Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Année 2016
  2. // Bilan
  3. //

2016 : La Premier League en chiffres

Un champion inattendu qui ne se remet pas de son exploit, beaucoup, beaucoup de sous et des grands coachs qui débarquent. C'était la Premier League en 2016...

Modififié
2 milliards. Sky Sports et BT Sport dépensent désormais cette fortune en euros, chaque saison, pour diffuser la Premier League. Mais les chaînes n'ont toujours pas le droit de diffuser le multiplex du samedi après-midi, une loi interdisant la diffusion de football le samedi entre 14h45 et 17h15, au Royaume-Uni, pour inciter notamment les gens à aller au stade.

12. En tordant Bournemouth (3-0) lors du Boxing Day, puis Stoke City (4-2), ce samedi, Chelsea compte treize victoires consécutives en Premier League. C'est mieux que les 11 victoires de Man United en 1999-00 et 2008-09 et Liverpool en 2013-14. C'est aussi bien que la série des Gunners, cuvée 2001-02.

17. Au printemps dernier, dix-sept ans séparaient le sacre de Kasper Schmeichel avec les Foxes, du dernier titre de champion d'Angleterre remporté par son père Peter, avec Man United, en 1999.

9. C'est le nombre de buts inscrits de la tête par Everton depuis le début de la saison. Personne n'a fait mieux. Quand on a les pieds carrés, on base son jeu sur ce qu'on peut.

21. Le nombre de matchs consécutifs toutes compétitions confondues durant lesquels Hull City a encaissé au moins un but. En même temps, un gardien comme David Marshall qui se met des buts tout seul...

Vidéo

43. Avec 43 points à la mi-parcours, Liverpool a réalisé sa meilleure première partie de saison, depuis la création de la Premier League en 1992.

11 défaites. Le 7 mai dernier, Aston Villa faisait match nul avec Newcastle à domicile (0-0). Et mettait ainsi fin à onze revers consécutifs en Premier League. Pendant cette période noire, les fans des Villans en sont venus à célébrer un corner comme un but. Délicieux !

Vidéo

21. Au printemps dernier, Tottenham était l'adversaire numéro un de Leicester dans la course au titre. Finalement, les Spurs se sont écroulés et Arsenal leur est même passé devant. Encore et toujours. Cela fait 21 saisons d'affilée que les Gunners terminent devant leur plus grand rival !

5000. On la connaît tous, mais quand même : 5000 contre 1, c'était la cote de Leicester City champion au départ de la saison 2015-16. Et ils l'ont fait. Définitivement l'un des grands exploits de l'histoire du foot.

79. S'il devait y avoir un classement sur l'année civile, alors Chelsea serait champion avec 79 points en 38 matchs, quand Leicester City a été sacré avec 81 points, au printemps dernier. Dans ce classement, les Foxes seraient seulement 8e.


67,6%. Soit la part des joueurs étrangers en Premier League, selon le site Transfermarkt. En ce qui concerne les autres grands championnats, la Serie A suit avec 56,4%, la Bundesliga avec 50% et enfin la Liga avec 43%.


10. C'est surprenant, mais avec 10 revers sur l'année civile en 2016, Arsenal compte son plus faible total de défaites toutes compétitions confondues depuis 2007.

0. En 2016, Arsenal n'a jamais perdu le samedi. Pas de bol, ils ne jouent pas le Grand Chelem de Wimbledon.

27. Sur l'année civile, Sergio Agüero est le meilleur buteur du championnat avec 27 réalisations, devant Harry Kane et Diego Costa, qui chiffrent à 22 et 21.

15. Depuis son arrivée à Man United, Zlatan Ibrahimović a marqué 12 fois et délivré 3 passes décisives en Premier League.

14. Le nombre de clean sheets à mettre à l'actif de Petr Čech. Ce qui porte son total à 183 en Premier League. Il creuse un peu plus l'écart avec les 169 unités de David James qui, a priori, aura du mal à le rattraper.

1. En février, Kolo Touré a profité de la démonstration des Reds sur la pelouse d'Aston Villa (0-6) pour inscrire son premier et unique but sous le maillot de Liverpool. Il n'avait plus marqué en PL depuis le 15 janvier 2011, lors d'un Man City-Wolverhampton (4-3).

10. Le nombre de revers enregistrés par Leicester City en 2016. Dont neuf lors de la saison en cours.


105 millions. Avec une transaction estimée à 105 millions de pounds entre la Juve et Man United, Paul Pogba est tout simplement le joueur le plus cher de l'histoire du foot.

175 millions. Pour autant, ce n'est pas MU qui a le plus déboursé sur le marché des transferts en 2016. La palme revient à son voisin citizen, dont l'ardoise chiffrerait à environ 175 millions de livres, avec dans l'ordre des prix décroissant, les arrivées de John Stones, Leroy Sané, Gabriel Jesus, İlkay Gündoğan, Claudio Bravo, Nolito, Marlos Moreno et Oleksandr Zinchenko.

7. La faible moisson de buts de Wayne Rooney en 2016, ce qui porte son total à 194 en Premier League. Loin derrière les 260 pions plantés par Alan Shearer, l’ancien buteur de Southampton, Blackburn et Newcastle.

9. Le nombre de cartons jaunes distribués par Mister Mark Clattenburg lors de Tottenham-Chelsea (2-2), le 2 mai dernier. Du jamais vu en Premier League.

4. En mai dernier, Hull City a battu Sheffield Wednesday lors du barrage d'accession en Premier League, grâce à un but de Mohamed Diamé. Après Birmingham City en 2001-02 et 2006-07, et déjà Hull City en 2012-13, Steve Bruce est devenu le premier manager à afficher quatre promotions en PL sur son CV. La cinquième en 2016-17 avec Aston Villa ?

112 ans. Depuis 1904, Boleyn Ground et ses deux tourelles médiévales accueillait les matchs de West Ham. Mais les Hammers ont décidé de quitter cet été Green Street pour le stade olympique de Londres. Où les 50 000 abonnements à prix fort n'ont eu aucun mal à s'écouler en quelques jours. Oui, mais dans l'enceinte olympique, l'ambiance n'a plus rien à voir avec Upton Park.

7. Qui a dit qu'il n'y avait plus de coachs britanniques sur les bancs de Premier League ? Sean Dyche à Burnley, Mike Phelan à Hull City, Eddie Howe à Bournemouth, Mark Hughes à Stoke City, Tony Pulis à West Brom, David Moyes à Sunderland, et donc Sam Allardyce à Crystal Palace, sont les sept managers actuellement en poste.

20. Le 30 septembre dernier, Arsène Wenger a fêté ses vingt ans à la tête d'Arsenal. Magnifique, comme cette cravate...




Par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier