1. // Bundesliga 2015-16
  2. // Bilan

‏L'équipe type des revanchards

‏Parce qu’en Allemagne, on aime bien faire un gros pied de nez à la vie, et lui dire qu’elle s’est carrément trompée, la garce. Des mecs qui viennent surtout d’Ingolstadt et de Darmstadt, les beaux promus, mais aussi des grands clubs où ils ont fermé des bouches.

Modififié
134 4
Sur le banc
Serdar
Tasci

Serdar Tasci

Revenu au Bayern en janvier en urgence pour pallier la pénurie de centraux. N’a jamais joué, ou presque. Trop mauvais, trop peu en forme, son recrutement tient du mystère. C’est la revanche de la vie.

Javi
Martínez

Javi Martínez

A réussi à redevenir un joueur de foot, après des saisons plombées par les blessures. Ne reste plus qu’à redevenir le milieu qui marchait sur l’Europe sous Heynckes et tout ira bien.

Fabian
Johnson

Fabian Johnson

Abonné au banc l’an dernier à Gladbach, l’Américain est devenu un taulier, avec des prestations majeures, notamment en Ligue des champions.

Marcel
Heller

Marcel Heller

Encore une belle histoire estampillée Darmstadt. En 2013, Heller est relégué de 3.Bundesliga avec son club d’Alemannia Aachen. Son contrat est par là même résilié. Alors il rebondit à Darmstadt, et vous commencez la suite. Deux promotions plus tard, Marcel réalise une saison pleine en Buli. À 30 piges.

Anthony
Modeste

Anthony Modeste

Parce qu’il y a une vie après Bordeaux. 15 pions cette saison, 5e meilleur buteur du championnat derrière Lewandowski, Aubameyang, Müller et Chicharito. Et devant Salomon Kalou.

Ramazan
Ozcan

Ramazan Ozcan

L’Austro-Turc commençait bien : formation tranquille dans un petit club de 2e division autrichienne, éclosion, transfert au Red Bull Salzbourg. Là, plus rien. La réserve, une demi-saison à Hoffenheim, parce que le titulaire s’est pété, un prêt à Beşiktaş sans jouer. Et puis Ingolstadt. De nouveau, on profite d’une blessure, sauf qu’on reste. On arrive en Bundesliga. On est pas mauvais. Et à 31 ans, on retourne faire la doublure au ...

Mitchell
Weiser

Mitchell Weiser

Pas retenu par le Bayern malgré une saison des plus correctes, le fils de Patrick a rejoint le Hertha cet été. Dans son couloir droit, parfois latéral, parfois milieu, il a confirmé toutes les promesses entrevues l’an dernier. Au point d’avoir été dans les discussions pour la NM, où le poste de latéral droit est des plus sinistrés.

Aytac
Sulu

Aytac Sulu

Le Germano-Turc a lui aussi pas mal bourlingué, se baladant dans les divisions inférieures, avec un crochet raté en Turquie et un autre légèrement plus glorieux en Autriche. Toujours est-il qu’il a failli tout plaquer pour devenir vendeur automobile. Mais non, il a signé à Darmstadt. Cette saison, sa première en Buli, il a claqué sept buts, meilleur total pour un défenseur, et le maintien au bout, brassard au ...

Marvin
Matip

Marvin Matip

Pour beaucoup, Marvin Matip - à ne pas confondre avec Marvin Martin - n’est que le grand frère de Joël, néo-Red, voir le cousin de Joseph-Désiré Job. C’est aussi un solide défenseur central, qui a profité de la belle histoire générale d’Ingolstadt. Auteur d’un but face à son ancienne équipe de Cologne, Marvin s’est retrouvé dans l’équipe type de la semaine de Kicker, associé à son frère en charnière. Avec une meilleure note que ...

Matthias
Ginter

Matthias Ginter

Déterminant à Fribourg, Ginter semblait perdu depuis son transfert au BvB. Tuchel l’a ranimé, lui apprenant notamment qu’il pouvait être un arrière droit de haute facture. À un moment donné, il enchaînait les buts et les passes décisives, avant de rentrer dans le rang et de faire profiter le club de sa polyvalence (à droite, dans l’axe, en 6). Pas suffisant pour aller à l’Euro ...

Gonzalo
Castro

Gonzalo Castro

Après des années de bons et loyaux services au Bayer, Castro avait choisi de changer d’air, en allant apporter un peu de profondeur à l’effectif du BvB. Passés des débuts catastrophiques, notamment en 6 et en arrière droit, il s’est révélé plus haut, déchirant les défenses de ses passes, profitant des différentes blessures pour gratter des titularisations. De quoi envisager sereinement ...

