1. //
  2. // Fédération
  3. // Présidence

26 000 signatures contre Tavecchio

Modififié
4 4
Carlo Tavecchio a préféré l'ouvrir. Tant pis pour lui. Et tant mieux pour ceux qui tentent de le dénoncer.

Khalid Chaouki fait partie de ceux-là. Le député de centre gauche italien a lancé une pétition contre les propos du vice-président candidat à la présidence de la Fédération italienne. Elle a reçu 26 000 signatures.

« La pétition sera maintenant envoyée aux présidents de la FIFA, de l'UEFA et du Comité olympique italien. Nous avons voulu montrer qu'il y avait en Italie, mais aussi en Europe, des millions de personnes qui ne supportent plus la façon dont les thèmes du racisme, des discriminations sont abordés dans nos pays. Nous appelons de nouveau M. Tavecchio à se montrer responsable et à retirer sa candidature pour éviter au pays de se ridiculiser à l'échelle planétaire » , a précisé M. Chaouki.

Ce n'est pas Chiellini qui dira le contraire. BT
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est surtout comment le mec peut encore être en poste ?

Enfin, rien ne me surprend plus en Italie.
Message posté par DjangoRoro
C'est surtout comment le mec peut encore être en poste ?

Enfin, rien ne me surprend plus en Italie.


Comment peut-il être encore en poste ou plutôt comment a-t-il pu y arriver avec 5 condamnations pour fraude fiscale, détournement de fonds, escroquerie et j'en oublie.

C'est simple pourtant, encore un obligé de Moratti, légitimé par le commissaire exceptionnel Guido Rossi, celui qui se torche avec les règlements et retire ou attribue les titres selon son bon vouloir. Tavecchio a fait ce pourquoi on l'avait nomé, comme pa
Message posté par Trap


Comment peut-il être encore en poste ou plutôt comment a-t-il pu y arriver avec 5 condamnations pour fraude fiscale, détournement de fonds, escroquerie et j'en oublie.

C'est simple pourtant, encore un obligé de Moratti, légitimé par le commissaire exceptionnel Guido Rossi, celui qui se torche avec les règlements et retire ou attribue les titres selon son bon vouloir. Tavecchio a fait ce pourquoi on l'avait nomé, comme pa


par exemple voter pour que la fédération n'agisse pas quand l'Inter a été accusée de fraude sportive en 2010. En bon affidé qui sait rassurer son maitre, il se déclare et redéclare intériste à chaque interview ou presque. Avec lui à la tête de la fédération ce n'est pas seulement un repris de justice, un incompétent, un homme du passé aux déclarations borderline qui sera élu, ce sera aussi l'exacte continuation des agissements de la FIGC sous l'ère Abete. On sera satisfait et soulagé à Milan.
Même si on ne connait pas le bonhomme, il suffit d'écouter l'un de ses discours, sur n'importe quel thème, pour se rendre compte que ce n'est qu'un homme de paille à l'intelligence plus que moyenne et au vocabulaire plus que restreint.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 4