1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe E
  3. //

1996-2014, l'étrange parallèle des Bleus

Comme avant l'Euro 1996 en Angleterre avec le Mondial 1998 à la maison en ligne de mire, les Bleus entament une compétition internationale en pensant déjà à l'après. L'après, c'est l'Euro 2016 organisé en France. Une compétition que les Bleus rêvent secrètement de gagner. Pour ce faire, il faut se préparer dès maintenant. Comme en 1996. Et avec les mêmes recettes.

10 16
En 1996, Aimé Jacquet avait frappé fort avant de convoquer son groupe pour l'Euro. Champion d'Angleterre avec Manchester United, Éric Cantona, 30 ans et première idole de la toute jeune Premier League, ne verra pas son pays d'adoption avec le maillot Bleu. Le choix est dur et brutal. En interne, le sélectionneur des Bleus craint que la personnalité de Canto nuise à l'éclosion de la nouvelle génération. Le raisonnement est quasiment le même avec David Ginola, alors coqueluche de Newcastle. Les deux Frenchies d'Angleterre, talentueux à souhait, sont donc laissés à la maison. Un vrai pari. Le parallèle avec Samir Nasri est évident. Champion d'Angleterre avec Manchester City et titulaire indiscutable au sein de l'équipe de Pellegrini, Nasri a été laissé à la maison. Ce n'est pas son talent qui est remis en cause, mais sa capacité à phagocyter un groupe de 23 joueurs qui doit vivre ensemble pendant un mois. Didier Deschamps, qui était de l'aventure 1996 en tant que joueur, sait l'importance du vécu pour mener un groupe à la victoire. La victoire en Coupe du monde 1998 ne s'est pas construite en un an. Jacquet avait déjà posé les premiers jalons dès son intronisation, en 1994. Pour Deschamps, en poste depuis 2012, la donne est exactement la même. Le Mondial brésilien arrive après deux années de mandat. Il sera réellement jugé sur l'Euro 2016. Dès lors, il faut le préparer dès à présent. Donc Nasri et sa capacité « à appuyer là où ça fait mal » , comme le disait Raymond Domenech, sont priés d'aller en vacances loin du Brésil.

Faire confiance à la jeune génération

En 1996, Jacquet avait emmené dans ses bagages des jeunes prometteurs, et notamment la fameuse génération 1972 dans laquelle on retrouvait Zinedine Zidane, Lilian Thuram et Christophe Dugarry, tous âgés de 24 ans au moment de l'Euro. Avec eux, Mémé faisait également confiance à Bixente Lizarazu – 26 ans – qui avait profité de l'Euro pour débouter Éric Di Meco du poste de latéral gauche et à Fabien Barthez - 25 ans – encore dans le rôle de doublure de Bernard Lama. Ces cinq-là seront déterminants dans l'obtention du titre de champion du monde en 1998. À un degré moindre, l'Euro 1996 confirmait aussi la prise de pouvoir de Youri Djorkaeff et de Christian Karembeu, deux autres tauliers de 98. En leur donnant le volant de l'équipe de France dès 1996, tout en écartant les fortes personnalités, Jacquet a responsabilisé les jeunes internationaux. L'Euro a permis de poser la première pierre de 1998. Même logique à moyen terme pour Didier Deschamps sélectionneur. Ainsi, Paul Pogba, Raphaël Varane, Lucas Digne, Antoine Griezmann, Morgan Schneiderlin ou encore Rémy Cabella vont connaître leur première grande compétition internationale chez les A. Même si leur vécu en club est déjà très intéressant (surtout pour Pogba et Varane), un Euro ou une Coupe du monde, c'est autre chose. Ce Mondial au Brésil, sans réelle pression quant au résultat final, est avant tout un exercice. Ou comment vivre tous ensemble, en vase clos, dans une grande compétition internationale. Digne et Pogba ont connu cet exercice en Turquie l'an dernier avec les U20. Là, c'est le niveau au-dessus. Tant mieux. Deschamps a toujours dit qu'il allait se servir de 2014 pour préparer 2016. Comme Jacquet en 1996. Les chiens ne font pas des chats.

Emmagasiner de l'expérience pour la suite

2016, comme 1998, se jouera en France. Quand on sait que deux des trois trophées internationaux de l'équipe de France (Euro 1984 et Coupe du monde 1998) ont été gagnés à la maison, le millésime 2016 ne doit pas être une piquette. C'est interdit. Dès lors, l'enchaînement 2014-2016 est primordial pour le groupe des Bleus. À l'exception de Patrice Évra (33 piges aujourd'hui), Mickael Landreau (à la retraite dans un mois) et peut-être de Bacary Sagna (33 ans en 2016), l'ensemble du groupe présent au Brésil sera dans la fleur de l'âge en 2016. Cabaye, Lloris et Koscielny auront 30 ans, Matuidi et Benzema 29, Sakho 26, Pogba, Varane et Digne seulement 23. Autant dire que le groupe pétera la santé et aura déjà traversé un grand événement collectivement. Ce vécu emmagasiné au Brésil doit être déterminant pour la suite. Il ne faut pas se leurrer, il est préférable de se planter maintenant, au Brésil, qu'à la maison dans deux ans. Aimé Jacquet avait assuré le minimum syndical en Angleterre avec une demi-finale perdue aux tirs au but contre la République tchèque sans vraiment produire de jeu. Néanmoins, les Bleus étaient sortis de l'Euro sans avoir perdu un seul de leurs cinq matchs. Si les nouveaux Bleus atteignent le top 8 en proposant une idée de jeu – sachant qu'il manque Ribéry, Grenier et Mandanda – l'espoir d'un été 2016 victorieux n'est pas à exclure. On est bien loin des atermoiements de Knysna et de l'Ukraine. Comme quoi, en football, tout va très vite.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
rodillacero Niveau : DHR
Oui mais en 1996, y'avait pas twitter.
Si l'histoire pouvait se répéter...
rodillacero Niveau : DHR
Bah en 1996, on aurait pas mis une piece sur eux. On les trouvait tres faibles, plus faibles que today.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Moi ce qui me fait un peu peur c'est que certes on a une équipe assez jeune qui aura progressé d'ici l'euro 2016, mais si on regarde les autres équipes, elles auront elles aussi des équipes jeunes et ultra compétitives dans 2 ans : Belgique (hazard lukaku courtois..), Italie (insigne, verati,veratti, immobile, balotelli...), Allemagne (muller, kroos, reus, draxler..), l'Angleterre (sterling, wilshere, sturridge, hendenrson...)... donc a voir mais j'ai peur que les autres équipes soient plus forte encore que l'edf en 2016
la montre Niveau : DHR
C'est pour ça que je pense que l'absence de ribéry peut être une bonne chose car elle va permettre de faire jouer des jeunes (griezmann, cabella...) et préparé l'euro 2016 puisqu'à mon avis ribéry n'y participera pas. Alors c'est sur, si on contait faire un résultat au Brésil il valait mieux qu'il soit présent, mais comme le dis bien l'article, on ne va pas à cette CDM pour faire un résultat, mais pour forger un groupe et lui amené de l'expérience en vue de 2016.
Je ne sais pas pourquoi, je lis souvent que l'équipe de 1996 ne produisait pas de jeu... Je trouve qu'au contraire elle avait une capacité de conservation du ballon et une défense en bloc remarquables, qui allait d'ailleurs devenir la marque de 98.
la montre Niveau : DHR
Message posté par georgesleserpent
Moi ce qui me fait un peu peur c'est que certes on a une équipe assez jeune qui aura progressé d'ici l'euro 2016, mais si on regarde les autres équipes, elles auront elles aussi des équipes jeunes et ultra compétitives dans 2 ans : Belgique (hazard lukaku courtois..), Italie (insigne, verati,veratti, immobile, balotelli...), Allemagne (muller, kroos, reus, draxler..), l'Angleterre (sterling, wilshere, sturridge, hendenrson...)... donc a voir mais j'ai peur que les autres équipes soient plus forte encore que l'edf en 2016


Je suis assez d'accord, mais pour l'instant on peut dire que l'équipe de France est à peu près au niveau de la belgique et de l'Angleterre. Quand à l'Allemagne je me pose une question sur le renouvellement de leur défense je sais qu'il y a ginter de fribourg mais pour le reste... je pense d'ailleurs que c'est ce qui les pénalisera cette été, je trouve la charnière central lente et le fait qu'il n'y ai aucun milieu def ( a part khedira et encore il est pas en forme... ) j'ai peur qu'il morfle grave contre des attaquants vif. Quand à l'Italie c'est mon deuxième favoris après le brésil et plus je vois leur génération de joueurs plus je me dis que c'est l'équipe qui à le plus belle avenir en Europe.
Non non et non ! Autant je suis d'accord sur le fait qu'il faille préparer l'Euro, puisqu'on sera obligé de gagner, mais merde quoi, c'est une Coupe du Monde, ya pas plus bandant comme compète. J'ai envie de rêver, de chialer sur un but de la Benz en 8e contre l'Argentine, de revivre 2006 les putains d'émotions que ça m'avait procuré, alors voir loin oui, mais surtout ne pas prendre la WC comme un entraînement, faut la jouer à fond !
@Deschamps le beauf