Kevin
Kampl

Kevin Kampl

Recruté au cœur de l’hiver dernier par un BvB décimé au milieu, il n’est jamais parvenu à s’imposer, malgré des débuts prometteurs. Alors il a échangé sa place avec Castro au Bayer, pour s’installer tranquillement aux côtés de Kramer.

Henrikh
Mkhitaryan

Henrikh Mkhitaryan

On avait quelque peu craint pour Heno en pleine sinistrose schwarzgelben l’an dernier. L’Arménien a répondu sur le terrain, avec une saison phénoménale et un probable titre de meilleur joueur de Buli.

Sandro
Wagner

Sandro Wagner

2 buts en deux saisons de Buli au Hertha. 14 cette année avec Darmstadt. Dont le dernier pour battre les Berlinois et les priver de CL, tout en assurant le maintien pour les siens. Un grand dadais qui pèse.

Javier
Hernández

Javier Hernández

Bazardé par United, qui a préféré finir la saison avec un gamin de 18 piges et un autre acheté 80 millions, Chicharito a prouvé au Bayer qu'il en avait encore sous le capot, s’imposant immédiatement comme le principal atout des pharmaciens. Un sacré remède contre le mal.

Anthony
Ujah

Anthony Ujah

Le Nigérian du Werder a fait dans la vengeance personnelle. Le 24 octobre, il claque un doublé contre son premier club allemand, Mayence, pour une victoire 3-1. Quatre jours plus tard, il marque de nouveau face à Cologne, son deuxième club, pour les éliminer de la Pokal.

Ramazan Ozcan (Ingolstadt): L’Austro-Turc commençait bien : formation tranquille dans un petit club de 2e division autrichienne, éclosion, transfert au Red Bull Salzbourg. Là, plus rien. La réserve, une demi-saison à Hoffenheim, parce que le titulaire s’est pété, un prêt à Beşiktaş sans jouer. Et puis Ingolstadt. De nouveau, on profite d’une blessure, sauf qu’on reste. On arrive en Bundesliga. On est pas mauvais. Et à 31 ans, on retourne faire la doublure au Bayer.

Mitchell Weiser (Hertha Berlin): Pas retenu par le Bayern malgré une saison des plus correctes, le fils de Patrick a rejoint le Hertha cet été. Dans son couloir droit, parfois latéral, parfois milieu, il a confirmé toutes les promesses entrevues l’an dernier. Au point d’avoir été dans les discussions pour la NM, où le poste de latéral droit est des plus sinistrés.

Aytac Sulu (Darmstadt): Le Germano-Turc a lui aussi pas mal bourlingué, se baladant dans les divisions inférieures, avec un crochet raté en Turquie et un autre légèrement plus glorieux en Autriche. Toujours est-il qu’il a failli tout plaquer pour devenir vendeur automobile. Mais non, il a signé à Darmstadt. Cette saison, sa première en Buli, il a claqué sept buts, meilleur total pour un défenseur, et le maintien au bout, brassard au bras.

‏Les notes du champion d'Allemagne

Marvin Matip (Ingolstadt): Pour beaucoup, Marvin Matip - à ne pas confondre avec Marvin Martin - n’est que le grand frère de Joël, néo-Red, voir le cousin de Joseph-Désiré Job. C’est aussi un solide défenseur central, qui a profité de la belle histoire générale d’Ingolstadt. Auteur d’un but face à son ancienne équipe de Cologne, Marvin s’est retrouvé dans l’équipe type de la semaine de Kicker, associé à son frère en charnière. Avec une meilleure note que lui.

Matthias Ginter (Borussia Dortmund): Déterminant à Fribourg, Ginter semblait perdu depuis son transfert au BvB. Tuchel l’a ranimé, lui apprenant notamment qu’il pouvait être un arrière droit de haute facture. À un moment donné, il enchaînait les buts et les passes décisives, avant de rentrer dans le rang et de faire profiter le club de sa polyvalence (à droite, dans l’axe, en 6). Pas suffisant pour aller à l’Euro malheureusement.

Gonzalo Castro (Borussia Dortmund): Après des années de bons et loyaux services au Bayer, Castro avait choisi de changer d’air, en allant apporter un peu de profondeur à l’effectif du BvB. Passés des débuts catastrophiques, notamment en 6 et en arrière droit, il s’est révélé plus haut, déchirant les défenses de ses passes, profitant des différentes blessures pour gratter des titularisations. De quoi envisager sereinement l’après-Gündoğan.

Kevin Kampl (Bayer Leverkusen): Recruté au cœur de l’hiver dernier par un BvB décimé au milieu, il n’est jamais parvenu à s’imposer, malgré des débuts prometteurs. Alors il a échangé sa place avec Castro au Bayer, pour s’installer tranquillement aux côtés de Kramer.

Henrikh Mkhitaryan (Borussia Dortmund): On avait quelque peu craint pour Heno en pleine sinistrose schwarzgelben l’an dernier. L’Arménien a répondu sur le terrain, avec une saison phénoménale et un probable titre de meilleur joueur de Buli.

Sandro Wagner (Darmstadt): 2 buts en deux saisons de Buli au Hertha. 14 cette année avec Darmstadt. Dont le dernier pour battre les Berlinois et les priver de CL, tout en assurant le maintien pour les siens. Un grand dadais qui pèse.

Javier Hernández (Bayer Leverkusen): Bazardé par United, qui a préféré finir la saison avec un gamin de 18 piges et un autre acheté 80 millions, Chicharito a prouvé au Bayer qu'il en avait encore sous le capot, s’imposant immédiatement comme le principal atout des pharmaciens. Un sacré remède contre le mal.

Anthony Ujah (Werder Brême): Le Nigérian du Werder a fait dans la vengeance personnelle. Le 24 octobre, il claque un doublé contre son premier club allemand, Mayence, pour une victoire 3-1. Quatre jours plus tard, il marque de nouveau face à Cologne, son deuxième club, pour les éliminer de la Pokal.

Remplaçants:

Serdar Tasci (Bayern Munich): Revenu au Bayern en janvier en urgence pour pallier la pénurie de centraux. N’a jamais joué, ou presque. Trop mauvais, trop peu en forme, son recrutement tient du mystère. C’est la revanche de la vie.

Javi Martínez (Bayern Munich): A réussi à redevenir un joueur de foot, après des saisons plombées par les blessures. Ne reste plus qu’à redevenir le milieu qui marchait sur l’Europe sous Heynckes et tout ira bien.

Fabian Johnson (Borussia M'gladbach): Abonné au banc l’an dernier à Gladbach, l’Américain est devenu un taulier, avec des prestations majeures, notamment en Ligue des champions.

Marcel Heller (Darmstadt): Encore une belle histoire estampillée Darmstadt. En 2013, Heller est relégué de 3.Bundesliga avec son club d’Alemannia Aachen. Son contrat est par là même résilié. Alors il rebondit à Darmstadt, et vous commencez la suite. Deux promotions plus tard, Marcel réalise une saison pleine en Buli. À 30 piges.

Anthony Modeste (Cologne): Parce qu’il y a une vie après Bordeaux. 15 pions cette saison, 5e meilleur buteur du championnat derrière Lewandowski, Aubameyang, Müller et Chicharito. Et devant Salomon Kalou.



Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Un petit Djilobodji n'aurait pas été déconnant. Un transfert à Chelsea à l'intersaison sans rentrer dans les plans de Mourinho, Nouveau départ en prêt au Werder où il s'impose directement. Et malgré sa suspension pour un geste "un poil agressif", il finit par marquer le but vainqueur du dernier match de la saison qui sauve son équipe de la relégation. Pas mal quand même.

Je l'aurais mis à la place de Tasci, qui si on n'a pas forcément suivi la BL, on comprend qu'il n'a pas pris sa revanche en lisant l'article...
Modeste aurait rendu des services à Bordeaux! Il avait été pris en grippe alors même qu'il a fini meilleur buteur du club l'année de Tigana. Résultat, il a enchaîné les saisons entre 10 et 15 buts en championnat avec Bastia, Hoffenheim et maintenant Cologne. Pas un crack mais un bon joueur quand même!
Ahmed-Gooner Niveau : National
Castro est un joueur magnifique, très sous-estimé il aurait mérité une place avec la NM surtout avec la blessure de Gündogan.
Message posté par Ahmed-Gooner
Castro est un joueur magnifique, très sous-estimé il aurait mérité une place avec la NM surtout avec la blessure de Gündogan.


Ah ouais, je suis mitigé sur le gars en fait. Ça reste une sorte de Cabaye, sans réel défaut mais sans vrai point fort non plus.
Bon, il est plus offensif que Cabaye mais ça reste assez commun voir même scolaire. Il manque un peu de génie qu'on Kagawa ou Sahin à ce poste (ce ne sont pas forcément les mêmes profils que Castro, mais ils sont susceptibles de jouer au même poste).

Castro, je ne le vois pas aller au delà du bon joueur de club.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
134 4