En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Coupe du monde 2015 – États-Unis

15 choses que vous ne savez pas sur Hope Solo

Cette année encore, les États-Unis font partie des favoris pour le Mondial féminin. Leur gardienne emblématique, Hope Solo, mérite beaucoup d'attention. Sexe, alcool et football : voici ce qu'il faut retenir de la joueuse la plus rock'n'roll du circuit.

Modififié
1. Elle a un sérieux problème avec la bibine. En juin 2014, elle a été arrêtée pour violences domestiques. Lors d'une soirée un peu trop arrosée, la gardienne américaine s'en est pris physiquement à sa sœur et son neveu, jugeant ce dernier « trop gros » pour devenir sportif professionnel. Et lorsque les flics sont venus l'arrêter, Hope Solo les a insultés. « Vous êtes des salopes. Vous avez peur de moi parce que si vous me retirez les menottes, je vais vous botter le cul. »

2. Elle sait danser. Hope Solo a participé à la 13e saison de Danse avec les stars en 2011 aux States. Elle a été éliminée en demi-finale. Hope Solo, c'est quand même autre chose qu'Ophélie Winter.

Vidéo

3. Elle a été « conçue » lors d'une visite conjugale en prison. Raising Hope pour elle.

4. Elle aime « l'ambiance » des Jeux olympiques. Lors des JO de Pékin, Solo a été marquée par l'atmosphère qui régnait sur le village olympique. « Il y a beaucoup de sexe là-bas (…) J'ai vu des gens faire l'amour en plein air. Sur les pelouses, entre des bâtiments. Peut-être bien qu'une star s'est glissée avec moi sans que personne ne s'en aperçoive. Mais c'est mon secret olympique. »

5. Elle a commencé sa carrière junior en tant qu'attaquante à la Richland High School à Washington. Efficace, elle plante 109 pions en trois saisons. Elle devient gardienne chez les Washington Huskies de l'université de Washington. Au début, ça n'avait pas l'air de l'enchanter : « Qui est-ce que les parents mettent aux cages ? Le gosse un peu gros. »

6. Elle a une famille bien pourrie. Mère alcoolique, frère violent... Mais c'est surtout son père qui remporte la palme. Absent une bonne partie de son enfance, il a été envoyé en prison (encore) pour avoir kidnappé Hope et son petit frère Marcus quand elle avait 7 ans. Bon esprit.

7. Elle est un peu folle, mais reste une immense joueuse. Hope Solo fait partie des footballeuses les plus titrées de l'histoire du football féminin : championne olympique en 2008 et 2012, vice-championne du monde en 2011 et sacrée meilleure gardienne dans la Women's Professional Soccer en 2009, Gant d'or Adidas en 2011 et meilleure gardienne de la Coupe du monde en 2011. Rien que ça.

8. Elle aime bien tomber la chemise. En 2011, pour le magazine ESPN Body Issue, elle a posé nue sur plusieurs photos. « Être nue dehors est très libérateur » , déclare-t-elle sur Twitter. Le 31 août 2014, elle assume beaucoup moins lorsqu'elle fait partie des célébrités dont le cloud a été piraté. En même temps, les photos volées, où elle est complètement nue dans des positions plutôt gênantes, sont beaucoup moins classes.


9. Son mari est un mec très sympa. En 2012, Hope Solo s'est mariée à l'ex-joueur de NFL Jerramy Stevens, après seulement deux mois de relation. La veille de leur mariage, les deux sportifs se sont violemment disputés, obligeant la police à intervenir. Le lendemain, les deux tourtereaux se sont envolés en lune de miel, comme si de rien n'était.

10. D'ailleurs, son mari, lui aussi, a un problème avec la bibine. En janvier dernier, la Fédération américaine de football a décidé de suspendre Hope Solo pendant 30 jours. La gardienne a été arrêtée dans une voiture conduite par son compagnon alcoolisé alors qu'elle devait être à un rassemblement de la sélection nationale.


11. Avant les JO de Londres, elle a été contrôlée positive à un diurétique, considéré comme une substance dopante. Mais ce produit peut aussi être utilisé contre les douleurs liées... aux menstruations. L'agence américaine antidopage lui avait donné un simple avertissement, parce que Hope Solo est déjà suffisamment irritable.

12. La belle brune à la grosse mâchoire n'a concédé que 81 buts en 168 matchs avec la sélection américaine.

13. Elle n'aime pas du tout être sur le banc. En 2007, elle passe la Coupe du monde avec le statut de remplaçante. Elle le vit très mal, et envisage même de tout plaquer. « Je me suis demandé : "Pourquoi je joue au football ?" Ma passion était endommagée. J'étais seule chez moi. Je ne répondais pas au téléphone. Je ne mangeais pas. » Mais tout va mieux maintenant.

14. Elle a joué en France. Une information que beaucoup de personnes ignorent. En 2005, elle a rejoint l'Olympique lyonnais après une pige en Suède. L'Américaine ne restera que quelques mois dans le Rhône pour sept matchs disputés sous le maillot des Gones.


15. Elle aime les jeux de mots. Sa biographie, sortie en 2012, s'intitule Solo : À Memoir of Hope.

Par Lhadi Messaouden et Kévin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40