14 ans pour le meurtrier de Gabriele Sandri ?

0 0
Le drame avait fait le tour du monde. En novembre 2007, sur une aire d'autoroute, à quelques heures d'un match entre la Lazio et l'Inter, un tifoso laziale, Gabriele Sandri, était tué d'une balle dans le cou par un agent de police.


Le carabinier souhaitait juste faire son chaud et tirer dans le ciel pour prévenir une éventuelle rixe entre supporters. Manque de bol, au lieu de tirer dans le ciel, il a tiré sur Sandri, qui était assis à l'arrière d'une voiture.

Le procès de l'agent Luigi Spaccarotella se déroule aujourd'hui à Florence. La requête contre l'accusé est de 14 ans de prison, réductible à 10 ans, pour homicide volontaire. Chose dont le policier se défend, puisqu'il invoque depuis le début un accident et donc un homicide involontaire.

En premier lieu, il avait été condamné à 6 ans de réclusion, mais l'avocat de la famille Sandri, soutenue par de nombreux groupes de supporters, avait fait appel pour demander une peine plus lourde.


Pour eux, aucun doute : Spaccarotella a fait exprès de tirer sur la voiture. La Justice tranchera. Dans les deux cas, sa vie et sa carrière sont déjà flinguées.

EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Pas touche à Schweini !
0 0