Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options

3 matchs de suspension pour Assou-Ekotto

Modififié
Trois matchs de suspension et 63 000 € d'amende. C'est le tarif pour Benoît Assou-Ekotto.

Le joueur de Tottenham a été condamné ce vendredi par la Fédération anglaise (FA) car, en décembre dernier, il avait tweeté ceci à Nicolas Anelka : « Je te félicite pour ta belle quenelle. »

Le 28 décembre, l'international français avait fêté son but avec West Bromwich en effectuant ce geste. Il avait été licencié par son club et avait pris 5 matchs de suspension.

« J'ai toujours dit que quand j'ai tweeté à Nicolas Anelka, je le congratulais pour son geste anti-establishment et pas pour un geste antisémite » , a plaidé Assou-Ekotto. Anelka avait adopté la même ligne de défense.


La FA a quant à elle jugé que le Camerounais était coupable « parce qu'il était conscient avant d'envoyer son tweet que le geste était associé à Dieudonné et que, pendant l'automne 2013, l'artiste était au centre d'une affaire suite à ses allégations anti-sémites » . AB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier