En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options

¡ Benvingut Dembélé !

La jeunesse talentueuse se paie désormais au prix fort. Pour une somme estimée à 145 millions d’euros (bonus compris), Ousmane Dembélé débarque donc au FC Barcelone. Plus qu’un remplaçant attitré à Neymar, Dembélé est un énorme pari sur l’avenir du Barça.

Modififié
« Nous avons essayé de le joindre, sans succès. » Dans la conférence de presse post-entraînement du 9 août dernier, Peter Bosz s’interrogeait tout haut sur la non-présence de son ailier. S’agissait-il d’une absence liée à une maladie ? Sûrement pas, l’élève Dembélé aurait eu la décence d’informer son professeur principal. S’agissait-il d’un séchage de cours ? Non, puisque le joueur du BvB, qui n’a jamais posé de problème de comportement au préalable, ne semblait simplement plus très motivé à l’idée de suivre les cours d’allemand. Mais quelle est donc la raison de cette fugue, alors ? Depuis que Dembélé a compris que l’école barcelonaise recherchait un joueur de son profil et que son recrutement était sur la bonne voie, le Français de vingt ans avait des étoiles dans les yeux. Son directeur allemand s'était alors élevé : il fallait aligner une grosse enveloppe, soit 105 millions d'euros en cash plus 40 de bonus, pas moins. Qu’à cela ne tienne, le FC Barcelone est blindé aux as depuis le départ de Neymar à Paris, et a donc mis la somme escomptée sur la table. Parce que Dembélé, c’est l’avenir. Et aussi parce que Lorie l’a proclamé dans Tendrement en 2002 : à 20 ans, on est invincible.

Le roi du crochet


L’arrivée de Dembélé au Barça, c’est une façon rapide et efficace de faire oublier l’accroc Neymar pour le président Bartomeu. Car malgré cette recrue phare, les Culés restent encore touchés par ce départ de la star numéro un au Brésil qui, au-delà d’être un joueur exceptionnel, constitue un formidable outil marketing afin de faire vendre des maillots au pays où le football est roi, mais aussi à travers tout le globe. En matière de standing international, Ousmane Dembélé ne peut pas encore rivaliser avec Neymar. Peut-être même qu’il ne le pourra jamais. Vilipendé par son prédécesseur Joan Laporta pour avoir laissé filer le Ney, Josep Maria Bartomeu souhaite de ce fait repartir du même point de départ que lors du recrutement de Neymar, en 2013. Dembélé est jeune, Dembélé est talentueux, Dembélé est frisson.


Dembélé est au crochet et à la feinte de frappe ce que Neymar était au passement de jambe et à la virgule lors de son arrivée, où bon nombre de ses détracteurs le considéraient comme un « joueur Youtube » . Sur le plan sportif donc, pas de changement. Seule sa formation chez un mastodonte européen reste à faire. Car être titulaire à Dortmund ou être titulaire au Barça, ce n’est pas tout à fait la même chose. À Barcelone, Dembouz va devoir augmenter encore son niveau de jeu pour parvenir à côtoyer l’excellence de Lionel Messi et Luis Suárez, et ce, le plus rapidement possible. Car même si le poste d’ailier gauche lui sera attribué du fait de son prix d’achat mirobolant, la concurrence de Gerard Deulofeu, plutôt bon depuis son retour au Camp Nou, peut s’avérer plus dangereuse qu’on ne pourrait le penser.

L’héritier du plaisir


Les épaules de Dembélé sont-elles assez solides pour supporter la pression d’un club qui sort d’une saison décevante en matière de titres glanés ? Ça, seul l’avenir pourra le dévoiler. Dembélé est-il la meilleure recrue possible après le départ de Neymar ? Les possibles arrivés de Coutinho ou Griezmann, qui ont déjà une certaine expérience du haut niveau et quelques années d’expérience en plus, auraient-elles été plus judicieuses ? À vrai dire, on ne le saura probablement jamais. Ce qui est certain, c’est que le Barça vient de recruter une grande promesse du football français. Un garçon qui, deux ans auparavant, cirait le banc du Stade rennais, son club formateur, qui a reçu 20 millions d'euros supplémentaires grâce à cette revente. Un footballeur qui ne comptabilise que 78 matchs professionnels et qui se retrouve à être évalué à 145 millions d’euros par l’un des plus grands clubs au monde. Certes, Ousmane Dembélé possède encore un duvet en guise de moustache. Mais si sa moustache est aussi douce que son toucher de balle pour les cinq prochaines saisons au Barça, alors Dembélé vaudra largement le prix de son transfert. Allez Ousmane, c’est l’heure de faire jouir la Catalogne. Et la France aussi, tant qu’on y est.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 22 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7