1. //
  2. // Quarts
  3. // Juventus-FC Barcelone

1970, le premier Juventus-Barça

Aussi étonnant soit-il, la Juventus et le Barça se sont très peu affrontés en Coupe d'Europe. Neuf fois seulement, pour un bilan de quatre victoires turinoises, trois succès catalans et deux nuls. Leur premier affrontement remonte à octobre 1970, en Coupe des villes de foires.

Modififié
Les années 70 vont marquer une sacrée révolution pour la Juventus et le Barça. Au cours des années 60, Bianconeri et Blaugrana sont respectivement dans l'ombre de l'Inter de Herrera et du Real Madrid, ce dernier remportant huit titres de champion entre 1961 et 1970 (les deux autres sont remportés par l'Atlético). Un Scudetto par-ci pour la Juve (1967), quelques Copa del Rey par-là pour le Barça (1963, 1968)... On est loin, bien loin, de ce que les deux équipes s'apprêtent à vivre lors de la décennie suivante, avec les arrivées de Trapattoni d'une part, et du duo Cruyff-Michels de l'autre. À la fin de la saison 1969-70, la Juve termine troisième de Serie A, tandis que le Barça accroche la cinquième place en Liga. Suffisant pour envoyer les deux équipes en Coupe des Villes de Foires, l'ancêtre de la Coupe UEFA.

Bloc défensif et frappes de loin


Au cours de l'été 1970, la Juventus recrute en vue de construire une équipe victorieuse pour l'avenir. La Vieille Dame signe Fabio Capello et Luciano Spinosi, et fait revenir de prêt Roberto Bettega et Franco Causio. Sur le banc, les Bianconeri engagent le jeune Armando Picchi (35 ans), en provenance de Livourne. La Serie A débute sur des bases plutôt solides, la Juve n'encaissant pas le moindre but lors des trois premières journées. En Coupe des Foires, l'aventure commence par une double démonstration face aux Luxembourgeois de Dudelange, 7-0 et 4-0. C'est dans ce contexte que la Juventus se déplace à Barcelone pour son seizième de finale européen. Un Barça qui, de son côté, a débuté en trombe son championnat. Quatre victoires, deux nuls, et une deuxième place à une longueur de l'Atlético. Ce sont donc deux équipes invaincues qui s'affrontent ce mardi 20 octobre 1970 au Camp Nou.


Vic Buckingham, qui va disputer là sa deuxième et déjà dernière saison sur le banc catalan, aligne une équipe type avec Marcial, Marti Filosia et Pujol devant. La Juve répond avec Anastasi, Bettega, Capello et l'Allemand Haller. Bien en place défensivement, la Vecchia Signora oblige les Blaugrana à frapper de loin, mais Roberto Tancredi, le portier turinois, contrôle sans problème. Et dès leur première offensive, les Bianconeri ouvrent le score, par un plat du pied de Haller. La Gazzetta dello Sport de l'époque parle d'une « partie totalement maîtrisée par les joueurs de Picchi, avec des attaquants barcelonais incapables de faire bouger le bloc turinois » . Une affirmation avérée jusqu'au deuxième but de Bettega peu avant l'heure de jeu. Après quoi, le Barça hausse le rythme, et il faut deux parades folles de Tancredi pour les empêcher de réduire la marque. C'est finalement Marcial (aucun lien de parenté avec Anthony), d'une frappe lointaine, qui trouve la lucarne et permet aux Catalans d'entretenir l'espoir en vue du retour.

Vidéo

Le lob de Capello


Le match retour au Stadio Comunale a lieu deux semaines plus tard. Entre-temps, les Bianconeri ont concédé leur première défaite de la saison à domicile, face à l'AC Milan. Le Barça, de son côté, a d'abord fait le plein de confiance en allant s'imposer 1-0 à Madrid lors du Clásico, mais a perdu ensuite pour la première fois en championnat, à domicile, contre Valence. Peu de changements par rapport au match aller, Novellini remplace Anastasi, et Alfonseda prend la place de Marti Filosia. Le Barça doit s'imposer par deux buts d'écart pour espérer voir les huitièmes. Mission compliquée d'autant que la Juve ouvre le score dès la 4e minute par Bettega, d'un coup de tête puissant. Un but qui ne change pas grand-chose, puisque le Barça doit toujours marquer par deux fois. Sauf que les Catalans sont inexistants dans cette première période et Capello double la mise, en lobant délicieusement Sadurni. Le portier catalan est d'ailleurs le seul à tenir la baraque avec des parades sur Bettega et Haller.


Avec deux buts d'avance à la pause, la Juventus aborde la deuxième période sereinement. Les joueurs de Buckingham essaient tant bien que mal de se relancer mais les rares fois où ils se rendent dangereux, Tancredi sort la parade qu'il faut. Main droite, main gauche, le gardien est partout. Il ne s'inclinera qu'à la 85e minute sur une jolie reprise du gauche de Pujol (aucun lien de parenté avec Grégory). Même scénario qu'à l'aller. 2-1, 2-1. La Juve s'envole en huitièmes et le Barça, vainqueur de la compétition en 1966, s'arrête là. Les Bianconeri iront jusqu'en finale où ils s'inclineront face à Leeds (1-1, 2-2). Plus dramatique : leur coach, Armando Picchi, sera frappé par un mal incurable qui l'obligera à quitter ses fonctions en février. Il sera remplacé par le Tchèque Vycpalek qui remportera deux titres de Champion en 1972 et 1973. Quant au Barça, il se consolera avec une nouvelle Copa del Rey, mais terminera deuxième de Liga derrière Valence... à la différence de buts. Patience, Johann Cruyff arrivera en 1973...

Vidéo

  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Juventus-Barcelone

    Par Éric Maggiori
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Ce commentaire a été modifié.
    Mouais... je rappelle quand même que sous le tandem "Cruyff-Michels", le Barça c'est seulement 1 Liga en 1974 (avec une manita contre le Real Madrid à Bernabeu, certes) et 1 Copa del rey en 1978, avec 2 demi-finales en coupe d'europe.

    Et lors de leur victoire en coupe des coupes 1979, le coach était Joaquim Rifé et Cruyff jouait aux Etats-Unis pour régler ses problèmes fiscaux ...
    Fred Astaire Niveau : Ligue 2
    C'est ce qu'on appelle des raccourcis historiques ?
    Certes, avec Cruyff il y aura la Masia en 1979 mais en terme de palmarès pur, c'est pas plus 'spectaculaire' que la décennie 1960, c'est tout ce que je dis.

    Et je suis désolé, le style de jeu de Michels était complètement différent du style de Cruyff entraineur. Michels jouait en 4-3-3 (puis en 4-4-2 avec la Hollande en 1988 et en 3-2-3-2 à l'Euro 92) avec une permutation systématique de poste des joueurs pour une meilleure couverture défensive en jouant la défense en zone très haut pour réduire l'espace entre l'attaque et la défense avec un pressing rapide.

    Cruyff faisait jouer à l'identique comme son mentor Michels quand il a débuté comme coach à l'Ajax. L'équipe marquait énormément de buts mais était plus friable face aux concurrents directs, surtout le PSV Eindhoven. Alors il s'est montré plus pragmatique (tout comme Michels à la même époque) et en arrivant au barça, il a fait signer plein de joueurs basques (qu'il disait plus combatif que les catalans) et a fait travailler l'équipe sur la possession de balle et la fluidité collective du jeu de passe pour faire bouger les lignes adverses, principalement en variant le jeu court et long (grâce à Koeman) et en étirant le jeu sur les côtés, avec un pressing constant sur l'adversaire. Le tout en dispositif 3-1-4-2 puis en 4-3-3 mais complètement différent de Michels dans les années 70/début 80 avec Cologne. L'élève s'est affranchi du maître en quelque sorte.
    Fred Astaire Niveau : Ligue 2
    Ils ont quand même gagné 3 Coupes d'Europe des villes de Foire, c'est vrai par rapport au Real, c'est maigre.

    A propos du Barça, erreurs ou bizarreries décelées dans Wikipedia:
    - Lucien Muller demeure le seul Français à avoir entraîné le FC Barcelone;
    Alors que la fiche Helenio Herrera indique:
    - Premier entraîneur français à gagner une Coupe des clubs champions.
    - Vainqueur de la Coupe des Villes de Foires en 1960 avec le FC Barcelone

    - Le FC Barcelone est le club européen qui a remporté le plus de titres internationaux (22) devant l'AC Milan et le Real Madrid.
    Moi j'en compte 23 pour le Real.

    A propos de HH: il se vantait d'avoir été sélectionneur de l'EDF. En réalité il était préparateur physique. Comme joueur il n'a jamais été international (même Duluc se trompait). Il a été appelé 2 fois mais sans jouer. Eh oui aujourd'hui il suffit d'entrer 30 secondes et vous avez une sélection (sauf Thauvin).
    3 réponses à ce commentaire.
    Fred Astaire Niveau : Ligue 2
    Armando Picchi: une légende du foot italien

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Armando_Picchi
    Bettega, joueur jamais vraiment reconnu à sa juste valeur. Technique, sens du but, jeu de tête, élégance et une vraie bandiera en plus à une époque où la Juventus n'en manquait pas avec des joueurs du calibre de Scirea, Zoff ou Furino.
    Il est quand même reconnu comme l'un des joueurs au meilleur jeu de tête de l'histoire de ce sport.
    Je n'avais même pas reconnu Causio, quel extérieur du pied pour le centre !
    "Il Barone" et "Bobby-gol", mes deux premiers "amours Italiens"...
    puis vinrent "le bel Antonio" et "Robby".
    +1 pour europa et merci pour la vidéo !
    5 réponses à ce commentaire.
    Faut être honnête jusqu'au milieu des années 2000 (soit jusqu'à l'ère Nedved), la Vielle Dame est une équipe que le Barca ne sait pas jouer donc le favori logique ce sont les Bianconeiri. Je suis né et grandi au football avec la certitude que la Juve avait toutes les qualités (voire défauts) que le Barça n'avait pas pour être une machine à gagner , même si la Juve n'a pas vraiment eu une période de domination nette sur la C1.

    Sinon si Barca et Juve ne se sont rencontrés que 9 fois , d'autres géants du football ne se sont affrontés pour la 1ère fois que très tardivement :
    Bayern vs Barca en 1996 (en demi-finale de Coupe de l'UEFA je crois) je me souviens d'un reportage dans Tout le Sport où on évoquait un nouvel épisode de l'affrontement entre Cruyff et Beckenbauer cette fois sur le banc de touche. Le Kaiser, Président de FC Hollywood reprenait les commandes de l'équipe après la démission ou le limogeage de l'entraineur (j'ai l'impression que c'est désormais inimaginable que le Président d'un très grand club devienne entraineur par intérim).

    Allemagne vs Brésil : 2002 en finale pour les 2 équipes les plus coutumières des finales de Coupe du Monde si je ne m'abuse.
    Ce commentaire a été modifié.
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
     //  17:31  //  Aficionado de l'Argentine
    Note : 1
    D'accord avec ZizouGabor, je ne vois vraiment pas en quoi le Barça des 70's serait si supérieur à celui de la décennie précédente, que ce soit en terme de palmarès, de jeu ou d'équipe.

    Alors oui, le Barça de Cruyff, Sotil et Asensi remporte la Liga en 74, avec la fameuse manita infligée au Real.
    Mais faut pas oublier que le Barça du début des 60's remporte deux Liga consécutives en 59, 60, fait une demie de C1 en 60 et surtout atteint la finale de la C1 en 61, après avoir notamment sorti le Real en 8e (premier club à éliminer les Merengues en Coupe d'Europe) ! Et en finale face au Benfica, il s'incline de justesse (3-2) après un match serré et passe tout près de remporter sa première C1...

