En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe F
  3. //
  4. // Barcelone/PSG

1995, quand le PSG terrassait FC Barcelone de Cruijff

En mars 1995, le PSG de Luis Fernandez terrassait le FC Barcelone de Johan Cruijff en quarts de finale de Ligue des champions. Alors que les Parisiens tentent de défendre leur première place dans le groupe F mercredi, José Cobos se remémore l'exploit réalisé il y a près de 20 ans.

Modififié
15 mars 1995, Parc des Princes, quart de finale retour de Ligue des champions. Le PSG reçoit le FC Barcelone de Johan Cruijff, champion d'Europe en 1992 et vice-champion la saison précédente. Face à une Dream Team certes vieillissante mais toujours compétitive, les Parisiens ont réussi à arracher un match nul précieux au Camp Nou. Pour ce match décisif, les hommes de Luis Fernandez sortent le grand jeu, mais manquent de réussite en première période : Weah, Raï, puis Ginola par deux fois trouvent les montants de Busquets en première période. Au retour des vestiaires, le capitaine catalan Bakero jette un froid dans le stade en ouvrant le score de la tête sur coup franc. Alors dos au mur, le PSG lance ses dernières forces dans la bataille : Ginola trouve encore du bois à la 67e, puis la lumière vient à la 72e.

À la réception d'un coup de pied arrêté offensif, Raï profite d'une sortie approximative du gardien du Barça pour catapulter le cuir dans les filets. Un partout, la prolongation se profile jusqu'à la 83e minute, lorsque que le Brésilien Valdo décale Guérin. L'international français a vu un espace entre Busquets et son poteau droit, il est à l'extérieur de la surface, mais tente sa chance... Peu puissante mais placée au ras du montant, la frappe du Parisien libère le stade. Le Barça ne revient pas dans le match, et Paris décroche alors sa troisième demi-finale consécutive sur la scène européenne. Le tour suivant est celui de la frustration face à un Milan AC qui semblait accessible au match aller, mais qui stoppe Paris une nouvelle fois aux portes de la finale. Simple partie remise puisque le PSG décroche sa première et unique Coupe d'Europe la saison suivante, face au Rapid Vienne en Coupe des coupes.

José Cobos : « Le Barça de 2014 est un peu plus fort »


Titulaire au poste de latéral droit lors de la double opposition contre le FC Barcelone, José Cobos en conserve un souvenir fort : « J'ai l'impression que c'était maximum il y a dix ans, j'ai même l'impression que c'était hier parce que ce sont des matchs qui marquent. D'une part à cause de mes origines, toute ma famille était venue me voir en Espagne, et d'autre part de rencontrer une équipe qui avait gagné la Champions League. » Pour l'ancien du centre de formation strasbourgeois, le match aller reste le moment le plus marquant : « C'était la première fois que j'allais au Camp Nou, c'était impressionnant. Même le vestaire ou la chapelle à côté du stade, leurs joueurs avec notamment un Ballon d'or, Stoïckhov. Même la préparation m'avait marqué : on préparait un grand match contre un grand club. » Si le latéral a les yeux grands ouverts au moment d'affronter les Catalans, le PSG d'alors, présidé par Michel Denisot, n'est déjà plus un enfant sur la scène européenne : lors de la saison 1992-1993, les Parisiens atteignent les demi-finales de la C3 en sortant Naples, Anderlecht ou encore le Real Madrid à la suite d'un match d'anthologie, et ne cèdent dans le dernier carré que contre la Juventus, ou plutôt contre son génial trequartista Roberto Baggio. L'année suivante, le PSG sort une nouvelle fois le Real en quart avant de se briser les dents sur Arsenal. Autant dire qu'en 1995, le club de la capitale est rompu aux spécificités des joutes européennes et ne s'avance pas forcément en victime contre la bande à Hristo Stoïchkov.

Concernant le Barça de 1995, Cobos se souvient que c'était « l'équipe de Johan Cruijff. Cela jouait dans le même esprit qu'aujourd'hui, sauf Koeman qui était capable de jouer des transversales de 40-50 mètres ou d'envoyer de puissantes frappes de loin. » Pour l'actuel adjoint au maire de Nice en charge des grands événements, le FC Barcelone de 1995 « passait aussi par le beau jeu, et il y avait de la vitesse devant, mais ils avaient peut-être moins de grosses individualités que l'équipe de 2014 avec Messi, Neymar, Suárez... » Si bien qu'il voit l'équipe de Luis Enrique comme supérieure à celle que le PSG avait terrassée il y a 19 ans : « L'équipe actuelle, c'est la plus titrée du XXIe siècle. Elle est quand même un peu plus forte. Ils sont critiqués quand ils finissent deuxièmes de leur championnat, cela veut tout dire. » Aujourd'hui, malgré son aura internationale, les investissements du Qatar et sa victoire à l'aller, Paris reste clairement l'outsider. Ce qui n'était pas le cas en 1995 après une phase de poules maîtrisée de main de maître (6 matchs 6 victoires contre le Dinamo Kiev, le Spartak Moscou et le Bayern de Munich). « À l'époque, c'était le premier de chaque championnat qui jouait la Ligue des champions. Seuls les meilleurs de chaque pays la jouaient. Le PSG avait peut-être moins de visibilité à l'échelle mondiale, mais en termes de résultats dans les compétitions internationales, à cette période-là, il n'y avait que le Milan AC et São Paulo qui faisaient mieux. »

« Même à 1-0 pour le Barça, on ne doutait pas »


Pour marcher dans les pas de leurs glorieux aînés, les hommes de Laurent Blanc auront tout intérêt à employer quelques-unes de leurs recettes. « Ce qui nous a fait gagner à l'époque, c'est la préparation. Au centimètre près, on savait ce que l'on devait faire, c'était le travail de Luis Fernandez, Joël Bats et Nabamtingue Toko. On avait fait beaucoup de séances, une préparation extraordinaire » , se souvient Cobos. D'après lui, les Parisiens s'étaient présentés pleins de certitudes : « On savait que pour les battre, il fallait qu'on soit à 100%. On a fait beaucoup de vidéo et d'application sur le terrain. On travaillait en binômes. Et puis sur les deux matchs, il y a eu un gros investissement des joueurs. J'étais sur le côté droit avec Daniel Bravo devant, on savait que sur notre côté, personne ne devait passer. Nous faisions en sorte d'être toujours un de plus dans la zone du ballon. »

Et pourtant, en début de seconde période au Parc des Princes, Bakero avait semblé briser l'élan parisien, mais Cobos assure que les siens et lui n'ont « jamais douté, même à 1-0 pour le Barça. On avait des joueurs d'expériences avec Raï, Weah, Ginola, Valdo... On ne doutait pas. » Même après le 5e poteau parisien du match de Ginola après l'ouverture du score. « On a seulement cherché à respecter les consignes, et on savait qu'on passerait devant. Même après le match nul en Espagne, on n'est pas arrivés avec la fleur au fusil et on a respecté l'adversaire » , confirme le latéral droit de l'époque, qui se souvient ne pas avoir connu le moindre sentiment euphorique suite à la qualification : «  Le travail est tellement usant qu'à la fin, on était contents, mais moi, je n'ai apprécié la victoire qu'après, car il y avait une usure physique et mentale. J'avais tellement donné. »

Mieux armé pour briller


Cette usure mentale expliquerait-elle qu'après l'exploit, le PSG se soit heurté au mur milanais en demi-finale (0-1, 0-2) ? «  La demi-finale contre le Milan AC, la seule chose qui nous manque, c'est l'expérience de cette compétition. Cela s'est joué à très peu, une barre de notre côté, puis un but à la 90e de Boban. » Pour José Cobos, le PSG n'avait pas la stature nécessaire pour passer en 1995, un peu comme le PSG version QSI la saison passée à Chelsea : « C'était trop tôt pour que le club puisse passer. Regardez le PSG la saison passée. Avant de gagner la Ligue des champions, il faut expérimenter des éliminations en quarts, ensuite en demi-finales. » Une analyse qui sonne en message d'espoir pour le PSG de la saison 2014-2015, moins brillant dans le jeu qu'il y a un an, Cobos se souvenant que « ce n'est pas avec la meilleure équipe qu'on a gagné la Coupe des coupes en 1996, mais c'était grâce à la défaite contre le Milan AC l'année d'avant. Il y a des étapes pour devenir un grand club, Paris a perdu en quarts de finale la saison passée, mais ils ont appris. »

Aujourd'hui, en dépit des piétinements dans le jeu, le Niçois est persuadé que le PSG est mieux armé pour briller en C1 : « Ils sont prêts pour cette année. Le championnat et la Ligue des champions, cela n'a rien à voir, ils ont la concentration pour aller loin. Paris a autant sa place en demi-finale qu'un Bayern, qu'un Chelsea ou un Barcelone. Après, cela va se jouer à très peu, à des détails, mais même s'ils terminent seconds de leur groupe, cela ne changera rien, ils ont le potentiel pour aller en demi-finales. » Finalement, José Cobos ne reconnaît qu'un seul bémol dans la situation parisienne, la baisse de compétitivité de la Ligue 1, car « en 1995, le championnat de France était plus relevé, avec de grands joueurs, ce qui offrait une bonne préparation pour faire face à de grands clubs en Coupes d'Europe. » Les propriétaires qataris n'ont sûrement pas l'intention d'attendre un nouvel âge d'or du football français pour décrocher la coupe aux grandes oreilles...

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari ! il y a 1 heure Le fou sosie de Marek Hamsik 2
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 16:16 Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 Hier à 15:48 Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 Hier à 14:42 Ronaldinho sait toujours y faire 3 Hier à 14:17 Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 Hier à 12:33 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2
vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89