1. // Second tour des élections présidentielles

21 avril 2002, déjà le foot se taisait

Marine Le Pen vient de renvoyer le Front national au second tour de l’élection présidentielle, quinze ans après son père. Mais cette fois, pas de traumatisme national, pas d’indignation généralisée ni de mobilisation populaire pour sauver la République. Le catastrophisme des JT et les appels à faire barrage ont cédé la place aux jeux d’appareils et au ralliement raisonnable et raisonné à Emmanuel Macron. Le monde du foot, que l’on pouvait penser intrinsèquement hostile à ce parti, ne semble guère davantage s’émouvoir de la situation. Une attitude qui ne peut que surprendre les amnésiques. Pourtant, il suffit déjà de se rappeler sa timide réaction en 2002 pour se rendre compte que son degré de conscience politique ne reflète que rarement les espoirs ou les fantasmes qu’il suscite.

Modififié
Nous sommes le 21 avril 2002. Jean-Marie Le Pen accède au second tour de l’élection présidentielle, par la grâce d’un concours de circonstances, en particulier la multiplication des candidatures à gauche. L’Hexagone est sous le choc et les rues se remplissent de manifestants. Toutes les composantes de la société française se positionnent. Le foot est attendu, principalement les joueurs de l’équipe de France. Ils ont alors bien autre chose en tête. « Il faut se souvenir du contexte, précise Yvan Gastaut, historien et enseignant à l’université de Nice. Les Bleus se préparaient à la Coupe du monde qui devait se dérouler au Japon et en Corée. Tout le monde les voyait déjà avec une seconde étoile sur le maillot et rêvait de la passe de trois après le sacre à domicile en 1998 et l’Euro de 2000. »


Cette EdF n’est pas seulement celle d’une génération dorée qui permet au foot tricolore d’effacer des décennies de complexe d’infériorité et d’échecs amers. Elle avait, bien malgré elle, une dimension politique, presque idéologique. « C’est l’équipe "Black Blanc Beur", prolonge Yvan Gastaut. Beaucoup avaient cru que sa réussite effaçait d’un coup, comme par miracle, l’existence du Front national. Or, avec ce qui survint en 2002, il se manifeste un profond sentiment d’incompréhension. Finalement, comme si un cycle était bouclé et que Jean-Marie Le Pen au second tour annonçait le fiasco sportif à venir. Du point de vue symbolique, c’était très fort. »

Défendre les vertus républicaines


Il est vrai que le FN avait eu du mal à encaisser la courte période d’euphorie post-98, à l’instar d’une extrême-droite toujours mal à l’aise quand l’élan patriotique ne souffle pas dans ses voiles nationalistes. Il avait dû ronger son frein. On se souvient de ces images des héros du 12 juillet, Emmanuel Petit en tête, ahuris devant les interviews de militants frontistes confiant leur incapacité à s’extasier devant ce triomphe tant espéré. Quatre ans plus tard, la réalité sociale et la vie politique avaient repris leur droit. C’est d’ailleurs ce que tenta d’expliquer fort maladroitement et de façon très réductrice Arsène Wenger à nos amis de la perfide Albion, pourtant très admiratifs de notre sélection nationale, bien davantage métissée que les Three Lions : « L’équipe de France a été utilisée comme un signe de la réussite de l’intégration, mais cela n’a pas fonctionné parce que nous avons beaucoup de problèmes d’insécurité et comme partout ailleurs avec la drogue. »

D’une certaine façon Bernard lama, alors engagé aux côtés de Jacques Chirac, souscrivait partiellement à ce point de vue, ou du moins reconnaissait la capacité du FN à profiter de la situation. « Le Pen a réussi à surfer sur les maux de la société pour s'imposer. C'est tout de même grave d'en arriver là. » Il était en revanche bien seul parmi ses pairs capés à appeler à défendre les vertus républicaines de Marianne en proclamant : « Tout le monde doit aller voter. » « Cela fut l'une des grandes surprises et désillusions de cette séquence. Alors que de nombreux sportifs et de nombreux sports se manifestaient ou s’exprimaient, le monde du football fut parmi les derniers à prendre la parole et à énoncer timidement son refus du FN, poursuit Yvan Gastaut. De nombreuses voix ont dénoncé ce manque d’implication. La déception fut très importante vis-à-vis de personnalités comme Zinédine Zidane dont on attendait une parole forte. »

Dédiabolisation et Mondial 1978


Marcel Desailly, le défenseur des Bleus, qui ne pouvait encore s’amuser sur Twitter, livra bien sûr quelques mots, qu’on aurait cru tout droit sortis d’une brochure d’un cycle de formation FFF : « La force de l'équipe de France, c'est son côté multiracial. C'est aussi celle de la France dans son ensemble. » À coté du mutisme de ses autres camarades – sauf exception désormais connue comme Vikash Dhorasoo –, l’abstention assumée de Christophe Dugarry, Girondin donc à plus d’un titre, – « il n'y a aucun candidat qui m'inspire » – avait presque des airs de conscience politique, ou du moins d’une esquisse de réflexion. Aujourd’hui toujours, oser cette question auprès des principaux concernés vaut souvent comme seul retour le traditionnel : « Je ne parle pas de cela. »


Le petit monde du ballon rond a d’une certaine façon anticipé la dédiabolisation par sa prudence ou son silence. « Il ne faut pas oublier que le monde du football a toujours eu beaucoup de mal à intervenir dans les questions politiques, continue Yvan Gastaut. Il y existe une très forte propension à se réfugier dans l’apolitisme pour refuser d’avoir à réagir ou à cliver. En 1978, les joueurs n’avaient quasiment rien dit quand la question s’était posé de se rendre en Argentine, pour une Coupe du monde se tenant dans une dictature militaire. » Petit clin d’œil de l’histoire, car à l'époque, le Front national (fondé en 1972) avait apporté son soutien à la participation des Bleus à cette Coupe du monde dans un pays où l’on savait si bien endiguer la sédition marxiste...

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Allah Babar Niveau : Loisir
Il faut dire que, bon , l'avis politique de millionnaires incultes et cons a bouffer du foin, tout le monde s'en branle!
Je suis complètement d'accord avec toi. On leur dit toute l'année qu'ils vivent en dehors des réalités, que ce sont des racailles incultes, qui n'ont plus aucun respect...
Et là, il faudrait en plus qu'ils donnent leurs avis et qu'ils s'engagent, là où les politiques ont échoué...
C'est sûr que les politiques, par contre, n'en ratent pas une quand il faut parler football!
1 réponse à ce commentaire.
 //  09:14  //  Fidèle de Lyon
Ce second tour est un piège pour l'image de chacun. Entre passer pour un raciste anti immigrationniste (les tacles que tu vas te prendre derrière ça!) Ou réaffirmer son appartenance aux 1% le mieux est encore de faore silence
Cornetdebeef Niveau : District
C'est vraiment ça, soit tu choisis l'extrême droite, soit tu choisis de continuer la politique d'Hollande pour 5 ans de plus. Quoi qu'il arrive le président ne serait donc pas souhaité par la majorité des français le 1er jour de son mandat, et ça c'est beau mais c'est la "démocratie"
Si Fillon ou Mélenchon avaient été au 2e tour, les discours auraient été les mêmes...
23% des français ont voté pour Macron, ce qui lui donne la première place, et Marine est 2e. Il faut respecter la démocratie et le choix du peuple français, même si tu penses que ton candidat était meilleur ou qu'aucun candidat ne l'était...
Il est rare d'être d'accord à 100% avec un projet, de toutes façons.
Je vais aller voter pour Macron, comme je l'ai fait pour Chirac, qui n'était pas non plus "souhaité par la majorité des français" comme tu le dis, en espérant que le bon sens collectif l'emportera.
Même si cela en revient à voter "au moins pire" des deux
Ce n'est pas la démocratie quand le futur président ne représenteras que 23% maximum des électeurs ^^
Respecter les votes et les choix de chacun oui, mais ne vient pas me parler de démocratie car plus de 75% des votants ne voulait pas ni de l'un ni de l'autre donc une sacré majorité quand même!
"Même si cela en revient à voter "au moins pire" des deux"

Le moins pire socialement tu veux dire?
Car économiquement c'est bien Macron le pire, pour 98% des français j'entends, et si on suit l'histoire les périodes de précarité économique ont toujours précédé des périodes de fascisme social.
Donc le "barrage" c'est surtout pour sauver leur place a tous ces privilégiés, sachant qu'on risque d'avoir a nouveau le même problème, voir pire, dans 5 ans.
Quand on voit Valls qui se place déjà pour un poste c'est juste gerbant.
L'umps nous sert sa soupe là depuis 30 ans, pour continuer a se partager le gâteau et moi j'en ai marre de faire le pigeon donc je voterais blanc.
Si on avait 80% d'abstention ce serait ingouvernable pour les 2 !!
cantona-forever Niveau : Loisir
Le moins pire ? J'entends ça partout et je m'interroge.
Pour moi c'est l'affrontement entre deux extrêmes droites :
Une basée sur l'identité
L'autre sur la globalisation.
C'est quoi Macron si ce n'est l'extrême droite capitaliste ? Le CETA, TAFTA, c'est la gauche ça ? c'est modéré ?
Quand Monsanto pourra porter plainte contre la France et l'obliger a lui verser une amande, faudra pas se plaindre.

Je sens que dans 4 ans, je vais en entendre beaucoup dire qu'ils auraient du tout envoyer balader en 2017, mais qu'ils ne l'ont pas fait de peur qu'on envahisse la Pologne.
Donc pour être légitime, il faut être élu au premier tour?
Bon courage pour trouver la perle!
Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit ^^

Je dis que le "respect de la démocratie" est une vaste blague, comment parler de démocratie quand 75% sont contre l'un ou l'autre?
La démocratie s'applique un peu aux législatives et encore, elles ne sont pas proportionnelles aux suffrages exprimées, mais elles représentent divers courants et opinions des français a l'assemblée.
Je me fiche du moins 1 mais j'aimerais bien débattre avec la personne qui n'est pas d'accord avec ce que je viens de dire, qui me parait d'une évidence... donc si tu es là montre toi :)
cantona-forever Niveau : Loisir
Surtout pour qu'il y ait démocratie, le vote ne suffit pas, il faut 3 conditions :
- Qu'on vote - Check

- Que les élus fasse se pourquoi ils sont élus - pas Check

- Qu'ils aient le pouvoir de faire ce qu'ils promettent - pas Check

Voter pour Miss France ça suffit pas pour être en démocratie.
Désolé je suis au boulot, et les -1, ce n'est pas moi, je trouve ça très con de noter des commentaires, mais c'est pas le débat...
La démocratie, pour moi, c'est d'avoir le choix de voter pour le candidat qui te ressemble le plus, au premier tour. Si ton candidat ne passe pas au 2e tour, tu fais en ton âme et conscience pour voter ou pas.
Alors, je veux bien entendre que ce système électoral n'est pas parfait, que "l'UMPS" nous sert la soupe depuis 40 ans, mais aujourd'hui, on vit dans un pays où le peuple français s'est exprimé et tu ne peux pas leur enlever ça...
Macron n'a pas un programme de gauche, on est d'accord là-dessus. Pour la première fois, l'UMPS, comme tu le dis en reprenant les propos du FN, n'est pas au 2e tour.
J'attends de voir comment ils vont réussir à se renouveler, peut-être qu'ils vont vraiment commencer à faire de la vraie politique...
Bah la vache, Macron qui serait de l'"extreme droite capitaliste", Le Pen qui socialement et economiquement serait "moins pire que Macron", ne changez rien les mecs....
Je suis globalement d'accord avec toi dans le fond, mais parler de "démocratie" concernant notre système électoral présidentiel c'est assez fallacieux je trouve et une dénégation du sens originel du mot.
Mot qui est d'ailleurs balancé à toutes les sauces au moindre prétexte, y compris faire la guerre dans tel ou tel pays, or c'est bien connu que la guerre, c'est démocratique ^^

Je répondais surtout cette idée de "démocratie" brandit en étendard a la moindre occasion, avec mon sens habituel de la provocation ;)
Si tu fais allusion a mon post @Ari relis le alors stp

Oui économiquement Macron est pire que Lepen, en terme de bien(s) commun(s).
En terme social aucune comparaison possible non plus Lepen est une facho rétrograde obsédé par l'immigration et "l'identité nationale"(même si je sais pas trop ce que ça veut dire cette expression) alors que Macron est un progressiste qui vit dans son temps.
Mais peut-on encore avoir un débat de fond en analysant le contenu de leur programme/action/idées sans verser dans le superficiel?
Economiquement Macron est pire que Le Pen?
Tu as lu les analystes d'economistes de tout bord concernant l'impact sur les petits epargnants d'une sortie brutale de l'Euro? Qui penses-tu que cela va toucher en premier et le plus fort? Le "CAC 40" comme vous aimez l'appeler qui a a sa dispostion des instruments de couverture et qui pourra bouger ses capitaux en un clic ou le pequin moyen?
A l'heure ou notre balance commerciale est dramatiquement deficitaire, tu penses sincerement qu'une fermeture des frontieres combinees a la taxation de produits etrangers va permettre au pequin moyen de consommer francais alors que l'inflation batterait son plein du fait de la hausse du SMIC promise et de la planche a billets?

Pour la sortie de l'euro, je pense pas que le Royaume-Uni soit reparti au moyen-age, donc attendons avant de juger.
Pour l'inflation c'est du discours spéculateur et répandu très largement dans les milieux ultra-libéraux, alors qu'en contrôlant ta monnaie tu as un meilleur contrôle sur celle-ci, encore faut-il reprendre le droit d'impression de sa monnaie, abandonné aux banques en 73 par Giscard, ce qui a conduit a une explosion de la dette par la force des emprunts d'états et a une spéculation sur cette même dette...

Pour te rassurer (puisque tu as l'air de le penser ou du moins de l'insinuer) je vomi le Fn et ses projets mais faire passer Macron pour un moindre mal me fait aussi gerber.
En gros dans tous les cas on est foutu c'est soit TAFTA, ultra-libéralisme (loi du fort en passant, puisque marché non régulé par intervention de l'état) soit fascisme primaire (donc loi du plus fort également).
Que Macron soit un meilleur candidat pour toi soit, mais dire qu'il serait moins néfaste pour le peuple, c'est regarder le monde par une lorgnette.
Les deux feront énormément de mal a tout le monde, sauf quelques privilégiés.
Tu racontes nimporte quoi.
Tu compares avec le RU alors que le RU a toujours eu une monnaie constante et forte.
Tu me parles d'ultra privilegies concernes par le programme de Macron alors qu'il exonere de taxe d'habitation, qu'il maintient l'ISF et le redirige vers l'investissement dans l'economie reelle, qu'il investit massivement dans la formation, l'education, qu'il elargit l'assurance chomage a des categories de population qui n'y avaient pas acces etc.
Alors oui ce n'est pas une politique de relance bete et mechante ou on ouvre la bouche pour prendre la becquee mais un pari sur l'esprit d'entreprise, le dynamisme economique, les generations futures.
Apres affirmer que c'est une politique "ultra liberale" et que c'est une politique essentiellement axee au benefice de privilegies, c'est parfaitement faux.
Tu compare la monnaie du RU avec la monnaie française qui n'existe plus depuis 17ans ^^
Pour le reste, je n'ai aucune confiance dans les politiques, la loi Travail, c'est Macron pas El-Khomri.
Si ce que tu dis se produit tant mieux, mais j'ai beaucoup de mal a y croire, l'histoire de manipulation, dire aux gens ce qu'ils veulent entendre, s'est trop souvent répétée.
Nos divergences viennent du fond, je suis un anarchiste (pas un punk a chien) convaincu que la société doit se réorienter vers la responsabilisation individuelle et micro-collective et rejette toute autorité de masse qui impose sa volonté.
Tu es pour une société qui régit et encadre structurellement toute action qui se produit en son sein pour en retirer des bénéfices financiers.
J'accepte le débat et que nous ayons des visions différentes du monde, alors j'attends la même chose de toi en retour.
Je regrette également la perte de notion "débat" en notre société, dès que quelqu'un n'est pas d'accord, c'est rejet,mépris, condescendance, voire insulte dans les pire cas.
Pas vraiment une société civilisée et évoluée tout ça.
Mais tout le programme de Macron est tourné autour de la responsabilisation individuelle :)
mara donna des frissons Niveau : CFA
Et puis on s'en branle, nous.

On a nos papiers en règle.

Des tas d'ancêtres certifiés blancs.

On est ni musulman ni juif.

Ni actif dans une assoc culturelle.

Après que la soupe populaire trie ses pauvres, on s'en fout on a une carte UGC.

Je comprends les gens qui iront pas voter.

Je comprends pas les délires de peste et de choléra.
@Ari

A voir, l'avenir nous le diras.
Mr. Anderson Niveau : DHR
Il me semble que tes épouvantails sont des ombres.
Ne pas avoir ses papiers, c'est déjà aujourd'hui un parcours du combattant.
Etre musulman, pareil. Sur les juifs, le FN ne dit quasiment plus rien, est bien raccord avec l'Etat israelien et prolongerait sans doute la politique de Valls.
La soupe populaire et les assoc, d'une part, opère déjà une selection entre bon et mauvais pauvres, ne serait-ce parce qu'ils doivent choisir à qui iront les aides, et d'autre part, ne vont pas suivre docilement les réflexes d'un nouveau gouvernement.
mara donna des frissons Niveau : CFA
Oui, je fais dans le cliché.
J'ai entendu un bon pote socialiste hier me dire " Le Pen au fond ce serait pas mal, ça mettrait un bon coup de au cul aux politiques "
Sauf que le coup de pied au cul, je maintiens que certains vont plus en souffrir, c'est tout.
pier-rototo Niveau : DHR
Mais c'est pas possible de lire tout ça.

Comment déjà on peut se dire anarchiste et en même temps augmenter les obligations pour les entreprises et augmenter la place du pouvoir public. Elle est où la logique? Tes vraiment anarchiste?

Et puis entendre Macron ultra libéraliste. Ça ne peut faire que glousser. Tu penses vraiment que tout ce qui s'est passé aux states après la crise des subprimes ça pourrait arriver ici. Tu as vu notre qualité de soin que tout le monde nous envie?

Comme j'ai lu plus haut, le mec veut faire passer avec certaines idées de progrès en prenant en compte dans son équation que nous sommes dans un monde ouvert. Oui ça change de nos standards. Oui je peux aussi comprendre que certains pensent que d'autre hypothèses économiques peuvent paraître meilleures. Mais bon, jusqu'à parler de facisme... punaise...

La réalité c'est que nous vivons dans un monde où tout change plus vite. Perso je loue son effort pour la formation et l'investissement.
Lâchez un peu vos tracks avec vos punchlines et arguments chocs qui n'en sont pas. Ça en devient malsain.

Ps je vies dans un pays nordic ou le marché du travail et les opportunités sont plus nombreuses avec une part du public important. Le "progressisme" n'a pas remis en question leur système. Cependant je suis d'accord que chaque pays à ses spécificités notamment en terme de population
25 réponses à ce commentaire.
Orso94210 Niveau : CFA
"La déception fut très importante vis-à-vis de personnalités comme Zinédine Zidane dont on attendait une parole forte. "

Euuuhhh... Il me semble que c'est justement la seule et unique fois où Zidane s'est exprimé sur le plan politique, et avec des mots assez forts en refusant de prononcer le nom de Le Pen. Il disait "l'autre là". Donc non.
GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 1
Note : 1
je ne pense pas que l'avis d'un acteur du divertissement (footballeur,acteur de cinéma) change quoi que ce soit.ce sont des millionnaires coupés du monde réel pour qui les élections ne changent pas le quotidien. on l'a vu avec Trump,malgré le bashing des médias,Hollywood,des NBAners,il a gagné élu par des ouvriers, agriculteurs,etc...fatigué par le système qui ne change rien
Orso94210 Niveau : CFA
Tout à fait d'accord.

Mais, dans ce cas précis, quand t'as la personnalité préférée des français qui s'exprime pour le première fois, ça a du poids. Et ça peut toucher éventuellement une certaine cible.

C'était couillu de la part de Zidane de s'exprimer. Même si tu prends pas trop de risque à lancer une pique au FN non plus.
2 réponses à ce commentaire.
got_feu_dami Niveau : National
Déjà dans toutes leurs comm, on les a dressé à ne pas prendre réellement parti. Des discours aseptisés pour ne pas ternir leur image vu leur jeunesse et leur manque de culture, de prise de recul ou de réparti (pour certains..).
Et je suis pas sûr qu’un footeux blindé à mort roulant en Ferrari appelant à voter Macron fasse tant de bien à sa candidature…
Il est déjà le candidat des nantis et des blindés, pourquoi encore + le montrer.. ?

De toute façon, de débat il n’y en a pas. Soit tu es démocrate et tu vas voter soit tu t’abstiens et tu deviens le dernier rebut de la société, complice d’aider la vieille sorcière à accéder au poste de Préz.
C’est pathétique de s’en prendre à 10millions de gens qui n’iront pas voter plutôt que de dézinguer les 10 millions qui voteront réellement pour elle.

Qu’ils aillent tous bien se faire foutre, en marche ou à l’extrême droite.
Le 07, c’est pétanque avec un ricard et un clakoss sauf si Macron me montre qu’il mérite mon vote.
Le 08, quoi qu’il arrive j’aurai mal au cul.
Elle me fait pas bander cette finale. Mais bon, j'ai une carte d'abonnement, j'irai quand même.
Toute la société est soumise à la loi du silence en ce qui concerne la politique. Le petit monde du foot y est soumis lui aussi.

Vous imaginez un joueur ou un dirigeant affirmer qu'il vote FN?

cantona-forever Niveau : Loisir
NAZI ! FACHO ! NEGATIONNISTE ! ANTISEMITE ! XENOPHOBE ! MANGEUR D'ENFANTS ! LA HAINE !

une rhétorique bien huilée
1 réponse à ce commentaire.
 //  10:54  //  Passionné du Paris S-G
Note : 3
Aucun traitement des tribunes de foot dans l'article, alors que le PSG a été miné pendant des années par des problèmes d'ordres politiques.

Ce qui explique également que les joueurs n'ait pas envie de se foutre leurs kop à dos dans certains clubs.

Enfin bon de toute façon, il ne faut pas faire comme le populiste Macron à Marseille et mélanger le foot et les intérêts supérieurs de la nation. Ça me fait chier de voter pour lui mais je prendrais mes responsabilités de citoyen.
Si tout le monde vote blanc, on prend nos responsabilités en ne soutenant ni le fascisme économique ni le fascisme social ;)
Sauf que le système actuelle fera que l'un ou l'autre sera forcément élu, puisqu'il restera des irréductibles qui iront voter, par conviction, et que la personne qui sera élue appliquera son programme "fasciste"... :-)
Oui donc de toutes façon ce seras le cas ^^

Donc autant monter notre refus (pour ceux qui sont contre bien sur, chacun est libre, je donne juste mon opinion) de ces deux fascismes en ne leur donnant pas nos voix.

Ce n'est évidemment pas la même chose que d'être élu à 80% avec 75% de participation ou de l'être à 52% avec 30% de participation!
Mais arrete d'utiliser des mots dont tu ne connais pas le sens pour te donner de la contenance. Macron-MLP ou l'opposition entre deux "fascismes".
C'est une insulte aux millions de victimes de regimes fascistes qu'ils soient de droite ou de gauche.
Serieux, c'est insupportable d'entendre ca. Le FN met a sa tete un negationniste, un nostalgique de Petain et on entend encore les memes betises sur "Macron c'est pareil, c'est le copain des banques, c'est un "ultraliberal" (mais putain allez voir la definition dans le Larousse au lieu de raconter de la merde)).
Je n'ais pas besoin de contenance je te remercie, on est juste pas d'accord ;)
Bizarre d'utiliser cette argument dès que quelqu'un n'est pas d'accord avec toi ^^
Ne pas utiliser le terme fascisme pour désigner l'ultra-libéralisme est une insulte a toute les personnes qui en meurt indirectement chaque année dans le monde, le fascisme n'est pas qu'un fusil!

