1. //
  2. // 8es
  3. // Angleterre-Islande

25 choses que vous ne savez peut-être pas sur Eric Dier

Du haut de ses 22 ans, Eric Dier est la grosse révélation anglaise de ce championnat d'Europe pour ceux qui ne le connaissaient pas encore. Nuances d'un mix anglo-portugais.

Modififié
78 6
1. Il y a d'abord le premier cri. Eric Dier est né un 15 janvier. Oui, comme Molière, Marius Trésor, Martin Luther King mais surtout Pitbull. Il ne pouvait définitivement pas devenir n'importe qui.

2. Sorti du ventre de sa mère, Louise, à Cheltenham, en 1994, Eric Dier a ensuite déménagé au Portugal avec l'ensemble de sa famille au début des années 2000 et possède aujourd'hui la nationalité portugaise. Caralho.

3. Son grand-père, Ted Croker, a été président du Cheltenham F.C, aujourd'hui en League Two (D4) entre 1987 et 1992.

4. Eric Dier ne jure que par l'exemple de ce grand-père, mort deux ans avant la naissance du gosse. Pourquoi ? Car Croker a également sur son CV une expérience de secrétaire de la Football Association et qu'il a un jour fauché Margaret Thatcher par un regard. C'était en 1985, au 10, Downing Street : « Que comptez-vous faire pour lutter contre ces hooligans, monsieur Croker ? - Ce ne sont pas mes hooligans, madame. Ce sont les vôtres, les produits de votre société. »

5. Son père, Jeremy, lui, est un ancien 344e joueur mondial de tennis. Au filet, toujours.

6. La famille est arrivée au Portugal pendant l'Euro 2004 au cours duquel Louise a réussi à gratter un emploi pour pousser le clan à quitter l'Angleterre. Oui, le même Euro où Cristiano Ronaldo pleurait déjà et où l'Angleterre perdait déjà aux tirs au but.

Gylfi Sigurdsson, The iceman

7. Gamin, Eric Dier était un grand fan de Manchester United. Un club qui s'est un temps intéressé à lui avant d'aller voir ailleurs. Son prénom est d'ailleurs une référence à Cantona. Dier n'aimait pas trop l'école et préférait tuer ses journées contre un mur avec son ballon ou dans la défense à deux du 2-3-1 inculqué chez les gosses du Sporting Portugal.

8. Dier parle souvent du Sporting comme de « l'école de la vie » . Il a intégré son centre de formation à l'âge de neuf ans et restera marqué à vie par cette expérience : « Pour eux, un bon joueur était avant tout quelqu'un qui savait analyser ses erreurs pour ne plus les commettre. Un mauvais joueur est celui qui la fera deux fois. »


9. Pour muscler le physique du gamin, l'entraîneur de l'équipe première du Sporting, Domingos Paciência, décidera d'envoyer Eric Dier en prêt à Everton de janvier 2011 à juillet 2012. Le résultat ? Un cauchemar comme il le raconta au Guardian : « Les six premiers mois ont été terribles. Le style de vie, le temps, les gens, l'accent de Scouser… »

10. C'est Leonardo Jardim qui a terminé le produit Dier avant son départ à Tottenham. Sa première apparition chez les pros date de 2012, un match contre Braga (1-0), où il avait notamment offert une passe décisive à Ricky van Wolfswinkel. Galtier aime ça.

11. Pendant cette période de découverte, Eric Dier est dragué avec insistance par la Fédération anglaise qui ne veut pas laisser filer le diamant. Elle l'installe alors dans une campagne publicitaire pour l'équipementier Umbro, en 2010, aux côtés de Wayne Rooney ou encore Theo Walcott avec un slogan clair : « The New Fabric of England » . Dier avait alors 16 ans.

12. Dier est arrivé à Tottenham lors de l'été 2014 pour cinq millions d'euros. Soit l'amende du Barça pour le transfert de Neymar.


13. Dès sa première apparition en août, lors d'un match à Upton Park contre West Ham, Dier a donné la victoire aux Spurs dans les arrêts de jeu.

14. Le week-end suivant, face aux QPR (4-0), Dier a une nouvelle fois marqué un but. Il alternait alors entre l'axe central et l'aile droite. C'était l'époque Kaboul.

15. C'est Mauricio Pochettino qui a décidé de le replacer devant la défense et non dans la défense. Le fond de la Poche.

16. Progressivement, il est devenu très ami avec Dele Alli, son alter-ego du milieu de Tottenham et en sélection.


17. Oui, Dele Alli l’a même défié d’affronter le boxeur britannique Anthony Joshua, champion olympique en 2012 et vainqueur de 17 combats sur 17 chez les professionnels (17 K.O). Le combat n’a pas encore eu lieu.


18. Du côté de White Hart Lane, une fois l'oreille tendue, il est possible d'entre ceci : « I love Eric Dier, Eric Dier loves me » .

19. Avant son but contre la Russie (1-1) à l'Euro, Eric Dier n'avait jamais tiré un coup franc chez les pros.

Youtube

20. En 2004, lors de l'Euro, Dier avait rencontré David Beckham. On connaît la suite et on ne parle pas de la brosse.


21. Son sportif référence est Ayrton Senna. Désolé, Alain est à jamais le premier.

22. Eric Dier est aussi capable de ça.

Youtube

23. Mais surtout de ça.

Youtube

24. Bon, Eric Dier n'est pas parfait, car il est ophiophobe. Une sombre histoire de serpents.

25. Une fois le départ du Royaume-Uni de l'UE acté, Eric Dier n'aura pas besoin de visa pour s'amuser à traverser.

Par Maxime Brigand et Maxime Feuillet
Modifié

Dans cet article

cedoukeita Niveau : DHR
je n'avais jamais entendu parler de ce joueure mais le « Que comptez-vous faire pour lutter contre ces hooligans, monsieur Croker ? - Ce ne sont pas mes hooligans, madame. Ce sont les vôtres, les produits de votre société. » c'est pas mal.
Looping Suarez Niveau : DHR
J'avoue que je n'avais pas prêter attention à ses performances pendant la saison, mais je suis agréablement surpris. Un bon joueur de foot.
Top-player Niveau : CFA
Très bon joueur. Il a réalisé une très bonne saison chez les Spurs. Pochettino a vraiment bien fait de le placer devant la défense. Il attire moins la lumière que les Kane, Alli ou Eriksen mais il fait vraiment du bon boulot.

Espérons qu'il ne lui arrive rien (blessures, suspensions,..) car au poste de 6 l'Angleterre n'a personne pour le remplacer (Carrick a été écarté)
Note : -1
Sur Fifa c'est un sacré monstre après 2 saisons :D
Lana Del Rey l'esprit libre Niveau : Loisir
Un bon bourrin anglais surcôté comme on les aime. Vivement qu'on les désosse en quarts !
Message posté par Top-player
Très bon joueur. Il a réalisé une très bonne saison chez les Spurs. Pochettino a vraiment bien fait de le placer devant la défense. Il attire moins la lumière que les Kane, Alli ou Eriksen mais il fait vraiment du bon boulot.

Espérons qu'il ne lui arrive rien (blessures, suspensions,..) car au poste de 6 l'Angleterre n'a personne pour le remplacer (Carrick a été écarté)


La blessure ça pourrait très vite arriver, si cette histoire de combat contre un boxeur pro n'est pas un fake.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
78 6