Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

24 000 euros d'amende pour le FC Séville

Il faudra désormais surveiller son langage dans les tribunes espagnoles.

Le FC Séville vient en effet de se manger une belle prune par la LFP ibérique, qui a frappé fort, avec 24 000 euros d'amende. Les insultes proférées par les supporters sévillans lors des matchs contre l'Espanyol Barcelone le 1 février, puis contre Córdoba le 14 du même mois n'ont pas passé le cut de la mansuétude fédérale.

Depuis les gradins du Sánchez Pizjuán, on a pu entendre des slogans qui n'ont pas besoin de traduction : « ATLÉTI, ATLÉTI, ATLÉTICO DE MADRID, MIERDA » , « PUTO ATLÉTI OE » . Si l'Atlético Madrid en a pris pour son grade, le grand rival du Betis n'était jamais très loin : « EO EO EO EH, PUTA BETIS BALOMPIÉ, A SEGUNDA VOLVERÉIS » , « PUTO BETIS OE » , « MUCHO BETIS, MUCHA MIERDA » . Enfin, l'ex-président du club a aussi eu droit a une petite dédicace, l'exhortant à quitter Nervión, le quartier du club : « DEL NIDO CABRÓN FUERA DE NERVIÓN » .


Une salve pour la rime, sachant que Del Nido est en prison depuis plus d'un an...
TF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur