comptait soi-disant offrir à un supporter… Sa meilleure vanne, sans aucun doute.

30. Ipod : Depuis son passage en Angleterre, Gerard Piqué a laissé tomber le rock espagnol pour des groupes comme The Killers, The Smiths, Cure… Dans son iPod on peut aussi retrouver la complète de Lady Gaga, U2 ou Rihanna. Enfin, il affirme que sa chanson préférée est "Stereo Love" d’Edward Maya. C’est Shaki qui va être déçue…

31. Paparazzi : Après une photo plutôt étrange prise en compagnie de Zlatan Ibrahimovic dans le parking du FC Barcelone, la presse people espagnole a alimenté la polémique en publiant une photo ou il apparaît tendrement enlassé avec un homme qui lui embrasse la joue… C’est là, que le public a vraiment pu mettre un visage sur le nom de Marc. Le frangin, donc.

Par Javier Prieto-Santos
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17