    D'autre part, au niveau des joueurs, le Barça 61 alignait un fabuleux quintet offensif Luis Suarez - Kocsis - Kubala - Czibor - Evaristo, qui n'avait pas grand chose à envier à l'attaque de son rival madrilène ni à l'équipe catalane des 70's !
    Fred Astaire Niveau : Ligue 2
    Une leçon à méditer pour tous les plumitifs d'aujourd'hui: les accents shakespeariens de Jacques de Ryswick au lendemain de la finale Benfica-Barcelone:

    "Pleurez, Sandor Kocsis, pleurez Zoltan Czibor, toutes les larmes de votre corps. Pour vous, le Wankdorf de Berne, tout comme il l'avait été sept ans plus tôt, fut à nouveau un lieu maudit.
    "Barcelone était la meilleure équipe, mais il n'y eut pas de lauriers pour Barcelone. La victoire, infiniment capricieuse, l'a nargué et fui en Coupe d'Europe, de même qu'elle avait fui naguère, en Coupe du Monde, cette inoubliable formation hongroise dont vous étiez alors deux des plus précieux joyaux...
    "Equipes favorites, n'allez plus jamais jouer de grandes finales internationales au stade Wankdorf: un tombeau glacial semble y attendre le meilleur football, et les plus légitimes ambitions y demeurent désespérément ensevelies, sans fleurs ni couronnes."
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
     //  02:20  //  Aficionado de l'Argentine
    C'est vrai que le Barça fut malchanceux lors de cette finale de Berne mais Benfica a tellement été maudit depuis sa dernière C1 de 62 et le départ de Guttman qu'a posteriori, je trouve plutôt juste que la chance ait été du côté portugais face au Barça et à l'Inter...

    Pour conclure sur ce petit HS, la malchance légendaire (on peut quasiment parler de malédiction, pour faire un petit clin d'oeil au sorcier hongrois) du Benfica est quand même incroyable ! Huit finales européennes perdues sur huit disputées à partir de 63 !!! Je considère, pour ma part, que Benfica est un grand club européen mais imaginez le palmarès des Encarnados si ceux-ci avaient remporté ne serait-ce que la moitié de ces finales : on parlerait là d'un club de légende...

    Des clubs poissards en Coupe d'Europe, il y en a d'autres (Juve et Atletico en C1 + les éternels losers comme la Roma, le Bayer Leverkusen ou Arsenal) mais les deux premiers se sont bien rattrapés en C3 tandis que les autres ont, eux, beaucoup moins de finales à leur actif.

    Finalement, dans le monde du foot, je ne vois qu'un seul club pouvant concurrencer Benfica sur ce terrain-là : l'America Cali et ses quatre finales de Libertadores perdues, dont trois consécutivement entre 85 et 87...
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
     //  02:22  //  Aficionado de l'Argentine
    Je me suis arrêté à temps, j'étais parti pour pondre toute une digression sur l'America Cali des 80's...^^
    Fred Astaire Niveau : Ligue 2
    "C'est vrai que le Barça fut malchanceux lors de cette finale de Berne mais Benfica a tellement été maudit depuis sa dernière C1 de 62 et le départ de Guttman qu'a posteriori, je trouve plutôt juste que la chance ait été du côté portugais face au Barça et à l'Inter..."

    Tu voulais dire, je suppose: "que la chance ait été du côté portugais face au Barça(61) et du Real(62)..."
    Ce commentaire a été modifié.
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
     //  18:33  //  Aficionado de l'Argentine
    Oups oui of course, ça m'apprendra à poster des messages si tard sans me relire ^^
    Fred Astaire Niveau : Ligue 2
    Entre ton boulot, tes posts et ta vie de famille, garde quelques heures pour le sommeil.
    6 réponses à ce commentaire.
    il y a 3 heures Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 1 il y a 3 heures Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11
    il y a 4 heures Le FC Sochi prend une année sabbatique 9
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Hier à 17:48 Le bilan de la saison est en kiosque ! Hier à 17:23 Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 118 Hier à 16:47 Un petit bijou en MLS 4 Hier à 13:36 Trejo de retour au Rayo 19 Hier à 13:23 Oscar suspendu huit matchs 25 Hier à 11:38 Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43
    Hier à 10:40 Zlatan vers Los Angeles ? 38 Hier à 10:28 Parme va passer sous pavillon chinois 35 Hier à 09:11 La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2
    Article suivant
    L'équipe type du week-end