1. //
  2. // Quarts
  3. // Juventus-FC Barcelone

1970, le premier Juventus-Barça

Aussi étonnant soit-il, la Juventus et le Barça se sont très peu affrontés en Coupe d'Europe. Neuf fois seulement, pour un bilan de quatre victoires turinoises, trois succès catalans et deux nuls. Leur premier affrontement remonte à octobre 1970, en Coupe des villes de foires.

Modififié
Les années 70 vont marquer une sacrée révolution pour la Juventus et le Barça. Au cours des années 60, Bianconeri et Blaugrana sont respectivement dans l'ombre de l'Inter de Herrera et du Real Madrid, ce dernier remportant huit titres de champion entre 1961 et 1970 (les deux autres sont remportés par l'Atlético). Un Scudetto par-ci pour la Juve (1967), quelques Copa del Rey par-là pour le Barça (1963, 1968)... On est loin, bien loin, de ce que les deux équipes s'apprêtent à vivre lors de la décennie suivante, avec les arrivées de Trapattoni d'une part, et du duo Cruyff-Michels de l'autre. À la fin de la saison 1969-70, la Juve termine troisième de Serie A, tandis que le Barça accroche la cinquième place en Liga. Suffisant pour envoyer les deux équipes en Coupe des Villes de Foires, l'ancêtre de la Coupe UEFA.

Bloc défensif et frappes de loin


Au cours de l'été 1970, la Juventus recrute en vue de construire une équipe victorieuse pour l'avenir. La Vieille Dame signe Fabio Capello et Luciano Spinosi, et fait revenir de prêt Roberto Bettega et Franco Causio. Sur le banc, les Bianconeri engagent le jeune Armando Picchi (35 ans), en provenance de Livourne. La Serie A débute sur des bases plutôt solides, la Juve n'encaissant pas le moindre but lors des trois premières journées. En Coupe des Foires, l'aventure commence par une double démonstration face aux Luxembourgeois de Dudelange, 7-0 et 4-0. C'est dans ce contexte que la Juventus se déplace à Barcelone pour son seizième de finale européen. Un Barça qui, de son côté, a débuté en trombe son championnat. Quatre victoires, deux nuls, et une deuxième place à une longueur de l'Atlético. Ce sont donc deux équipes invaincues qui s'affrontent ce mardi 20 octobre 1970 au Camp Nou.


Vic Buckingham, qui va disputer là sa deuxième et déjà dernière saison sur le banc catalan, aligne une équipe type avec Marcial, Marti Filosia et Pujol devant. La Juve répond avec Anastasi, Bettega, Capello et l'Allemand Haller. Bien en place défensivement, la Vecchia Signora oblige les Blaugrana à frapper de loin, mais Roberto Tancredi, le portier turinois, contrôle sans problème. Et dès leur première offensive, les Bianconeri ouvrent le score, par un plat du pied de Haller. La Gazzetta dello Sport de l'époque parle d'une « partie totalement maîtrisée par les joueurs de Picchi, avec des attaquants barcelonais incapables de faire bouger le bloc turinois » . Une affirmation avérée jusqu'au deuxième but de Bettega peu avant l'heure de jeu. Après quoi, le Barça hausse le rythme, et il faut deux parades folles de Tancredi pour les empêcher de réduire la marque. C'est finalement Marcial (aucun lien de parenté avec Anthony), d'une frappe lointaine, qui trouve la lucarne et permet aux Catalans d'entretenir l'espoir en vue du retour.

Vidéo

Le lob de Capello


Le match retour au Stadio Comunale a lieu deux semaines plus tard. Entre-temps, les Bianconeri ont concédé leur première défaite de la saison à domicile, face à l'AC Milan. Le Barça, de son côté, a d'abord fait le plein de confiance en allant s'imposer 1-0 à Madrid lors du Clásico, mais a perdu ensuite pour la première fois en championnat, à domicile, contre Valence. Peu de changements par rapport au match aller, Novellini remplace Anastasi, et Alfonseda prend la place de Marti Filosia. Le Barça doit s'imposer par deux buts d'écart pour espérer voir les huitièmes. Mission compliquée d'autant que la Juve ouvre le score dès la 4e minute par Bettega, d'un coup de tête puissant. Un but qui ne change pas grand-chose, puisque le Barça doit toujours marquer par deux fois. Sauf que les Catalans sont inexistants dans cette première période et Capello double la mise, en lobant délicieusement Sadurni. Le portier catalan est d'ailleurs le seul à tenir la baraque avec des parades sur Bettega et Haller.


Avec deux buts d'avance à la pause, la Juventus aborde la deuxième période sereinement. Les joueurs de Buckingham essaient tant bien que mal de se relancer mais les rares fois où ils se rendent dangereux, Tancredi sort la parade qu'il faut. Main droite, main gauche, le gardien est partout. Il ne s'inclinera qu'à la 85e minute sur une jolie reprise du gauche de Pujol (aucun lien de parenté avec Grégory). Même scénario qu'à l'aller. 2-1, 2-1. La Juve s'envole en huitièmes et le Barça, vainqueur de la compétition en 1966, s'arrête là. Les Bianconeri iront jusqu'en finale où ils s'inclineront face à Leeds (1-1, 2-2). Plus dramatique : leur coach, Armando Picchi, sera frappé par un mal incurable qui l'obligera à quitter ses fonctions en février. Il sera remplacé par le Tchèque Vycpalek qui remportera deux titres de Champion en 1972 et 1973. Quant au Barça, il se consolera avec une nouvelle Copa del Rey, mais terminera deuxième de Liga derrière Valence... à la différence de buts. Patience, Johann Cruyff arrivera en 1973...

Vidéo

  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Juventus-Barcelone

    Par Éric Maggiori
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article

    Ce commentaire a été modifié.
    Mouais... je rappelle quand même que sous le tandem "Cruyff-Michels", le Barça c'est seulement 1 Liga en 1974 (avec une manita contre le Real Madrid à Bernabeu, certes) et 1 Copa del rey en 1978, avec 2 demi-finales en coupe d'europe.

    Et lors de leur victoire en coupe des coupes 1979, le coach était Joaquim Rifé et Cruyff jouait aux Etats-Unis pour régler ses problèmes fiscaux ...
    Fred Astaire Niveau : Ligue 2
    C'est ce qu'on appelle des raccourcis historiques ?
    Certes, avec Cruyff il y aura la Masia en 1979 mais en terme de palmarès pur, c'est pas plus 'spectaculaire' que la décennie 1960, c'est tout ce que je dis.

    Et je suis désolé, le style de jeu de Michels était complètement différent du style de Cruyff entraineur. Michels jouait en 4-3-3 (puis en 4-4-2 avec la Hollande en 1988 et en 3-2-3-2 à l'Euro 92) avec une permutation systématique de poste des joueurs pour une meilleure couverture défensive en jouant la défense en zone très haut pour réduire l'espace entre l'attaque et la défense avec un pressing rapide.

    Cruyff faisait jouer à l'identique comme son mentor Michels quand il a débuté comme coach à l'Ajax. L'équipe marquait énormément de buts mais était plus friable face aux concurrents directs, surtout le PSV Eindhoven. Alors il s'est montré plus pragmatique (tout comme Michels à la même époque) et en arrivant au barça, il a fait signer plein de joueurs basques (qu'il disait plus combatif que les catalans) et a fait travailler l'équipe sur la possession de balle et la fluidité collective du jeu de passe pour faire bouger les lignes adverses, principalement en variant le jeu court et long (grâce à Koeman) et en étirant le jeu sur les côtés, avec un pressing constant sur l'adversaire. Le tout en dispositif 3-1-4-2 puis en 4-3-3 mais complètement différent de Michels dans les années 70/début 80 avec Cologne. L'élève s'est affranchi du maître en quelque sorte.
    Fred Astaire Niveau : Ligue 2
    Ils ont quand même gagné 3 Coupes d'Europe des villes de Foire, c'est vrai par rapport au Real, c'est maigre.

