1. //
  2. //
  3. // 15 ans du Scudetto

14 mai 2000 : le jubilé de la Lazio

Le 14 mai 2000, il y a quinze ans jour pour jour, la Lazio décrochait le deuxième Scudetto de son histoire. Le dénouement de l'une des journées les plus folles de l'histoire de la Serie A.

Modififié
Quinze ans plus tard, les supporters de la Lazio se souviennent encore de tout. De l'heure exacte, 18h04. De ce sentiment d'attente interminable. De cette tension. Et puis de cette explosion. Une explosion que le peuple laziale avait attendue 26 ans. Du 12 mai 1974 au 14 mai 2000. De Giorgio Chinaglia à Alessandro Nesta. De Tommaso Maestrelli à Sven-Göran Eriksson. L'histoire d'un Scudetto improbable, quasiment inimaginable quelques semaines encore auparavant. « Gagner le Scudetto avec la Lazio a été l'un des meilleurs moments de ma vie. Je me rappellerai toute ma vie de l'accolade du président Cragnotti, des joueurs, de Spinosi, de tout le staff. Je me rappelle chaque moment » avait raconté il y a deux ans Sven-Göran Eriksson aux micros de Lazio Style Radio. Le couronnement de trois années de travail, et d'un long et coûteux investissement.

De la victoire en Coupe à la remuntada du Milan


Retour en arrière d'une dizaine d'années. Au début des années 90, la Lazio remonte en Serie A après des années 80 très compliquées, passées la plupart du temps en Serie B (scandale Totonero, etc.). Un nouveau président, Sergio Cragnotti, débarque, avec la ferme intention de faire de la Lazio le plus grand club italien. Il construit une jolie équipe qui, avec des joueurs comme Beppe Signori, Gigi Casriaghi ou Paul Gascoigne, va venir titiller les gros du championnat. Mais il manque ce petit quelque chose. Ainsi, à l'été 1997, Cragnotti débauche l'entraîneur suédois Sven-Göran Eriksson et ramène par la même occasion Roberto Mancini, Vladimir Jugović ou Almeyda. L'équipe est ambitieuse, va réaliser une deuxième partie de saison magnifique, couronnée par une victoire en Coupe d'Italie (premier titre depuis le Scudetto de 1974) et une finale de Coupe UEFA perdue contre l'Inter de Ronaldo. Les reins de Luca Marchegiani s'en souviennent encore.


À l'été 1998, Cragnotti décide de passer à la vitesse supérieure. Le recrutement est pharaonique : Salas, Mihajlović, Conceição, De la Peña, Stanković et Vieri débarquent dans la capitale italienne. Le début de saison est hésitant, mais lorsqu'Alessandro Nesta et Christian Vieri reviennent de blessure, au mois de décembre, la Lazio devient une machine de guerre. Au mois de mars, elle caracole en tête de Serie A, avec une avance de sept points sur le Milan AC, deuxième. Mais à cause de deux faux pas face à la Roma et la Juventus, les Biancocelesti voient les Milanais recoller à un point. Cet écart d'un point est maintenu jusqu'à l'avant-dernière journée. Une journée terrible pour les hommes d'Eriksson, qui font match nul à Florence pendant que Milan déglingue Empoli (4-0) et s'empare, pour la première fois de la saison, de la première place. La semaine suivante, les Milanais s'imposent 2-1 à Perugia, et sont sacrés champions d'Italie. Une désillusion terrible pour les Laziali, en tête de janvier à mai, et qui se sont écroulés sur la dernière marche. Seule la victoire finale en Coupe des coupes permettra aux tifosi de sécher quelque peu leurs larmes.

Vidéo

Neuf points de retard, puis six, puis trois...


Mais Cragnotti n'en démord pas. Pendant l'été, il se sert de la revente de Vieri à l'Inter pour acheter Veron, Simone Inzaghi, Sensini et Diego Simeone. La saison commence par une victoire en Supercoupe d'Europe face à Manchester United (1-0). Un match qui laissera un joli souvenir à Sir Alex Ferguson qui, quelques années plus tard, déclarera que « cette Lazio est l'équipe la plus forte qu'il ait jamais affrontée » . Désormais sûre de sa force, l'équipe d'Eriksson démarre la saison tambour battant et s'empare vite de cette première place qu'elle avait abandonnée sur la maudite pelouse de l'Artemio Franchi. Un mano a mano débute avec la Juventus, et les Bianconeri profitent d'un coup de mou des Laziali à l'hiver pour prendre de l'avance en tête du classement. Le 19 mars, la Lazio perd 1-0 sur la pelouse du Hellas Vérone, et voit la Juve s'envoler à +9. Neuf points de retard à huit journées de la fin : les jeux semblent faits. Pourtant, Eriksson y croit encore. « Qui a arrêté d'y croire ? Qui a arrêté de rêver ? Certainement pas moi » déclare-t-il à l'heure d'affronter la Roma. Un derby que les Biancocelesti remportent 2-1, profitant de la défaite de la Juventus face au Milan pour revenir à six longueurs.

Vidéo

Une semaine plus tard, le 1er avril, c'est la confrontation directe au stadio delle Alpi. Un match déterminant, que les joueurs d'Eriksson remportent 1-0 grâce à un coup de casque de Diego Simeone. Une victoire qui relance tout, puisque les Romains reviennent à trois points du leader. Débute alors une course poursuite folle. Trois points d'écart, puis à nouveau cinq, puis deux suite à l'inattendue défaite de la Juventus sur la pelouse du Hellas Vérone (2-0). Il reste alors 180 minutes et la Lazio y croit plus que jamais. À l'avant-dernière journée, elle s'impose 3-2 sur la pelouse de Bologne, pendant que la Juve mène 1-0 face à Parme… jusqu'à la 92e minute. Sur un ultime corner pour les Parmesans, Fabio Cannavaro s'élève, smashe le ballon de la tête et égalise. Mais l'arbitre de la rencontre, Massimo De Santis, annule le but. Hors-jeu ? Faute ? Personne ne le saura jamais. Les tifosi de la Lazio deviennent dingues et protestent pendant toute la semaine. Dans les rues de Rome seront même organisées « les funérailles du football » , avec un joli cercueil. C'est dans ce climat que se tient la dernière journée de championnat, le 14 mai 2000.

Le déluge, et Calori


Cette journée, aucun joueur de la Lazio ne l'a oubliée. Les Laziali affrontent la Reggina et mènent rapidement 2-0. Très vite, le match qui se tient au stadio Olimpico passe au second plan. Tous les spectateurs, une radio à la main, tendent l'oreille vers ce qui se passe à Perugia. Car oui, ironie du calendrier, c'est encore sur la pelouse des Griffoni que se joue le titre. L'année d'avant, Milan y avait été sacré, et tout le peuple laziale a peur que le même scénario ne se répète. Pourtant, à la mi-temps, le score est de 0-0 entre Perugini et Juventini. Le classement récite : Lazio 72, Juventus 72. Les éléments s'en mêlent alors. Tandis qu'à Rome, le soleil est resplendissant, à Perugia s'abat un incroyable déluge. Les joueurs attendent que cela se calme dans les vestiaires, pendant que la pelouse se gorge un peu plus d'eau à chaque minute. À Rome, après avoir attendu en vain que le match de Perugia reprenne, la rencontre redémarre. La Lazio inscrit un troisième but et s'impose donc 3-0. Quand l'arbitre siffle la fin, à Perugia, il pleut toujours. L'arbitre, M. Collina, tente de faire rebondir le ballon sur le terrain. Raté. Deuxième essai dix minutes plus tard. Guère plus concluant. Pourtant, après plus d'une heure d'interruption, les deux capitaines acceptent de reprendre.

Dans des conditions chaotiques, la Juve va alors perdre le plus invraisemblable Scudetto de son histoire. La faute à Alessandro Calori, un joueur qui va sans le vouloir devenir le héros des supporters de la Lazio. C'est en effet Calori qui, à la 50e minute, ouvre le score d'une frappe croisée, sur un mauvais renvoi d'Antonio Conte. La Juve est sous le choc. Elle tente de réagir. Mais ni Zidane ni Inzaghi ne parviennent à égaliser. À Rome, les supporters sont descendus des gradins pour s'amasser sur la pelouse. Certains joueurs sont dans les vestiaires, d'autres dans les gradins. « On regardait le match dans les vestiaires et il y avait un silence incroyable, racontait Juan Sebastián Verón dans une interview à Four Four Two. C'était encore plus stressant qu'une finale de Ligue des champions aux tirs au but. » D'autres, comme Nesta, sont même déjà partis du stade. « Et puis, dans ma voiture, j'ai entendu à la radio qu'il se passait quelque chose et j'ai fait demi-tour  » racontait-il dans une interview à SoFoot en octobre 2012. Les secondes passent, interminables. Et puis, à 18h04, le coup de sifflet final de Pierluigi Collina. Perugia a battu la Juventus. La Lazio est championne d'Italie. « Ce n'était pas de la chance, nous l'avons mérité, assure Roberto Mancini dans une interview au Corriere dello Sport. La vie est étrange, le destin nous a restitué ce qu'il nous avait ôté l'année précédente. » Quelques jours plus tard, la Lazio remporte aussi la Coupe d'Italie, pour un doublé historique. Sacré jubilé de l'an 2000.

Vidéo


Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Milan_forza18 Niveau : CFA
La lazio avait pratiqué un super football sur les 3-4dernier mois mais le titre dans les circonstances là cest irréel improbable ou seul le foot peut en procurer
Milan livpool
Italie france
Mu fcb
Om Montpellier
space_ritual Niveau : DHR
Putain la vidéo postée en fin d'article, frissons... le foot c'est magique bordel
J'avais "vécu" ça le lendemain sur l'Equipe du dimanche enregistrée par mon père, ça devait être Gilardi qui présentait, putain d'époque
HernánCrespo Niveau : DHR
15 ans... Le coup de vieux de trop, je me souviens encore et je me rend compte que j'étais jeune.
je m'en souviens comme si c'était hier. Incroyable dénouement !
Le foot c'était mieux avant.
La Juve qui a d'autant plus la poisse car l'année suivante, au coude à coude toute la saison ils tombent cette fois sur une Roma irrésistible... Quand ça veut pas.
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 26
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30