1. // 26 mai 2002
  2. // Blessure de Zinédine Zidane
  3. // Le jour où...

26 mai 2002, la fin du rêve bleu

Le 26 mai 2002, Zidane, à cinq jours de son premier match au Mondial sud-coréen et japonais, sort blessé à la demi-heure de jeu du dernier match préparatoire. La France, elle, perd alors beaucoup plus qu'un simple joueur.

Modififié
2k 75
Le 26 mai 2002, la France a posé ses valises en Corée du Sud depuis quelques jours afin de défendre sa couronne mondiale, et après une défaite au Stade de France face à la Belgique (1-2), dispute son dernier match de préparation au Mondial face à l'hôte sud-coréen, cinq jours avant d'ouvrir le bal face au Sénégal. Ainsi, dans le World Cup Stadium de Suwon survolté, et que les Bleus connaissent déjà, pour y avoir écarté le Brésil (2-1) un an auparavant en demi-finale de la Coupe des confédérations, avant de triompher du Japon en finale, le coup d'envoi est donné. Après l'ouverture du score de David Trezeguet au quart d'heure de jeu, puis l'égalisation de Ji-Sung Park dix minutes plus tard, se produit le premier drame annonciateur du fiasco français. Zidane, alors attendu comme LA star du Mondial, après avoir, un mois auparavant, offert au Real Madrid sa neuvième Ligue des champions d'une reprise de volée restée dans l'histoire, se tient la cuisse, et sort du terrain en grimaçant, avant d'apposer une poche de glace sur le muscle douloureux. Rapidement, Christophe Dugarry, meilleur ami attitré de Zizou, vient aux nouvelles, et la Corée du Sud profite du moment de flottement pour prendre l'avantage, par Ki-Hyeon Seol. Et si la France parviendra finalement à renverser la vapeur, et s'imposer, poussivement (2-3), grâce à un but tardif de Frank Lebœuf, tous les regards sont tournés vers le numéro 10 des Bleus.

Panique, et déconfiture


En effet, au coup de sifflet final, toute la presse sportive internationale commence à s'affoler. Et si Zidane manquait le Mondial ? Du côté des joueurs, l'incertitude règne, comme le confie alors Willy Sagnol au Parisien : « Zizou nous fait une grosse frayeur, on ne sait pas exactement ce qu'il a. » Le verdict ? Une déchirure du quadriceps, une blessure qui nécessite habituellement entre dix jours et trois semaines de repos. La suite, évidemment, tout le monde la connaît. Déboussolée après la perte de son meilleur joueur, la France, à la manière du Brésil après la blessure de Neymar l'été dernier, balbutie son football, et s'incline d'entrée face au Sénégal, avant de jouer de malchance face à l'Uruguay, puis de composter définitivement son billet de retour après une ultime défaite, 2-0, face au Danemark, malgré le retour prématuré de l'idole. C'est évidemment la grosse surprise du Mondial, puisque la France, archi-favorite, compte alors dans ses rangs le meilleur joueur du monde donc, en la personne de Zidane, mais aussi le meilleur buteur des championnats de France, d'Angleterre et d'Italie.

La fin de l'enfance


Mais si ce 26 mai 2002 est un jour aussi noir de l'histoire de l'équipe de France, c'est que ce jour-là, toute une génération a vu ses idéaux mourir. En effet, pour toute une génération de supporters nés durant les années 90 et ayant véritablement découvert le football à l'occasion du Mondial 98, la France incarnait une armada invincible, une sorte de rêve bleu que n'aurait pas renié Aladdin. Ainsi, toute une génération, gâtée par la vie, a découvert le football international en triomphant d'abord au Mondial, puis à l'Euro, avant de remporter la Coupe des confédérations 2001. A fortiori, Zidane, alors meilleur joueur du monde, et joueur le plus cher de l'histoire, incarnait encore plus cette idée de la gagne quasi automatique, cette image d'un champion pouvant triompher de toutes les difficultés par un coup de génie, comme en finale de la Ligue des champions face au Bayer Leverkusen. Bref, une sorte de héros grec, de demi-dieu du football. Et si Achille vit son talon mener à sa perte, pour Zidane, ce fut la cuisse gauche, qui brisa les douces illusions de la jeunesse française.

Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'était une défaite contre la Belgique pour info.

Marc Wilmots de merde.
Note : 9
Oh, les champions
On est tous ensemble
C'est le grand jeu
La France est debout
Votre passion toujours nous rassemble
Allez les bleus, on est tous avec vous.

Oh, les champions
On est tous ensemble
C'est le grand jeu
La France est debout
Votre passion toujours nous rassemble
Allez les bleus, on est tous avec vous.

Allez, vous portez nos espoirs
Vous gravez notre histoire
Et dans nos c?urs vous serez toujours vainqueurs
Le bleu c'est notre couleur.

Oh, les champions
On est tous ensemble
C'est le grand jeu
La France est debout
Votre passion toujours nous rassemble
Allez les bleus, on est tous avec vous.

Oh, les champions
On est tous ensemble
C'est le grand jeu
La France est debout
Votre passion toujours nous rassemble
Allez les bleus, on est tous avec vous.

Là-bas, à l'autre bout du monde
On vit chaque seconde à vos côtés
Oh oui la France est à vos pieds
Vous serez toujours les premiers.

Oh, les champions
On est tous ensemble
C'est le grand jeu
La France est debout
Votre passion toujours nous rassemble
Allez les bleus, on est tous avec vous.
pour le dernier match de poule, Zizou est élu homme du match face au Danemark alors qu'il jouait sur une jambe..
Message posté par elborracho
C'était une défaite contre la Belgique pour info.

Marc Wilmots de merde.


Non, c'était bien face à la corée du sud. La défaite face à la belgique a eu lieu quelques jours auparavant au stade de France.
GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 2
tous les joueurs avaient pris la grosse tête.et même tout la france.je me rapelle des pubs adidas avec le maillot à 2 etoiles,la chanson de johnny,etc...
henry,meilleur buteur d'angleterre,trezeguet,meilleur buteur d'italie,cissé de france.même sans zidane,il y avait du potentiel pour un quart.
Je me souviens encore m'être dit que la défaite contre le Sénégal était même plutôt cool si cela leur permettait de se qualifier ! "De toute façon, même si on finit deuxième, aussi forte que soit cette argentine de ce bielsa, elle n'a aucune chance contre nous dans un match à élimination direct avec le z de retour !"
En plein rêve éveillé le type pour ma défense j'avais 13 ans et je ne pensais pas que la France pouvait perdre à nouveau..
Zidane blessé, des joueurs qui font le tour de trop (coucou Marcel), des joueurs fatigués après une très très grosse saison (coucou Titi, David et Djib), et des médias mongolos qui voient le pays déjà champion avant de jouer la moindre minute, forcément ça pèse.

Bien que la France en théorie, c'était archi costaud, on se retrouve tout de même dans une configuration où une grosse équipe sur le papier n'est pas si grosse que ça si on prend en compte plus de facteurs que les seuls noms sur le papier (cf Italie 2010, Espagne 2014 pour ne parler que des champions en titre, sinon il y a aussi Colombie 94 et Argentine 2002 à ne pas oublier non plus).
nich nich nakhe Niveau : CFA2
"une génération de supporters nés durant les années 90": moi j'aurai plutôt dit "durant fin 70-années 80" parce qu'à 8 ans se souvenir aussi bien d'une équipe et ben chapeau!

en plus, il y avait dorothée qui occupait les enfants à cette époque!
didier gomis Niveau : CFA
Note : 5
Message posté par GENERAL DE GOAL.
tous les joueurs avaient pris la grosse tête.et même tout la france.je me rapelle des pubs adidas avec le maillot à 2 etoiles,la chanson de johnny,etc...
henry,meilleur buteur d'angleterre,trezeguet,meilleur buteur d'italie,cissé de france.même sans zidane,il y avait du potentiel pour un quart.


le problème c'était d'une part le boulard immense qu'avait pris certains joueurs type Desailly ou Henry, et l'absence de plan B. Pourtant avec Micoud en remplacant, y'avait moyen de faire quelque chose. Un 4-4-2 avec Micoud à droite et Pirès à gauche pour alimenter Henry - Trezegol par exemple. On a trop attendu Zidane qui n'est jamais arrivé.

En tout cas ce fut un superbe mondial avec un Sénégal en feu qui nous a tous fait rêver et un trio brésilien de toute folie ! J'ai toujours en tête ce passement de jambes de Ronnie qui met Ashley Cole sur le cul pour aller servir Rivaldo. Du dream en barre cette seleçao ! Et je valide avec l'ASNL bordel de merde

http://www.google.fr/url?source=imgland … 4YXhTI8jdQ
ToxikCheese Niveau : Loisir
C'est clair que ça a été le début de la fin d'une période où on a marché sur le foot.

On réussissait tout ! Pendant 4 ans on a été invincible, avec en point d'orgue, la victoire (et le parcours général) lors de l'euro 2000

Franchement on se voyait tous champion en 2002, j'avais même le t shirt Adidas "la victoire est (en) à nous" !

On peut dire ce qu'on veut, il y a eu pour l'équipe de France un avant et un après cette blessure...
même si comme beaucoup de français j'ai boycotté les marques sud coréennes à cause de cette blessure dans un match à biftons pour la fédé, je pense que c'est la blessure de Pires avec Arsenal qui nous fout complètement dedans vu qu'on perd le meilleur joueur français de la saison et qu'on avait pas un profil similaire en réserve...
cette France là, plus encore qu'en 2000 était injouable

fuck pape bouba diop d'ailleurs
Message posté par didier gomis


le problème c'était d'une part le boulard immense qu'avait pris certains joueurs type Desailly ou Henry, et l'absence de plan B. Pourtant avec Micoud en remplacant, y'avait moyen de faire quelque chose. Un 4-4-2 avec Micoud à droite et Pirès à gauche pour alimenter Henry - Trezegol par exemple. On a trop attendu Zidane qui n'est jamais arrivé.

En tout cas ce fut un superbe mondial avec un Sénégal en feu qui nous a tous fait rêver et un trio brésilien de toute folie ! J'ai toujours en tête ce passement de jambes de Ronnie qui met Ashley Cole sur le cul pour aller servir Rivaldo. Du dream en barre cette seleçao ! Et je valide avec l'ASNL bordel de merde

http://www.google.fr/url?source=imgland … 4YXhTI8jdQ




Pirés s'était fait les croisés quelques mois avant le mondial. Du coup, durant ce mondial, on ne le voyait que dans les pubs Petrol hahn avant chaque coup d'envoi :D
Putin j'ai failli chialer en lisant le dernier paragraphe.
Note : 2
Archi favori c'est aller vite en besogne.
D'abord cette EDF n'est plus celle de l'euro 2000 (Blanc et Deschamps sont partis) c'est moins solide défensivement si en plus l'essentiel des cadres de l'équipe évolue en BPL c'est jamais bon signe pour une équipe, surtout latine.
De mémoire il y a eu pas mal de matchs amicaux compliqués entre 2001 et 2002.

Je me souviens d'une EDF favorite autant que l'Argentine mais pas plus. Il est vrai en revanche que personne n'attendait le Brésil qui a beaucoup souffert en qualification ( Pelé proposait qu'on annule la Coupe du Monde si ses chers Auriverde ne se qualifiaient pas!!!)
zidane ou le joueur le plus surcoté de tous les temps, un joueur qui avait si peu d d'impact et influence dans son équipe si ce n 'est un énorme impact médiatique depuis son fameux doublé en 98, zidane etait loin d 'etre un leader, il avait juste une aura mediatique sans plus.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
"une sorte de rêve bleu que n'aurait pas renié Aladdin"

Non...non...non...pitié,pas ça Paul Piquard s'il vous plaît ! Trop tard.Il l'a fait.J'aurais tellement aimé ne jamais avoir à lire ça.

Cela dit, faire un trait d'humour aussi réchauffé lorsque l'on a un patronyme évoquant les surgelés, ça peut être un concept.

Quelle brillante idée de jouer un amical à cinq jours du match d'ouverture. waw ! Qui plus est contre la Corée du sud qui avait à peu près le niveau d'une équipe comme la Croatie ou la Russie.Autrement dit quand une compétition officielle (pléonasme) débute dans cinq jours, tu te dégotes un amical contre le Luxembourg ou les îles Grenadines, voire aucun amical.

C'est un phénomène qui s'est généralisé depuis le XIXème siècle.Avant cela, les fédérations avaient la jugeote de ne pas organiser d'amicaux superflus.D'ailleurs ce fameux match contre la Corée du sud était prévu pour contenter les sponsors d'après la polémique qu'il y a eu après.

Trop de foot tue le foot.
Message posté par meteor2014
zidane ou le joueur le plus surcoté de tous les temps, un joueur qui avait si peu d d'impact et influence dans son équipe si ce n 'est un énorme impact médiatique depuis son fameux doublé en 98, zidane etait loin d 'etre un leader, il avait juste une aura mediatique sans plus.


Putain tu sais faire dans l'ironie toi ...
didier gomis Niveau : CFA
Message posté par khaledmoez


Pirés s'était fait les croisés quelques mois avant le mondial. Du coup, durant ce mondial, on ne le voyait que dans les pubs Petrol hahn avant chaque coup d'envoi :D


Mea culpa, j'étais persuadé qui Bob Pirès était là mais maintenant que tu le dis, ça me revient. Du coup, peut être effectivement que l'équipe n'était pas équilibrée car pas assez de milieux de terrain pour faire le lien avec l'attaque. Youri peut être aurait pu jouer ce rôle mais il me semble qu'il jouait déjà en Allemagne loin du très haut niveau qu'il avait connu à l'Inter.
Allo, radio Nostalgie, ici So Foot. On galère pour nos brèves, alors on fait du réchauffé. Si vous êtes preneurs, bienvenus.
 //  16:07  //  Aficionado de la Thaïlande
Note : 2
Message posté par meteor2014
zidane ou le joueur le plus surcoté de tous les temps, un joueur qui avait si peu d d'impact et influence dans son équipe si ce n 'est un énorme impact médiatique depuis son fameux doublé en 98, zidane etait loin d 'etre un leader, il avait juste une aura mediatique sans plus.


2002 te donne tout à fait raison. Ou tort ? je te laisse choisir.

1998 n est pas que pour lui, il y contribue mais loin d etre le seul. Mais il y contribue, j insiste.

2000 par contre...puis sa carrière parle pour lui. 2006 la qualif au mondial et le parcours jusqu en final c est pas Raymond...

Ou t as 15 ans, et tu ne jures que par Ronaldomessi, ou tu en as 80 et tu vas me sortir Pelé, Di Stefano, Bobby Charlton, Socrates et j en passe.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 75