Bah ouai t'as raison. On est vraiment des merdes, je sais même pas pourquoi on fait le déplacement jusqu'au Brésil.
superslash Niveau : CFA2
Perso, je ne vois pas en quoi le parallèle est "étrange" ... Une sélection qui parie sur une jeune génération et qui utilise une compétition comme préparation à la prochaine qui se joue à la maison ... C'est déjà vu un paquet de fois ...
georgesleserpent Niveau : Loisir
Message posté par la montre


Je suis assez d'accord, mais pour l'instant on peut dire que l'équipe de France est à peu près au niveau de la belgique et de l'Angleterre. Quand à l'Allemagne je me pose une question sur le renouvellement de leur défense je sais qu'il y a ginter de fribourg mais pour le reste... je pense d'ailleurs que c'est ce qui les pénalisera cette été, je trouve la charnière central lente et le fait qu'il n'y ai aucun milieu def ( a part khedira et encore il est pas en forme... ) j'ai peur qu'il morfle grave contre des attaquants vif. Quand à l'Italie c'est mon deuxième favoris après le brésil et plus je vois leur génération de joueurs plus je me dis que c'est l'équipe qui à le plus belle avenir en Europe.


C'est vrai que l'Italie a un bel avenir, a presque tout les postes : gardiens (perin, scuffet, bardi, leali..), latéraux (de sciglio, santon, murru...), milieux ( veratti, poli, baselli, florenzi...), attaquants ( balotelli, el shaarawy, insigne, immobile...).. le seul problème c'est qu'ils ont aucun espoirs au poste de DC, les seuls espoirs c'est ranocchia, ogbonna voir bonucci mais ils ont tous au moins 26 ans et un peu sur côtés..
EstebanSanchodelaVega Niveau : DHR
Autre fait étrange, le palmarès du tournoi de Toulon 96 et celui de cette année sont ... les mêmes ! 1-Brésil 2-France 3-Portugal
Coïncidence ? Très certainement

J'annonce quand même qu'on gagnera l'euro. Domenech's rules bitch !
Rastashaman Niveau : CFA2
C'est marrant qu'on parle de Cantona "evince pour preserver le groupe" alors que suelsues annees apres le mondiaĺ il avait lui meme explique que Jacquet etait venu a Londres pour le voir mais qu'il ne s'etait pas presente au rdv. Ct la-dessus qu'il n'avait pas ete selectionne, et Jacquet comme "un grand monsieur" (dixit le King) avait assume son choix, cristaliisant la critque sur lui, plutot quede parler de cet episode...
Bref tout ça pour dire que Canto aurait pu etre selectionne s'il s'etait presente au rdv, dc rien a voir ac Nasri non-selectionne pr preserver le groupe et prce qu'il a jamais ete transcendant ac le maillot bleu..
didier gomis Niveau : CFA
Note : -2
l'Euro 96 a été ma première compétition que j'ai suivie à l'a TV (avant pas de télé chez moi), j'avais 14 piges, et j'était tombé amoureux de ces joueurs, une équipe bien tenace, avec Youri et Loko qui envoyaient du lourd. Par contre, j'ai aucun souvenir de Zizou dans cette compèt. Je me souviens très bien des pénos contre les Pays Bas avec Lama qui console Seedorf: c'est à ce moment que je me suis dit: Ah ouais quand même ces bleus sont des grands joueurs, du top niveau européen. Puis j'ai maudit Reynald Pedros pour sa demi moisie... Bref, un beau moment avec l'amertume de la défaite en demie
Drôle d'article qui se veut sage et lucide. Non, non et non, la Coupe du Monde ne doit pas être vue comme un terrain d'entrainement pour les Bleus! Non, il ne s'agit pas d'y préparer une compétition qui aura lieu dans deux ans. Non, ce n'est pas un court-métrage expérimental qui annonce le Blockbuster à venir. Demandez aux italiens rageurs si ils ont envisagé une seule fois dans leur histoire de jouer un compétition majeure en vue de la suivante. Imaginer que l'EDF part en répétition au Brésil c'est admettre par avance un parcours médiocre (1/8eme ou 1/4). Personnellement, ce qui aura lieu dans deux ans, je m'en tamponne. C'est une coupe du Monde bordel! C'est au Brésil! C'est la plus belle Coupe du Monde qui soit... à moins que des mouvements sociaux et la révolte du peuple ne viennent parasiter l'événement. Mais ça c'est autre chose.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
10 16