Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 35 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // 8es
  3. // Italie-Espagne

21 choses que vous ne savez pas sur Giaccherini

Il est petit, il joue à Bologne et il a marqué contre la Belgique. Mais que sait-on vraiment d'Emanuele Giaccherini ?

Modififié
1. Village. Il est né à Talla, une petite commune toscane de 1100 habitants. Les trois seules personnes connues nées dans ce village sont Guido Monaco, un musicien du Xe siècle, Licio Nencetti, un partisan de la Seconde Guerre, et lui.

2. Taille. Il fait 1m67. Soit 5 cm de plus que Sebastian Giovinco.

3. Accident. Alors qu'il est âgé de 15 ans, il percute un gardien de but et tombe violemment au sol, inanimé. Il est emmené à l'hopital et est opéré d'urgence. À son réveil, sa première question est : « Est-ce que je vais pouvoir rejouer au foot ? »

4. Ouvrier. Au début de la saison 2006-07, alors qu'il évolue en prêt en quatrième division à Bellaria Igea Marina, il est victime d'une double fracture de la cheville. Pendant sa convalescence, il pense à arrêter sa carrière, aussi parce que le club auquel il appartient, Cesena, ne lui a jusqu'ici jamais offert sa chance en équipe première. Il souhaite alors « tout plaquer et devenir ouvrier » . Il a bien fait de changer d'avis.


5. Trois étages. Après une saison pleine à Pavia (D4, 2007-08), il revient finalement à Cesena, son club d'appartenance. Il y jouera trois ans, avec la particularité de connaître, lors de ces trois saisons, les trois divisions majeures : Serie C1 en 2008-09, Serie B en 2009-10 et Serie A en 2010-11.

6. Giaccherinho. Le grand public l'a découvert en septembre 2010. Face au Milan d'Ibrahimović, Pato et Ronaldinho, il inscrit un but en contre-attaque qui couche les Milanais au tapis (2-0). C'est ce jour-là que, pour la première fois, les tifosi lui donnent le surnom de Giaccherinho. Parce que « on attendait Ronaldinho, on a eu Giaccherinho  » .

Vidéo

7. Remplacé. Il compte vingt-sept apparitions en équipe d'Italie, mais n'a disputé que sept matchs dans leur intégralité. Dont les deux premiers de cet Euro 2016...

8. Pasta. Son plat préféré, ce sont les pâtes à la carbonara. Sa femme, Dania, confie également dans une interview que, pour les grandes occasions, elle « adore lui préparer une cuisse de poulet fourrée avec du fromage et une tranche de prosciutto » . Tu m'étonnes...

9. Giaccherinho bis. En décembre 2011, alors qu'il évolue à la Juventus, son entraîneur, Antonio Conte, affirme : « Il est l'exemple type d'un joueur qui vient de la province et qui mérite d'être à la Juve. S'il s'appelait Giaccherinho, il serait beaucoup plus considéré. » Depuis, le commentateur de Sky Sports, Fabio Caressa, l'appelle lui aussi Giaccherinho.

Vidéo

10. Puce. Il a le même surnom que Messi : « la Pulce » , soit la version italienne de « la Pulga » .

11. Croqueur. Le 12 mars 2011, lors d'un Cesena-Juventus, il se distingue avec un raté monumental, seul à 45 centimètres des buts vides. Pour le remercier de ce loupé, la Juve le fera signer quelques mois plus tard. Sur volonté d'Antonio Conte.

Le raté à 1'20
Vidéo

12. Conte partiro. D'ailleurs, un an plus tôt, Conte avait déjà voulu le recruter alors qu'il était le coach de Sienne. Mais Giaccherini, tout juste promu en Serie A avec Cesena, avait décliné l'offre pour goûter à la Serie A avec son club formateur.

13. Rivalité. Sa signature à la Juventus a d'ailleurs été difficile à accepter pour toute sa famille, puisque sa mère est supportrice de la Fiorentina, tandis que son père et tous ses frères sont de l'Inter. Soit deux grandes rivales de la Juve.

14. Voitures. Quand il était mineur, ses parents l'accompagnaient en voiture à l'entraînement. Quand il a eu son permis, sa mère lui a donc filé sa Fiat Panda pour qu'il se démerde tout seul, et elle a acheté pour elle une Ford Fiesta. Mais Emanuele a détruit la Panda lors d'un incident, et du coup, sa mère lui a filé la Fiesta.


15. Tatoo. Son frère, Andrea, s'est tatoué XXIII en chiffres romains sur le bras. Pourquoi ? Il l'explique dans une interview à TuttoMercatoWeb : « Il y a des années, j'ai offert à Emanuele un maillot floqué du numéro 23. Je lui ai dit : "Le jour où je verrai ton nom au-dessus de ce numéro, je me ferai un tatouage avec ce numéro." »

16. Tabou. Son but contre la Belgique, en ouverture de l'Euro 2016, a brisé une malédiction. Jusque là, à chaque fois qu'il marquait en sélection, la Nazionale ne gagnait pas. 2-2 contre Haïti, 2-4 contre le Brésil et 2-2 contre le Nigeria.

17. Décisif. Le 10 mars 2013, il inscrit un but décisif face à Catania, à la 92e minute, qui offre quasiment le Scudetto à la Juventus. On appréciera, sur l'occasion, l'enchaînement contrôle en porte-manteau + centre de Pogba.

Vidéo

18. Brexit. Après avoir remporté deux Scudetti avec la Juventus, il part en Angleterre, à Sunderland. Un flop total, à tel point qu'il n'est plus appelé en sélection de septembre 2014 à mars 2016.

19. Robert'oh! Il revient en Italie, plus précisément à Bologne, lors de l'été 2015. Il va alors reprendre confiance sous les ordres de Roberto Donadoni. Il l'admet d'ailleurs : « C'est grâce à Donadoni que je suis à l'Euro. »

20. Record. Le 11 juin 2013, il devient le buteur le plus rapide de l'histoire de la Nazionale, en marquant après 19 secondes de jeu face à Haïti. Il bat ainsi d'une seconde le record détenu par Salvatore Bagni.

21. Étage inférieur. Il a débuté sa carrière professionnelle il y a douze ans, et a disputé depuis ses débuts plus de matchs dans les divisions inférieures que dans l'élite. 136 matchs de Serie A et Premier League, contre 150 de Serie B, C1 et C2.

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 18:15 Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 6 Hier à 17:45 Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 19 Hier à 17:00 La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 8
Hier à 16:40 Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 13 Hier à 15:15 Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 Hier à 14:35 À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
mardi 14 août La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 98 mardi 14 août La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 8 mardi 14 août River Plate devrait quitter El Monumental 14 mardi 14 août Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 36
À lire ensuite
Un Conte d’effets