1. // Finale Coupe de France
  2. // Bordeaux/Évian TG

20 choses à savoir sur Évian Thonon Gaillard

On a entendu beaucoup de choses sur l'ETG cette année. Un club atypique, au nom qui frise le burlesque, des structures incompréhensibles. Bref. Pas facile de s'y retrouver. Tentons d'y voir plus clair, donc. Au travers d'anecdotes, de personnages hauts en couleur, de subtilités importantes. Le club haut-savoyard est en finale de la Coupe de France, il fallait s'y intéresser…

Modififié
79 20
Tout le monde a déjà entendu parler de cette équipe de Haute-Savoie, nichée au cœur des montagnes, avec trois villes pour nom de club. Faux. Trois noms de ville, c'est faux. Si Thonon et Gaillard forment bien la base et l'histoire du club, Évian se réfère… à la marque, et non à la ville. D'où l'importance de ne jamais mettre d'accent sur le « E » d'Évian. La marque, donc, ses bouteilles et son eau. Pour être extrêmement pointilleux, il faudrait même écrire evian-Thonon-Gaillard avec une minuscule. Dont acte.

Histoire, toujours. Du FC Gaillard, le club prendra le nom de Football Croix de Savoie 74 en juin 2003, issu de la fusion entre Gaillard et Ville-la-Grand. Deuxième étape, la fusion entre le FCS 74 et l'Olympique Thonon Chablais. Résultat ? Le 1er août 2007, l'Olympique Croix de Savoie est né. L'ETG prendra forme en juillet 2009. Franck Riboud, PDG de Danone, quant à lui, avait commencé à s'intéresser au projet haut-savoyard dès 2005 avec des réunions où participent tous les maires concernés et… Zinedine Zidane.

Pour autant, les bizarreries en tout genre ont bien leur place au sein du club qui jouera l'an prochain sa troisième saison en Ligue 1. Outre les deux noms de ville + une marque pour dénomination, il faut préciser que l'ETG dispute ses rencontres à Annecy, à 75 km de Thonon, à 45 km de Gaillard. Les joueurs s'entraînaient cette saison à Maxilly (90 km d'Annecy), auparavant à Port-Pinard, encore avant à Saint-Disdille, et dès l'an prochain au Domaine de Blonay. Les journalistes parisiens, qui descendent en voiture ou en avion, n'ont pas fini de s'arracher les cheveux.

Pour le moment, l'ETG n'a pas de centre de formation. L'ascension était tellement rapide et imprévisible que le club a été pris de court. Une situation particulièrement atypique quand on sait qu'une grande majorité des pensionnaires de L1 possède son propre complexe pour accueillir et former des jeunes pousses. Cette anomalie sera rétablie dans quelques mois avec la livraison d'un centre d'entraînement (à Blonay) digne de ce nom, un centre de formation et un centre d'apprentissage avec hébergement. Le siège social du club sera aussi à cet endroit, désormais.

Tout le monde s'en doute, mais l'ETG va disputer sa première finale de Coupe de France. Un exploit pour ce jeune club, qui dispute seulement sa troisième saison dans le championnat professionnel. Un seul joueur de l'effectif actuel a déjà gagné une Coupe de France : il s'agit de Sidney Govou, en 2008, avec l'OL. Il avait même marqué le but de la victoire face au PSG. Mais il est blessé depuis deux mois… Fabrice Ehret, lui, était blessé en 2001, lors de la victoire de son club Strasbourg, face à Amiens. On dénombre donc uniquement des joueurs ayant perdu une finale (Mongongou et Sagbo avec Monaco en 2010).

Youtube

Si les Hauts-Savoyards fouleront la pelouse du Stade de France ce vendredi, ils le doivent à un homme en particulier. Buteur dans les arrêts de jeu à Amiens, en 32es de finale, Cédric Cambon avait sauvé les siens d'une élimination pitoyable (1-1 ap, 3-5 tab). Un récidiviste puisqu'il avait déjà fait le coup l'an passé face à Metz. Menés deux à zéro, les Roses s'étaient imposés (2-2 ap, 3-5 tab) après l'égalisation de Cambon à la toute dernière seconde du temps réglementaire. En plus de ça, le défenseur central a été élu parmi les joueurs les plus sexy du championnat, selon le magazine Tetu. La belle affaire.

Au club, comment ne pas parler de Johann Durand ? Le deuxième ou troisième gardien de l'ETG est né à Évian-les-Bains. C'est avec Kévin Bérigaud, l'unique joueur du cru à être encore dans l'effectif. Durand est au club, à l'époque appelé FC Gaillard, depuis 2000. Il est le seul à avoir connu toutes les montées et descentes depuis cette période, à avoir connu à la fois le FC Gaillard, les Croix de Savoie et donc l'ETG. Son professionnalisme est loué par tous. À 32 ans, il a disputé ses premières minutes en Ligue face à Troyes il y a quelques semaines…

Pascal Dupraz (1), l'entraîneur de l'ETG, est un personnage. S'il a pris les rênes de l'équipe fanion en début de saison 2012 – après l'éviction de Pablo Correa – son histoire d'amour avec le club ne date pas d'aujourd'hui. Celui qui se revendique fièrement comme Savoyard, est arrivé en juillet 1991. Formé à Marnaz, il ira bourlinguer du côté de Mulhouse, Toulon et Fréjus notamment. C'est grâce à lui si l'ETG en est là actuellement, cela ne fait aucun doute. Au FC Gaillard, il sera d'abord joueur (deux ans), avant d'en être l'entraîneur-joueur (1993-2001), puis entraîneur tout court. Directeur Sportif du National à septembre dernier, Pascal Dupraz a façonné « son » club.

Pascal Dupraz (2) est potache. L'ensemble de son staff se présentera au Stade de France la tête rasée. Conséquence logique d'un défi lancé en début de saison par l'entraîneur de l'ETG : « Si nous nous maintenons en Ligue 1, on se rase tous la tête » . Bon, le coach Dupraz a tendance à être presque chauve en permanence, ce n'est pas du jeu. Il a donc choisi de se laisser pousser le bouc. Seul l'entraîneur des gardiens, Jean-Yves Hours, a décliné le défi, préférant garder ses belles bouclettes. Au passage, l'homme qui s'est chargé de tenir la tondeuse n'est autre que Johann Durand, gardien historique.



Pascal Dupraz (3) est un entraîneur malicieux. Dans le livre de la saison 2011-2012, écrit par deux journalistes du Dauphiné Libéré à Annecy, qui fait la part belle à l'histoire du club, il raconte cette anecdote : « On jouait un match important en CFA 2 pour l'accession en CFA. J'étais passé le matin au siège, j'avais choisi un chaise en bois et j'avais scié les pieds, de façon que l'après-midi lors de la causerie, l'effet recherché se produise » . L'effet recherché ? Galvaniser ses joueurs. Lors du discours, Dupraz, en même temps qu'il s'époumone, attrape une chaise et l'explose contre une table… Facile…

L'avantage à l'ETG, c'est qu'un Dupraz en cache souvent un autre. En plus de Pascal, le club compte également Jo et Julian dans ses rangs. Le premier n'est autre que le père de l'actuel entraîneur et fait partie du conseil d'administration. Le second, un des fils de Pascal, occupe la fonction de responsable de la communication des Roses. Le frère, Pierre-Emmanuel, a même fait un passage aux Croix, époque National et CFA, en tant que milieu de terrain. (2003-09). Une histoire de famille, on vous dit.

En signant à l'ETG, Pablo Correa a dû laisser de côté le traditionnel survêtement, pour enfiler un costume digne de ce nom. Même si le technicien uruguayen semblait engoncé dans cet accoutrement, il faut signaler la force de persuasion du club. Respect.

Cette année, l'ETG est la seule équipe de Ligue 1 à avoir perdu face aux trois relégués cette saison. Défaite à domicile contre Brest (0-2) et à l'extérieur contre Troyes (1-0) et Nancy (3-1). Du beau boulot.

L'actionnaire majoritaire d'Évian Thonon Gaillard (42%), Esfandiar Bakhtiar est un homme d'affaires libano-suisse, qui a également été administrateur de Saint-Étienne, l'un des autres clubs rhônalpins. Il n'est autre que le neveu de Chapour Bakhtiar, dernier Premier ministre de l'Iran avant la Révolution Islamique de 1979 et assassiné en 1991 dans la région francilienne. Un petite piqûre d'histoire, fût-elle internationale, ne fait jamais de mal.