    A propos du Barça, erreurs ou bizarreries décelées dans Wikipedia:
    - Lucien Muller demeure le seul Français à avoir entraîné le FC Barcelone;
    Alors que la fiche Helenio Herrera indique:
    - Premier entraîneur français à gagner une Coupe des clubs champions.
    - Vainqueur de la Coupe des Villes de Foires en 1960 avec le FC Barcelone

    - Le FC Barcelone est le club européen qui a remporté le plus de titres internationaux (22) devant l'AC Milan et le Real Madrid.
    Moi j'en compte 23 pour le Real.

    A propos de HH: il se vantait d'avoir été sélectionneur de l'EDF. En réalité il était préparateur physique. Comme joueur il n'a jamais été international (même Duluc se trompait). Il a été appelé 2 fois mais sans jouer. Eh oui aujourd'hui il suffit d'entrer 30 secondes et vous avez une sélection (sauf Thauvin).
    3 réponses à ce commentaire.
    Fred Astaire Niveau : Ligue 2
    Armando Picchi: une légende du foot italien

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Armando_Picchi
    Bettega, joueur jamais vraiment reconnu à sa juste valeur. Technique, sens du but, jeu de tête, élégance et une vraie bandiera en plus à une époque où la Juventus n'en manquait pas avec des joueurs du calibre de Scirea, Zoff ou Furino.
    Il est quand même reconnu comme l'un des joueurs au meilleur jeu de tête de l'histoire de ce sport.
    Je n'avais même pas reconnu Causio, quel extérieur du pied pour le centre !
    "Il Barone" et "Bobby-gol", mes deux premiers "amours Italiens"...
    puis vinrent "le bel Antonio" et "Robby".
    +1 pour europa et merci pour la vidéo !
    5 réponses à ce commentaire.
    Faut être honnête jusqu'au milieu des années 2000 (soit jusqu'à l'ère Nedved), la Vielle Dame est une équipe que le Barca ne sait pas jouer donc le favori logique ce sont les Bianconeiri. Je suis né et grandi au football avec la certitude que la Juve avait toutes les qualités (voire défauts) que le Barça n'avait pas pour être une machine à gagner , même si la Juve n'a pas vraiment eu une période de domination nette sur la C1.

    Sinon si Barca et Juve ne se sont rencontrés que 9 fois , d'autres géants du football ne se sont affrontés pour la 1ère fois que très tardivement :
    Bayern vs Barca en 1996 (en demi-finale de Coupe de l'UEFA je crois) je me souviens d'un reportage dans Tout le Sport où on évoquait un nouvel épisode de l'affrontement entre Cruyff et Beckenbauer cette fois sur le banc de touche. Le Kaiser, Président de FC Hollywood reprenait les commandes de l'équipe après la démission ou le limogeage de l'entraineur (j'ai l'impression que c'est désormais inimaginable que le Président d'un très grand club devienne entraineur par intérim).

    Allemagne vs Brésil : 2002 en finale pour les 2 équipes les plus coutumières des finales de Coupe du Monde si je ne m'abuse.
    Ce commentaire a été modifié.
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
     //  17:31  //  Aficionado de l'Argentine
    Note : 1
    D'accord avec ZizouGabor, je ne vois vraiment pas en quoi le Barça des 70's serait si supérieur à celui de la décennie précédente, que ce soit en terme de palmarès, de jeu ou d'équipe.

    Alors oui, le Barça de Cruyff, Sotil et Asensi remporte la Liga en 74, avec la fameuse manita infligée au Real.
    Mais faut pas oublier que le Barça du début des 60's remporte deux Liga consécutives en 59, 60, fait une demie de C1 en 60 et surtout atteint la finale de la C1 en 61, après avoir notamment sorti le Real en 8e (premier club à éliminer les Merengues en Coupe d'Europe) ! Et en finale face au Benfica, il s'incline de justesse (3-2) après un match serré et passe tout près de remporter sa première C1...

    D'autre part, au niveau des joueurs, le Barça 61 alignait un fabuleux quintet offensif Luis Suarez - Kocsis - Kubala - Czibor - Evaristo, qui n'avait pas grand chose à envier à l'attaque de son rival madrilène ni à l'équipe catalane des 70's !
    Fred Astaire Niveau : Ligue 2
    Une leçon à méditer pour tous les plumitifs d'aujourd'hui: les accents shakespeariens de Jacques de Ryswick au lendemain de la finale Benfica-Barcelone:

    "Pleurez, Sandor Kocsis, pleurez Zoltan Czibor, toutes les larmes de votre corps. Pour vous, le Wankdorf de Berne, tout comme il l'avait été sept ans plus tôt, fut à nouveau un lieu maudit.
    "Barcelone était la meilleure équipe, mais il n'y eut pas de lauriers pour Barcelone. La victoire, infiniment capricieuse, l'a nargué et fui en Coupe d'Europe, de même qu'elle avait fui naguère, en Coupe du Monde, cette inoubliable formation hongroise dont vous étiez alors deux des plus précieux joyaux...
    "Equipes favorites, n'allez plus jamais jouer de grandes finales internationales au stade Wankdorf: un tombeau glacial semble y attendre le meilleur football, et les plus légitimes ambitions y demeurent désespérément ensevelies, sans fleurs ni couronnes."
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
     //  02:20  //  Aficionado de l'Argentine
    C'est vrai que le Barça fut malchanceux lors de cette finale de Berne mais Benfica a tellement été maudit depuis sa dernière C1 de 62 et le départ de Guttman qu'a posteriori, je trouve plutôt juste que la chance ait été du côté portugais face au Barça et à l'Inter...

    Pour conclure sur ce petit HS, la malchance légendaire (on peut quasiment parler de malédiction, pour faire un petit clin d'oeil au sorcier hongrois) du Benfica est quand même incroyable ! Huit finales européennes perdues sur huit disputées à partir de 63 !!! Je considère, pour ma part, que Benfica est un grand club européen mais imaginez le palmarès des Encarnados si ceux-ci avaient remporté ne serait-ce que la moitié de ces finales : on parlerait là d'un club de légende...

    Des clubs poissards en Coupe d'Europe, il y en a d'autres (Juve et Atletico en C1 + les éternels losers comme la Roma, le Bayer Leverkusen ou Arsenal) mais les deux premiers se sont bien rattrapés en C3 tandis que les autres ont, eux, beaucoup moins de finales à leur actif.

    Finalement, dans le monde du foot, je ne vois qu'un seul club pouvant concurrencer Benfica sur ce terrain-là : l'America Cali et ses quatre finales de Libertadores perdues, dont trois consécutivement entre 85 et 87...
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
     //  02:22  //  Aficionado de l'Argentine
    Je me suis arrêté à temps, j'étais parti pour pondre toute une digression sur l'America Cali des 80's...^^
    Fred Astaire Niveau : Ligue 2
    "C'est vrai que le Barça fut malchanceux lors de cette finale de Berne mais Benfica a tellement été maudit depuis sa dernière C1 de 62 et le départ de Guttman qu'a posteriori, je trouve plutôt juste que la chance ait été du côté portugais face au Barça et à l'Inter..."

    Tu voulais dire, je suppose: "que la chance ait été du côté portugais face au Barça(61) et du Real(62)..."
    Ce commentaire a été modifié.
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
     //  18:33  //  Aficionado de l'Argentine
    Oups oui of course, ça m'apprendra à poster des messages si tard sans me relire ^^
    Fred Astaire Niveau : Ligue 2
    Entre ton boulot, tes posts et ta vie de famille, garde quelques heures pour le sommeil.
    6 réponses à ce commentaire.
    il y a 1 heure NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
    il y a 4 heures Des lions sur les murs d'un vestiaire 22 Hier à 21:30 La belle ouverture du score de Liverpool 16 Hier à 17:57 Macron s'est invité à la Commanderie 28
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 11:20 Un mercato raccourci en Premier League ? 26 Hier à 11:16 Gignac donne son nom à un tigre 21
    Hier à 08:48 Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 41 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16
    À lire ensuite
    L'équipe type du week-end