Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Lille OSC

¡ Bienvenido Marcelo Bielsa !

Sauf incroyable retournement de situation – dont il est capable – Marcelo Bielsa devrait faire son retour en Ligue 1, à Lille, dès la saison prochaine. Une bonne nouvelle, assurément.

Modififié
« Il est très difficile d’accepter l’injustice, mais écoutez ce que je vais vous dire. Si vous jouez comme vous avez joué aujourd’hui, d’ici à la fin du championnat, vous obtiendrez ce que vous méritez. (...) Acceptez l’injustice ! Que tout s’équilibre à la fin ! Il reste neuf matchs. Si nous jouons comme ça les neuf prochains matchs, n’ayez pas de doutes, vous aurez la récompense que vous méritez ! Même si cela vous paraît impossible, ne réclamez rien ! Avalez le venin ! Vous devez être forts. Je vous félicite tous ! Tous ! » La démarche d’autiste prêt à exploser dans une crise de colère dans le vestiaire marseillais est contenue pour se transformer en une rage de vaincre intérieure qu’il veut transmettre à ses hommes. Ce dimanche 15 mars 2015, après un match nul pour le moins contestable contre l’Olympique lyonnais, avec ces mots si particuliers, la personnalité de Marcelo Bielsa s’exprime pleinement. Entre humilité, charisme, génie, folie et névroses. Un personnage qui a indéniablement bousculé toute la Ligue 1 en quelques mois.

Un souvenir impérissable


Lors de la saison 2014-2015, un OVNI a débarqué sur un banc de Ligue 1, celui de l’Olympique de Marseille. Un début d’exercice exceptionnel aussi bien sur le fond que sur la forme, avec des résultats au rendez-vous et un jeu déployé proche de la perfection. Un dénouement décevant à la quatrième place avec des matchs brouillons et une équipe désorganisée. Et un départ en claquant la porte sur un coup de tête alors qu’il était adulé par les supporters. Voilà le bilan de l’Argentin en Ligue 1, créant ainsi deux clans. Ceux qui retiennent l’image d’un déséquilibré irrespectueux et vénal, qui s’entête dans une méthode dépassée demandant beaucoup trop d’efforts dans un football en perpétuelle recherche de sécurité ; et ceux qui continuent d’entretenir le mythe d’un entraîneur parfait, inspirant, capable de magnifier tout un effectif sans se soucier des dommages collatéraux. Mais comme bien souvent, les extrêmes ont tort, aveuglés par la haine et le mépris, ou par l’amour inconditionnel et la passion. Comme la vertu, la vérité se trouve dans le juste milieu.

Un signe fort pour la Ligue 1


Dimanche, quelques jours après la nomination de son ancien adjoint Franck Passi au poste d’entraîneur pour la fin de saison, le LOSC a officialisé l’accord entre le club et Marcelo Bielsa pour sa venue à partir du 1er juillet. Et il faut s’en réjouir. El Loco de retour en Ligue 1, c’est l’assurance de revoir du beau jeu, porté sur l’offensive et le pressing tout terrain. Un état d’esprit qui manque terriblement à un club qui a pourtant longtemps été un fervent défenseur d’une philosophie ambitieuse, et qui ne pourra de toute manière pas lui faire de mal.


C’est l’assurance d’avoir un coach qui parle de football en conférence de presse plutôt que de se plaindre de l’arbitrage, du calendrier et de l’état des pelouses. Bref, c’est l’assurance de retrouver un véritable personnage, avec sa glacière et son survêtement. Même si ses défauts risquent d’en faire criser plus d’un à juste titre, la venue de Marcelo Bielsa prouve aussi que depuis quelques saisons, la Ligue 1 est capable d’attirer des protagonistes importants et charismatiques du football mondial. Pour toutes ces raisons, bienvenue à toi, Marcelo.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Harry Redknapp grand vainqueur d'une télé-réalité britannique 5 il y a 5 heures Gourcuff out jusqu'en 2019 42
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
il y a 5 heures L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 14 Hier à 21:30 Le bonbon de Bruno Alves sur coup franc 2