Pierre Bouby, la star des réseaux sociaux actuellement, a été l'un des acteurs majeurs du club, durant son passage de 2007 à 2011. Ce serait vite oublier qu'il a été également l'artisan de la descente des Croix de Savoie le 26 mai 2006. À Thonon, les Hauts-Savoyards jouent leur survie face à Moulins. L'équipe qui gagne la rencontre peut souffler. Terrible, le score est de 1-1. Le joueur qui égalise pour Moulins et envoie tout le monde en CFA s'appelle Pierre Bouby. L'actuel Nîmois rejoindra la Haute-Savoie la saison suivante. Comme quoi.

Avec un capitaine comme Olivier Sorlin, l'ETG peut partir à la guerre tranquille. Véritable force de la nature, l'ancien rennais a longtemps joué blessé cette saison. En atteste une main bandée pour protéger des doigts cassés. Les kinés disent qu'un homme normalement constitué ne pourrait pas faire le quart de ce qu'il réalise encore au plus haut niveau. Et bien qu'il fasse -20 pendant l'hiver, il s'entraîne toujours en short. Un des joueurs les plus appréciés du club pour son professionnalisme, sa simplicité, et cette âme de battant.

Avec Johann Durand, c'est l'autre gars du cru. Lui, c'est Kévin Bérigaud, attaquant à la trajectoire atypique et dont Pascal Dupraz pense qu'il a le potentiel pour figurer parmi les cinq meilleurs attaquants français du championnat. Celui qu'on surnomme « Bérish » ou « Fatal » est un excellent technicien, en atteste son but face à Nice, avec un contrôle orienté pied droit-frappé enchaînée dans la surface à faire pâlir Jean-Mimi Larqué ou une sublime reprise de volée face à Rennes. Bérigaud, né à Thonon, veut ramener la Coupe chez lui.


Superstitieux les Hauts-Savoyards et leur entraîneur, Pascal Dupraz ? En tout cas, ce dernier, en compagnie de son staff et des kinés, était allé se fendre d'une petite visite à la Basilique de la Visitation, à Annecy avant la victoire aux tirs au but face au PSG, en quarts de finale. Il avait fait de même en 32es, lors de la qualification face à Amiens, en se rendant à la Cathédrale de la ville. A priori, Pascal Dupraz est peut-être, en ce moment même, sur le parvis de Notre Dame de Paris…

En cas de victoire en Coupe de France, l'ETG a déjà préparé – éventuellement – quelques festivités. Et pour faire plaisir à tout le monde, puisque l'ETG a des attaches de partout (voir ci-dessus), les joueurs pourraient défiler devant quatre mairies (Évian-les-Bains, Publier, Thonon et Gaillard), en pus d'un passage en soirée du côté d'Annecy. Le programme est ici.

« On attend les invitations… » , lâchait dans la semaine le président de l'AC Amiens, Rachid Hamdane. Terrible, les Amiénois n'iront pas au Stade de France malgré la promesse implicite de Dupraz après la qualification dans un trou de souris de l'ETG en janvier… En revanche, le club du président Patrick Trotignon a décidé d'inviter tous ses salariés pour la finale parisienne. Beau geste.

Par Anthony Davière et Thomas Perotto
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Marek Hamsik Niveau : National
Note : 10
Cette finale est décidément aussi bandante qu'un striptease d'une naine obèse de 80 ans.
Un bien bel article !

Un petit oubli à mon gout:
la très grosse fin de saison du tunisien Khlifa.
Je suis pas convaincu qu'il puisse faire ça sur plusieurs saisons, mais j'ai fait attention à ses matchs depuis l'élimination du PSG et il a envoyé du lourd le petit.
Après je sais pas mais il me fais parfois penser à Braaten!
Jack Facial Niveau : CFA
Note : 15
Message posté par Marek Hamsik
Cette finale est décidément aussi bandante qu'un striptease d'une naine obèse de 80 ans.


C'est malin, j'ai la gaule maintenant.
Marek Hamsik Niveau : National
@Jack Facial

Désole, c'était pas voulu !
Jacky75Zoo Niveau : CFA2
Message posté par Xx20sylxX
Un bien bel article !

Un petit oubli à mon gout:
la très grosse fin de saison du tunisien Khlifa.
Je suis pas convaincu qu'il puisse faire ça sur plusieurs saisons, mais j'ai fait attention à ses matchs depuis l'élimination du PSG et il a envoyé du lourd le petit.
Après je sais pas mais il me fais parfois penser à Braaten!


Au contraire je trouve que c'est bien de pas trop en parler dans cet article, puisqu'on en a deja pas mal entendu parlé de sa fin de saison, et le but de cet article est de parler de choses moins connues ! Sinon c'est cool d'avoir enfin un article sur croix de savoie !
larrymotter Niveau : DHR
Tres intéressant, mais tout ca n'explique pas pourquoi ils jouent avec un maillot qui pique les yeux...
Choc entre club de Ligue 2 en finale, ça faisait un moment que c'était pas arrivé !
Pierre du Bayern Niveau : CFA2
L'article manque un peu de magie... et surtout de forme, c'est bien de sauter des lignes mais à force on dirait une suite de propos sans liens les uns aux autres.

Ravi que l'on reprend ENFIN ce que je dis sur chaque lien des Croix de Savoie depuis 2 ans : quand on lit Evianais, c'est un scandale, comme dit plus haut, c'est bien une marque. On ne dit pas les Red Bullois pour parler de Salzbourg ou de New York !

Un fulgurante ascension, que tous les amoureux du foot devraient saluer, passer de national à Ligue 2, puis champion de Ligue 2 l'année suivante, puis beau classement en Ligue 1 pour sa premiere année et finale de Coupe de France l'année suivante. Il faut autre chose sérieusement ?

Le gros probleme de ce club, c'est la communication. L'immense majorité des supporters ne veulent plus de ce nom horrible. Les Chablaisiens (Thonon) et Genevois (Gaillard) m'en voudront, mais je pense qu'il faut reprendre comme nom absolument Croix de Savoie, quitte à foutre evian Croix de Savoie, quelle importance?
Le probleme de ce club, c'est donc la comm', avec ce nom horrible, on a un maillot horrible, c'est le seul obstacle à l'achat de maillot chez nous ! Franchement, je loue les courageux, il mérite son titre de maillot le plus moche de la saison de Ligue 1, aucun effort. Alors que les maillots rouges avec la Croix de Savoie étaient magnifiques autrefois... pb de comm' aussi sur l'emplacement du futur stade : un club qui joue la finale de Coupe de France, qui peut se qualifier pour l'Europa joue dans un stade périmé, loin de chez lui, mais qui présente des avantages : il peut fédérer une bien plus large partie des habitants de Savoie (Oui, je rappel, la Croix de Haute Savoie, ça n'existe pas, c'est le 73 la Savoie, Chambéry, Montmélian, Aiguebelle)) et de Haute Savoie, car un stade dans le Chablais, c'est bien, mais pour bien connaitre le coin, c'est enclavé, et bouchonné à mort : y a qu'une route d'accès et pas d'autoroute ! La grosse galère ! Et plus personne ne viendra, à par les gens du coin !
Un probleme de comm' général donc et un probleme d'identité, et Pascal Dupraz a l'intelligence de parler, pour les supporters "du peuples des pays de Savoie", un truc qui veut concretement rien dire du tout, mais qui traduit une entité géographique, Savoie, et Haute Savoie, car il ne faut pas l'oublier, le pourcentage de chambériens dans le stade ou de savoyards en général, n'est pas à exclure.

Ce soir, CROIX DE SAVOIE avec le trophée, Bordeaux c'est supérieur, mais Paris l'était aussi, et l'apotre du beau jeu Lorient a pris 4/0 ! Croix de Savoie !

Merci aussi d'organiser la finale un vendredi soir : plein de gens, dont moi, ne pourront pas y aller à cause du boulot : de vrais chiens sans cervelle ces types !

A quand en bas : A quel club appartient ce logo ?
eTG Croix de Savoie ! Encore jamais vu !
larrymotter Niveau : DHR
"L'article manque un peu de magie... et surtout de forme, c'est bien de sauter des lignes mais à force on dirait une suite de propos sans liens les uns aux autres.
"
Ben c'est une suite de 20 paragraphes (ou 'choses a savoir') et le lien entre eux c'est qu'ils parlent tous de 'Evian-Thonon-Gaillard', le titre de l'article est plutot parlant ^^
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
je suis deçu
j'esperais la recette de la chartreuse
Message posté par Seasky
Choc entre club de Ligue 2 en finale, ça faisait un moment que c'était pas arrivé !


Le Bordeaux-bashing a fait son temps il me semble.

Effectivement ils ne marquent pas beaucoup de buts, mais ils ont eu un mérite cette saison : jouer l'Europa league (vraiment la jouer). On arrête pas de lire sur ce forum des plaintes par rapport au niveau des clubs français en EL ("les portugais c'est les meilleurs !") et au coeff uefa, et là on a un club qui la joue avec un effectif famélique et on tape dessus après.
Ce n'est pas très cohérent.
(pardon pour le HS par rapport à l'article)
C'est un mec qui regarde un match d'Evian (parce qu'il y a rien d'autre à la tv) lorsque sa copine entre et lui demande: "c'est lesquels Evian?". Lui: "ceux qui jouent en sponsors".
En fait, je crois que Evian c'est le Le Mans (ou Grenoble) du moment. D'un coup, quand tout sera fin prêt, tout va s'écrouler.
Je sens que ce match va être aussi long que cet article ...
Message posté par 2yemklubapanam
je suis deçu
j'esperais la recette de la chartreuse


La chartreuse c'est en Isère enfin.
Jacky75Zoo Niveau : CFA2
Message posté par Pierre du Bayern
L'article manque un peu de magie... et surtout de forme, c'est bien de sauter des lignes mais à force on dirait une suite de propos sans liens les uns aux autres.

Ravi que l'on reprend ENFIN ce que je dis sur chaque lien des Croix de Savoie depuis 2 ans : quand on lit Evianais, c'est un scandale, comme dit plus haut, c'est bien une marque. On ne dit pas les Red Bullois pour parler de Salzbourg ou de New York !

Un fulgurante ascension, que tous les amoureux du foot devraient saluer, passer de national à Ligue 2, puis champion de Ligue 2 l'année suivante, puis beau classement en Ligue 1 pour sa premiere année et finale de Coupe de France l'année suivante. Il faut autre chose sérieusement ?

Le gros probleme de ce club, c'est la communication. L'immense majorité des supporters ne veulent plus de ce nom horrible. Les Chablaisiens (Thonon) et Genevois (Gaillard) m'en voudront, mais je pense qu'il faut reprendre comme nom absolument Croix de Savoie, quitte à foutre evian Croix de Savoie, quelle importance?
Le probleme de ce club, c'est donc la comm', avec ce nom horrible, on a un maillot horrible, c'est le seul obstacle à l'achat de maillot chez nous ! Franchement, je loue les courageux, il mérite son titre de maillot le plus moche de la saison de Ligue 1, aucun effort. Alors que les maillots rouges avec la Croix de Savoie étaient magnifiques autrefois... pb de comm' aussi sur l'emplacement du futur stade : un club qui joue la finale de Coupe de France, qui peut se qualifier pour l'Europa joue dans un stade périmé, loin de chez lui, mais qui présente des avantages : il peut fédérer une bien plus large partie des habitants de Savoie (Oui, je rappel, la Croix de Haute Savoie, ça n'existe pas, c'est le 73 la Savoie, Chambéry, Montmélian, Aiguebelle)) et de Haute Savoie, car un stade dans le Chablais, c'est bien, mais pour bien connaitre le coin, c'est enclavé, et bouchonné à mort : y a qu'une route d'accès et pas d'autoroute ! La grosse galère ! Et plus personne ne viendra, à par les gens du coin !
Un probleme de comm' général donc et un probleme d'identité, et Pascal Dupraz a l'intelligence de parler, pour les supporters "du peuples des pays de Savoie", un truc qui veut concretement rien dire du tout, mais qui traduit une entité géographique, Savoie, et Haute Savoie, car il ne faut pas l'oublier, le pourcentage de chambériens dans le stade ou de savoyards en général, n'est pas à exclure.

Ce soir, CROIX DE SAVOIE avec le trophée, Bordeaux c'est supérieur, mais Paris l'était aussi, et l'apotre du beau jeu Lorient a pris 4/0 ! Croix de Savoie !

Merci aussi d'organiser la finale un vendredi soir : plein de gens, dont moi, ne pourront pas y aller à cause du boulot : de vrais chiens sans cervelle ces types !

A quand en bas : A quel club appartient ce logo ?
eTG Croix de Savoie ! Encore jamais vu !



Juste une question, t'as l'air du coin, tu viens d'où exactement ?
Pierre du Bayern Niveau : CFA2
Né à Chambéry, vécu 20 ans en Maurienne à Aiguebelle (Aiguebelle n'est pas tout à fait la Maurienne, c'est un coin à part géographiquement). Depuis 5 ans, je vis à Chambéry!
@pierre du bayern
Mon pauvre, la maurienne... tu l'as pas trop mal vécu? ;)

Mais autrement c'est vrai que ça fait plaisir de voir que notre club du cru au si beau maillot fait un peu parler de lui
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
79 20