"Le néolibéralisme est cet économisme total qui frappe chaque sphère de nos sociétés et chaque instant de notre époque. C’est un extrémisme.

Le fascisme se définit comme l’assujettissement de toutes les composantes de l’État à une idéologie totalitaire et nihiliste.

Je prétends que le néolibéralisme est un fascisme car l’économie a proprement assujetti les gouvernements des pays démocratiques mais aussi chaque parcelle de notre réflexion. L’État est maintenant au service de l’économie et de la finance qui le traitent en subordonné et lui commandent jusqu’à la mise en péril du bien commun."

Pour finir tu peux remballer tes certitudes et ton arrogance et te torcher avec, je suis ouvert au débat, tu n'es que mépris et condescendance.
Tout à fait, j'assume pleinement ma condescendence quand j'entends des gens utiliser des termes qu'ils ne maitrisent pas pour justifier l'injustifiable et faire pleurer dans les chaumières.
L'ultralibéralisme n'est qu'un terme inventé, ne correspondant à aucun courant de pensée européen, qui laisserait à penser que Macron va supprimer tous les services publics et le système social français.
-système universel d'assurance chomage
-sanction des CDD courts
-revalorisation du minimum vieillesse et de l'allocation adulte handicape
-refonte du systeme d'attribution de logements sociaux et encouragement à l'investissement dans le logement social

C'est de l'antisocial ca? C'est de l'ultralibéralisme?
mara donna des frissons Niveau : CFA
Merci de l'effort de tes contributions.
Plus haut, j'ai fait plus basique.
Mais oui, voir partir les débats sur la différence entre le fascisme de l'un et de l'autre c'est triste.
De la rhétorique de gens à l'abri.
L'ultralibéralisme n'est pas un terme "inventé", mais tu as raison,ce n'est pas européen, c'est une notion politique/sociale hérité des USA.
Pour le reste tu considère que je dis des conneries car opposé au programme de Macron, ce qui est écrit dedans, libre a toi mais c'est sacrément naïf et pourtant je ne te traite pas comme un enfant malgré cette naïveté.
Tu n'as pas le monopole de la vérité et toute contradiction n'est pas "des conneries", surtout quand on parle d'opinions et pas de faits.
Les faits sont là, et peuvent quand même être interprétés, les opinions sont des sensibilités, propre a chacun et en peuvent en aucun cas être taxées de "conneries", seule le débat et l'argumentation dans le respect de celles-ci peuvent esl faire évoluer.
Tu as l'air d'avoir un bon savoir technique mais méprise toute idée ou opinion contradictoire a celles-ci et c'est dommage pour le débat, car crois-le ou non je prend un certain plaisir à échanger avec toi tant que tu reste respectueux et tu gagnerais a t'ouvrir intellectuellement a l'idée que tu n'as peut-être pas raison sur tout ce que tu dis/penses et être a l'écoute des opinions/idées autres que les tiennes.
Cordialement
@mara
je ne suis a l'abri ni de l'un ni de l'autre ;)

Je déplore la simplification du débat politique (au 1er tour aussi d'ailleurs) et essaye, avec beaucoup de provocation certes, d'aller plus loin que "sauvons la république".

Je suis gavé des comportements "moutonneux" et s'il s'avère que j'ai dit des conneries qui se manifesteront dans l'avenir, je saurais faire mon mea-culpa, pas question d'ego ici.

Donc aller plus loin que le raisonnement simpliste qui a cours dans la plupart des réflexions sur le sujet.
Au moins nos échanges "houleux" avec @Ari auront permis d'aller dans ce sens.
mara donna des frissons Niveau : CFA
@Moi jeu , j'ai suivi vos échanges avec plaisir.
Pseudo de 12 km Niveau : Loisir
Elles prennent cher les mouches avec vous.
Pas autant que la pertinence avec toi ;)
12 réponses à ce commentaire.
Note : 1
certes, pour l'instant ça se mouille pas trop.
Mais quand il faudra aller serrer la paluche de Le Pen en finale de coupe de France, Est-ce que ça sera si simple ?

Bizarrement, j'ai plutôt confiance envers les footballeurs.
mara donna des frissons Niveau : CFA
Allez adieu Mbappé, Matuidi , Kanté et autre Mendy

Pour Koscielny, faudra voir depuis combien de générations il est français mais c'est limte.

Voter le Pen c'est redonner une chance de booster la concurrence en Equipe de France.
mara donna des frissons Niveau : CFA
Didier Daeninckx vient de soulever un truc sympa.

L'ami Mélenchon arbore souvent, au revers de sa veste, un triangle rouge.
Le triangle rouge qui rappelle les déportés opposants politiques .

Voilà c'est tout.
A lire " La der des ders" avec les dessins de Tardi.
On l'avait tous dans les années 90/2000 le triangle rouge.
C'était dans la panoplie obligatoire de l'antifacho, avec le keffieh, les docs aux lacets rouges et le blouson Harrington (ça je l'ai conservé, faut pas déconner).
C'est juste que Meluche est resté bloqué à l'époque Ras le Front.
1 réponse à ce commentaire.
Adieu principes de retenue, de neutralité propres à tout journaliste qui se respecte. Dans des sphères aussi privées que celles religieuse ou politique.

La preuve par cet article politique, prosélyte et clairement partisan qu'à SOFOUTRE, vous êtes bien sous des apparences de pseudo rebelle à la mords-moi le noeud un putain de média du système. Ce pays est dans une merde noire, continue de s'enfoncer dans le déclin le plus absolu à tous points de vue, n'a plus de repères religieux ou moraux (on ne remerciera jamais assez la caste oligarchique judéo-maçonnique responsable de cette situation), et les mecs continuent de pointer du doigt la menace éventuelle et hypothétique du fascisme alors que ce sont tous les autres qui nous ont foutu effectivement dans le déclin.

Et puis cette campagne est une vaste supercherie. Avec une attaque en règle des candidats aux deux premières places en leur balançant des pseudo affaires judiciaires alors que le troisième, le candidat du système, n'a eu qu'à attendre l'écroulement programmé. C'est digne de Machiavel.
La France se prépare à mettre à sa tête un inconnu, un pauvre type sans envergure ni intelligence avec un zozotement "imbitable", et donc puisqu'on parle de ça, un homo (inassumé) gérontophile (assumé).

Le peuple français est traditionnellement et par ancrage millénaire d'ascendance chrétienne et d'ethnie indo-europénne. Les choses sont en train de changer de manière irréversible, il suffit de regarder autour de soi.
Dans même pas dix ans, les blancs européens seront minoritaires emportés par des vagues d'immigration encouragées par le mondialisme et surtout par un métissage dont on fait la propagande à tout bout de champ. On ne me forcera jamais à m'accoupler avec quelqu'un d'une autre ethnie pour que je doive justifier mon antiracisme, c'est hélas à cette volonté d'abâtardir ce peuple que travaille patiemment l'oligarchie judéo-maçonnique. Je ne parle même pas du projet abouti de décomplexer les homosexuels et de briser le noyau familial (bientôt deux mariages sur trois se traduiront en divorce)

Voter Le Pen (même si elle n'arrive pas aux chevilles de son père), c'est affirmer son attachement à la France, à ses racines millénaires, à son histoire.
C'est être fier d'être blanc, de son passé, de sa culture.

Ce peuple se fait une nouvelle fois agresser chez lui et comme par le passé il reste passif, pétrifié. Comme d'habitude.
Il feint d'ignorer, parfois se résigne. En tout cas, il est silencieux. Pour l'instant.

La prise de conscience se fera car l'extinction de ce peuple est programmée, "en marche".
il y a 2 heures Falcao s'essaye au baseball 1
il y a 3 heures Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 10 Hier à 21:45 FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 60
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 19:29 Boca et le souvenir de la D2 7 Hier à 14:45 Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) Hier à 13:45 Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 Hier à 12:25 Bagarre générale lors d'un match de charité 35
Hier à 11:36 La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 6 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2
Article suivant
Angers, soixante ans après