Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options

12 500 euros pour un père visionnaire

Modififié
En France comme en Angleterre, la Coupe de la Ligue est l'occasion de lancer des jeunes fraîchement sortis du centre de formation. Hier, en offrant ses premières minutes en pro face à Newcastle à Ryan Tunnicliffe (19 ans), Sir Alex Ferguson a fait deux heureux : Ryan donc, mais surtout son père.

Il y dix ans, ce dernier, convaincu du talent de son fils, a misé cent livres chez un bookmaker que son fiston jouerait un jour dans l'équipe première de United. Chose qui est donc arrivée hier et qui devrait rapporter au père la modique somme de 10 000 livres, soit 12 500 euros, soit une belle plus-value. Mais l'histoire ne s'arrête pas là, puisque le père a aussi misé 100 livres à 350 contre 1 que Ryan porterait un jour les couleurs des Three Lions.

En attendant, si toi tu préfères miser sur un Cesson–Montpellier en handball, c'est ton choix.


TP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 90

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible