Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

20 choses à savoir sur Lucas Moura

Lucas Moura vient d'arriver au PSG en tant que dernière grosse recrue de la saison 2012-2013 du Paris Saint-Germain. On sait qu'il est brésilien, qu'il a coûté 45 millions d'euros et qu'il joue bien au football. Mais à part ça, que sait-on du jeune ailier de 20 piges ?

Modififié
- Au début de sa carrière, il se faisait appeler Marcelinho parce qu'il a fait ses premiers pas dans l'école de foot de Marcelinho Carioca, ex-star des Corinthians brièvement passé par Ajaccio. Quelques matchs après ses débuts en professionnel avec le club de São Paulo, il a repris son vrai nom. Pas top de porter le nom d'une star de l'équipe rivale, en effet.

- À l'aube de son adolescence, le jeune Brésilien avait des problèmes de croissance. Pas d'hormones de croissance pour Lucas, simplement des séances avec un nutritionniste et de la musculation. Résultat, il mesure aujourd'hui 1m73. Prends ça, Lionel.

- D'ailleurs, Lucas s'est barré du centre de formation des Corinthians à 13 ans parce que le club ne voulait pas le faire suivre par un nutritionniste, mais aussi parce qu'il devait se taper des heures de bus pour aller de son école au centre d'entraînement. Le São Paulo FC a raflé la mise en lui proposant un super combo : hébergement, médecin et école sur place.

- Quand Lucas est passé professionnel, les Corinthians ont pourtant accusé São Paulo de leur avoir volé Lucas. Pour faire taire la rumeur, le joueur a invité les caméras de TV Globo à venir chez les Moura. Et c'est le père de Lucas qui s'est chargé de balancer la vraie version des faits. Bizarrement, São Paulo n'a plus jamais revendiqué quoi que ce soit depuis.

- Lors de la finale de la Copa Sudamericana il y a 15 jours, son nez a été réduit en miette par un joueur argentin de Tigre qui lui a envoyé un joli coup de coude. Au moment où l'arbitre siffle la fin de la première période, Lucas s'empresse de provoquer ses adversaires en enlevant de son nez le coton plein de sang, ce qui a le don d'énerver tout le monde. Une bagarre éclate sur le terrain, dans les tribunes, et même au sein des forces censées assurer la sécurité de tout le monde. Les joueurs de Tigre ne ressortiront pas des vestiaires pour disputer la mi-temps à cause des «  mauvaises conditions de sécurité » . Et São Paulo est déclaré vainqueur. Homme du match : Lucas.

Vidéo
- Au Brésil, tout le monde l'appelle Lucas. Pas besoin de préciser qu'il s'appelle Moura. Du coup, c'est Lucas Leiva qui fait la gueule.

- L'agence 9nine, dont le patron n'est autre que Ronaldo « el fenomeno » , gère l'image de Lucas.

- Pour l'argent par contre, c'est papa Moura qui s'occupe de tout, à l'instar de Neymar. Et le contrôle est très strict. À 19 ans, le joueur n'avait le droit d'utiliser que 15% de ce qu'il touchait.

- Le 1er octobre 2012, Lucas Moura a offert son maillot à une jeune supportrice de 12 ans à la fin du match opposant São Paulo à Coritiba. Problème, des supporters se sont attaqués à l'heureuse élue et à son père qui l'accompagnait. Une altercation qui s'est très vite transformée en émeute sous les yeux du joueur... L'histoire s'est tout de même bien terminée : Lucas a pu récupérer son maillot et le donner à la supportrice dans les couloirs du stade.

- Lucas est brésilien, donc il va passer ses nuits à squatter des boîtes parisiennes, donc il va foutre sa carrière en l'air ? Et bah non. « Je n'aime pas trop faire la fête. Je suis quelqu'un de très casanier. » Enfin... C'est aussi ce que disait Ronaldinho avant de mettre les pieds à Paris.

- En même temps, quand on sait qu'à 14 piges, il vivait dans un quartier pauvre de São Paulo et qu'il entendait « des bruits de fusillades dès le réveil » , on peut comprendre qu'il n'aime pas trop l'extérieur.

- Lucas Moura a été l'un des principaux protagonistes d'une pub pour Gilette dont le héros n'est autre que Roger Federer, transformé en star de la Seleção à l'occasion.

-Lucas peut foutre n'importe quel joueur offensif sur le banc à Paris - sauf Ibra. Le Brésilien peut jouer en pointe, sur les ailes et en numéro 10.

- Lucas n'a jamais porté d'autre numéro que le 7. Prends garde, Jérémy...


- Lucas Moura est très doué techniquement, au point d'alimenter régulièrement YouTube en compilations de dribbles farfelus. Comme un certain Denilson.

Vidéo
-Le nouveau joueur du Paris Saint-Germain prend des cours d'anglais depuis plusieurs années, parce qu'il « ne comprend rien ni personne à chaque fois qu'il voyage hors du Brésil » . Il aurait surtout dû se mettre à l'Italien avant de venir à Paris.

- Aldo Rebelo, ministre des Sports, a déclaré dans les médias que la France devait s'estimer heureuse, « car avoir Lucas est un privilège. C'est une superstar en devenir » . Si monsieur le ministre le dit..

- Nouveau pays, nouvelle vie, nouvelles... chaussures. L'ancien Pauliste portera des chaussures jaunes avec d'un côté un petit drapeau français sous lequel on peut lire « bonjour la France » , et de l'autre un drapeau brésilien avec en dessous « mon nom est Lucas » . Sorti tout droit du livre d'un élève de CP.

- Lucas tweet énormément. Pas comme Joey Barton, non. Le Brésilien est plutôt du genre « philosophe » . Seul hic, il ne poste qu'en portugais. Enfin pour le moment...

-Le cœur de Lucas appartient à une certaine Bruna Unzueta. Encore trop jeune pour que l'on puisse parler de WAG.


par William Pereira et Louis Génot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 1
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE