1. //
  2. //
  3. // Itw Olivier Dall'Oglio

« 

J’ai voyagé dans des pays où on l’on ne va jamais »

À la tête du club dijonnais depuis 2012, Olivier Dall'Oglio 
a mené l'opération remontée en Ligue 1 avec succès. La saison prochaine ? « On veut faire du jeu » , prévient-il. D'Alès à la Corée du Nord, en passant par les Beaux-arts et le commissariat de Dijon, l'entraîneur se raconte.

Modififié
549 1

Quand vous est venue cette vocation d’entraîneur ?
À 17 ans, j’encadrais déjà des jeunes dans le cadre de stages d’été, ça m’avait bien plu. J’ai passé mes diplômes assez tôt – c’est un sacré cursus. En tant que joueur, ma fin de ma carrière est arrivée plus tôt que prévu. J’ai eu quelques hésitations, l’environnement du foot ne me plaisait pas trop. J’ai eu l’opportunité de revenir à Alès, là où j’ai grandi. J’y ai entraîné l’équipe réserve (en DH), et je me suis pris au jeu. Je voulais d’abord me diriger vers les jeunes. J’ai rejoint le Nîmes Olympique en tant que responsable de la formation, et après c’est parti…


Qu’est-ce qui vous a fait hésiter ?
Avec le recul, j’ai connu une fin de carrière délicate. À 32 ans, j’arrivais en fin de contrat à Rennes. En avril, je me pète les croisés à Nice. J’ai essayé de revenir, mais j’ai perdu une année. Tu tombes assez vite dans l’oubli, dans l’anonymat. Dans le milieu du foot, on rencontre des gens exceptionnels et parfois, c’est plus compliqué… En fait, j’aime tellement le jeu que c’est revenu, j’ai fait abstraction de cette fin de carrière difficile pour revenir plus bas. Après Nîmes, en 2007, je fais une pige à l’ESTAC avec Jean-Marc Furlan, je m’occupais de l’équipe réserve. Et puis, je rejoins Dominique Bathenay aux Émirats arabes unis, une expérience assez courte mais intense.

Vous vous attendiez à ce que vous avez vécu là-bas ?
Je partais dans l’inconnu ! En plus, sur une sélection, c’est différent. Un jour, Bathenay m’appelle. On se connaissait depuis l’époque où il entraînait le Nîmes Olympique quand j’étais responsable du centre de formation. Il était adjoint de Bruno Metsu. Metsu partait au Qatar, il reprenait la sélection et avait besoin d’un adjoint français. Du jour au lendemain, je débarque là-bas. Une culture totalement différente. Pour moi, c’était une totale découverte et une nouvelle manière de travailler : il faut faire avec la religion (les prières), la chaleur, on ne peut pas s’entraîner à n’importe quelle heure. Mais c’est le propre de l’entraîneur, il faut s’adapter.

« À Dijon, on a travaillé sur la proximité administratif-formation-professionnel. Les structures étaient cloisonnées, ça ne me plaisait pas trop. Alors on a ouvert les portes, les fenêtres. On se parle, c’est bien mieux que de s’envoyer des mails. » Olivier Dall'Oglio

Vous vous en accommodiez, de cette expérience ?
À Dubaï, la vie n’est pas désagréable. (Rires) C’est une découverte. Ma famille m’a suivi deux mois après. C’est très intéressant comme expérience, notamment pour ma fille qui était adolescente. Ça nous a ouvert l’esprit. J’ai voyagé dans des pays où on l’on ne va jamais. On avait un Airbus privé tout neuf affrété par les Émirats. Arriver en Corée du Nord avec les EAU en tant que Français, c’est spécial ! De là-bas, on est directement allé en Arabie saoudite, qui n’est pas non plus un pays très ouvert. Malheureusement, les résultats ne suivaient pas, on n’a pas réussi à se qualifier pour la Coupe du monde (en Afrique du Sud, ndlr).


Vient ensuite Dijon, vous avez d’abord été l’adjoint de Patrice Carteron. Vous reprenez ensuite l’équipe à l’issue de la relégation en Ligue 2, en 2012. Ce n’est pas délicat de succéder à celui avec lequel on travaillait ?
Avec Patrice Carteron, on a joué ensemble au Stade rennais. Il avait besoin d’un prête-nom, comme il passait ses diplômes. Il a pensé à moi. Je l’ai rejoint lors de sa deuxième année, en 2010. Patrice a fait du bon travail, on est monté en Ligue 1. L’année de la L1, le coach et le président m’ont demandé de prendre en main le centre de formation. La saison a bien commencé et puis c’est parti dans tous les sens, comme une coquille de noix sur la mer. Il y a eu la démission du président, Patrice a été débarqué en fin de saison. On l’oublie, mais quand Dijon a été relégué, le club a failli disparaître à cause de gros soucis financiers. Et puis cela s’est fait naturellement : je connaissais tout le monde, j’avais quelques idées, j’ai soumis un projet pour reconstruire avec des gens qui étaient déjà au club. On est reparti avec un jeune président qui m’a fait confiance et laissé le temps.

Quatre ans plus, comment pourrait-on définir l’identité que vous avez imprégnée au DFCO ?
L’idée, c’était de prendre des gens qui aimaient le club : Stéphane Jobard, Laurent Weber, Sébastien Larcier, Sébastien Pérez… On a travaillé sur la proximité administratif-formation-professionnel. Les structures étaient cloisonnées, ça ne me plaisait pas trop. Alors on a ouvert les portes, les fenêtres. On se parle, c’est bien mieux que de s’envoyer des mails. La première idée, c’était l’état d’esprit : à chaque fois qu’on a recruté, on s’est renseigné sur le joueur au-delà du talent. Mais il fallait qu’on soit performants. La première année, il y avait beaucoup de contrats, des joueurs qui ne souhaitaient pas rester. C’était le plus dur.

Après être passé pas loin (7e en 2012-13, 6e en 2013-14, 5e en 2014-15), la montée s’est enfin concrétisée. Comment avez vous vécu cette saison de l’intérieur ?
Les garçons s’en souviendront à vie. La montée n’était pas tout à fait programmée – l’été dernier, le président avait dit sur les deux ans. On évolue avec beaucoup de jeunes joueurs, de joueurs venus du monde amateur. Quand on se frottait à Nancy ou Angers, on voyait que c’était compliqué. Donc on a pris des joueurs expérimentés comme Quentin Bernard ou Frédéric Sammaritano. On n’était pas sûr que ça fonctionne avec le reste du groupe, mais on a senti une bonne osmose dès le stage d’avant-saison, une cohésion, de la complicité rapidement. On a fait aussi des paris comme Christopher Jullien, qui s’était un peu perdu en Allemagne. Toutes ces petites victoires nous ont permis de former une équipe solide capable de marquer des buts. Loïs Diony, Jordan Marié, Johan Gastien ont confirmé. Le plus dur a été de rester en haut. On nous prédisait un mois de janvier terrible comme la saison précédente, finalement c’est à ce moment-là qu’on a pris le plus de points. On a aussi un public magnifique. Dijon, c’est une ville sportive, mais il n’y a pas que le foot. Là, on est obligé de construire d’autres tribunes pour faire plus de places ! (La livraison de la tribune Est est prévue pour 2017-18, ce qui portera la capacité du stade Gaston Gérard à 16 000 places, ndlr.)

« Ma philosophie à moi, c’est de faire progresser un joueur, qu’il ait 18 ou 35 ans – ça peut être mentalement. J’ai eu une carrière de joueur assez modeste, mais j’ai vécu pas mal de choses. Christopher Julien par exemple, ce n’est plus le même joueur qu’il y a un an. On en est fiers. » Olivier Dall'Oglio

Comment préserver cette osmose face aux nouvelles sollicitations dont font l’objet les joueurs ?
Ce n’est pas toujours simple. Même s’il ne sont pas devenus des stars, les joueurs sont sortis de l’anonymat de la L2, ils ont pris plus de valeur. Le plus dur pour nous, c’est de gérer les joueurs en dehors du club, parce qu’on ne maîtrise plus rien avec les agents, etc. On s’attelle à un travail de prévention auprès des joueurs : on les connaît, ils connaissent le club, c’est aussi leur intérêt de rester. Bien sûr, l’aspect financier entre en jeu. Christopher Jullien voulait rester, mais quand il est sollicité par Toulouse, on ne peut pas lutter au niveau du salaire, et on est très contents pour lui qu'il rejoigne le TFC.


En tant que joueur, vous êtes monté en D1 avec le Racing Strasbourg (1992) et le Stade rennais (1994). Ça vous a servi en tant qu’entraîneur ?
Oui, ça m’a aidé. Il faut une grosse rigueur et être régulier dans l’effort. On ne peut pas rigoler avec l’entraînement. C’est une ligne de conduite à garder : repos, diététique, solidarité entre les gars, certains jouent 31 matchs, d’autres 10, mais à la fin, tout le monde est content. Dès que je sentais qu’on était un peu en difficulté, on communiquait. Mais on a réagi après chaque défaite.

Selon Frédéric Hantz, « en Ligue 2, c’est l’entraîneur qui fait la qualité de l’équipe. Et en Ligue 1, ce sont d’abord les joueurs » . Vous êtes d’accord ?
Moi, je pense que ce sont les deux. En Ligue 1, il y a des joueurs capables de fulgurances, qui font basculer un match. L’exigence est différente. Les jeunes s’adaptent plus à la L1. Cette saison, j’intègre deux joueurs de 19 ans du groupe de CFA, ça va prendre un peu plus de temps. Ça reste un travail staff/équipe. Ma philosophie à moi, c’est de faire progresser un joueur, qu’il ait 18 ou 35 ans – ça peut être mentalement. J’ai eu une carrière de joueur assez modeste, mais j’ai vécu pas mal de choses. Christopher Julien par exemple, ce n’est plus le même joueur qu’il y a un an. On en est fiers.




Comment appréhendez-vous cette saison en Ligue 1 ?
Il nous faudra du courage de l’abnégation et de la qualité dans le jeu. On veut faire du jeu, du spectacle. On a une philosophie, on va s’y tenir. On ne va pas changer au premier coup de vent. On est plutôt habitués à gagner, notamment à domicile. Là, on va s’habituer à autre chose. Il ne faudra pas paniquer si on ne gagne pas pendant trois matchs, ça peut arriver. D’un autre côté, en prendre quatre ou cinq chaque week-end, ça ne m’intéresse pas. Donc il faut trouver un bon équilibre entre la solidité et le jeu.

« En fait, quand on est pris dans les mailles de la justice, on n'est rien. » Olivier Dall'Oglio


Vous aimez le dessin et la peinture, ça vous sert dans votre métier ?
Oui, quand on est passionné, on a vite fait de ne faire que ça. Entre internet, les matchs, les émissions… si on veut, on peut être immergé foot 24/24. Mais je ne pense pas que ça soit une bonne chose. Moi, je gribouille, je m’inspire de la vie de tous les jours. Quand j’étais jeune, j’ai eu l’occasion de faire quelques cours aux Beaux-Arts. J’aime tout ce qui est art contemporain, j’aime bien le street art, la créativité, ça me permet de m’évader. Quand j’avais un peu plus de temps, je réalisais des tableaux pour m’amuser – je les donne à mes amis, ma famille. On est d’abord des hommes.

Vous branchez les joueurs sur la peinture ?


Je ne les emmerde pas trop non plus. (Rires) Mais je crois qu’il y a des joueurs qui sont plus ouverts qu’on ne le croit. Je connais bien Olivier Dacourt, qui tient des galeries.


En 2014, vous avez connu un événement particulier : la brigade financière débarque chez vous à l’aube, vous êtes embarqué au poste (pour être interrogé dans le cadre de l’affaire des matchs présumés truqués de Nîmes Olympique)…
6h du matin, on vient sonner chez vous. C’est particulier. J’ai pris une heure pour comprendre ce qu’ils voulaient. Des matchs truqués ? « Mais je ne parie pas, moi. » « On a cité votre nom dans des conversations téléphoniques. » Un match contre Nîmes que j’aurais dû perdre… mais que nous avions gagné 5-1 (25 avril 2014, ndlr) ! On m’a dit : « Oui, mais c’est pas aussi simple. » Il fallait que j’explique pourquoi une personne que je connaissais avait parlé de moi. En une matinée, j’ai tout expliqué. Mais le juge avait décidé que toutes les personnes devaient être interrogées en même temps et ils ne trouvaient pas certains dirigeants nîmois. Alors, je devais rester à disposition de la justice. Je pensais rentrer chez moi le midi, puis l’après-midi…



Mais vous dormez au commissariat…
Et je suis sorti le lendemain soir. Pendant ce temps, personne ne pouvait me voir, ni me téléphoner. Ce n’est pas facile pour la famille. Au niveau médiatique, on m’accusait de plein de choses, moi je débarquais. Mais quand je suis sorti, personne ne m’a demandé d’explications, alors qu’il n’y avait absolument rien (aucune charge n’a été retenue contre lui, ndlr). J’ai eu le temps de voir comment fonctionnait la police, j’étais surveillé, mais je circulais dans les bureaux. Ma grande chance, c’est d’avoir gagné ce match 5-1. Si jamais j’avais perdu ce match – ça peut arriver hein ? « Vous auriez été embêté » , m'a-t-on répondu. Si j’avais mis mon avant-centre sur le banc ? « On se serait posé des questions. » Je me suis trouvé chanceux, et puis le club a été solidaire. En fait, quand on est pris dans les mailles de la justice, on n’est rien. Je me mets à la place du président de Caen, Monsieur Fortin. (Jean-François Fortin a été mis en examen pour « corruption active et passive en lien avec des manifestations sportives donnant lieu à des paris sportifs » , avant d’être disculpé en 2015, ndlr.) La vie peut basculer très rapidement. Tout ça pour quelques dirigeants un peu tordus, qui parlaient plus qu’ils n’agissaient d’ailleurs.

Propos recueillis par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Chatperché Niveau : DHR
Putain "Coree du Nord - Arabie Saoudite"...
Ambiance...
Hier à 21:10 Baston entre parents pendant un match de jeunes à Majorque 11
Hier à 17:40 La praline de Novick 4 Hier à 16:40 En cas de montée en L2, Chambly jouerait au Mans 7 Hier à 15:41 David James voit Joe Hart à la Juve 29 Hier à 11:35 Bizutage en règle pour les néo-Bleus 14 Hier à 09:38 Courtois n'ira pas au Real 25
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:35 Sven Kums expose ses photos Instagram 15 Hier à 09:32 La boulette du gardien de San José 4 Hier à 09:02 Schweinsteiger à Chicago 23 lundi 20 mars Un arbitre ghanéen suspendu à vie 20 lundi 20 mars Une équipe de D2 agressée à son hôtel 8 lundi 20 mars Jallet en renfort 39
lundi 20 mars Gago écrase son adversaire 10 lundi 20 mars Florentin et Mathias Pogba font le show à la télé 26 lundi 20 mars Le capitaine de Derry City retrouvé mort 11 lundi 20 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 30e journée 5 dimanche 19 mars Rabiot relève le PSG 1 dimanche 19 mars Draxler donne l'avantage au PSG 2 dimanche 19 mars Lacazette ouvre le score au Parc 1 dimanche 19 mars Le caramel de Griezmann 8 dimanche 19 mars Quand le match Chambly-Marseille Consolat dégénère 19 dimanche 19 mars Le coup franc magistral de Mertens 10 dimanche 19 mars Pronostic PSG Lyon : jusqu'à 600€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 dimanche 19 mars Puni, il doit nettoyer les sièges du stade 14 dimanche 19 mars Un joueur ghanéen se trahit en interview 5 samedi 18 mars Les Ultramarines rendent hommage à Triaud, qui craque un fumigène 9 samedi 18 mars La bataille du ciel pour Wenger 15 samedi 18 mars La femme de Michael Essien rachète un club de D3 italienne 6 samedi 18 mars Un gardien complètement fou en Angleterre 8 samedi 18 mars Yaya Touré à United ? 14 samedi 18 mars Fernandão se fracture le bras vendredi 17 mars Une statue parodique de Peter Lim aux Fallas de Valence 3 vendredi 17 mars Golazo en Copa Libertadores 4 vendredi 17 mars Crystal Palace veut garder Sakho 12 vendredi 17 mars Le musée de la FIFA se sépare de la moitié de ses collaborateurs 10 vendredi 17 mars 211€ à gagner avec Monaco & Naples jeudi 16 mars Les buts de Roma - Lyon 1 jeudi 16 mars Les Aigles noirs à la fête 2 jeudi 16 mars La Ligue 1 aura bientôt son naming 51 jeudi 16 mars Pendant ce temps-là, Benzema se la coule douce au soleil 56 jeudi 16 mars À table avec Carlo Ancelotti 38 jeudi 16 mars Le triple arrêt d'Oblak contre Leverkusen 12 mercredi 15 mars Le coup de boule de Bakayoko mercredi 15 mars Leroy Sané sonne Monaco mercredi 15 mars Fabinho double la mise pour l'ASM mercredi 15 mars Le but de Mbappé mercredi 15 mars L'UJSF demande d'arrêter de filmer en tribune de presse 11 mercredi 15 mars Golazo en Uruguay 7 mercredi 15 mars Un club de D2 suédoise veut sanctionner ses joueurs qui simulent 15 mercredi 15 mars Des photos de mariage au stade d'Anderlecht 2 mercredi 15 mars Lukaku a refusé une prolongation à 140 000 livres par semaine 25 mercredi 15 mars 7000 km pour un match de D2 russe 15 mercredi 15 mars Une émission espagnole dévoile un maillot parodique du Barça 13 mercredi 15 mars Pronostic Monaco Manchester City : jusqu'à 735€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions mardi 14 mars Deux joueurs suspendus un an pour agression sur un arbitre 5 mardi 14 mars Pirlo : « Pour rivaliser, la MLS doit supprimer les restrictions de transferts » 27 mardi 14 mars Un ultra de D3 argentine tire sur des supporters adverses 24 mardi 14 mars Les candidats de l'UEFA au Conseil de la FIFA sont connus 1 mardi 14 mars Des nouvelles de Michael Essien 8 mardi 14 mars Au Brésil, un match vire au chaos total 17 mardi 14 mars Wylan Cyprien sera opéré ce mardi 14 mardi 14 mars Le bourreau d'Axel Witsel lourdement sanctionné 37 mardi 14 mars Everton veut blinder la clause de Lukaku 11 lundi 13 mars Après son carton rouge, il est rétrogradé en équipe réserve 9 lundi 13 mars Ils s'embrouillent pour tirer un péno... et le ratent 9 lundi 13 mars Wayne Shaw vend des tourtes 5 lundi 13 mars Il se balade sur le terrain avec une barre de fer 26 lundi 13 mars Yuya Kubo se balade dans la défense adverse 4 lundi 13 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 29e journée 17 lundi 13 mars Reprise de folie au Kosovo 5 lundi 13 mars 299€ à gagner avec Monaco - City & Leicester - FC Sévillle lundi 13 mars Bale investit dans un pub au pays de Galles 9 lundi 13 mars Un Sénégalais tente de jeter un sort dans le but zambien 7 lundi 13 mars Sans risque : 300€ offerts pour parier le cœur léger ! dimanche 12 mars La belle boulette de Navas 9 dimanche 12 mars Le but dingue de Depay 13 dimanche 12 mars Mats Hummels s'offre le tacle de l'année 15 dimanche 12 mars Wylan Cyprien revient sur sa blessure 12 dimanche 12 mars Un fan de Tottenham remercie la Croix rouge flamande 1 dimanche 12 mars L'œil de faucon d'un arbitre américain 7 dimanche 12 mars King Kazu devient le plus vieux buteur de l'histoire 8 dimanche 12 mars Un but « bumper » en Ukraine samedi 11 mars Pedro Caixinha nouveau coach des Rangers 3 samedi 11 mars Infantino appuie Čeferin contre Trump 6 samedi 11 mars Grève des arbitres au Mexique 1 samedi 11 mars Un csc ridicule au Danemark 4 samedi 11 mars Une mine en championnat tunisien 2 vendredi 10 mars Kaboré plaît en Chine 9 vendredi 10 mars En prison depuis 2010, Bruno pourrait reprendre le foot 29 vendredi 10 mars Hitzlsperger : « On ne fait pas son coming-out pour énerver les hétéros » 22 vendredi 10 mars 321€ à gagner avec PSG, Spartak & Chievo - Empoli vendredi 10 mars Zaza définitivement à Valence dès ce week-end 3 vendredi 10 mars Le stade fumi-friendly d'Orlando 9 vendredi 10 mars Un cavalier allemand trolle le BvB 3 vendredi 10 mars Le tifo fumeux de Copenhague 2 vendredi 10 mars Joe Hart ne veut pas retourner à City 16 vendredi 10 mars Gerrard bientôt dans le staff de la sélection ? 5 vendredi 10 mars La séance de tirs au but remise en question 13 jeudi 9 mars Les buts de Lyon - Roma 7 jeudi 9 mars Cruzeiro sort un maillot spécial 7 jeudi 9 mars Anthony Vanden Borre accueilli en héros en RDC 16 jeudi 9 mars L'Asie monte à son tour au créneau pour le Mondial à 48 24 jeudi 9 mars Arsenal casse sa tirelire pour prolonger Özil 26 jeudi 9 mars Xabi Alonso raccrochera en fin de saison 4 jeudi 9 mars André-Pierre Gignac enfonce Paris 38 jeudi 9 mars Neymar chambre le PSG 17 mercredi 8 mars Jérémy Mathieu se lâche dans les vestiaires 27 mercredi 8 mars Sergi Roberto abat le PSG 8 mercredi 8 mars Neymar relance tout ! 3 mercredi 8 mars Le penalty de Messi ! 2 mercredi 8 mars Kurzawa se troue pour Barcelone mercredi 8 mars Le but de Suárez d'entrée 1 mercredi 8 mars Eric Thomas détruit la FFF 2 mercredi 8 mars Everton veut retenir Lukaku à tout prix 2 mercredi 8 mars La Juventus bouillante sur Tolisso 47 mercredi 8 mars Mourinho aime Mbappé 49 mercredi 8 mars Christopher Aurier en garde à vue 35 mercredi 8 mars Un match caritatif entre des légendes françaises et italiennes 11 mercredi 8 mars BT fait monter les droits TV de la Premier League 17 mercredi 8 mars Les Parisiens discutent du match retour avec des pizzas 25 mercredi 8 mars Le président de Palerme se fait tatouer le blason du club 6 mercredi 8 mars Isco intéresse Paris 28 mercredi 8 mars Chapecoense gagne en Copa Libertadores 9 mercredi 8 mars Le Bayern trolle encore Arsenal 75 mercredi 8 mars Les Bleues remportent la She Believes Cup 13 mercredi 8 mars Pronostic FC Barcelone PSG : jusqu'à 1100€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions 8 mardi 7 mars Dortmund se positionne sur Lacazette 45 mardi 7 mars Deux rescapés de Chapecoense retenus en Copa Libertadores 3 mardi 7 mars Le Munich 1860 maintient son boycott médiatique 9 mardi 7 mars Le Roi Bendtner rejoint Rosenborg 20 mardi 7 mars Les réformes proposées par la FA jugées insuffisantes 11 mardi 7 mars Huit ans de prison pour l'ancien président de la fédé du Salvador 11 lundi 6 mars Carlo Tavecchio réélu à la Fédération italienne 9 lundi 6 mars Au Monténégro, zéro but en cinq matchs 8 lundi 6 mars Il marque sur la remise en jeu 2 lundi 6 mars Des fans foutent le bordel en D8 anglaise 11 lundi 6 mars Un arbitre belge sauve un joueur 7 lundi 6 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 28e journée 3 lundi 6 mars Chapecoense revient en Copa Libertadores 3 dimanche 5 mars 296€ à gagner avec Barcelone - PSG & Dortmund - Benfica 4 dimanche 5 mars Verratti a désormais sa chanson au Parc 25 dimanche 5 mars La chaude ambiance du PAOK 23 dimanche 5 mars Un entraîneur autrichien viré pour trafic de coke 6 dimanche 5 mars Dries Mertens, un buteur qui a du chien 7 dimanche 5 mars Modrić sort sous l'ovation du public d'Eibar 8 dimanche 5 mars Les Pays-Bas, c'est le Brésil ! 9 dimanche 5 mars Mathias Pogba marque au bout de 48 secondes dans le derby de Rotterdam 7 dimanche 5 mars Des supporters du Benfica lancent un siège sur un gardien 3 dimanche 5 mars Coman bientôt définitivement au Bayern 33 dimanche 5 mars Deux golazos en deux minutes à Cruz Azul 1 samedi 4 mars Bientôt la vidéo dans le football anglais ? 4 samedi 4 mars Les futures séances de tirs au but se joueront-elles au tie-break ? 14 samedi 4 mars Guardiola a Yuri Berchiche dans son viseur 19 samedi 4 mars Bientôt des caméras sur les arbitres amateurs anglais? 1 vendredi 3 mars Le foot français pleure son Kopa 3 vendredi 3 mars Un gardien se prend une douche de (faux) billets 2 vendredi 3 mars Un supporter passe un test de langue pour acheter des tickets 6 vendredi 3 mars Les joueurs argentins en grève 3 vendredi 3 mars Les joueuses suédoises remplacent leur nom par des citations 5 vendredi 3 mars D'après la CGT, ils étaient cinq à réclamer le départ d'Alexis Sánchez d'Arsenal 25 vendredi 3 mars Plus de 2000 arbitres amateurs anglais en grève ce week-end 1 vendredi 3 mars Exclu : 150€ offerts au lieu de 100€ chez France-Pari ! vendredi 3 mars 200€ à gagner avec Monaco & la Juventus jeudi 2 mars Les fans de deux clubs manifestent contre leur président Duchâtelet 1 jeudi 2 mars Freddy Adu vers la D2 polonaise ? 23 jeudi 2 mars Liverpool piste Ruffier 40 jeudi 2 mars Neymar troue Piqué à l'entraînement 14 jeudi 2 mars La Chine veut Maradona 13 jeudi 2 mars Le fils de Pelé déjà remis en liberté 6 jeudi 2 mars Anthony Vanden Borre va rebondir au Congo 22 jeudi 2 mars Moussa Dembélé régale en solo 11 mercredi 1er mars Lucas et son but stoppé par la boue 14 mercredi 1er mars Gérard Lopez : Foot Locker, Skype et streaming au Venezuela 6
549 1